DIRECT : Attentat de Nice, la piste d'un acte prémédité semble se préciser

Après l'attaque au camion survenue cette nuit à Nice qui a fait plus de 80 morts, François Hollande a estimé que "toute la France" était désormais "sous la menace terroriste". L'Etat islamique a revendiqué ce qui est donc bien un attentat. La Tribune vous informe en direct sur cet attentat toute la journée.

28 mn

(Crédits : ERIC GAILLARD)

Le point sur l'attentat de Nice:

  • Peu après 22h30 jeudi soir, un camion frigorifique de 19 tonnes a foncé sur près de deux kilomètres dans la foule amassée sur la Promenade des Anglais à Nice, en pleines festivités du 14 juillet. L'attentat a fait au moins 84 morts et 18 blessés en urgence absolue.
  • Le chauffeur, identifié comme un Tunisien de 31 ans, a été abattu par les forces de l'ordre. Il n'était pas fiché S et était seulement connu des services de police notamment pour des violences conjugales.
  • L'Etat islamique a revendiqué samedi matin ce qui s'avère donc bien être un attentat terroriste.
  • François Hollande, dans une allocution télévisée, a expliqué que "cette attaque dont le caractère terroriste ne peut être nié est encore une fois d'une violence absolue". Le président a également annoncé la prolongation de l'État d'urgence pour 3 mois, le maintien de l'opération Sentinelle (10.000 militaires déployés sur le territoire national) et l'appel à la Réserve opérationnelle composée de volontaires et d'anciens militaires pouvant apporter un renfort temporaire. Un deuil national de 3 jours est décrété du 16 au 18 juillet.

__

Article mis à jour au fur et à mesure des nouvelles informations :

DIMANCHE 17 JUILLET

16h09 - Le tueur de Nice a envoyé une photo avant l'attaque

Quelques heures avant de lancer son camion dans la foule rassemblée sur la Promenade des Anglais, Mohamed Lahouaiej Bouhlel a téléphoné à ses proches et envoyé une photo de lui au milieu de la foule à Nice, sur laquelle il semble "très heureux", a dit dimanche à Reuters son frère. "Il a dit qu'il était à Nice avec ses amis européens pour célébrer la fête nationale", a dit Jabeur. Sur la photo, il apparaît "très heureux et content, il riait".

En août 2004, Mohamed Lahouaiej Bouhlel consulte un psychiatre à Msaken, une ville située à 120 km au sud de la capitale Tunis, dont il est originaire. "Il avait des problèmes de comportement avec ses parents à l'époque (...) il était très agressif à leur encontre", a dit Chemceddine Hamouda à l'agence Reuters. "Il avait essayé à plusieurs reprises d'enfermer ses parents dans une pièce de leur maison". "Il avait des problèmes avec son corps", poursuit le psychiatre.  Chemceddine Hamouda se rappelle lui avoir prescrit des pilules pour régler "ses problèmes de comportement et son agressivité".

Mohamed Lahouaiej Bouhlel

15h06 - La piste d'un acte prémédité semble se préciser

Repérage des lieux et compte en banque vidé quelques jours avant de passer à l'acte : la piste d'un acte prémédité semble se préciser après l'attentat du 14 juillet à Nice perpétré par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, dont le profil suscite toujours des interrogations chez les enquêteurs.

Décrit comme un homme violent, qui buvait de l'alcool, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel se serait, selon le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, "radicalisé rapidement", un élément qui expliquerait le fait qu'il soit resté hors des radars des services de renseignement.

9h51 - Deux nouvelles personnes interpellées

Deux personnes, un homme et une femme, ont été interpellées, révèle une source judiciaire à l'AFP, dimanche 17 juillet, ce qui porte à sept le nombre de personnes en garde à vue.

L'auteur de la tuerie avait fait des repérages la veille et l'avant-veille de l'attaque. Sur les enregistrements des caméras de vidéo-surveillance, il est possible de le voir au volant de son camion en train d'observer les lieux très attentivement.

8h40 - « Le terrorisme fait partie de notre quotidien pour longtemps » Valls

Dans un entretien au Journal du Dimanche publié ce 17 juillet, le premier ministre Manuel Valls a confirmé les propos du ministre de l'Intérieur évoquant à propos de l'auteur de l'attentat de Nice du 14 juillet, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, une « radicalisation rapide ».

Le premier ministre a répété que « la menace terroriste est désormais une question centrale, durable » et il a prévenu que« d'autres vies seront fauchées ». « Je dois la vérité aux Français : le terrorisme fait partie de notre quotidien pour longtemps », a conclu Manuel Valls en insistant : « ce sera long ».

SAMEDI 16 JUILLET

La France a entamé aujourd'hui un deuil national de trois jours, qui doit culminer lundi 12h avec une minute de silence.

19h15 - "Tous les citoyens patriotes qui le souhaitent"

Bernard Cazeneuve a appelé "tous les citoyens patriotes qui le souhaitent" à rejoindre la réserve opérationnelle. Cette réserve, dans laquelle pourront puiser les préfets, compte 12.000 volontaires, 9.000 de la gendarmerie nationale, 3.000 dans la police, a précisé le ministre de l'Intérieur.

Cinq personnes de l'entourage de l'auteur de la tuerie - son ex-épouse et quatre hommes - étaient toujours en garde à vue en début de soirée. Leurs auditions évoquent un basculement "récent" vers "l'islam radical" du tueur.

17h00 - Bilan : plus de blessés qu'annoncés initialement

En plus des 84 morts recensés à ce stade, l'attentat au camion sur la Promenade des Anglais à Nice jeudi soir a fait 303 blessés, soit une centaine de plus qu'annoncé initialement, selon un décompte publié samedi par le ministère de la Santé.

A la suite de cette attaque, 303 patients ont été pris en charge dans les établissements de santé de Nice et des villes voisines, précise le ministère dans un communiqué.

16h25 - Marine Le Pen (FN) dénonce les « carences gravissimes de l'Etat »

La présidente du Front national Marine Le Pen a dénoncé les « carences gravissimes de l'Etat dans sa mission première, la protection de nos compatriotes » : « Dans n'importe quel pays du monde, un ministre au bilan aussi épouvantable que Bernard Cazeneuve, 250 morts en 18 mois, aurait démissionné », a aussi affirmé au sujet du ministre de l'Intérieur Marine Le Pen lors d'une conférence de presse au siège du parti d'extrême droite, à Nanterre.

14h30 - Réouverture partielle de la promenade des Anglais

La promenade des Anglais où a eu lieu la course folle et meurtrière du camion terroriste a été partiellement rouverte samedi. Un seul côté du terre-plein central restait encore inaccessible aux véhicules en début d'après-midi samedi, mais les piétons pouvaient circuler librement sur l'ensemble de la promenade.

La célèbre voie, qui longe la mer méditerranée, accueille depuis jeudi soir un mémorial improvisé dont le président LR de la région Paca et 1er adjoint au maire de Nice Christian Estrosi a annoncé qu'il allait être déplacé dans un kiosque à musique à proximité. La promenade devrait rouvrir dans son intégralité dans la soirée de samedi, voire dans la nuit de samedi à dimanche.

13h54 Hollande lance un appel à la « cohésion » et à l' « unité » nationale

Le président François Hollande a lancé samedi un appel à la « cohésion » et à « l'unité » nationale, lors d'une réunion ministérielle convoquée à l'Elysée suite à l'attentat de Nice, a indiqué le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Face aux « tentations de diviser un pays », face « à ce risque, il faut rappeler l'unité et la cohésion et la cohérence de ce pays autour des valeurs qui sont les siennes », a poursuivi le porte-parole en citant François Hollande.

13h40 - Selon Cazeneuve, le tueur « semble » s'être radicalisé très rapidement

Selon Bernard Cazeneuve, il semble que « le tueur se soit radicalisé très rapidement ». Le ministre de l'intérieur à rappelé que l'individu n'était pas connu des services de renseignements et n'était pas connu comme pratiquant un islamisme radical.

13h28 - Sarkozy réunit les parlementaires LR mardi

Venu à Nice se recueillir et assister à une messe aux côtés de Christian Estrosi, Nicolas Sarkozy veut reprendre l'initiative après la polémique qui monte à droite sur les responsabilités politiques de l'attaque. "Suite à l'attentat qui a frappé la ville de Nice, Nicolas Sarkozy, président des Républicains, réunira avec Gérard Larcher, président du Sénat, Christian Jacob, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, et Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, les parlementaires Les Républicains, pour une réunion commune exceptionnelle", écrit le parti dans un communiqué. Le parti se réunira déjà en bureau politique extraordinaire lundi à partir de midi.

13h10 -  Hollande annule sa tournée en Autriche, Slovaquie et République tchèque

Le président François Hollande ne se rendra pas comme prévu en Autriche, en Slovaquie et en République tchèque pour discuter des suites du vote Brexit, mais « restera en France ». Conformément au programme initial, François Hollande se rendra en revanche mardi au Portugal puis jeudi en Irlande pour des « visites de travail " centrées sur le même thème.

12h45 - Le camion "a forcé le passage en montant sur le trottoir"

Le camion a forcé le passage en montant sur le trottoir", affirme la préfecture dans un communiqué. Ajoutant que la sécurité des "points les plus sensibles" était confiée à des équipages de la police nationale, renforcés d'équipages de la police municipale. L'interdiction d'accès à la Promenade des Anglais, au point d'entrée du camion, était "matérialisée par le positionnement de véhicules [de police] bloquant l'accès à la chaussée.

12h20 - Twitter a vite effacé les messages extrémistes après Nice

Twitter a réagi avec une rapidité inhabituelle pour retirer les messages d'extrémistes islamistes glorifiant le massacre de Nice, ont constaté des groupes qui surveillent les réseaux sociaux. Une cinquantaine de comptes Twitter utilisant le hashtag Nice en arabe sont apparus très rapidement après l'attaque au camion de jeudi soir, selon le Counter Extremism Project, un groupe privé qui surveille les contenus extrémistes en ligne.

De nombreux comptes ont diffusé des images en se félicitant du carnage. "Twitter a réagi avec une rapidité que nous n'avions pas constatée auparavant pour effacer en quelques minutes les tweets favorables à l'attaque", dit le Counter Extremism Project dans un communiqué. "C'est la première fois que Twitter réagit aussi efficacement."

La société américaine n'a pas fourni d'informations quant à ces comptes supprimés, mais a rappelé dans un communiqué qu'elle condamnait le terrorisme et le bannissait de son site.

11h46 - Cinq enfants dans un état critique

Seize corps demeurent "encore non identifiés" après la tuerie, a précisé devant la presse Stéphanie Simpson, porte-parole de la Fondation Lenval, hôpital qui a accueilli trente enfants le soir du drame. "Cinq enfants se trouvent encore dans un état critique, un enfant est stabilisé, et trois sont sous respiration artificielle", a-t-elle précisé. En outre, un enfant hospitalisé de 8 ans, vraisemblablement étranger, est en cours d'identification.

Suite à l'attentat de Nice jeudi, qui a fait au moins 84 morts, un numéro unique (01.43.17.56.46) a été mis en place vendredi vers 1 heures du matin et la cellule a reçu 12.000 appels et plusieurs centaines de courriels, selon une source gouvernementale.

10h20 -  l'Etat islamique revendique l'attentat de Nice

Selon le journaliste de RFI David Thomson, l'Etat islamique a revendiqué l'attentat de Nice via son agence Amaaq. Daech présente Mohamed Lahouaiej Bouhlel comme un "soldat de l'État islamique" ayant répondu favorablement à l'appel à "tuer des infidèles". "L'auteur de l'opération [...] menée à Nice en France est un soldat de l'État islamique. Il a exécuté l'opération en réponse aux appels lancés pour prendre pour cible les ressortissants des pays de la coalition qui combat l'EI", affirme Amaq, citant une "source de sécurité". Selon Reuters, les services de renseignements français sont au courant de la revendication et sont en train de la vérifier.

09h23 - Le Foll accuse Juppé d'un « manque total de responsabilité »

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a dénoncé samedi un « manque total de responsabilité » de la part de plusieurs figures de l'opposition, dont Alain Juppé, pour leurs critiques de l'action publique après l'attentat de Nice. Alain Juppé a estimé vendredi que « si tous les moyens avaient été pris, le drame n'aurait pas eu lieu ». « Bien sûr qu'il faut faire plus, qu'il faut faire mieux. D'abord en ce qui concerne nos services de renseignement » selon le maire de Bordeaux, candidat à l'Elysée pour 2017.

Le député (LR) Henri Guaino, pour sa part, a estimé qu'un militaire équipé d'un lance-roquette aurait « arrêté le camion ».

09h16 - Quatre interpellations dans l'entourage du tueur

Quatre personnes ont été arrêtées samedi matin à Nice (Alpes-Maritimes). Les arrestations de samedi ont eu lieu dans deux endroits distincts de la ville, précise-t-on de source policière. Une précédente information délivrée par l'agence Reuters citant une source policière faisait état de trois interpellations.

Une quarantaine de policiers sont notamment intervenus à six heures du matin rue Miollis, au nord de la gare de Nice, au premier étage d'un petit immeuble d'habitation. Ils ont également fouillé une voiture. Un des officiers de police présent sur place a précisé qu'il s'agissait de « l'entourage proche » du tueur.

 __

VENDREDI 15 JUILLET

20h - Manuel Valls sur France 2 évoque un acte lié à l'islamisme radical

Sur France Télévision, Manuel Valls déclare que l'homme qui a foncé jeudi soir sur la foule à Nice est "un terroriste sans doute lié à l'islamisme radical d'une manière ou d'une autre".

"Oui, c'est un acte terroriste, et nous verrons quels sont les complicités et les liens avec les organisations terroristes", a-t-il poursuivi. Manuel Valls a déclaré que des répliques étaient à craindre en France, avec "encore des victimes", mais a dit sa conviction que la France gagnerait "cette guerre contre le terrorisme".

Manuel Valls a par ailleurs jugé qu'il n'y avait pas eu de faille dans le dispositif de sécurité jeudi soir à Nice.

"Il y avait le même dispositif préparé, pensé au moment du Carnaval de Nice (...) au début de l'année, le même dispositif que pour l'Euro, et moi j'en ai assez qu'on remette en cause, non pas le Premier ministre ou le ministre de l'Intérieur, mais des forces de sécurité, les policiers, les services de renseignement", a-t-il dit.

--

Invité sur TF1, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est voulu prudent sur un possible lien direct avec l'islamisme radical, laissant entendre que l'homme, déséquilibré, avait pu être influencé par les messages de l'organisation Etat islamique.

Prié de dire sur TF1 s'il pouvait confirmer un lien avec l'islamisme radical, il a répondu : "Non". "Nous avons un individu qui n'était pas du tout connu des services de renseignement pour des activités liées à l'islamisme radical, qui n'était pas fiché S", a dit Bernard Cazeneuve.

"Maintenant, il y a une enquête judiciaire. Elle montrera si cet individu a agi à la demande d'autres individus, s'il a agi actionné par les messages continus de Daech (l'acronyme de l'EI) qui appelle et provoque au crime parce qu'il y avait chez lui un déséquilibre, on verra s'il avait un réseau relationnel ou pas", a-t-il ajouté.

17h58 - Le camion conduit par le terroriste est en cours d'évacuation

17h05 - Conférence de presse du procureur de Paris François Molins

Le procureur de Paris confirme l'identité Mohamed Lahouaiej Bouhlel comme le chauffeur du véhicule qui a foncé dans la foule hier, peu après la fin du feu d'artifice tiré à l'occasion du 14-Juillet. L'homme a fait feu à plusieurs reprises sur trois policiers, selon le procureur.

Dans le véhicule, les enquêteurs ont trouvé un vélo, huit palettes vides à l'arrière. A côté du terroriste, ils ont découvert un pistolet automatique 7,65 mm et un chargeur, un pistolet factice et deux répliques de fusils d'assaut.

carte camion

Le procureur de la République de Paris a confirmé que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel n'était pas connu des services de renseignement pour radicalisation. Il était en revanche connu de la police pour des faits de droit commun, principalement des violences. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis, en mars 2016, pour des faits de violence avec arme.

L'attaque n'est pas revendiquée, mais "correspond" aux "appels aux meurtres" des groupes djihadistes, a déclaré le procureur de la République de Paris François Molins. "Ce type d'action correspond très exactement aux appels permanents aux meurtres des ces organisations terroristes, tels qu'elles le prescrivent notamment dans leurs revues ou vidéos", a précisé le procureur devant la presse à Nice, ajoutant que l'enquête s'attacherait à déterminer "les éventuels liens" du tueur avec des groupes "terroristes islamistes".

  • Bilan des victimes à 17h : 84 morts dont 10 enfants. Parmi les victimes, on compte aussi 202 blessés dont 52 dans un "état d'urgence absolu" (25 sont encore en réanimation).

16h27 - Le Conseil de sécurité de l'ONU a observé un moment de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Nice

Le silence est tombé sur la salle du Conseil lorsque les ambassadeurs se sont levés, têtes inclinées en signe de respect, avant le début d'une réunion portant sur la situation en Irak.

16h20 - Des victimes du 13 novembre ont perdu des proches

"C'est un peu une confirmation de l'horreur".

Huit mois après les attentats de Paris et Saint-Denis, certaines victimes du 13 novembre "ont perdu des proches" sur la Promenade des Anglais, confie Caroline Langlade, la vice-présidente de l'association Life for Paris.

"On est solidaires. On va essayer d'être à la hauteur pour aider" les victimes de Nice, lance cette ancienne otage du Bataclan.

L'attentat d'hier a renvoyé la jeune femme vers ce passé récent si douloureux : "Ce qu'on craignait est arrivé". Une nouvelle tuerie de masse. Dans son association, qui compte 700 membres, certaines victimes savent déjà qu'elles "ont perdu des proches" sur la Promenade des Anglais, raconte-t-elle.

"Chaque attaque, où qu'elle se produise, à Bagdad, Bruxelles ou Nice, réveille les mêmes souvenirs", confie Georges Salines, le président de l'association "13 novembre : fraternité et vérité", qui a perdu sa fille au Bataclan.

15h - Intervention de François Hollande depuis la préfecture des Alpes-Maritimes

Le président François Hollande a annoncé qu'une cinquantaine de personnes se trouvaient encore dans un état d'urgence absolue. Le chef de l'État s'exprimait depuis Nice et a annoncé le nouveau bilan qui s'élève à 84 personnes décédées.

"Parmi ces victimes, il y a des Français, il y a aussi beaucoup d'étrangers venus (...) de tous les continents et il y a beaucoup d'enfants, de jeunes enfants qui étaient venus pour assister à un feu d'artifice en famille", a-t-il poursuivi.

Ces victimes "ont été frappées à mort pour simplement satisfaire la cruauté d'un individu et peut-être d'un groupe", a ajouté François Hollande.

hollande nice

14h - Plusieurs événements annulés après l'attaque

Les manifestations prévues dans les prochains jours à Nice sont annulées, a fait savoir la préfecture des Alpes-Maritimes. Rihanna devait notamment se produire sur scène à l'Allianz Riviera. Marseille a également décidé d'annuler son feu d'artifice qui devait avoir lieu vendredi soir. En revanche l'étape du tour de France, en Ardèche, est maintenue.

12h45 - Le profil du chauffeur détaillé par France Info

Selon la radio, l'homme à l'origine de l'attaque est décrit par ses voisins "comme un homme "pas très religieux, aimant les filles et la salsa"". On apprend également qu'il était "récemment divorcé ou en instance de divorce (...)  Il a commencé le ramadan le mois dernier, sans le terminer."

12h35 - François Hollande vient d'arriver à Nice

Le président de la République vient d'atterrir avec le Premier ministre Manuel Valls. Selon France Bleu, "il doit assister à un briefing au Centre opérationnel départemental (COD) des Alpes-Maritimes, à la préfecture. Il se rendra ensuite au CHU Pasteur de Nice".

12h - Un bébé de huit mois perdu pendant l'attaque retrouvé grâce à Facebook

Plusieurs médias rapportent le témoignage de cette mère qui avait perdu son bébé dans la panique de l'attaque sur la promenade des Anglais, et qui a fini par le retrouver après un appel à l'aide sur les réseaux sociaux.

11h27 - Le nom du chauffeur du camion dévoilé par Nice Matin

Selon Nice Matin, l'homme qui a foncé dans la foule a été identifié et correspond à Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Tunisien de 31 ans. Toujours selon la même source, une perquisition est en cours à son domicile.

11h20 - L'EFS assure que les besoins en sang sont couverts

L'Établissement français du sang ne lance pas d'appel au don à Nice, mais invite "à [se] mobiliser dans la durée". Selon 20 Minutes, plusieurs centaines de personnes affluent depuis ce matin à l'EFS de Nice pour donner leur sang.

11h15: François Molins tiendra une conférence de presse à 17h

Le procureur de Paris devrait y donner des précisions sur l'attentat de jeudi soir. Le parquet national antiterroriste (basé à Paris) est chargé de l'enquête.

10h50 - France Télévisions présente ses excuses

La chaîne a diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi un sujet montrant le camion fonçant dans la foule, ainsi qu'une interview d'un homme devant le cadavre de sa femme, comme le rapporte Slate. Devant les réactions outrées des téléspectateurs, France 2 a publié un communiqué pour s'excuser et parle d'"erreur de jugement".

10h45 - Un haut responsable de la police aux frontières tué dans l'attaque

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a confirmé l'information sur RTL. D'après Le Figaro, il s'agirait du commissaire adjoint de la PAF.

10h30 - Manuel Valls annonce un deuil national de 3 jours

Le Premier ministre s'est exprimé à la sortie du conseil restreint de défense : "L'urgence c'est l'accueil des familles et la remise des dépouilles. L'ensemble des services de l'État est mobilisé pour accompagner les familles (...) Le président a décrété un deuil national pour les 16, 17 et 18 juillet (...) La France va devoir vivre avec le terrorisme et nous devons faire bloc."

10h15 - Perquisition en cours au domicile de l'auteur de l'attaque

Nice Matin rapporte l'information sur son compte Twitter. Le chauffeur du camion, un Tunisien de 31 ans, était connu des services de police pour des faits de droit commun, mais a priori pas des services de renseignement.

9h45 - L'application "alerte attentat" a mis plusieurs heures à réagir

Selon le site Mashable, l'application "SAIP" ("Système d'alerte des d'information des populations") dite "alerte attentat" n'a envoyé sa première alerte qu'à 1h34, près de 3 heures après le début de l'attaque au camion sur la Promenade des Anglais. L'application avait été lancée le 8 juin, juste avant l'Euro 2016.

9h30 - Les Bourses en baisse à l'ouverture, le secteur touristique affecté

A l'ouverture vendredi, le CAC40 cède 0,51%, le Dax 0,38% et le FTSE abandonne 0,22%. Le secteur du tourisme et des loisirs accuse un repli de 1% après l'attentat de Nice, la plus forte baisse sectorielle, avec des valeurs comme AccorHotels (-3,52%) ou Air France-KLM (-2%).

9h - Début d'un conseil restreint de sécurité et de défense à l'Élysée

La réunion vient de démarrer en présence de plusieurs ministres, autour de Manuel Valls et François Hollande.

8h55 - L'étape du Tour de France maintenue

L'épreuve de contre-la-montre entre Bourg-Saint-Andéol et La Caverne du Pont d'Arc est maintenue ce vendredi selon France Bleu Drome-Ardêche. Outre les gendarmes le long du parcours, des membres du GIGN accompagnent le peloton depuis le début de l'épreuve.

8h50 - Éric Ciotti réclame "un état d'urgence permanent"

Sur France Info, le député et président du département des Alpes-Maritimes a déclaré que "la France représente un symbole (...) jeudi soir c'est un double symbole qui a été choisi [comme cible, NDLR] : le 14 juillet et la Promenade des Anglais." Il a également assuré que "les outils conventionnels dont nous disposons aujourd'hui ne sont peut-être pas suffisants" et a demandé "un état d'urgence permanent".

8h45 - Rome durcit ses contrôles aux frontières après l'attaque de Nice

Rome va durcir ses contrôles aux frontières sur les trois voies de communication routières reliant la France et l'Italie et à la gare ferroviaire de Vintimille, a annoncé vendredi le ministre italien de l'Intérieur. "Notre appareil sécuritaire est à l'oeuvre", a écrit Angelino Alfano sur Twitter.

8h35 - Le camion utilisé pour l'attaque loué "il y a quelques jours"

Selon une source policière citée par l'AFP, "le camion a été loué il y a quelques jours en région Provence-Alpes-Côte d'Azur". La même source a expliqué que le camion "a changé de trajet au moins une fois" et a "clairement cherché à faire un maximum de victimes".

8h30 - Plusieurs comptes Twitter pour rechercher les personnes disparues

Les comptes Twitter "SOS Nice" (@urgencesnice) et "Disparus Nice" (@NICE_RECHERCHES) relaient depuis cette nuit les messages de ceux qui cherchent un proche. Par ailleurs un numéro d'information a été mis en place par la ville de Nice: 04 93 72 22 22, ainsi qu'un numéro d'aide aux victimes : 01 43 17 56 46.

8h05 - L'émotion de Christian Estrosi

L'ancien maire de Nice et actuel président de la région PACA s'est exprimé sur France Info. "Je n'oublierai jamais les petits corps allongés des enfants, les corps des papas et des mamans. Je veux leur présenter mes condoléances. Dans ma vie personnelle ou ma civile, jamais je n'ai senti une telle cicatrice au fond de moi".

8h - L'auteur de l'attentat identifié

Selon une source proche de l'enquête citée par Reuters, l'assaillant est un Franco-tunisien de 31 ans. Il était connu des services de polices, mais pas par les services de renseignements.

_____

RAPPEL DES FAITS

Selon la préfecture, au moins 84 personnes sont décédées jeudi 14 juillet au soir dans un attentat à Nice lorsqu'un camion a foncé dans la foule qui assistait au feu d'artifice sur la Promenade des Anglais, un haut lieu touristique le long de la Méditerranée.

Présent sur les lieux lors du feu d'artifice, un journaliste de l'AFP a vu un camion blanc foncer à pleine vitesse dans la foule, suscitant un mouvement de panique et jetant des débris tout autour. "C'était le chaos absolu" dans ces lieux situés au coeur touristique de la grande ville de la Côte d'Azur, a-t-il décrit.

"Nous avons vu des gens touchés et des débris voler partout",a-t-il encore raconté, ajoutant avoir entendu "des gens crier"."J'ai dû me protéger le visage des débris qui volaient", a-t-il précisé.

Le camion "a foncé sur la foule sur une longue distance, le long de la Promenade (des Anglais), ce qui explique ce bilan extrêmement lourd", a précisé le sous-préfet : "Il y a eu des coups de feu et le chauffeur a été abattu".

_______

FLUX ATTENTAT (avec l'AFP - Fin du direct AFP)

(Sources avec AFP et Reuters)

28 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 101
à écrit le 20/07/2016 à 15:46
Signaler
ces terroristes,ne sont que des soit disant HUMAIN en apparence,ne connaissant pas le bonheur,joie,d'étre en famille,de se serrer dans les bras,prendre soit de chaqu'un en leur apportant tout notre amour,ces enfants le rayon de soleil pour les parent...

à écrit le 18/07/2016 à 18:27
Signaler
Quel titre lumineux mais surtout grotesque ! Louer un camion plusieurs jours avant et venir, à plusieurs reprises, faire des reconnaissances sur place seraient le propre d'un acte non prémédité ? Sérieusement, il y des fois où l'on se demande si ...

à écrit le 17/07/2016 à 20:00
Signaler
Ce n'est pas le moment d'être sous assuré. Ce quinquennat fait le bonheur des fleuristes, bazars vendeurs de bougies et des blocs opératoires. N'attendez d'être sur le point de vous faire karcheriser pour vérifier les prestations de votre mutuell...

le 18/07/2016 à 19:08
Signaler
Ce sont les assureurs qui prennent en charge les atteintes ou biens et aux personnes et non l'Assurance maladie (sécu) ou les mutuelles. Concrètement l'Assurance maladie (cpam, msa, rsi...) prend en charge immédiatement les frais médicaux à 100% et s...

à écrit le 17/07/2016 à 16:48
Signaler
il ne faut pas perdre les bonnes habitudes. il faut penser et dire ce qui est autorisé et ne pas polémiquer. la France est en guerre et nous allons la gagner cette guerre. Comme les précédentes. Fussent ils sacrifier tous les français de la métrop...

à écrit le 17/07/2016 à 4:57
Signaler
Si Hollande/Valls/Le Drihan etc avaient laissé faire comme certains esprit "éclairés" le préconisaient, il y aurait un état islamique du Mali à l'Irak et pouvant alors s'étendre bien au delà avec le pouvoir de prendre des pays et plus d'armements enc...

à écrit le 17/07/2016 à 3:43
Signaler
Oui nous sommes en guerre contre les musulmans extrémistes. Il va falloir changer nos habitudes et être vigilant tout en continuant à vivre. Aucun gouvernement ne peut assurer une protection totale, par contre, ce gouvernement doit réagir vite et en ...

le 17/07/2016 à 12:24
Signaler
Si je n'ose vous dire que: " cela était avant " maintenant nous sommes rendus dans autre chose qui demande un traitement de choque . Si les choses ne changent pas , alors il appartiendra au peuple de se consulter .

à écrit le 16/07/2016 à 23:33
Signaler
les morts l'ont bien compris eux.

à écrit le 16/07/2016 à 23:05
Signaler
il va falloir s'habituer à voir des morts. C'est comme cela. - Vous irez faire vos courses en enjambant les cadavres. - Vous irez travailler en poussant les équipes de secours qui recouvrent les corps. - Vous donnerez votre sang chaque dimanch...

le 17/07/2016 à 4:48
Signaler
Merci de proposer vos solutions ?

le 17/07/2016 à 6:25
Signaler
Ils vont s'accrocher au pouvoir, ils sont à la rue !!!!

le 17/07/2016 à 16:39
Signaler
le PM a dit qu'il n'y a pas de polémique à avoir là dessus. Il faut vivre entouré de morts, c'est inévitable. Par 49.3 si nécessaire, la gauche nous habituera. Vous devez vous habituer dès maintenant. Ne faites pas du mauvais esprit.

le 17/07/2016 à 19:10
Signaler
@Valls l'a répété - " Rien ne vous protégera. ..". Je ne suis pas complètement d'accord avec vous. Par exemple, bien voter ne protège pas forcément de tout mais peut réduire considérablement les dangers qui guettent un pays. Les mêmes causes produ...

à écrit le 16/07/2016 à 23:01
Signaler
La guerre avec l'EI sera totale donc. Armés de caisses de fleurs et de cierges, les soldats de l'EI songent déjà à rendre les armes et à se raser. Hollande les finira avec un discours sur les droits de l'homme à la maison de la chimie.

le 16/07/2016 à 23:34
Signaler
vous oubliez qu' il va organiser une marche et faire chanter la Marseillaise

à écrit le 16/07/2016 à 21:22
Signaler
c'est la solution avec une hausse des impôts locaux et nationaux. Il n'y a pas d'autres alternatives. Ce serait la contribution anti djihadiste minimale généralisée sociale allocative. La CADMGSA finançant l'achat de bougies, de fleurs et de pancar...

le 16/07/2016 à 22:33
Signaler
Et pourquoi ne pas responsabiliser les membres des familles de ces terroristes en leur supprimant à vie les allocations familiales à leur parents, compagnes, enfants, frères et soeurs? Imaginez tous ces APL, RSA, Chômage, mais aussi soins gratuit qui...

le 17/07/2016 à 11:42
Signaler
D'accord avec @la solution, il le pratique bien en Israël, la maison du terroriste est détruite et la famille mise au banc de la société. Faisons de même, ils réfléchiront avant de commêtre leurs actes. Même si 25% rennoncent grace à cettd mesure, c'...

le 17/07/2016 à 16:52
Signaler
qui prendrait la forme d'une taxe sociale de solidarité de la nation en guerre sur les successions. A chaque succession, 5% irait au gouvernement qui pourrait nous protéger davantage. Bernard C s'est engagé.

le 18/07/2016 à 19:33
Signaler
Raser la maison de la famille du terroriste n'est pas une mesurer efficace. Cela fait des dizaines d'année qu'Israel échoue. Cela ne fait que renforcer la haine des palestiniens.

à écrit le 16/07/2016 à 19:48
Signaler
Il doit bien y avoir une caméra de surveillance qui a filmé le camion qui passe devant des policiers. Il faut attendre et être patient. Tôt ou tard la vérité sortira. On l'a bien vu dans de multiples affaires.

le 16/07/2016 à 20:45
Signaler
Les caméras de Estrosi ont été inutiles pour empêcher le désastre ; La police de Estrosi est armée, ils ont attendu que le camion parcours 2 kms pour dégainer, ca fait beaucoup ; Les caméras d'Estrosi ont peut être pour seule vocation à réalise...

à écrit le 16/07/2016 à 11:46
Signaler
Que d'opportunisme de la part des soi-disant terroristes, de revendiquer une action dont il ne sont peut être pas les auteurs mais qui fait de la pub sur son nom!! Cela servira aussi a confirmer certaine proclamation erronée du gouvernement! C'est ...

à écrit le 16/07/2016 à 11:36
Signaler
L'Espoir basique que l'ont peut espérer n'interviendra que dans 9 mois et demi . Mieux vaut bien connaître un danger , que l'ignorer .

le 16/07/2016 à 15:17
Signaler
C'est sur une élection ne réglera rien , le danger va rester permanent .

le 16/07/2016 à 20:09
Signaler
j'ai dis depuis le début que ce président allait être un danger pour notre pays. s'il n'avait pas voulu aller chercher des voix en attaquant au Mali, en Syrie....nous n'en saurions pas là aujourd'hui!!!!

à écrit le 16/07/2016 à 10:36
Signaler
c'est un parfait exemple de la voix de son maitre

à écrit le 16/07/2016 à 7:45
Signaler
Entendre de nos responsables qu'il faut s'attendre à d'autres attaques de ce genre, est-ce un aveu de faiblesse ? Sans faire de polèmiques, nous aurions aimés entendre que cela suffit, et que l'UE se remette en question !

le 18/07/2016 à 19:36
Signaler
Quel rapport avec l'UE ? La politique étrangère est une compétence, de par les textes, des États, pas de l'UE.

à écrit le 15/07/2016 à 23:24
Signaler
Deux questions demandent des réponses. *Comment se fait-il que le camion ait pu circuler sur une voie fermée? Comment était fermée cette voie? C'était à qui de fermer cette voie et comment (obstacles, filtrage humain organisé par qui, la ville...

le 16/07/2016 à 10:54
Signaler
Merci pour vos questions que je partage avec colère. Comment se fait-il que cet espace dédié aux piétons et à la fête n'ait pas été protégé comme l'ont été les fan zone pendant l'euro? Qu'est ce que l'État d'urgence alors?

à écrit le 15/07/2016 à 23:13
Signaler
l'inutile rentier qui vient de paris car il n'avait rien à faire !!!!

à écrit le 15/07/2016 à 21:44
Signaler
En période d'exception , il faut mettre des professionnels à la tête des Ministères , de l'intérieur et de la défense .

le 16/07/2016 à 12:06
Signaler
Nous sommes en état d'urgence donc les possibilités de préventions sont ouvertes sans que des faits avérés où constitutifs d'infractions soient les seuls à nous le permettre . Quand les doutes sont trop forts . il faut prendre des mesures , il faut a...

à écrit le 15/07/2016 à 20:39
Signaler
Il y a des mesures à prendre , mais un certain mais l'établissement trop bien cultivés si refuse , alors cela peut durer longtemps

le 15/07/2016 à 22:11
Signaler
Lesquelles dans ce cas ?

le 16/07/2016 à 13:32
Signaler
C'est pourtant bien simple . Ils s'attaquent à nos enfants , à nos familles .........................

à écrit le 15/07/2016 à 20:38
Signaler
Il est une question centrale : Comment a t-il été possible qu'un camion fou parcours 2 kms avant qu'il soit arrêté ? Doit on en déduire que les très nombreux policiers aux entrées, plusieurs ronds-points, d'un lieu hyper fréquenté sont restés sans...

à écrit le 15/07/2016 à 20:27
Signaler
C'est le résultat de la politique de libanisation massive de la France menée depuis 1970 par l'UMP/LR et le PS. On se retrouve grace à eux dans la même situation que lors du déclenchement de la guerre d'Algérie (attentats multiples dans les rues, les...

le 15/07/2016 à 22:16
Signaler
Si nous avions gardé l'Algérie la situation aurait été bien pire depuis bien plus longtemps, la guerre aurait duré très longtemps et galvanisé d'autres populations régionales. Ce problème n'est pas lié à la population d'origine arabe mais à la positi...

le 15/07/2016 à 23:06
Signaler
Vous n'avez rien perdu cher monsieur , l'Algérie est millénaire , l'occupation française à duré 130 ans, une goutte dans l'histoire!

le 16/07/2016 à 17:39
Signaler
"nous avons perdus l' Algérie, lachés par De Gaulle". L'Algérie, historiquement, n'était pas de culture française, ne serait-ce d'abord que pour une histoire de religion. Sous influence française, c'était une colonie où il y avait des gens plus é...

à écrit le 15/07/2016 à 19:19
Signaler
faire des constats c'est bien mais cet angélisme légaliste est affligeant , il est peut être temps de revoir nos modes d'action en bougeant les règles

à écrit le 15/07/2016 à 19:17
Signaler
Bizarrement la question des services de sécurité français n'est pas posée ! Le 14 juillet, un poids lourd sur la promenade des anglais, rien de plus logique non ? Le paquet a été mis pendant l'euro , trop de pognon en jeu , la semaine d'après , nos b...

à écrit le 15/07/2016 à 19:05
Signaler
de l'aeroport au port de nice la circulation est interdite au poids lourd sur la promenade des anglais or le camion de l'attentat s'est engage au niveau du quartier magnan et aurais du etre intercepté par la police avant d'arriver au niveau du bld g...

le 15/07/2016 à 19:57
Signaler
On nous empêche de circuler sur la promenade des anglais depuis des années avec des utilitaires !!! comment se fait il que personne ne l'ai arrêté avant ??? Le gouvernement n'est pas responsable de la protection de la manifestation du 14 juillet ...

le 16/07/2016 à 20:27
Signaler
On nous empêche de circuler sur la promenade des anglais depuis des années avec des utilitaires !!! Pourtant voir des camions a 7 heures du matin sur la Promenade des Anglais c'est très banal. Moi je peux assister à cela toutes les semaines.

à écrit le 15/07/2016 à 18:50
Signaler
Cet assassin là n'a pas le profil habituel des spadassins de l'EI. Il semblerait que jusqu'à la semaine dernière, il buvait, sortait avec des filles de mauvaise vie, jouait de la salsa, ne pratiquait ni les prières rituelles, ni le ramadan et ne fréq...

à écrit le 15/07/2016 à 18:32
Signaler
Que faisait un camion à cet endroit un 14 juillet ????? Ce terroriste avait une carte de séjour et était condamné pour des faits de violences....Pourquoi n'a t il pas été renvoyé en Tunisie ????? Beaucoup de laxisme en France et il me semble que la...

le 15/07/2016 à 19:11
Signaler
a Strasbourg c'est le maire qui a mis en place des ce soir des dispositifs anti camions c'est trop facile de se défausser sur le gouvernement. la droite trouve toujours des coupables. comment un camion peut il se trouver à un tel endroit. pourquoi le...

le 15/07/2016 à 20:59
Signaler
M5+1 croit savoir qu'il a franchit le barrage de police en prétextant la livraison de glaces. Étant donné que l'endroit est truffé de débits de boissons, de restaurants et hôtels de luxe (et chacun sait que les riches sont capricieux), c’était plau...

à écrit le 15/07/2016 à 18:04
Signaler
Le gouvernement est lucide et réactif.Les français exigeaient le retour de l'état d'urgence,cela a vite été fait.Vals est lucide lorsqu'il déclare que le pays va devoir s'habituer a vivre avec le terrorisme,les français doivent s'habituer.Cazeneuve ...

le 16/07/2016 à 12:05
Signaler
Les socialistes sont et restent affligeants!

à écrit le 15/07/2016 à 17:50
Signaler
En ma qualité d'ancien chauffeur routier semi remorque je n'arrive pas à comprendre comment la manoeuvre ( suspect) d'un tel véhicule n'est pas été décelé en amont par les caméras avant de pénetrer sur la promenade des anglais en temps normal déjà i...

le 15/07/2016 à 18:30
Signaler
Les caméra n'ont aucune utilité pour empêcher les crimes d'être commis. Elles servent seulement à aider à la résolutions des affaires. Et c'est bien ce qu'on leur reproche. Nice, que le maire a truffé de caméra et qui s'en enorgueillit, a le p...

à écrit le 15/07/2016 à 17:21
Signaler
Dans un État de Droit la notion de terrorisme n'existe pas a moins de ne plus être dans un État de Droit mais dans une dictature!

à écrit le 15/07/2016 à 16:32
Signaler
Un criminel étranger de droit commun qui n'est pas expulsé dans son pays? Il n'y a qu'en France qu'on voit ça. Presque 100 pauvres victimes parce que la justice n'a pas pu faire son devoir à cause de lois idiotes et dangereuses.

à écrit le 15/07/2016 à 15:11
Signaler
Je suis une personne de Droite, qui m'exprime chaque jour sur la tribune.fr, sans ménagement aucun à l'encontre du pouvoir Socialiste. Cependant ce jour je m'abstiens de toute expression : nous souffrons pour la plupart, le ventre et la gorge serrés,...

le 15/07/2016 à 19:14
Signaler
On eut aimé que Mr Estrosi ait la même retenue que vous. A minuit, alors que des victimes agonisaient encore sur l'asphalte, il intervenait déjà dans les média en insistant avec une lourdeur obscène sur ses doutes concernant l'effectif déployé pa...

à écrit le 15/07/2016 à 14:59
Signaler
Affligeant, toutes nos belles théories, nos lois à profusion, notre prétendue morale, notre respect des droits de l’homme, ont fait de nous une nation de faibles, Quand allons-nous nous réveiller? Encore combien de mort seront nécessaires avant que l...

à écrit le 15/07/2016 à 14:27
Signaler
Beaucoup devraient réfléchir sur l'état de notre pays et où l'on nous conduit . Je ne vois pas actuellement quelqu'un pour ne sortir de cette immense ornière , faudrait peut-être essayer autre chose .

à écrit le 15/07/2016 à 12:31
Signaler
C'est impensable et inimaginable que les hauts responsables de ce pays ne démissionneront pas . A commencer par le Maire , le ministre de l'intérieur et de la défense . Hollande lui s'il est sincère et honnête ils n'attendent pas des heures pour dém...

à écrit le 15/07/2016 à 12:29
Signaler
Le gaullisme est mort

à écrit le 15/07/2016 à 12:28
Signaler
Mes condoléances aux familles. Autant de morts innocents, c’est désolant et c’est à désespérer de la nature humaine. Il est difficile de lutter contre la haine aveugle et l’obscurantisme. Malgré les déclarations de quelques politiques donneurs de ...

le 15/07/2016 à 16:13
Signaler
Pourquoi serait-ce prétentieux de parler de "civilisation occidentale" ? On peut vérifier qu'historiquement la Démocratie parlementaire et la République sont bien d'origine européenne. Seulement la religion des Droits de l'Homme tue nos Libertés, nos...

à écrit le 15/07/2016 à 12:27
Signaler
Surréaliste, un tunisien avec un permis de séjour , condamné avec sursis pour violence on ne l'expulse pas? N'importe quoi

à écrit le 15/07/2016 à 12:23
Signaler
Apparemment mais j'attends la confirmation de Bernard Cazeneuve car cela peut être un probleme d'apartheid et/ou de justice sociale. À nos kleenex pour l'instant. Vite un pacte de securité avec gilets et taxes.

à écrit le 15/07/2016 à 12:20
Signaler
si hollande le dit, c'est que c'est pas vrai

à écrit le 15/07/2016 à 12:15
Signaler
Bien entendu, l'on présente nos condoléances et l'on partage la douleur des familles touchées par ce drame horrible. Ce qui nous apparaît comme très confus, ce sont les palabres médiatiques et les énormes dépenses publiques de Hollande et Estrosi...

à écrit le 15/07/2016 à 12:12
Signaler
Une pensée pour les familles, respect pour les morts, les blessés et tout ceux qui sont intervenus au milieu du chaos pour soulager. Nice: Un symbole. La ville de France où il y a le plus de caméras, les policiers municipaux les mieux armés. La vil...

le 15/07/2016 à 13:46
Signaler
la méchanceté, la bêtise vous aveuglent. M. Estrosi fut un excellent maire, un bon Président de PACA. D'autre part aveuglé par votre bêtise, sachez que la police est du domaine de cazeneuve, vous connaissez, ce petit mou à lunettes celui pour qui ce ...

le 16/07/2016 à 18:20
Signaler
EXAT???

à écrit le 15/07/2016 à 12:11
Signaler
Prenons enfin en compte les méthodes qui marchent à l'étranger. C'est pas bizarre qu'Israël n'a quasiment plus d'attentats alors qu'ils sont entourés d'ennemis, présent même sur leur sol. Chez eux, quand un terroriste est identifué, on s'en prend à ...

le 16/07/2016 à 17:01
Signaler
Plus d'attentas en Israël ? Le dernier d'une longue série depuis 30 ans est daté du 11 juin dernier.

à écrit le 15/07/2016 à 12:10
Signaler
Dans tous ces attentats, lourds comme Paris et Nice aujourd'hui, ou "moindres" comme les voitures bélier de Nantes et Dijon, attaques au couteau ou décapitation, la constante est que leurs auteurs sont à l'origine des délinquants souvent multi-récidi...

à écrit le 15/07/2016 à 12:04
Signaler
Condoléances aux familles,, encore un déséquilibre, vont nous sortir nos têtes bien pensants . Un franco tunisien ???? Pas d amalgame , 1 attentat, 2 attentat, 3 attentat, , écoutez la rue, vos voisins , dans les commerces , cela promets.

à écrit le 15/07/2016 à 12:01
Signaler
Pensées affectueuses pour les victimes et les blessés. Que faut-il faire pour enrayer ce fléau? 1. fermons nos frontières. Si je dois montrer ma carte d'identité 10 fois avant d'entrer/sortir du territoire francais, je le fais, ce n'est pas une...

le 15/07/2016 à 15:42
Signaler
Et si on arrêtait plutôt de nous occuper de ce qu'il se passe au moyen-orient et ailleurs en bombardant des pays où nous n'avons aucun intérêt stratégique ou vital à défendre ? Vous pensez sans doute que faire la guerre à des gens à l'autre bout d...

à écrit le 15/07/2016 à 11:59
Signaler
Encore combien d attentat avant que le ministre de l interieur ne soit renvoyer ?

à écrit le 15/07/2016 à 11:59
Signaler
C'est mieux les radars.

à écrit le 15/07/2016 à 11:58
Signaler
Le 14 JUILLET est un jour férié. Comment un poids-lourd de plus un semi-remorque circulait sur la promenade des anglais sans être contrôlé. Il me semble que la circulation des poids-lourd de plus de 7,5 tonnes est interdite les jours fériés et week-...

le 15/07/2016 à 13:51
Signaler
Je me pose la même question depuis le début. Là, il y a un sérieux disfonctionnement. De même on peut penser qu'il n'y avait au final aucun barrage pour protéger cette rue piétonne, encore un problème.

à écrit le 15/07/2016 à 10:42
Signaler
Et encore un attentat, condoléances pour toutes ces familles, nous étions pourtant encore en état d'urgence et sous vigipirate depuis des années..est ce tenable dans une démocratie de vivre continuellement en état d'urgence ?

à écrit le 15/07/2016 à 10:32
Signaler
A s'allier avec le diable, et à ne plus s'occuper de ces concitoyens voilà ce qui arrive...

à écrit le 15/07/2016 à 10:24
Signaler
Débattre sur les questions d'évidence -on ne peut nier qu' il s' agisse d' un attentat- pour éviter de parler de l'essentiel est la sempiternelle technique des serviteurs de l'EU afin de détourner les gens des vraies questions qui sont bel et bien p...

à écrit le 15/07/2016 à 10:17
Signaler
Peu importe les commanditaires d'un tel acte c'est le résultat qui compte et a qui profite le crime! Sûrement pas aux islamistes!

le 15/07/2016 à 10:30
Signaler
C'est de l'humour ?

le 15/07/2016 à 12:01
Signaler
Il faut arreter de vous voiler la face

à écrit le 15/07/2016 à 10:10
Signaler
Assez des paroles en l'air, assez de l'inaction, assez des pleurnicheries, si cette bande d'incapables n'est plus en mesure d'assurer notre sécurité, nous devons en tirer les conséquences. Les solutions existent, parfaitement légales, il faut juste a...

le 15/07/2016 à 11:31
Signaler
au lieu de critiquer quelles sont les solutions que tu proposes pour éviter les actes terroristes ou alors ferme la. pensons d'abord aux victimes et à leurs familles.

le 15/07/2016 à 13:27
Signaler
Bonjour, Je lis votre commentaire et je suis attristé de voir un compatriote se lancer dans des phrases creuses vides de sens de la réalité. Aucun pays a la solution au terrorisme y compris les plus impliqués comme Israël, les US et même celui qui ir...

le 15/07/2016 à 14:46
Signaler
tu appartient à cette partie fort en gueule et jlm a raison tu critiques mais propose donc quelque chose de concret pourquoi pas aider les victimes. entre le 1er commentaire et ta réponse tu te contredits

le 15/07/2016 à 23:16
Signaler
nos politiques et nos fonctionnaires sont totalement complices de cet acte !!!!!!!!!

à écrit le 15/07/2016 à 10:03
Signaler
Le résultat d'une politique d'immigration surréaliste organisée par nos politiciens depuis 30 ans. Des zones de non droit un peu partout en France, des trafics de drogues dans les banlieues et, une école qui n'assimile plus personne.

le 18/07/2016 à 19:58
Signaler
Beaucoup de pays ont autant voire plus d'immigrés que la France et bien moins d'attentats ou de tentatives d'attentats que la France. Il y a bien une spécificité française, en plus d'une immigration soumise a un fort taux de chômage.

à écrit le 15/07/2016 à 9:40
Signaler
Malheureusement, quelque soit les causes et les effets, ainsi que les réponses aux effets de ses causes, les "politiques" en seront éternellement responsable, par leur aveuglement et leur alignement a l'idée d'une mondialisation a l'américaine!

à écrit le 15/07/2016 à 9:27
Signaler
Il défaillance ,comment un camion peut il s'engager alors qu' il y a des policiers

à écrit le 15/07/2016 à 9:13
Signaler
LA RELIGION EST L OPIUM DES PEUPLES? DES ESPRITS DERANGE ET MANIPULABLE IL Y EN AURAS TOUJOURS ET ILY EN A EU A D AUTRE EPOQUES MEME AVEC LA RELIGION CRETIENNE? IL FAUT RAISON GARDER ET NE PAS TONBE DANS LE PIEGE DE LA VENGANCE ET DU RACIME? POUR MOI...

à écrit le 15/07/2016 à 8:20
Signaler
Comment ce fait-il que nous ayons autant d'attentats attribués aux islamistes en France alors même que de nombreux pays ne sont pas ou peu touché (exemple : l'Amérique du Sud, la Pologne, la Bulgarie, la Suède, L'Islande, la Finlande, la Nouvelle Zél...

le 15/07/2016 à 11:02
Signaler
Vrai, même si les grands médias ou même LT ne le remet jamais (ou presque) en cause, c' est bien de mon propre avis la grande responsable, notre politique étrangère.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.