TPE : les petits patrons plus optimistes et désireux d'embaucher

 |   |  412  mots
Pour recruter, les dirigeants des TPE attendent de réelles perspectives de croissance, note l'étude Fiducial.
Pour recruter, les dirigeants des TPE "attendent de réelles perspectives de croissance", note l'étude Fiducial. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les prévisions des TPE -qui produisent 27% de la richesse totale des entreprises françaises- sont orientées favorablement pour la création nette d'emplois, en hausse de 4 points pour le troisième trimestre, selon une étude.

Un regain de confiance. La majorité des dirigeants de très petites entreprises françaises (51%) étaient optimistes pour leur propre activité en juillet contre 46% en avril, selon une enquête* Ifop pour Fiducial publiée lundi 24 août.

Les prévisions de ces sociétés qui produisent 27% de la richesse totale des entreprises françaises sont orientées favorablement pour la création nette d'emplois, en hausse de 4 points pour le troisième trimestre, après +0,5 au deuxième et +1 au premier.

Ils ne sont par ailleurs qu'un peu plus d'un quart (26%) à trouver que la situation financière de leur entreprise s'est détériorée lors des trois derniers mois, contre près d'un tiers (30% en avril). Cette dernière s'est améliorée pour 13% d'entre eux (9% en avril).

Le gouvernement au secours des TPE

Début juin, le gouvernement a dévoilé 18 mesures, essentiellement dans le domaine social, pour encourager les entreprises à embaucher. Elles viennent compléter les dispositifs fiscaux poursuivant les mêmes objectifs. Citons notamment le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) en vigueur depuis le 1er 2014 et les allègements de cotisations patronales inscrits dans le Pacte de responsabilité dont les entreprises bénéficient depuis le 1er janvier dernier.

Pour recruter, les dirigeants des TPE "attendent de réelles perspectives de croissance", note l'étude Fiducial. Le chiffre d'affaires des TPE a en effet enregistré un recul de 3,2% en 2014 (contre -0,1% l'année précédente) en moyenne et toutes professions confondues, selon l'étude annuelle de la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA). Avec une hausse de 1,5% en avril 2014 et 2015, les défaillances des TPE ont continué de progresser, malgré le vent de croissance qui a soufflé sur la France au début de l'année.

Après une hausse de 0,7% du PIB (révisée à la hausse) au 1er trimestre, la croissance française été nulle (0,0%) au deuxième trimestre, selon une première estimation de l'Insee. L'investissement des entreprises a ralenti (+0,2% après +0,6% au premier trimestre), tandis que la consommation des ménages a fortement fléchi (+0,1% après +0,9%). Le gouvernement table pour 2015 sur une croissance de 1%.

*L'enquête a été réalisée du 6 au 24 juillet auprès de 1.004 dirigeants de TPE de zéro à 19 salariés (hors auto-entrepreneurs) et ses auteurs précisent parvenir à des résultats nationaux représentatifs grâce à un redressement selon les données Insee.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2015 à 9:04 :
moi je préfère garder mon employeur actuel Pôle emploi ça paye et on n'est pas embêté par un patron qui veut que l'on travaille pour un salaire de misère.
a écrit le 26/08/2015 à 17:25 :
Les "story telling" des journalistes sur tous les sujets sont en cartons pâtes ,et nous récitent les choses comme la nomenklatura en a décidée.La réalité n'est plus retranscrite nous sommes en plein "1984" de Orwell.
a écrit le 26/08/2015 à 17:18 :
Nous sommes dans un pays ou les gens ne disent plus ce qu'ils pensent réellement surtout pas à un journaliste.Un patron se doit d'être optimiste vis à vis de l'extérieur car son banquier le surveille ,ses salariés l'écoutent.
a écrit le 24/08/2015 à 13:40 :
Oui mais les liquidations judiciaires explosent et des tas de petites et moyennes entreprises déposent le bilan. A part ça tout va bien.
Réponse de le 24/08/2015 à 16:29 :
@Gilbert
Non, tout va vraiment mal, mais je pense que ceux qui retrouvent un emplois ou aperçoivent le bout du tunnel doivent se réjouir.
Résorber le chômage sera long, pour les défaillances et créations d'entreprises, les tendances s'inversent.
.........
EMPLOI, secteur marchand, T2-2015 : +27300 emplois, soit + 0,2%, meilleur chiffre depuis le 1er semestre 2011.
Créations d'entreprises, juin, rebond de 3,2%, meilleur chiffre depuis décembre.
Pendant que les défaillances d'entreprises régressent.
………….
BTP, même si les mises en chantiers sont toujours à la baisse, les permis de construire accordés pour des logements neufs ont progressé de +3,9% sur le T2, après 3 trimestres de contraction.
Les ventes de logements neufs ont aussi augmenté, T4-2014 : +14,6% et T1-2015 : +10,4%.
Concrétiser des projets immobiliers prend un certain temps, que ce soit pour le promoteur ou l’acheteur.
……….
PRISMEMPLOI, intérim :
Evolution des contrats, de janvier à juin:
+ 1,2% > +3,7% > -0,2% > +2,7% > +6,0% > +1,6%.
…………..
Offres d’EMPLOIS CADRES
Juin, le nombre d’offres d’emploi cadres publiées augmente de 20% par rapport à juin 2014.
Commercial et marketing +14%
Informatique" +21%
Etudes, recherche et développement" +19%
Gestion, finance, administration" + 37%
Production industrielle +14%
………….
Les entrants sur le marché du travail vont accélérer la reprise de la consommation et diminuer les dépenses sociales.
...........
Evidement la crise asiatique tombe au mauvais moment mais la France devrait pouvoir encaisser mieux que l'Allemagne, dont l'industrie dépend trop du marché chinois.
a écrit le 24/08/2015 à 13:14 :
Pas de rafale de chiffres positifs de notre cher Marco. Etes vous malade? Rassurer moi. Faite un signe.
Réponse de le 24/08/2015 à 15:02 :
@Benoit
Il suffit de sonner, bien que les chiffres positifs soient dans l'article:
"L'enquête a été réalisée du 6 au 24 juillet"
Balaie d'un coup les résultats mitigés mai, juin et juillet.
Conforte mon argumentaire, celui de regarder les tendances sur le plus long terme et non pas sur 2 ou 3 mois, lorsque la situation stagne ou régresse sur certaines variables.
Un minimum de réflexion, par exemple, le fait que le nombre des constructions neuves autorisées progressent de mois en mois, fait que la construction du BTP va repartir progressivement, avec assurément quelques mois de décalage.
Le BTP tourne au maximum depuis plusieurs trimestres chez nos voisins britanniques et allemands et soutient leurs économies.
Donc, que du bonheur à venir chez nous, ou le BTP commence tout juste à décongeler.
La consommation des ménages continue à progresser
Et les crédits pour l'habitat, la consommation des ménages et les entreprises continuent aussi leurs progressions. Là encore, que du bonheur à venir!
La reprise est plus que confirmée.
.......
Mais je suis certain que vous trouverez sans problèmes des points négatifs à exploiter dans les semaines à venir, pour pourrir l'ambiance.
......
Vous seriez plus utile si vos critiques étaient constructives et non pas destructives.
Tout est imparfait, à commencer par l'homme, et tout reste à faire, mais ce n'est pas avec de la bave, des grognements, des postures politiciennes ou idéologiques et des analyses tronquées ou idiotes que la machine France progressera.
a écrit le 24/08/2015 à 11:14 :
On vois bien que nos impôts servent à subventionner la presse aux ordres !👹
a écrit le 24/08/2015 à 10:17 :
Pour le troisième trimestre, selon une étude de nul part, un regain de mensonge est en croissance soutenue.
Les carnets de commandes des TPE sont atones, et imprévisibles. Les demandes intempestives sont orientées vers de petits besoin urgents de dernière minute, sans prévision, et surtout en évitant les stocks.
a écrit le 24/08/2015 à 9:50 :
Un regain de confiance qui sera vite balayé par les cotisations "invérifiables" du RSI et la " violence bureaucratique " organisée par ce gouvernement.
Le socialiste comme ses amis les banquiers n'aime pas , se méfie et harcèle jusqu'à sa disparition l'entreprise individuelle...
a écrit le 24/08/2015 à 9:28 :
Encore de l enfumage pour faire croire que le BTP est en pleine croissance!!! l intox a grande coup médiatique la réalité est bien la n en déplaise a ceux qui sont aux commande de ce fiasco social qui est de plus en plus insuportable
a écrit le 24/08/2015 à 9:23 :
Je suppose que les TPE de second œuvre du BTP sont dans les 49% pas optimistes et ce sont celles que je cotoie. Oui l'emploi repartira sans doute pour certains en CDD et intérim surtout.
a écrit le 24/08/2015 à 9:04 :
Un fonctionnaire a trouvé UN argument pour essayer de faire croire que malgré les hausses d'impôts et taxes ayant paralysé la France sous Hollande il y a UN point qui POURRAIT être positif et qui permettra de taxer des bénéfices honteux de gens qui travaillent
Réponse de le 24/08/2015 à 14:47 :
Je ne crois pas aux Mirages bien connus dans le désert , non les Pme n'ont plus confiance envers ces politiques qui veulent éliminer tous ces petits patrons .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :