Déconfinement ou pas ? La France suspendue à la décision de Jean Castex

Nous n'y serons jamais, se disent nombre de Françaises et Français, responsables politiques ou simples citoyens. Et de fait, le seuil de 5.000 cas détectés du nouveau coronavirus, fixé par Emmanuel Macron pour enclencher un déconfinement, place le gouvernement face à un casse-tête. Car 13.713 nouveaux cas de contamination par le coronavirus en 24 heures ont encore été enregistrés mardi.
(Crédits : Benoit Tessier)

La France est suspendue aux lèvres de Jean Castex: le Premier ministre doit dire jeudi, au lendemain d'un Conseil de défense décisif, si le confinement pourra être levé ou non comme prévu le 15 décembre.

Le seuil de 5.000 cas détectés du nouveau coronavirus, fixé par Emmanuel Macron pour enclencher un déconfinement, place le gouvernement face à un casse-tête.

Car 13.713 nouveaux cas de contamination par le coronavirus en 24 heures ont été enregistrés mardi. C'est beaucoup moins que le pic à 50.000, voire 60.000 cas, de la 2e vague, fin octobre-début novembre, mais cela reste plus du double du cap désigné par le président de la République pour entrer dans la deuxième phase d'allègement des mesures sanitaires, après la réouverture des commerces le 28 novembre.

"Nous n'y serons pas"

"Nous n'y serons pas", a admis la députée LREM Aurore Bergé mercredi matin sur BFMTV, en référence à la fameuse barre des 5.000. Dès lors, "tout est sur la table", a-t-elle ajouté.

"Est-ce que les chiffres demanderont de revoir la copie annoncée? C'est trop tôt pour le dire", confiait-on en début de semaine dans l'entourage de Jean Castex.

"Tout peut être amené à changer, à évoluer en fonction de la donnée épidémique" déclarait pour sa part le ministre de la Santé Olivier Véran sur LCI mardi.

La culture en alerte

Le gouvernement pourrait-il remettre en cause, par exemple, la réouverture des lieux culturels envisagée le 15 décembre?

"On a dit cent fois qu'il n'y a pas eu de foyer de contamination dans un théâtre, les gens ont envie de venir, je le sais, je le vois", met en garde la comédienne Ariane Ascaride dans Le Parisien.

"Si on arrête encore tout, ça va être catastrophique, économiquement mais aussi psychologiquement. Les gens ne vont pas bien", assène-t-elle.

La principale crainte du gouvernement est que la circulation du virus ne soit pas assez basse au moment critique des fêtes de Noël et du jour de l'An, quand les réunions familiales vont se multiplier et faire courir le risque d'un redémarrage de l'épidémie.

"Maximum de tests"

"Le virus ne diminue pas autant qu'on l'espérait, avec la réouverture des commerces, on a recréé des flux", a constaté mercredi matin sur BFMTV le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), Frédéric Valletoux. Pour plusieurs experts, c'est encore trop tôt pour le dire.

"Est-ce que c'est un plateau ? Est-ce que c'est un ralentissement de la baisse ? Un rebond ? Il faut attendre quelques jours pour comprendre et agir en conséquence", indiquait mardi à l'AFP une source au ministère de la Santé.

Un autre débat monte autour des tests avant les fêtes en général et le réveillon en particulier.

"On essaye de faire un maximum de tests. On peut en faire entre 2,5 et 3 millions par semaine, mais pas 70 millions en deux jours", a prévenu Lionel Barrand, président du Syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM), mercredi matin.

Et de mettre en garde: "Il faut prioriser, faire des tests pour isoler et pas pour lever les gestes barrière et embrasser tout le monde à Noël".

La fiabilité des tests antigéniques en question

Et Lionel Barrand de rappeler que si les tests antigéniques permettent d'avoir des résultats très rapidement, ils sont "moins sensibles, d'environ moins 60% par rapport aux tests PCR, c'est à dire qu'on louperait un cas sur deux".

Beaucoup d'élus pensent déjà également à programmer des tests après les fêtes de fin d'année. Frédéric Valletoux, qui est également maire (Agir) de Fontainebleau (région parisienne), prévoit ainsi une "campagne de dépistage début janvier, pour faire un point de situation".

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse (Libres!), a déjà lancé un appel dès lundi sur France Inter pour que les Franciliens se fassent tester "massivement" après les fêtes pour "éviter à tout prix une troisième vague".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 10/12/2020 à 18:28
Signaler
Bon et chez les russes ,comment cela se passe : Pas d’alcool pendant 2 mois si l’on prend le vaccin Sputnik ! Cette recommandation des autorités sanitaires a provoqué un tollé en Russie. Anna Popova, responsable de la surveillance de la santé a...

à écrit le 10/12/2020 à 11:07
Signaler
Le gars dont on a peur à chaque fois qu'on le voit qu'il nous fasse un avc ! Moi je peux pas du coup, j'ai trop peur ! ^^

à écrit le 10/12/2020 à 10:54
Signaler
Pendant ce temps : Les 651 milliardaires américains se sont encore enrichis depuis le début de la pandémie : leur fortune globale a progressé de plus de 1.000 milliards de dollars depuis la mi-mars, de quoi alimenter le débat déjà vif sur la tax...

le 10/12/2020 à 13:18
Signaler
Euh... quel rapport avec le COVID en France SVP ? Et quel rapport avec la France, qui a, je le rappelle, les inégalités de revenus primaires parmi les plus basses du monde et les mécanismes de redistribution des richesses les plus développés au monde...

le 10/12/2020 à 18:22
Signaler
'et les mécanismes de redistribution des richesses les plus développés au monde" N'oublies pas que l'on cotise aussi pour cette redistribution

à écrit le 10/12/2020 à 10:30
Signaler
La méthode radicale pour éradiquer le virus, c'est de faire comme pour les canards avec la grippe aviaire. Et hop, 60 000 d'un coup euthanasiés ( malades ou pas d'ailleurs). On peut pas ? Pourtant les dernières guerres ont fait des dizaines de mill...

le 10/12/2020 à 11:17
Signaler
Il y a une solution plus simple pour arriver au seuil des 5000. Faire moins de tests! Ou encore mieux, supprimer les tests et hop! le tour est joue :-)

à écrit le 10/12/2020 à 9:47
Signaler
A partir du moment où les hôpitaux ne sont pas saturés, il faut déconfiner. Ca permettra d'accélérer l'immunité collective.

à écrit le 10/12/2020 à 9:41
Signaler
LREM fait elle de la politique sans vision a long terme ?

à écrit le 10/12/2020 à 8:20
Signaler
C'est pour dire où nous sommes tombés... Il parait que le Costa Rica aurait fait une belle proposition pour racheter la France, je ne sais pas si cela ne serait pas notre dernière opportunité de nous en sortir...

à écrit le 10/12/2020 à 8:06
Signaler
la démission de m castex incapables de dire la vérité et les chiffres il balade les francais quelle est le pourcentage toujours réclamé et jamais pris en compte et en plus nous savons tous que ces test ne son pas infaillible et puis il a toujo...

à écrit le 10/12/2020 à 7:55
Signaler
"La France suspendue à la décision de jean Castex" : faut quand même pas exagérer 😁, tout le monde sait que le seul à décider est Macron, en majesté jupitérienne. Castex n'est qu'un seide et accessoirement là amuser la galerie (c'était Monsieur décon...

le 10/12/2020 à 8:37
Signaler
La France reste suspendue à ceux qui n’ont pas respecté le confinement, seule raison pour laquelle le deuxième pic régresse moins vite que prévu. Les règles sur les déplacements autorisés n’ont pas été respectées, ce qui a donné lieu à de nombreux r...

à écrit le 09/12/2020 à 19:27
Signaler
Pendant ce temps : Vaccin anti-Covid de Pfizer : «Je n’ai jamais vu tant d’effets indésirables», s’inquiète Eric Caumes.«Si on se loupe, toute l’histoire de la vaccinologie sera discréditée», nous dit le chef du service infectiologie de la Pitié-S...

le 09/12/2020 à 21:26
Signaler
"Je n’ai jamais vu tant d’effets indésirables" Chouette on va peut-être enfin pouvoir se battre contre de véritables zombies !

à écrit le 09/12/2020 à 18:27
Signaler
On confine on ne confine pas. Après pas la peine de mettre un masque ça ne sert a rien ensuite masque obligatoire bref on nous prend vraiment pour des imbéciles. Lamentable

à écrit le 09/12/2020 à 16:49
Signaler
Il va surement suivre la teutonne : Angela Merkel a livré un discours poignant mercredi 9 décembre devant le Bundestag, la Chambre des députés à Berlin. Elle a demandé aux élus d'imposer de nouvelles restrictions jusqu'à la mi-janvier dans l'ensem...

le 09/12/2020 à 19:58
Signaler
Votre commentaire est juste obscène: Rappelez moi le nombre de morts. Je suis sûr qu'en cas de décès parmi vos proches vous attaqueriez l'état pour négligence. Nos gouvernants, et pas seulement les français, ont un choix impossible à faire. Aucun ...

le 10/12/2020 à 17:43
Signaler
"Rappelez moi le nombre de morts" Oui, environ 56.000 dont une moitié en Ehpad sur 67 millions d'habitants.La mortalité classique est de 600.000 en moyenne par an en France.On va tous y passer comique ,tu es au courant ?

à écrit le 09/12/2020 à 15:14
Signaler
le mensonge organise comment changer les données sans pour cela expliquer les deux méthodes de facon a embrouiller les francais et leur faire avaler toujours plus de restriction pour quoi demande 5000 en comparaison a la situation du mois de mai o...

le 09/12/2020 à 16:44
Signaler
Ah parce que fonctionnaire c’est des inactifs ! Bah sympa ! Faut arrêter de parler pour eux quand on est pas fonctionnaire hein ? Essayes de l’être (concept de vis ma vie) avant de parler

le 09/12/2020 à 17:26
Signaler
@Gina Zélé ne veut pas dire inactif au contraire (Ardeur à servir une personne ou une cause à laquelle on est dévoué).

à écrit le 09/12/2020 à 13:10
Signaler
Bonjour,à mon avis, il faut continuer à confiner minimum jusqu’à 15/01/2021 Pendant la période hivernale.

le 09/12/2020 à 17:09
Signaler
Pourquoi pas jusqu'en septembre comme cela toutes les fêtes et les vacances seront passées et on devrait atteindre les 5000 cas par jour.

le 10/12/2020 à 17:58
Signaler
Oui ce sont les dates idéales pour la restauration, et leur retour en activité le 20 janvier!

à écrit le 09/12/2020 à 13:07
Signaler
"Car 13.713 nouveaux cas de contamination par le coronavirus en 24 heures ont encore été enregistrés mardi. Et alors ,99,9% n'ont rien comme d’habitude.Si vous voulez pas de cas, d'infecté ,de contaminé ( ce qui est la même chose) ne faite pas de...

à écrit le 09/12/2020 à 12:29
Signaler
bien loin de faire cocorico ! auune coopération mondiale ni européenne contre la pandémie ! mais seulement une compétition aux vaccins ! résultat défiance totale a nos politique de com en échec

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.