"Gilets jaunes" : ce qu'attendent vraiment les Français

 |   |  1179  mots
Selon le ministère de l'Intérieur, 136.000 personnes ont manifesté samedi premier décembre en France contre 166.000 le 26 novembre et 282.000 le 17 novembre.
Selon le ministère de l'Intérieur, 136.000 personnes ont manifesté samedi premier décembre en France contre 166.000 le 26 novembre et 282.000 le 17 novembre. (Crédits : JEAN-PAUL PELISSIER)
SONDAGE. Au pied du mur, le gouvernement a annoncé, mardi 4 décembre, un "moratoire" de six mois sur les taxes sur les carburants et un gel des prix de l'énergie. Réalisé en pleine crise des Gilets Jaunes, le dernier baromètre BVA-La Tribune indique que les priorités d'une large majorité de Français sont plutôt une revalorisation des petites retraites, une hausse du salaire minimum et le rétablissement de l'ISF.

Alors que le gouvernement a annoncé, mardi 4 décembre, un moratoire de six mois sur la hausse de la taxe sur les carburants, prévue le 1er janvier, ainsi que le gel des tarifs de l'électricité et du gaz, les attentes des Français vont bien au-delà de cette première réponse à la crise sociale des gilets jaunes. Selon le dernier baromètre BVA réalisé pour La Tribune avant les annonces d'Edouard Philippe ce mardi, 82% des Français attendent en priorité une revalorisation des petites retraites, 77% réclament une valorisation du SMIC et 71% le rétablissement de l'impôt sur la fortune (ISF). Soit les revendications des gilets jaunes. Viennent ensuite, quand même, le report de la hausse des prix des carburants pour 70% des répondants et une revalorisation des aides au logement (59%).

Si le gouvernement tente désespérément de désamorcer la crise, les mesures annoncées risquent pourtant d'aggraver la fracture entre les Français et le pouvoir. Déjà sous pression, l'exécutif semble toujours dans l'impasse et l'incompréhension alors que de multiples appels ont déjà été lancés sur Facebook par des membres des "gilets jaunes" pour se rassembler à nouveau pour un "acte IV" à Paris et en régions ce samedi 8 décembre et accentuer le rapport de forces.

> Lire aussi : "Gilets jaunes" : l'exécutif suspend la hausse des prix du carburant et de l'énergie

71% réclament le rétablissement de l'impôt sur la fortune

Parmi les mesures testées, la plus clivante au niveau des catégories sociales est la suppression de l'impôt sur la fortune. En effet, il y a 17 points d'écart entre les classes populaires (81%) et les classes aisées (64%). Cette mesure, hautement symbolique, fait partie des revendications exprimées par des membres des "gilets jaunes". De nombreux messages "Paie ton ISF !" ont ainsi circulé sur les réseaux sociaux.

De son côté, l'opposition réclame le rétablissement de cette imposition pour financer des mesures en faveur du pouvoir d'achat et de la transition écologique. Mais l'exécutif continue pour le moment de défendre cette décision qui continue de nourrir le sentiment d'injustice fiscale. A ce sujet, l'économiste du Collège de France et conseiller d'Emmanuel Macron, Philippe Aghion, a proposé, dans les colonnes du Monde, un rétablissement temporaire "d'une taxe de solidarité sur les patrimoines mobiliers pour financer la transition écologique".

Forte désapprobation de la politique économique

D'après les réponses collectées par BVA, 75% des Français jugent que la politique économique menée actuellement par le gouvernement est "mauvaise". Cette désapprobation gagne 8 points par rapport au résultat à la même question posée cette-fois en septembre. A l'opposé, la part des répondants qui approuve ses réformes économiques est en chute libre. Elle est passée de 32% en septembre dernier à 24%. Chez les employés et ouvriers (85%), les classes moyennes modestes (79%) et chez les classes populaires (92%), ce sentiment de défiance est particulièrement marqué. Pour BVA, la comparaison avec les résultats de décembre 2017 illustre un vrai basculement de l'opinion publique. Il y a encore un an, 49% des Français estimaient que la politique économique était favorable contre 48% qui la jugeaient défavorable.

Les Français soutiennent les "gilets jaunes"

Malgré la baisse des chiffres du nombre de "gilets jaunes" diffusés par le ministère de l'Intérieur chaque semaine, les Français approuvent de plus en plus ce mouvement. En effet, la part des répondants soutenant les "gilets jaunes" a grimpé de six points par rapport au début du mois de novembre dernier pour atteindre 71%.

Dans le détail, les résultats mettent en évidence de véritables clivages au sein de la population française. Les "gilets jaunes" sont soutenus par 76% des moins de 35 ans, 78% des employés et ouvriers, 77% des habitants de communes rurales. Au niveau des catégories sociales, 75% des personnes interrogées appartenant aux classes moyennes modestes et 87% de ceux appartenant aux classes moyennes populaires adhèrent aux revendications de ce mouvement protéiforme.

A l'inverse, le soutien aux protestations est bien en deça des niveaux précédents chez les 65 ans et plus (62%), dans l'agglomération parisienne (60%), chez les cadres (56%), auprès des Français des classes moyennes supérieures (54%) ou des classes aisées (52%).

Craintes sur le pouvoir d'achat

Sur le front du pouvoir d'achat, les inquiétudes des Français sont loin de s'apaiser. En dépit de la multiplication des mesures censées doper la consommation des Français (suppression des cotisations d'assurance-chômage et celles d'assurance-maladie, taxe d'habitation), ces derniers se montrent très pessimistes. "Alors qu'en février 2018, 24% des Français se déclaraient optimistes pour l'évolution de leur pouvoir d'achat d'ici à la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron, ils ne sont aujourd'hui que 18% (-6 points) alors que 81% se déclarent pessimistes (+7 points)" souligne BVA.

Si la fronde des "gilets jaunes" a démarré en réponse à la hausse des prix des carburants, cette exaspération trouve ses racines dans des causes bien plus profondes. En effet, la hausse de la fiscalité écologique n'est responsable que d'un quart environ des hausses des prix des carburants et du fuel alors que l'évolution des prix du pétrole sur les marchés mondiaux a joué un rôle bien plus important. Surtout, les prix du baril ont déjà bien chuté depuis plusieurs semaines.

> Lire aussi : "La fiscalité écologique sert de bouc émissaire à un ensemble de mécontentements"

Les risques d'un quatrième week-end agité à venir

Au pied du mur, le gouvernement a consulté ce lundi 3 décembre de nombreux représentants de l'opposition avant de formuler ces propositions. Mais cette stratégie ne semble pas efficace au regard des résultats collectés pour ce sondage. Par ailleurs, les conséquences économiques des différentes mobilisations pourraient affaiblir la crédibilité du gouvernement. A la suite d'une réunion de crise ce lundi matin à Bercy, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a signalé que tous les événements de ces dernières semaines avaient eu un "impact sévère" et "continu" sur l'activité économique à l'échelle de tout le territoire, avec des pertes de chiffre d'affaires significatives dans différents secteurs. Plusieurs organisations professionnelles ont réclamé un retour au calme. Mais, à lire les commentaires et les réactions sur les réseaux sociaux, les dernières annonces du Premier ministre Edouard Philippe pourraient encore décevoir une bonne partie des manifestants appelant déjà à un acte IV le week-end prochain.

___

Méthodologie : enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par Internet du 3 au 4 décembre 2018. Elle s'appuie sur un échantillon de 1.177 personnes, représentatif de la population française.

___

Sondage BVA/La Tribune : les Français, le pouvoir d'achat et le mouvement des "Gilets jaunes" - Décembre 2018

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2018 à 23:01 :
La NON revalorisation des pensions est une bombe nucléaire à retardement pour notre pouvoir d'achat, et malheureusement ce soir beaucoup de gens ont été aveuglé par le discours MACRON président des riches...
a écrit le 07/12/2018 à 17:09 :
Un point de pourcentage est une unité utilisée pour désigner la différence arithmétique entre deux pourcentages.
Par exemple, passer de 5 % à 10 % est une augmentation de 5 points de pourcentage, et non une augmentation de 5 % mais une augmentation de 100 %.
Non, la CSG n’a pas augmenté de 1,7 %, comprenez bien 1,7 POUR CENT.
Ce n’est pas une augmentation de 1,7%, mais un ajout de 1,7 points !
Pour exemple une retraite genre CNAV d’environ 1270 € BRUT.
En 2017 la CSG était de 6,60 %, soit une retenue de 1270 x 6,6% = 83,42 €.
Après les 1,7% (de points) supplémentaires, en 2018 la CSG passe à 8,3% et la retenue devient 1270 x (6.6% + 1.7%) = 105,41 €
Donc 1,7% / 6,6 %, l’augmentation est de 25,76 %
Passer de 83,42 € à 105,41 € c’est « de facto » une augmentation de 25.76% ! de la CSG
Il faut faire très attention au vocabulaire employé par les journalistes et les ministres qui souvent parlent d’une augmentation de 1,7% alors qu’ils savent très bien qu’il s’agit de POINTS d’augmentation du pourcentage, à surtout ne pas confondre avec l’augmentation concrète qui résulte du changement en question.
Donc si vous additionnez deux nombres comme 6,6% et 1,7% ce sont des POINTS que vous manipulez et non des pourcentages.
Si la CSG n’avait été augmentée que de 1,7% le nouveau taux serait :
6,6% x (1 + 1,7%) = 6,712 %
La différence de taille du « suppositoire » doit vous inciter à ne plus jamais confondre POINT et POURCENTAGE. (Suppositoire plutôt de la taille d’un cigare)
Beaucoup de retraités n’ont pas internet, et certains qui sont équipés n’utilisent pas les réseaux sociaux et ce ne sont pas les médias qui vont les informer efficacement sur les actions qui sont en préparation.
Pour preuve, le nombre de retraités qui n’ont découvert l’impact de la hausse de la CSG sur leur pension qu’en février alors qu’il était possible de calculer ce montant dès l’annonce de cette mesure par Macron lors de la campagne de l’élection présidentielle.
SIMPLE MISE AU POINT !
Le prélèvement au titre de la CSG a bel et bien augmenté de 25,76%
soit 1,7% en plus des 6% = 25.76%
Enfumage = fait de donner de fausses informations ou indications.
a écrit le 07/12/2018 à 9:30 :
Raller en continu ou se montrer violent non respectueux des symboles culturelles et historiques du pays aussi piétiner ses institutions élues au point qu’un gilet jaune sur un plateau de TV suggère que le 1ier ministre soit le général tel aller de même demander leur dissolution dans une option anarchiste ne résolvent en rien les problèmes structurels du modèle socio-économique français : désindustrialisation dans plusieurs régions de France, taux élevé et perdurant du chômage que les précédents exécutifs aussi de droite que de gauche socialiste ont tenté de réduire sans y parvenir, un taux de croissance nul et timide dans meilleurs des cas avec des demandes sociales croissantes jugées malgré tout en deçà des attentes et sans l’acceptation de plus de prélèvements fiscaux puisque ils sont déjà les plus élevés par rapport à ceux des voisins de la France l’Allemagne en particulier. Le modèle socio-économique français atteint sa limite au point qu’un salaire, voir même 2, et la pension de retraité sont devenus insuffisants pour souvenir aux besoins grandissants et nécessaires d’une famille moyenne, il devient urgent de discuter calmement, dans les institutions de la République, de ses insuffisances et les options de les améliorer loin expressions des demandes infinies, de la surenchère politicienne des extrêmes démagos et à but électoraliste que leurs projets (libéralisme autoritaire ; ex socialisme implosé ou de Shavez) ne vont qu’enfoncer plus la France, loin de la violence aveugle et couteuse qui a transformé Paris des lumières en celui des ténèbres au point de se croire dans un pays en guerre civile qui plus a réduit de manière drastique et imprévu pour les opérateurs économiques le chiffre d’affaire des entreprises et l’activité des commerces en cette période propice pour les achats de Noël et fin de l’année. Quelque soit l’exécutif, la France est aux prises avec ses boulets précités auxquels les français devront apporter par un débat social serein les solutions appropriées loin de la violence des extrêmes, de l’insulte des institutions, de l’iconoclastie de certains et la surenchère des autres. Concernant en particulier le gvt il s’est précipite pour l’instaurer il aurait dû choisir l’aide au renouvellement à moyen terme du parc véhicule par la motorisation électrique, hybride essence ou Diesel et hydrogène aussi de ne pas suivre le choix erroné par dogmatisme des écologistes pour l’arrêt des réacteurs atomiques alors qu’ils ne produisent pas de CO2, de N02 et ni de CH4 gaz à effet de serre au lieu d’installer des centrales avec des réacteurs de nouvelles générations à fission voir à fusion nucléaire et d’en améliorer fortement la sécurité de même développer plus les transports en commun. À rappeler que les pays de l’UE qui avaient choisi de suivre le dogme écologique de sortir de l’énergie atomique se sont rabattus plus sur l’énergie fossile : le gaz et comble sur le recours au charbon émetteur de CO2 et de CH4
a écrit le 06/12/2018 à 23:58 :
Ce qu'attendent les Français ? Mais c'est très simple : que Macron dégage et soit viré sans indem. Hollande était impopulaire, mais Macron a tout fait pour être detesté, avec son arrogance, sa suffisance, son mépris et ses insultes #MACRONDEGAGE
a écrit le 06/12/2018 à 17:13 :
E Philippe c est un compt goutte bouche macron ballonné la france en dangers le mot de macron cest taxe taxe taxes ils vas revaloriser les retraites de 1.6% comme l inflation un predident qui n as pas de parole c est une france hadicape
a écrit le 06/12/2018 à 14:21 :
Les Américains ont déjà une analyse des Gilets Jaunes Français et de la France en général.
a écrit le 06/12/2018 à 13:01 :
Desorme avant la troisieme manif a paris LE 8 ou tout peut arriver le peuple pacific souhaite la disolution et le retour aux urnes ???
a écrit le 06/12/2018 à 12:34 :
Plusieurs choses:
1) le journaliste reformule les résultats du sondage de manière non professionnelle à mon sens. La question posée est : "Pour chacune des mesures suivantes, selon vous, considérez-vous que le mouvement des « gilets jaunes » devrait arrêter ses manifestations si elle était mise en place par le Gouvernement ?". Ce qui est retranscrit par le journaliste par : "82% des Français attendent en priorité une revalorisation des petites retraites, 77% réclament une valorisation du SMIC et 71% le rétablissement de l'impôt sur la fortune (ISF)." ...Bravo la Tribune...
2) j'aimerais que les gens prennent du recul et regardent ce qu'il se passe dans les autres pays. La France est l'un des pays les plus égalitaires au monde. Santé gratuite pour tous, éducation, jusqu'à l'université, gratuite pour tous, assurance chômage, SMIC, aides familiales, aides aux logement, bourses, congés maternité, congés maladies, congés payés, et j'en oublie...Ailleurs, les gens font appel au crowdfunding pour payer l'hospitalisation d'un proche qui a eu un accident, des personnes de 70 ans doivent repartir travailler pour payer la chimio de leur épouse, des gens enchaînent 3 jobs par jour pour payer leur loyer, à côté, des gens embauchent des domestiques corvéables à merci, qui sont payés 400€ par mois, et qui vivent à 4 dans un 10m2 sans fenêtre, quand leurs employeurs gagnent des millions et paient 15% d'impôts (charges sociales et impôts sur le revenus inclus, sans impôts sur la plus-value), des expatriés doivent revenir en France après la naissance du dernier, car ils ne peuvent plus payer l'école (primaire) à 25000€ par an par enfant...je ne parle même pas de l'université...c'est à chacun de saisir ce que le système français lui offre pour bâtir sa vie. L'ascension sociale n'est pas un mythe pour celui qui veut s'en donner les moyens.
3) Concentrons-nous sur la bonne utilisation des fonds publics. Il y a en effet des inefficacités et c'est sur cela qu'il faut travailler.
4) En aucun cas, il ne faut excuser cette violence. Le désarroi n'excuse pas tout. La France n'est pas un pays de barbares. Ces radicalistes sont des terroristes qui divisent le peuple.
J'ai honte de ce qui se passe dans mon pays...
Réponse de le 06/12/2018 à 14:42 :
Dans la seule société de services que l'on nous propose, il n'y a plus d'ascenseur social possible: ce qui était vrai dans l'industrie ne l'est plus dorénavant. De plus ,changer de job tous les deux ans pour augmenter son salaire n'est pas la réponse car en montant dans l'échelle professionnelle, les acquits sont de plus en plus longs à apprendre sauf pour les énarques qui passent du coq à l'âne en un quart d'heure.
Réponse de le 07/12/2018 à 1:03 :
Tout a fait d accord avec vous ,moi président hollande je vais supprimer le Sénat rien, je vais tout arranger,rien a part mariage pour tous sauf pour lui ,il a critiqué la droite pendant 5anset continue avec Macron ,et se permet de faire la moral aux autres avec la sortie qu il a fait,il devrait avoir honte tout vient de lui les taxes,nous avons a la retraite sommes pour famille nombreuse non imposable et depuis la gauche hollande c est imposable, nous payons impôts suite a ça,et retraite gelée depuis hollande
attention aux deux gilets jaune chez émission Pujadas la casquette a l envers et le routier sont des casseurs dangereux
a écrit le 06/12/2018 à 12:02 :
Il n'y a qu'une chose a faire, baisser la depense public et ce mille feuilles d administration
supprimer les departements, rassembler toutes les comunes en comunauté, suprimer cette folie des metropoles. et ensuite baisser les impots pour tous car nous le record mondial!!!
Réponse de le 06/12/2018 à 13:37 :
Je suis d'accord ! Il faut s'attaquer enfin au fond du problème. D'abord supprimer le mille feuille comme vous le dîtes (rassemblement des petites communes, suppression du niveau départemental). J'ajouterai une forte décentralisation des compétences, notamment économiques (avec le budget) aux région, afin de libérer les initiatives économiques qui sont complètement bloquées avec ce système pesant d'énarques, et rapprocher la démocratie des citoyens.
Je rajoute la suppression du Sénat, de l'ENA, des innombrables services de l'Etat qui sont hors du cadre de ses compétences régaliennes (santé, armée, EN, police, Justice, Impôts). Cela permettra d'investir là où il faut (dans le personnel hospitalier par exemple ...). J'ai découvert une dérive des dépenses publiques inimaginable avec un tas de postes inutiles mais chers payés car occupés par des énarques ....
Enfin il faut une stratégie industrielle (militaire inclue) et monétaire forte. Mais pour cela, il faut de vrais dirigeants compétents, surtout pas des énarques avec qui nous voyons revivre l'ancien régime ...
a écrit le 06/12/2018 à 11:59 :
C'est toujours le même cirque en France : au bout d'un an et demi de gouvernement, les dirigeants élus démocratiquement sont décrits comme des apprentis dictateurs impopulaires.
A l'aide de sondages absolument infaillibles.
Ce qui aide bien toutes les forces conservatrices de gauche comme de droite : c'est bien pratique il est vrai pour bloquer les réformes.
Et si, faute de réformes, le petit peuple paie toujours plus d'impôts et est toujours plus dans la précarité, elles s'en moquent bien, les forces conservatrices.
Elles s'en fichent même éperdument : elles ont préservé leur confort.
Les baisés, comptez-vous !
a écrit le 06/12/2018 à 11:33 :
Il est complètement inconséquent de réclamer la démission de Macron.S'il devait partir il serait remplacé par LARCHER,ce qui n'est pas sérieux.
Réponse de le 06/12/2018 à 11:51 :
Macron sera remplacé par Gerard Larcher le temps d'une nouvelle élection les deux ou trois mois suivant son départ.
Macron doit laisser sa place pour permettre a la France d se reconstruire avec une vraie justice fiscale.
Honte a Macron qui prend de l'argent aux Retraités et baisse les APL aux plus pauvres.
Macron fait des réformettes au lieu de faire de très grandes réformes fiscales et sociales.
Réponse de le 06/12/2018 à 15:59 :
Larcher est au contraire l'un des mieux placés pour apaiser le pays. Et peut-être même le mieux placé pour éviter la victoire du couple infernal Mélenchon-Le Pen.
Réponse de le 06/12/2018 à 17:11 :
@Bruno:avec Larcher,explosion de la dépense publique,des dépenses de bouche de l'état,et de son cran de ceinturon....Je préfère plutot Raffarin,visionnaire et truculent.Magnifique de voir que Larcher a au moins un supporteur en France!
Réponse de le 07/12/2018 à 8:06 :
@Jessifer : je suis pas un supporter de Larcher. Il est président du Sénat et en cas de "défaillance" de Jupiter, il assurera l'intérim. Et la disparition de l'arrogance présidentielle qui en résultera en fera, comme Poher en 1969, un candidat potentiel très sérieux et ayant le bon profil pour enfin apaiser le pays après une telle période d'arrogance et de certitudes totalement injustifiées.
a écrit le 06/12/2018 à 11:27 :
Il faut arrêter avec des sondages qui ne veulent rien dire. Quand on me tel pour un sondage ou je raccroche ou je dit n'importe quoi. Le seul sondage a peu prés fiable et encore c'est le vote. j'ai vue une partie du débat avec les illuminés jaunes, ils n'ont pas inventé la poudre ni l'eau tiède.
a écrit le 06/12/2018 à 11:14 :
Les français ne sont vraiment pas très malins, ils s'imaginent le centre du monde et être capables de faire mieux que les autres pays en taxant les riches, en travayant 35h et en ayant 5 semaines de vacances ...Puis la retraite comme leurs fonctionnaires à 70% de leur dernier salaire !! Ce qu'il faut surtout c'est retirer la bombe atomique aux français ainsi que toute capacité militaire car ce peuple est psycho et potentiellement dangereux pour le reste de la planète...
a écrit le 06/12/2018 à 11:10 :
Moi je suis exaspérée. Mon mari et moi avons travaillé plus de 40 ans. Donne des emplois à plus de 50 personnes. Paye des impôts et des plus values. Construit un patrimoine pour respirer à la retraite. Et maintenant il faudrait encore donner plus. Je réfléchis sérieusement à vendre les biens immobiliers et placer nos économies à l’etranger en Europe où les gens ne sont pas jaloux de leur voisin. Nous avons beaucoup Contribué et cela suffit
Réponse de le 06/12/2018 à 14:52 :
Comment avez vous transmis votre entreprise? Avez vous trouvé un repreneur qui ne soit pas un liquidateur , qui achète à un prix sous évalué et qui se débarrasse de la moitié de votre ancien personnel pour valoriser son acquisition et s'en débarrassé ensuite en faisant une bonne plus value?
a écrit le 06/12/2018 à 10:54 :
72 % reclame l'ISF normal quand seulement 350 000 la paie mais que ces 72 % n'oublient

pas que si ces fortunes vont à l'etranger il auront tout perdu il est plus logique de demander l'annulation de la flat tax qui ramene leur taux d'imposition à environ 14 % alors qu'ils sont dans une tranche à 50 voir plus
Réponse de le 06/12/2018 à 14:08 :
100% des gens qui ne payent pas l'impot sur le revenu sont pour son augmentation.
Réponse de le 07/12/2018 à 8:19 :
Un impôt sur le patrimoine, pourquoi pas ? Mais au premier €, et avec un taux plat. Le patrimoine total des français est de l'ordre de 10000 milliards d'€, un taux de 0,04% permettrait de rapporter les 4 milliards d'€ de l'ancien ISF. Parce que revendiquer un impôt que seulement "les autres" paient, ce n'est pas un appel à la solidarité mais une marque d'égoïsme (le seul bon impôt est celui que les autres mais surtout pas moi paient) Et c'est pareil pour l'IRPP, TOUT LE MONDE doit le payer même à un niveau symbolique, la tranche à 0% devrait disparaître.
a écrit le 06/12/2018 à 10:14 :
l'ISF est l’impôt le plus bête du monde. Il a été supprimé par tout les pays de l'union Européenne dernièrement la Suède en 2007, un pays connu pour être "ultra liberal".
C'est un constat simple; il ne rapporte pas assez et incite les richesses et investisseurs a investir ailleurs qu'en France détruisant des emplois ou évitant un potentiel investissement sur notre territoire. Le probleme c'est qu'il est difficile de calculer les retombés économique de sa suppression. La suède avait supprimé l'ISF et impot sur les successions, alors que la France a timidement transformé l'ISF. Est ce que les 80% des francais qui soutiennent les gilets jaunes en sont conscient?
a écrit le 06/12/2018 à 6:50 :
Lorsqu'on est très contrarié , on a besoin de parler , de faire sortir ses émotions et c'est ce que réalise parfaitement ce forum ( comme ceux que je vais lire : celui du figaro , du monde , du point...) . On y lit tout et son contraire, chacun est persuadé de SA vérité , de SES solutions , chacun expose SES certitudes . Ca part dans tous les sens; parmi bcp d'avis inintéressants , il y a qq'uns qui valent la peine parce qu'ils apportent vraiment une valeur ajoutée dans leur commentaire ou renvoient à un lien que je découvre .
A tous les forumeurs , savez-vous comment fonctionne un ordinateur ? Moi pas . Alors , l'économie, la géopolitique, l'écologie , la sociologie .... , de façon générale , la complexité du monde actuel et à venir , c'est pareil , je n' y comprends pas grand chose non plus . J'acte juste le fait que , heureusement que je n'ai pas de décision à prendre là-dessus . Vous me voyez tiré au sort pour une assemblée constituante ? La cata ....
a écrit le 06/12/2018 à 4:21 :
Emmanuel macron est un monstre sociales ?
Réponse de le 06/12/2018 à 10:54 :
dommage cependant qu'il n'ait pas été là + tot pour ...la reforme de l'école et la priorité à ...l'orthographe ...!
a écrit le 05/12/2018 à 22:31 :
Pitié, qu’il emmène Griveaux, Schiappa et Darmanin.
Trois véritables monstres de démagogie/populisme contre qui même le duo Lang/Kouchner, léviathans socialistes depuis des temps immémoriaux, auraient bien du mal à rivaliser.
Réponse de le 06/12/2018 à 14:56 :
Pour Castaner , du goudron et des plumes, mais vraiment beaucoup !!!!
a écrit le 05/12/2018 à 21:21 :
Le front est gras, la perte capillaire est proche, il est tout blanc et ne dort plus, il est perdu et a cramé la position en 18 mois....
a écrit le 05/12/2018 à 20:15 :
Macron peut s'exciter, il est tout nu, tout seul. Il a déjà mis près de deux semaines pour trouver un Ministre de l'Intérieur, personne ne voulait reprendre ce poste, en désespoir de cause, il s'est rabattu sur l'homme multi-tâches, en vérité multi incompétent.
Il a besoin de son Premier Ministre, si celui-ci présentait sa démission, il n'aurait personne pour le remplacer. Ce serait le" sauve qui peut".
Vous enlevez Castaner, Ferrand et c'est la panne sèche. Le roi est nu, le monde entier se tortille de voir le peuple régler son compte au petit moralisateur d' en haut.
Réponse de le 05/12/2018 à 21:04 :
OK ça vous défoule mais que proposez vous ?
Les exclus ou "au-bord-de-la-route" du système souffrent et hurlent mais le "système" est mondial
Avez-vous entendu une seule parole de bon sens émerger de ce magma ?
Alors on augmente le smic de 20% ? certains ont essayé en 81 pour le plus grand bonheur de l'économie allemande ...
Une Europe forte et unie serait une solution pour s'opposer au dumping chinois, à la toute puissance des GAFA, mais c'est hélas une chimère
Réponse de le 06/12/2018 à 15:04 :
Depuis bientôt deux semaines, j'ai la même pensée que vous !! Et si E.P. démissionne, que deviendrait EM? Je vais plus loin que vous: Il ne peut aller chercher Castaner et Ferrand , car là on atteindrait le paroxysme de l'incompétence absolue. Matignon et Beauvau seraient sous 24 heures envahis de lisier venu de toute la France.
a écrit le 05/12/2018 à 19:36 :
Qui a tort ? Qui a raison ? D'où vient le problème ? Un seul coupable : le pognon, le fric, le flouze, l'oseille dont les banquiers et tous les cupides qui vivent des revenus de la spéculation et des diverses activités nocives des malfaisants de ce domaine.
La triste réalité c'est qu'il faudra un effondrement du système pour espérer un jour, peut être, des jours meilleurs pour tous...mais les malfaisants veillent et l'histoire montre que même (et surtout) la guerre ne les gêne pas quand il s'agit de préserver leurs intérêts.
Réponse de le 05/12/2018 à 20:43 :
Et bien nous y sommes. L'élection a été organisée pour éviter le débat Frexit, mission acommpie par les Jouyet, Attali, BHL et Minc (Retenez bien le nom des fossoyeurs)
Maintenant la facture est là. Président mal élu sans légitimité réelle et donc incapacité de s'imposer. Lesecond tour de la présidentielle vient d'arriver dans la rue. Il ne faudra pas s'étonner si ca finit mal.
Réponse de le 05/12/2018 à 21:06 :
Mais quelle bonne idée ! un effondrement et tout ira mieux, c'est bien connu, surtout pour les petites gens qui sont TOUJOURS les plus exposés
Réponse de le 06/12/2018 à 9:11 :
@ Rémi
Si Macron a été mal élu, alors que dire des autres, à commencer par ses concurrents !
a écrit le 05/12/2018 à 19:24 :
C'est bien Hollande qui a augmenté les impôts de plus de 30 milliards. Et qui était aux manettes comme ministre des finances .?...........Macron !!!!!!!
Ces gens savaient parfaitement que pouvoir d'achat avait déjà pris une claque.
Réponse de le 05/12/2018 à 21:08 :
Boire ou conduire ... dépenser en services publics sans impôt n'existe pas ;
et au passage honte à Hollande pour son attitude actuelle
a écrit le 05/12/2018 à 19:24 :
Pétition Foulards Rouges : ils demandent le rétablissement de l'ordre public et des libertés individuelles :

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-d%C3%A9fendons-la-r%C3%A9publique-et-exigeons-le-retour-de-l-%C3%A9tat-de-droit
Réponse de le 05/12/2018 à 22:55 :
On vous l' a dit il s' agit d' un contre-feu et l' indécence a ses limites alors taisez-vous.
Réponse de le 06/12/2018 à 15:08 :
Quelles libertés individuelles? covoiturage, autostop , les deux mamelles de la mobilités macroniennes., voiture particulière interdite , détention de matériel agricole digne d'un kolkhoze des années 30 !!!
Réponse de le 06/12/2018 à 16:02 :
13000 en trois jours, dans un an vous aurez rattrapé la pétition carburants...
a écrit le 05/12/2018 à 19:18 :
Un discours simple et complet pour la problématique politique en cours au parlement et au gouvernement, je demande à tous ceux qui trouvent l'UPR - Union Populaire Républicaine ridicule de contrer ces arguments là, si vous avez VRAIMENT des moyens argumentés de prouver que l'UPR c'est de la fraude et de la guignolerie, c'est MAINTENANT, sinon, c'est très simple : écrivez vous aussi à vos députés et sénateurs pour EXIGER l'usage de l'article 68.
https://www.youtube.com/attribution_link?a=Qcs9fMKRE4I&u=%2Fwatch%3Fv%3DccBKAA5L6_0%26feature%3Dshare&fbclid=IwAR1NUXFVBC8yfl35l_UmlKVVBNhsYcpxnNibgMfj6zbzA3nrY-5FMiIg7kQ
Réponse de le 06/12/2018 à 10:22 :
Simple : c'est du droit. Donc vous allez au tribunal et si vous avez raison le tribunal vous donne raison. L'upr a porté plainte?
Ah et sinon l'article 68 qui permet la destitution du président n'est pas un jouet qu'on utilise quand on est pas content. ça n'a pas été utilisé pendant la guerre d’Algérie qui a fait plusieurs centaines de milliers de morts et s'est soldé par une perte de territoire colossale pour la république. Si vous avez un dol plus conséquent que ça je suis curieux de l'entendre.

Votre vidéo fait 20 minutes, dans le descriptif il est écris que la démission de macron est demandé pour 10 raisons.
Il aura été souhaitable de les écrire, ainsi on aurait pu en prendre connaissance en 3 minutes sans avoir à se farcir les effets de manches de monsieur asselineau, ce qui fait que je ne vais pas la regarder. Si vous avez quelque chose à dire vous l'écrivez ici et on en reparle.

Sinon j'aimerais comprendre pourquoi les upr mettent toujours en lien des vidéos plutôt que des textes alors que les textes ont une valeur bien plus probante. Soit les upr ne savent pas lire soit ce sont des simplets qui comme les enfants sont convaincus par des jolis images.
a écrit le 05/12/2018 à 18:59 :
Macron est fort avec les faibles et faible avec les forts.
Il n'a aucune notion d'Économie et se permet de faire la leçon au peuple, quel culot !
Il ferait mieux de laisser sa place a des gens plus compétents et qui connaissent la vraie vie des Français.
Réponse de le 05/12/2018 à 21:11 :
Ah parce que c'est sûr que le Français moyen (très moyen) est un as en économie !
a écrit le 05/12/2018 à 18:53 :
Je demande la baisse massive des dépenses publiques de mon côté, indispensable pour une baisse de la fiscalité folle de ce pays. Et je parle des services dits publics non utiles comme les collectivités, sois préfectures et commissions théories !
Réponse de le 05/12/2018 à 21:26 :
CNES, DGA, meteo france, CEA, La Poste, ..., la liste est longue des institutions para-publiques à faire maigrir d'urgence.
Autre idée: l'état dépense des milliards de politique de soutien au logement ... qui n'aboutit qu'à faire monter les prix depuis 20 ans: c'est bien de ça dont souffrent les GJ souvent endettés jusqu'au cou par leur tas de parpaings mal situés
a écrit le 05/12/2018 à 18:50 :
Le Peuple à toujours raison. L'histoire l a démontré.
Donc tout le pouvoir aux soviets c'est à dire à ceux qui manipulent les soviets.
a écrit le 05/12/2018 à 18:31 :
Il faut urgemment créer une Commission de Sages, pour un Rapport ou un Livre Blanc.
Réponse de le 05/12/2018 à 19:12 :
Agnès Saal est disponible.
Quoique Christine Boutin avait fait merveille avec son rapport sur la mondialisation.
Allez 9500€ le job.
a écrit le 05/12/2018 à 18:20 :
Ils n’ont pas le droit de penser par eux mêmes. Ils doivent répéter 30 fois par jour les mots : cap, vision, urgence, réforme, transition, écologie, taxe, contribution, redevance impôt, ...
Chaque jour, il faut chercher les caméras de TV afin de distiller les éléments de langage aux masses.
En cas de dérapage, c’est une convocation rapide chez le chef pour une séance de remise en conformité.
a écrit le 05/12/2018 à 18:09 :
Qu'ils aillent bloquer amazon et qu'ils laissent tranquille ceux qui veulent travailler!
Réponse de le 06/12/2018 à 16:04 :
Il y a aussi des gens qui travaillent chez Amazon.
a écrit le 05/12/2018 à 18:09 :
Il suffit de les entendre, ils veulent le départ de Macron. En face de LREM, tous les partis et leurs responsables et représentants qui n' ont d' ..opposition que le nom, sont à l' inverse complaisants et connivents.
En l' état, il semble évident qu' aucun des partis connus ne saura apaiser la colère des GJ donc la situation, ni Wauquiez, ni NDA, ni MLP, ni Mélanchon, ni Ruffin, ni ..; tous alter-européistes et tous prêts, de fait, à signer les GOPE-de-l'-UE ou feuille de route de Bruxelles avec pour certains, qqes contorsions..
https://www.upr.fr/actualite/en-refusant-de-lancer-la-destitution-de-macron-les-partis-dits-dopposition-recus-a-matignon-aujourdhui-prouvent-quen-realite-ils-protegent-macron-et-que-fran/
a écrit le 05/12/2018 à 17:56 :
La politique, c'est aussi des symboles et l'ISF en est un. En 1986 la droite revient au pouvoir et une des premières décision de Chirac 1er ministre est de supprimer l’impôt sur la fortune. Aux présidentielles de 1988 Chirac le paiera très cher.
Alors dire que rétablir l'ISF serait une erreur, je suis loin d'en être convaincu. Déjà une partie des personnes payant l'ISF avait les moyens d’investir dans l'économie française. Le faisaient-elles? Le problème est que le lobby des plus riches a réussi à capter la démocratie a son seul profit et à imposer ses thèmes. Ce sont les fameux premiers de cordée qui détruisent la cohérence de notre société par leur gloutonnerie financière.
Maintenant, de l'argent il en existe en France. Exemple 100 milliards de niches fiscales.
Niche "mécénat profitant" aux multinationales et aux milliardaires français: 1 milliards d'Euro
Crédits d’impôts aide à la pierre, type loi Scellier, Pinel etc etc 14 milliards d'Euro en 2018 et pour quels résultats?
Niches fiscales sur l'outremer ou l'on voit des carcasses de futurs hôtels jamais terminés mais qui ont servi à la défiscalisation.
Avec toutes ces niches fiscales, on arrive à ce que des personnes ayant des revenus élevés ne paient pas un Euro d’impôt sur le revenu. Par contre les classes moyennes paient tout, n'ont droit à rien, ont un peu d'économies mais souvent ne peuvent pas défiscaliser en investissant, voir se font traitées de nantis, voir les retraités.
Nous avons un système fiscal mité par toutes ces niches et ces inégalités de traitement.
Tant que le gouvernement et Macron n'auront pas pris conscience de ces problèmes, tant qu'ils resteront dans la toute puissance en étant persuadé d'avoir raison, nous irons dans le mur.
Réponse de le 05/12/2018 à 18:24 :
La première question concerne la lisibilité de la politique fiscale. Le rétablissement d'un ISF rend l'état tout simplement non crédible en matière de fiscalité. C'est tout simplement dramatique. Qui va croire que la situation est suffisamment stable pour investir, ou demeurer?. C'est remarquable de constater que certains critiquent le manque de stabilité pour la politique du diesel, mais accepte cela très bien quand cela concerne les impôts des "riches"..Et vous avez raison sur la kyrielle de mesures et contre-mesures, que l'on introduit pour pallier les aspects négatifs des premières ou des niches etc.. Si on regarde les politiques fiscales de grands pays comme les USA, toutes les sources de revenus sont taxées de la même façon, que ce soit de l'argent d'un salaire, ou des gains financiers.. c'est clair, c'est net, c'est accepté: reste à positionner le curseur, et bien sûr en fonction du périmètre de l'état (s'il est en charge de la santé, alors bien sûr il doit prélever plus). Mais en France, sincèrement, c'est du n'importe quoi. Les riches partis ne reviendront pas (je doute que quelqu'un soit assez fou pour venir subir impôts sur plus-values et ISF qui n'existent pas en Belgique, ou en Angleterre), et bien sûr l'hémorragie des gros contributeurs va continuer.
Réponse de le 05/12/2018 à 21:35 :
L'ISF est un impôt qui, bien que rapportant peu (5 fois moins que juste la surtaxe des carburants que l'exécutif voulait nous infliger sur le quinquennat) a une nocivité économique qui n'est plus à prouver et qui est certainement à la base de la faiblesse économique de la France. 60% du CAC 40 sont détenus par des intérêts étrangers, il nous faudrait beaucoup plus de riches investisseurs en France et donc encourager plutôt que pénaliser l'enrichissement. Le capital est déjà taxé sur son acquisition (impôt sur le revenu, sur la plus value, sur les successions...), sur ce qu'il rapporte (PFU),, lorsqu'il change de nature (droits de mutation, impôt de bourse). S'il fallait par démagogie rétablir cet impôt imbécile et illégitime, il faudrait le considérer comme un acompte sur les droits de succession. Mais si on veut VRAIMENT faire un peu d'imposition sur le capital mieux vaudrait une VRAIE taxe Tobin, à assiette très large (la totalité des mouvements de capitaux, jusqu'à un simple retrait à un DAB, un dépôt d'espèces à la banque, le paiement d'un chèque ou par CB,...) à un taux très faible (ex : 0,01%). Les banques n'auraient aucune difficulté à gérer ça. Pour le commun des mortels ça représenterait quelques € par an, même pour une transaction énorme (vente d'une entreprise de 10 milliards) ça ne ferait qu'un million d'€.
a écrit le 05/12/2018 à 17:49 :
"...A l'inverse, le soutien aux protestations est bien en deçà des niveaux précédents chez les 65 ans et plus (62%), dans l'agglomération parisienne (60%), chez les cadres (56%), auprès des Français des classes moyennes supérieures (54%) ou des classes aisées (52%)..."
Cela reste des chiffres impressionnants ! Surtout après le feu d'artifice de samedi dernier !
a écrit le 05/12/2018 à 17:33 :
Si le SMIC augmente les moyennes et grosses entreprises devront ne plus embaucher voir même licencier pour ne pas sombrer.
Réponse de le 05/12/2018 à 18:39 :
Faux. Le pouvoir d'achat des ménages augmentent la consommation également ainsi que l'emploi.
Réponse de le 05/12/2018 à 21:38 :
ça a déjà été tenté de 81 à 83: l'économie allemande a adoré !
La France n'est pas présente sur le segment de marché qui bénéficie de ce type de consommation.
a écrit le 05/12/2018 à 17:07 :
Mais quel est l’impact écologique sur la qualité de l’air dans Paris ?
Et l’empreinte carbone, il y pense Edouard ?
Vite un aller retour Matignon Champs Elysées à 50000€ pour étudier tout ça.
Réponse de le 05/12/2018 à 20:23 :
Le problème est qu'on a un peu trop écouté les geignardises bobo-écolo des parisiens, et de croire que leurs options (pourchasser les voitures, surtout celles des banlieusards...) étaient applicables partout.
a écrit le 05/12/2018 à 16:59 :
Il me semble que la plupart des revendications sont excessives et non fondées! Les porteurs de ces revendications sont inconscients et irresponsables, ils veulent mener la France au KO!
Ils n'ont qu'à vivre une petite semaine en Afrique ou en Asie pour voir et sentir tous leurs privilèges!
Il leur faut beaucoup de pédagogie pour comprendre les réalités. L'anarchie et le non respect des règles sont dangereux pour notre démocratie et nos libertés. La majorité silencieuse et responsable doit bouger pour stopper les excès.

Mais par ailleurs, le gouvernement doit mener la chasse aux gaspillages, aux fraudeurs et aux destructeurs! La France doit rester debout, forte et donner l'exemple au monde! Le Président Macron doit poursuivre son activité avec modération.
Réponse de le 05/12/2018 à 18:17 :
En Marche est une petite caste qui ne connait en rien les problèmes des Français, on attend toujours la baisse des salaires du président, des ministres, et députés, sénateurs.
Macron détruit les services publics.
La France d'en bas n'est pas du tout représenté a l'assemblée national et subit les choix de politiciens complètement désastreux pour notre économie et tout simplement met en danger notre droit le plus sacré, c'est a dire de vivre dignement.
En Marche n'a pas le courage de faire de vrais réformes en France et protège comme depuis 30 ans les ultras riches qui n'investissent pas et préfèrent donner de l'argent aux actionnaires plutôt qu'au salariés.
La France coule... comme toujours.
On donne des miettes au peuple mais eux profitent sans compter.
La France a besoin d'un nouveau système qui réunit le partage, l'harmonie, et la bienveillance.
a écrit le 05/12/2018 à 15:54 :
Pour moi l exit taxe était symbolique.Elle ne rapportait rien.Le gouvernement concernant les retraités avait raison,ils sont nées pendant le plein emploi et possèdent leurs appartements payés.Autrement concernant le diesel oui il a raison de taxee car oui cela pollue et rends malade beaucoup de gens.Les gens qui préfèrent habiter dans les campagnes et font de la route n'ont qu'à prendre les transports en communs ou venir decouvrir les joies de la ville dans des appartement type cage à poule et avec tous le bruit du voisinage autour.Donc chacun à ses problèmes et c'est à ceux qui ont décidées d'habiter loin pour acheter une maison de rêve d'assumer.Concernant les promoteur immobiliers je ne les plains pas car eux ne font que betonner nos ville asphyxiées par leurs immeubles qui recouvrent le peu de verdure restante (resultat innondation toute l'année car l'eau ne s'écoule plus).La suppression de la taxe d'habitation est assez pour compenser la perte du pouvoir d'achat du gazole.Regardez les autres pays autour de vous et me reflechissez.
Réponse de le 05/12/2018 à 21:09 :
A part que... la taxe d'habitation finance les services que les collectivités rendent aux habitants, c'est donc un impôt pleinement légitime. Dont l'assiette est peut être discutable (une valeur locative pas réactualisée donc souvent obsolète). Que finance la TICPE ? Si son montant depuis des décennies était investi dans le réseau routier il serait magnifique et entièrement gratuit. S'il était investi dans le social il y aurait de quoi financer 6 fois le coût du RSA. S'il servait à planter des arbres pour faire des puits de carbones, la France serait une gigantesque forêt. Non, l'automobiliste est une vache à lait que l'exécutif veut toujours traire davantage... et qui s'étonne qu'un jour elle lui décoche une ruade. Et oui, si je regarde les pays autour, je constate que si la hausse du 1er janvier avait été appliquée, on aurait eu le gazole le plus cher d'Europe. Triste façon d'être en tête de quelque chose.
a écrit le 05/12/2018 à 15:54 :
tout à fait d'accord (y compris sur Darmanin) sauf sur 1 point si la tva sur la restauration repasse à 20 pourcent les restaurateurs vont répercuter le prix sur leurs clients bien qu'ils n'aient pas appliquer la baisse de la tva...
a écrit le 05/12/2018 à 15:19 :
On cherche des sous ? Pourquoi ne pas taxer les oeuvres d'art ? Personne n'en parle.
En fait, on demande à Macron, en 18 mois, de réparer les bêtises des Présidents précédents. Et la chasse aux fraudeurs, çà ouvre quand ? Et l'arrêt du paiement des retraites aux retraités âgés de 110 à 140 ans, domiciliés en Algérie et ailleurs ?
Et le programme d'économies, çà commence quand ? Il y a du boulot sur la planche. Pas le temps de rêver.
a écrit le 05/12/2018 à 15:07 :
depuis 30 ans les gouvernements successifs ne font que "taxer toujours plus". Les entreprises sont poussées à délocaliser (nos élus leur ont facilité cette tache avec le libre échange UE) ou à fermer, ce qui réduit l'assiette de l'impôt et oblige à taxer encore plus. Ce qui se terminera par l'implosion de la France. Le peuple est moins bête que les élus qui ne comprennent pas qu'ils détruisent la France par l'impôt.
a écrit le 05/12/2018 à 14:50 :
Le gouvernement essai de limiter les pots cassés en ayant dépassé les limites, sans doute cette surenchère d'inflation devait-elle s’arrêter avec des politiciens médusés...
Réponse de le 05/12/2018 à 15:12 :
Vous comprenez ce que vous écrivez? Surenchère d'inflation? Le gouvernement?
Réponse de le 05/12/2018 à 16:12 :
La surenchère d'une spirale infernale, ou un gouvernement pensent pouvoir prélever sans limite et ainsi éponger un puits publique sans fond, surenchère obligeant les entreprises à payer plus des employés constamment pressurés. Cette folie n'a pas de sens, ni d'équilibre ...
a écrit le 05/12/2018 à 14:46 :
En ne laissant qu'une Taxe : TVA à 5.5%, sur Electr Gaz Eau facile de baisser les tarifs. EDF est lestée de 32 Milliards eur de dette, ce n'est pas à lui de supporter et c'est Strictement interdit. Le Timbre Poste + 12% au 1/01 : 60% en 5 ans à annuler : contrairement à EDF la Poste est très diversifiée. Suppression de la nouvelle Taxe Macron sur les Cartes Grises 3eur pour 80 Millions, puis 32 Eur pour 1 Milliard/eur/an en 2022. TVA à 5.5% une fois sur le Carbur ( produit de première nécessité et non plus deux fois 20%, et TIPP convertie en pourcentage. Relever à 20% la TVA des Restaurateurs qui ont Menti-Trahi, Baisse à 5.5% de la TVA sur le batiment. Baisse à 5.5% de la TVA sur autos de 2 à 6 chevaux fiscaux. Annulation de la chute des retraites ! par désindexation Sournoise de Macron ennemi juré et déclaré des retraités. ET QUE DARMANIN ANTI-ARMEES NE SE VENGE PAS ENCORE ! SUR ELLES
a écrit le 05/12/2018 à 14:39 :
J’ai bien peur que Trump soit obligé d’intervenir dans les jours qui viennent.
Heureusement qu’ils sont là les américains.
Tellement minable (pratiquement) l’ensemble (99%)de la classe politique française.
a écrit le 05/12/2018 à 14:32 :
Vous faites peur à la nomenklatura.
Sinon ils vont couper internet et interdire tout gilet jaune à la TV. Ça leur permettra de rétablir le dialogue.
Le gouvernement travaille pour les français, vous le savez bien. Mais si vous le savez.
a écrit le 05/12/2018 à 14:21 :
Rendre facultatives : abonnement et décodeur, les chaines obligatoires du Gras Obèse Mammouth de l'Audiovisuel d'Etat : 11 euros !!!! de Gain par mois !!!! tout de meme : 7 litres à la pompe à taxe : 180 KM d'économie. Suppression des 233 copains-copines du conseil économique et social. Renvoi des planqués Diamant : CGT Le Paon et Huchon. Au Conseil d'Etat trois quarts d'inutiles et couteux planqués. Supprimer les Conseillers Régionaux que personne ne connait, les Conseillers Départementaux élus par leur Canton sur leur Nom, allant sièger à la région. Taxation des Super et Hypermarchés qui tuent l'agriculture, qui vont accroitre encore ! leur marge grace à la loi alimentation : Taxation importante de ces parasites au profit de la Mutualité Sociale Agricole
a écrit le 05/12/2018 à 14:20 :
Remettre l'ISF serait une monstre bêtise. Pour restaurer les comptes de la nation il faut créer beaucoup d'emploi, et pour cela il faut investir . Ce n'est pas en poussant les investisseurs dehors qu'on le fera.
Les Suisses n'ont que 4% de chômage parce qu'ils ont une fiscalité utile.
Ensuite il faut arrêter cette forme d'immobilisme : je supprime ... je remets.... je supprime l'ISF.

Le peuple français dit : PLUS DE TAXES.

2 Milliards d’économie de l'Etat ça se trouve, suffit déjà de ne pas créer de dépenses nouvelles.

PS : je n'aurai jamais à payer d'ISF !!
Réponse de le 05/12/2018 à 15:22 :
revenu de l'isf 2017 : 4 milliard. 81% des imposés payent 2000€ environ(a comparer avec le montant de nos charges salariales... mensuelles...). donc , revenu collecté par français : 60€ - moins ce que coûte la collecte de cet impôts. Siles 5 milliard lâchés par le gouvernement hier sont des cacahuètes, le montant de l'isf,a coté c'est à peine l’écorce.
Un riche qui fait le plein de sa Cayenne chaque semaine est plus rentable en France sans ISF qu' à Mons ou à Montreux avec...
a écrit le 05/12/2018 à 14:01 :
Il faut apprendre à reformuler le besoin exprimé. Les gens veulent qu'on reprenne les 4Ge rendus aux très riches avec la modification de l'ISF et les gens veulent qu'on augmente significativement le revenu disponible des smicards (et des gens qui ont des petits salaires). Cela peut tout à fait se faire en supprimant des niches profitant essentiellement aux tranches à 41 et 45% de l'IRPP (à commencer par le quotient familial dont on peut limiter l'effet à celui de la tranche à 30%) et cela peut se faire aussi par le Revenu Universel (une simplification possible et élégante de la prime d'activité). Il est facile de démontrer que rétablir l'ISF tel qu'il était et augmenter bêtement le SMIC sont des actions économiquement inefficaces. Par contre (plus important que l'ISF) il faut supprimer la flat tax. Si on doit faire quelque chose pour les actions, c'est différer l'impôt à la revente (défiscaliser les achats d'actions et inclure les ventes d'actions dans le revenu imposable).
a écrit le 05/12/2018 à 13:37 :
Le rétablissement de l'ISF est une bêtise tant sur la forme (taxer souvent le travail d'une vie ) et sur le fond (cela ne représente pas grand chose et ça nous met hors jeu au niveau européen et mondial). Mais c'est vrai que ça fait plaisir à la gauche qui est actuellement en perdition, et ça détourne les français de la vrai question.
Car le vrai débat est sur l’utilisation des taxes et des impôts. Que font-ils de notre argent ? qui mange ? pourquoi avec tout cet argent on ne peut pas faire quelque chose ? et accessoirement pourquoi on casse l’ascenseur social ?
J'ai discuté avec des élus. C'est pas triste. Nos élus ont de moins en moins de pouvoir. Ils sont poings et mains liés, par les hauts fonctionnaires, les corps de l'état qui sont finalement ceux qui gèrent notre pays avec les lobbies (Corinne Lepage a très bien décrit ce mécanisme dans un livre il y a quelques années).
Et dès qu'ils sont élus, notre représentation nationale a le marché en main : ils font partis du système ou ils se retrouvent isolés sans aucun pouvoir.
Cette oligarchie est partout présente. Elle achète les élus, les médias et même les "petits fonctionnaires" comme ceux de l'assemblée nationale. Bien sûr cette oligarchie n'est pas élue mais se renouvelle par cooptation et garde bien ses privilèges de caste. C'est ça qui coûte cher à la France.
Ce n'est pas nouveau et ce n'est pas lié à la France. Voir "Monsieur Smith au sénat".
Du coup, la représentation nationale (et mêmes les syndicats) a perdu cette légitimité à cause de cette oligarchie qui les contrôle.
Les idées sont là pour permettre à la France de s'en sortir et on peut réformer la France facilement. Il faut un "choc de simplification", des lois réfléchies par des groupes de citoyens qui pèsent le pour et le contre d'une façon transparente etc...et nous avons désormais des moyens digitaux qui permettent d'alimenter les débats et de faire prendre des décisions justes. C'est possible en Suisse (impôt limité à 15% !) et l'Islande. Pourquoi pas en France?
Pour cela, nos élus doivent supprimer les grands corps de l'état, remettre l'ascenseur social en place et remettre l'éducation civique en place. Rien n'est impossible, mais à force d'attendre, on va passer d'une évolution vers un modèle citoyen à une guerre civile irréfléchie tirée par des bandes organisées prêtes à tout dans une rage de destruction nihiliste.
a écrit le 05/12/2018 à 13:34 :
Je gagne 7100 euros par mois et je soutiens les gilets jaunes.
Trop d'égoïsme dans cette société qui ne pense qu'a l'argent.
Il faut baisser les taxes des TPE et PME et augmenter celles des Très grandes entreprises.
Vivement un nouveau système de justice fiscale et il faut apprendre a vivre avec moins pour les très très riches.
Réponse de le 05/12/2018 à 14:07 :
En toute rigueur il faudrait défiscaliser toutes les entreprises qui ne sont que des collecteurs d'impôts, mais taxer beaucoup plus lourdement les personnes physiques très riches par un système fiscal mondial s'appuyant sur les moyens informatiques et telecom actuels.
Réponse de le 05/12/2018 à 15:03 :
tout à fait d'accord.
Moi aussi j'ai un bon salaire. Au lieu de donner mon argent "quelque part", je préfère employer des gens en direct.
ça permettrait entre autres de limiter le chômage et faire moins d'assistés...
Réponse de le 05/12/2018 à 15:09 :
ah, les très grandes entreprises. Lesquelles, précisément ? il existe environ 2000 entreprise de plus de 500 personnes en France...alors en axe qui, au juste ? celles qui ont le plus les moyens de relocaliser leurs créations de richesses ('emplois, taxes etc) ailleurs ? Elle redeviendront plus petites, donc fréquentables comme ça.Et après ?
a écrit le 05/12/2018 à 13:25 :
Le e-commerce explose : bravo ! Avec cela les jobs en CDI avec de bonnes conditions et un salaire décent vont aussi exploser !!!€
Avec un peu de bon sens il faudrait mieux bloquer tous les entrepôts Amazon et détruire tous les colis Amazon au sortir des centres de tris de la Poste plutôt que d’aller dans les centre-villes.
Mais non le bon sens n’a pas sa place...
Réponse de le 05/12/2018 à 13:41 :
100% ok
Réponse de le 05/12/2018 à 21:49 :
On pourrait dire pareil pour Facebook ou Twitter où s’échangent les appels à la haine et qui ne paient pas un euro d’impo Chez nous.
Belle logique chez les GJ qui sont en train de se faire récupérer par ce que le pays compte d’anars de fachos etc.. qui dans pas mal de pays termineraient dans un camp de rééducation comme en Chine
Réponse de le 06/12/2018 à 8:07 :
vous savez la grande distribution c est pas non plus des enfants de Coeur..
l e-commerce c est l avenir que vous le vouliez ou non. les gros supermarches appartiennent au passé. ils vont disparaitre comme ils ont fait disparaitre les epiceries
a écrit le 05/12/2018 à 13:22 :
Article intéressant de vos confrères des échos : "Une autre France est possible" voir : https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0600269358052-une-autre-france-est-possible-2227136.php
a écrit le 05/12/2018 à 13:08 :
ISF ne doit pas être supprimé mais modifié. Le gouvernement a fait un cadeau de 4 milliards d'euros sans exiger de contreparties. Il faut permettre aux personnes qui payent l'ISF d'en être exonérées à la condition qu'ils investissent l'argent de cet impôt économisé en investissant dans les PME/PMI. idem pour l'IFI, ceux qui payent l'impôt sur l'immobilier.
Il faut les exonérer de cet impôt uniquement s'ils investissent dans des PME/PMI spécialisés dans les nouvelles technologies de l'isolation. Bref, flécher l'ISF et ne pas laisser le choix aux bénéficiaires, un peu comme le PEA, une défiscalisation obtenue seulement au bout de quelques années .
Réponse de le 05/12/2018 à 18:57 :
Pour etre coherent, il faudrait aussi flecher la reduction de la taxe d'habitation , non ? C'est un cadeau de 22 milliards aux menages. Ou est la difference? (A part le fait que vous payez probablement l'un et pas l'autre ).
Par exemple, il faudrait forcer les personnes qui en beneficient a se consommer que des produits fabriques en france. Et ne pas leur laisser le choix, comme c'est le cas maintenant.
a écrit le 05/12/2018 à 13:05 :
Macron c'est FINI . Maintenant' les français sont face à une page blanche . Ils ont le choix entre la chienlit de la 4eme , l'inaction , la faillite avec son corollaire la rigueur généralisée et le risque totalitaire ,
a écrit le 05/12/2018 à 12:46 :
La ministre du Travail annonce une grande concertation et des ateliers citoyens pour débattre de la fiscalité, du transport... Je croyais que l'intérêt du mouvement d'En marche était de faire ce travail en amont, qu'il avait été finalement soumis aux électeurs avec la présidentielle... En tenir compte aurait été un gain de temps. En fait, ce mouvement n'est pas en ordre de marche. Et vous savez pourquoi ? Parce qu'en 6 mois de temps après son élection, Emmanuel Macron a cédé à la pression des lobbies, des hauts fonctionnaires, des conseils d'administration du CAC 40... Et exit les remontées de terrain d'En marche... Je serais militant du mouvement, j'aurais juste l'impression d'avoir servi de... carburant à son élection !
a écrit le 05/12/2018 à 12:40 :
Sur les modes de déplacement des français et leur impact sur les plans métaphysiques et écologiques.
Cette commission sera composée d’élus, d’experts, d’associations...
a écrit le 05/12/2018 à 12:35 :
On démarre à 0,8% sur les fiches de paie et les pensions de retraite. C’est totalement indolore et question écologique, c’est le summum.
a écrit le 05/12/2018 à 12:16 :
GILETS JAUNES ??? Que des GOUAILLEURS !!!!! des revendications à l'emporte pièce !! du n'importe quoi !! OK ! on nous matraque trop au niveau des taxes diverses et variées !!!! tous les gouvernements préférant augmenter celles ci plutôt que de réformer structurellement le Pays pour baisser ces dépenses !!! pour les gilets jaunes : encore faut il les énumérer !!! et éviter de revendiquer n'importe quoi !! ça devient LA FOIRE !!! Quant aux députés LREM issues en -grande partie de la société civile- possédant une certaine connaissance des problèmes de leurs concitoyens contrairement à certains "apparatchiks" qui en font un métier !!! , ils sembleraient qu'ils aient perdu leur bon sens et qu'ils aient attrapés ce virus de la "technocratie" qui nous fait tant de mal !!! GOUVERNER avec un certain BON SENS PAYSAN ! disait Pompidou !!!
Réponse de le 05/12/2018 à 14:30 :
"Quant aux députés LREM issues en -grande partie de la société civile possédant une certaine connaissance des problèmes de leurs concitoyens contrairement à certains "apparatchiks" qui en font un métier !!"

Société civile aisée :
Une centaine de cadre supp du privé ( 20% du groupe) et du public categorie A ,medecin, avocat ,environ une quarantaine de patrons du privé ,ils doivent avoir sept agriculteurs ,une etudiante qui faisait un stage chez MPG Holding et aucun ouvrier (concernant les ouvriers, cela ne date pas d'aujour'hui, seul le PC en avait quelques uns).Lors de son enquête sur les candidats investis par La République en marche pour les élections législatives, Le Monde avait déjà constaté une surreprésentation des CSP + (catégories socioprofessionnelles favorisées) dans le profil des candidats.
a écrit le 05/12/2018 à 12:13 :
Macron doit proposer après samedi un référendum pour savoir si le peuple veut garder Macron ou pas et ensuite proposer de nouvelles règles sur nos institutions avec la mise en place de référendums quotidien et d'une assemblée nationale avec une proportionnelle a 100%, c'est la seule solution pour retrouver la paix et la justice fiscale en France.
C'est la seul solution pour notre pays qui coule depuis plus de 30 ans, beaucoup aimerait voir des gilets jaunes au pouvoir, la France ne peut pas attendre avec ce gouvernement incompétent.
On ne lâchera rien.
Réponse de le 05/12/2018 à 12:29 :
La base c’est deux choses : l’humilite (prétendre faire mieux que les autres est prétentieux surtout au vu de la profondeur de raisonnement de bcp de gilets jaunes) et soi (plutôt que de toujours demander voir ce que je peux faire pour la société : demain si j’ai 200 euros de plus je vais sur Amazon tout dépenser ??).. Quant à réclamer une proportionnelle à 100% en l’état actuel c’est aussi faire preuve de bêtise : ingouvernable que vous soyez de droite ou de gauche ou d’ailleus Et c’est bien le soucis. Enfin pensez que ce sont les retraités qui votent en majorité et que l’histoirz A toujours montré qu’avec de tels événements c’est la droite dure qui prend le pouvoir. Et pour l’anecdote beaucoup de grands patrons ont vendus des tonnes d’actions récemment... ils s’en fichent ils n’ont pas grand chose en France. Pour conclure surtout arrêtez de vous réclamer du peuple, j’en suis et votre bêtise le fait honte. Le bourgeois pour le regarder dans les yeux ils faut aussi avoir des neurones pour le faire taire.
Réponse de le 05/12/2018 à 12:40 :
Est il normal de prononcer tous les noms d'oiseaux aux seniors circulants en zone de barrage pratique courante en haut de france
Réponse de le 05/12/2018 à 18:23 :
Macron est au pouvoir par effraction et n'aime pas son peuple.
Les Français ont très bien compris le but de ce président: Affamé les plus pauvres et donnés toujours plus a ceux qui en n'ont déjà comme toujours.
a écrit le 05/12/2018 à 12:04 :
Il faut retourner aux urnes et désigner une nouvelle majorité!
a écrit le 05/12/2018 à 11:55 :
Pétition : Les Foulards Rouges demandent le rétablissement de l'ordre public et des libertés individuelles :

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-d%C3%A9fendons-la-r%C3%A9publique-et-exigeons-le-retour-de-l-%C3%A9tat-de-droit
Réponse de le 05/12/2018 à 12:05 :
Un contre-feu maladroit, il est déjà trop tard, il ne fallait pas installer le président-banquier sur un coup d' état médiatique pour in fine, transformer la France en Grèce ..
L ' UPR apporte ses solutions pacifiques..
https://www.upr.fr/actualite/moratoire-sur-la-hausse-des-taxes-et-du-prix-de-lenergie-trop-peu-et-trop-tard-pour-francois-asselineau-dont-le-programme-presidentiel-est-le-seul-a-pouvoir-apporter-une-reponse-de-fond-a-la-crise/
Moratoire sur la hausse des taxes et du prix de l’énergie : trop peu et trop tard pour François Asselineau dont le programme présidentiel est le seul à pouvoir apporter une réponse de fond à la crise des « gilets jaunes »..
Réponse de le 05/12/2018 à 12:09 :
les foulards rouges sont le signe festif des basques et landais ; l'usurpation de ce signe par les bobos LREM qui pètent de trouille devant les gilets jaunes est déplacée ; leur couleur c'est le vert-de-peur ; qu'ils l'assument !
a écrit le 05/12/2018 à 11:46 :
C'est bien ce qu'on avait assez vite compris, ces gens sont pour moins d'impôts et de taxes mais pour eux uniquement, les autres devant en payer d'avantage. Mouvement parfaitement égoïste et typiquement franchouillard.
a écrit le 05/12/2018 à 11:13 :
Bientôt dan les prisons ils y a Que des gilets jaune ils manques un gilets jaune celui de macron .
Réponse de le 05/12/2018 à 11:42 :
Et celui de Normal 1er ,qui lui a refilé son ardoise de 2300 Milliards d'Euros il y a seulement 18 mois ...
a écrit le 05/12/2018 à 11:00 :
E. Macron n’a pas un autre SFR à donner à un autre Drahi ?
Car la croissance, nous connaissons tous ces 2 postulats :
- qu’elle se cherche avec les dents
- qu’il suffit de traverser la rue

En marche les marcheurs.
Réponse de le 05/12/2018 à 11:47 :
La croissance ? mais elle est en pleine progression et libération en 3D ! voyez la création de croissance quand il n'y a pas d'impôts ! chez Amazone (,ca ne veut pas dire Ama no go zone) ..
a écrit le 05/12/2018 à 10:59 :
Pas compliqué de comprendre que la manière de gouverner de cette technostructure arrogante n'est plus adaptée à la demande de liberté des français. Un pouvoir absolu au main d'un seul homme, des hommes liges autour de lui , un parlement de perroquets LREM qui répètent en boucle le programme Macronien. Bref, il y a une forte demande pour une vraie démocratie, la proportionnelle et de la transparence. Ne parlons pas de cette fiscalité confiscatoire qui ruine les contribuables et qui ne permet même pas de réduire la dette. Gilets jaunes ou pas, la colère ne retombera pas facilement surtout si du haut de l'Olympe, le locataire de l'Élysée continu de se prendre au sérieux et de ne pas tenir compte de la situation. En 68, ça avait commencé doucement, les étudiants d'abord , puis un mouvement social d'envergure. Ce qui est drôle, c'est qu'à cette époque, les syndicats (déjà), ont ramé et essayé de récupérer le conflit social qu'ils n'avaient pas su gérer.
Réponse de le 05/12/2018 à 15:03 :
ah 1968...c'est sur que 50 ans après, on constate que tout va désormais beaucoup mieux. les lendemains chantent tout les jours...
a écrit le 05/12/2018 à 10:57 :
C’est de la responsabilité des politiques de stopper les violences et les manifestations, le retour de l’ordre est important.
Il faut stopper ce mouvement qui laisse inaudible la communication.
Vraiment incroyable cette situation a notre ère.
La précarité constante est en augmentation depuis 2007.
Tout le monde aimerait un avenir , un espoir
C’est pour ça qu’il faut tout stopper avant que le climat s’aggrave.
Les médias , les réseaux doivent lancer des messages d’apaisement, pas mettre de l’huile sur le feu.
Ceux qui paient pas d’impôt aimeraient en payer j’en suis sure s’ils avaient des ressources adéquates...
Ce débat est stérile.
a écrit le 05/12/2018 à 10:48 :
Notre pays administratif et guerrier n'a peut-être plus les moyens de jouer les gendarmes de la planète au côté des grands pays cela représente un cout démesuré difficile à assuré par le contribuable.
a écrit le 05/12/2018 à 10:48 :
Retournons aux urnes pour désigner une nouvelle majorité parlementaire. Celle-ci est complétement grillée!
a écrit le 05/12/2018 à 10:25 :
Espérons que le gouvernement répondent à cette attente.
Qu'ils ponctionner les livrets A. Puis encore un peu de CSG, puis une hausse des taux de TVA...
Le gouvernement assume. Il a un cap, une vision.
Il a été élu pour mener la transition écologique... dans une France qui protège...avec la justice sociale.
a écrit le 05/12/2018 à 10:18 :
Oui,je suis pour une augmentation sévère de la taxe carbone. Oui, je ne veux plus que ma petite fille soit empoisonnée dans sa poussette,elle a droit à un futur!!!
Oui, je suis opposé à ses jaunes, qui pensent que gueuler,casser, voler et faire plonger notre économie les aidera à résoudre leurs problèmes personnels.
Oui,je suis contre ses jaunes qui empêchent de circuler normalement, de vivre une vie normale.
Oui, j'en veux aux journalistes qui oublient de donner la parole à ceux qui ne supportent plus ces jaunes,ces gros bras de la terreur.
Réponse de le 05/12/2018 à 10:43 :
@ Daniel,
tout à fait d'accord avec vous.
Concernant les média, voici un extrait de "The Brief" publié par EURACTIV :
"A ‘yellow vest’ fake news paradise (un paradis de fake news jaunes)
By Aline Robert reporting from Paris
I live in the centre of Paris so you might think that my weekend was full of danger, fire and fear. That is what my friends and family living far away saw on TV and Facebook, so I had a few worried calls and messages. But let me tell you the truth: it was no war scene."
Les media français donnent trop d'importance à une minorité qui fait partie des 52 % ne payant pas d'impôts !!!
C'est bizarre quand même les gens qui ne paient pas d'impôts veulent que ceux-ci soient augmentés pour ceux qui en paient. Pour leur plus grand bénéfice sans doute ?
Réponse de le 05/12/2018 à 12:44 :
En phase sur le fait que de nombreuses personnes, une majorité de français je pense (malgré des sondages peu scientifiques et sans garantie de représentativité de ce que l'on a pu en comprendre) ne sont pas d'accord avec le mouvement et les revendications (quant il y en a) souvent très contradictoires des GJ. Un ensemble donc mathématiquement Impossible à satisfaire.

Mais comme nous ne crions pas et ne cassons pas devant les caméras, nous n'intéressons pas grand monde. Pire nous sommes aujourd'hui politiquement incorrects et donc inaudibles.

Je vais quand même tenter un message : merci aux GJ de se mettre d'urgence en position de négocier afin de conduire notre pays vers la fin des blocages et des violences. Tout ceci est en train de produire l'effet inverse de ce qu'ils souhaitent (je crois) en terme économique : les entreprises et la croissance sont impactées, donc moins d'emplois et moins de salaire (car lié à la valeur produite par les entreprises), et baisse des personnes contribuant au budget, donc augmentation du % moyen de charges !!!
Conséquence inévitable et incontestable à moins de baisser les salaires des fonctionnaires, les licencier ou bien de baisser les prestations sociales... sauf si les JG le revendiquent, mais dans ce cas leur popularité... ?
Réponse de le 05/12/2018 à 12:46 :
En phase sur le fait que de nombreuses personnes, une majorité de français je pense (malgré des sondages peu scientifiques et sans garantie de représentativité de ce que l'on a pu en comprendre) ne sont pas d'accord avec le mouvement et les revendications (quant il y en a) souvent très contradictoires des GJ. Un ensemble donc mathématiquement Impossible à satisfaire.

Mais comme nous ne crions pas et ne cassons pas devant les caméras, nous n'intéressons pas grand monde. Pire nous sommes aujourd'hui politiquement incorrects et donc inaudibles.

Je vais quand même tenter un message : merci aux GJ de se mettre d'urgence en position de négocier afin de conduire notre pays vers la fin des blocages et des violences. Tout ceci est en train de produire l'effet inverse de ce qu'ils souhaitent (je crois) en terme économique : les entreprises et la croissance sont impactées, donc moins d'emplois et moins de salaire (car lié à la valeur produite par les entreprises), et baisse des personnes contribuant au budget, donc augmentation du % moyen de charges !!!
Conséquence inévitable et incontestable à moins de baisser les salaires des fonctionnaires, les licencier ou bien de baisser les prestations sociales... sauf si les JG le revendiquent, mais dans ce cas leur popularité... ?
a écrit le 05/12/2018 à 10:16 :
Qu’il obéisse au peuple – comme il en a le devoir constitutionnel posé par l’article 2 de notre Constitution – ou qu’il s’en aille !
Alors que certains Gilets jaunes avaient dit que leur problème était surtout de faire face aux fins de mois difficiles, et non aux politiques environnementales hasardeuses du gouvernement, Macron a cru bon de ressortir du chapeau son célèbre « en même temps ». Et les ministres reprennent en chœur le refrain de la « mauvaise communication ». Quand Macron va-t-il comprendre que c’est bien sa politique qui est jugée de façon défavorable par plus de 80 % des Français, et pas seulement la taxe sur les carburants ?
https://www.upr.fr/actualite/notre-revue-de-presse-de-la-semaine-semaine-du-25-novembre-au-1er-decembre/

Car Macron maintient le cap mais veut s’occuper « de la fin du monde et de la fin du mois »

Mardi 27 novembre, après que des manifestations ont encore agité Paris et le pays ce week-end, motivées par un ras-le-bol fiscal et social, Emmanuel Macron s’est exprimé. Il a assuré entendre les mécontents mais, s’il a annoncé de nouvelles mesures, il a surtout réaffirmé ses positions.

Source : BFM TV (27 novembre)
a écrit le 05/12/2018 à 10:06 :
Ce qu'attendent les français : liberté égalité fraternité
donc la solution est la sortie de l'UE pour être libre ou attendre son effondrement ....dans la violence et le chaos.
Réponse de le 05/12/2018 à 11:50 :
Bonjour,
Peut-être serez-vous intéressé d'écouter la chronique audio proposée dernièrement sur la webradio webtv indépendante AWI sous le titre " Gilets jaunes: le syndrome du pétard à mèche" consultable à l'aide du lien suivant http://www.awi1.com/?p=26278#
Réponse de le 05/12/2018 à 13:25 :
Changer de cap avec un bateau qui vous fait couler (UE ) ça n'a ne sert à rien.
Mieux vaut quitter le bateau dans un canot de sauvetage
a écrit le 05/12/2018 à 10:03 :
AVIS PERSONNEL
Le chef de l'Etat doit impérativement s'exprimer rapidement publiquement et exposer dans un style "Gaulien" sa stratégie à venir. Lancer un appel aux nombreux hommes et femmes de bonne volonté désireux de participer à tous niveaux aux défis économiques, sociaux et environnementaux que la France se doit de relever. Une intervention qui doit annoncer la mise en place de mesures compréhensibles par tous et s'appuyer sur la mise en oeuvre de moyens financiers et autres outils fiscaux permettant de répondre aux préoccupations.
a écrit le 05/12/2018 à 10:02 :
Si l'ISF doit augmenter après être revenu et l'IFI disparu il faudra un système pour retenir les gens et éviter qu'ils ne soient tentés de partir vu la pression croissante. Supprimé en 2018, ça a du mal à avoir déjà "ruisselé", tout va trop vite, suis sûr que ceux dont la Taxe d'Habitation a baissé n'ont pas encore commandé une voiture 'peu polluante' avec l'argent économisé, il faut pourtant que ça ruisselle, les baisses de taxes !
4,29milliards en 2017 ça ferait 28€/retraité par mois, en fait des miettes, juste payer les cigarettes. L'ennui des grands nombres. Pour être confortable il faudrait décupler l'ISF, et l'appliquer à partir de 300 000€ de fortune (voiture, logement, AssVie, compte en banque, etc), c'est riche 300k€ ! Non ?
Petite somme * grand nombre = somme gigantesque, étourdissant.
Les assemblées populaires pour réfléchir aux mesures écologiques à prendre pour décarboner, ça sera : plus d'aides, moins de taxes, moins d'impôts, plus d'ISF ? Bof, un peu court comme disait quelqu'un. Ou plus de dette, à condition de trouver des gens pour prêter.
Réponse de le 05/12/2018 à 10:19 :
Un economiste a dit ::::::: un pays pauvre est un pays qui n'a plus de riches ^____ je suis donc ok avec vous L'ISF est demagogique par contre ELLE FAUT SUPPRIMER LA FLAT TAX qui permet à ces gens fortunes de ne pas participer à l'effort . autre exemple mettons les amendes au pourcentage des revenu ex pour une amende à 135 € au smic c'est 11 % du revenu pour le depute qui a VOTE LA LOI cela ne represente que 2.%
Réponse de le 05/12/2018 à 10:56 :
Les français ne se rendent pas compte que l'on est la risée du monde avec cet impôt imbecile dont ils se sont débarrassés parce qu'il rapportait moins que la fuite ce capitaux et entrepreneurs qu'il provoquait. L' IFRAP â calcule qu'il avait fait fuir 200 milliards de capitaux.
a écrit le 05/12/2018 à 9:51 :
Je pense que l'augmentation du smic serait une mauvaise reponse. Augmentons plutot la prime d'activite, ce qui evitera de toucher a la competitivite des entreprises.
Le plafond de retraite pour la hausse de la CSG aurait du etre plus haut, et un coup de pouce pourrait etre donne aux retraites les plus basses peut etre en baissant ou supprimant certaine cotisations.
Je pense que la suppression de l'ISF comme premiere mesure du president a ete une erreur politique qui plombe son image.
Avec l'explosion d'internet et le commerce en ligne, beaucoup trop d'entreprise peuvent desormais ne pas payer les impots dont elles devraient s'acquitter dans le pays ou elles vendent leur produits: Amazon, Google, Apple, Netflix, Wish... Les pertes de revenu pour l'etat se chiffrent en milliards.
Qu'en est-il aussi de la fraude a la TVA au niveau europeen, celle ci se chiffre egalement en milliards d'euros (10 milliards rien que pour la France par an).
L'optimisation fiscale couterait egalement 18 milliard d'euro par an a la France.
On est deja ici a 10% du budget de la France
a écrit le 05/12/2018 à 9:43 :
Pétition : Les Foulards Rouges demandent le rétablissement de l'ordre public et des libertés individuelles :

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-d%C3%A9fendons-la-r%C3%A9publique-et-exigeons-le-retour-de-l-%C3%A9tat-de-droit
Réponse de le 05/12/2018 à 10:06 :
Savez vous la signification du mot fraternite
Réponse de le 05/12/2018 à 14:19 :
10000 signatures : un triomphe
a écrit le 05/12/2018 à 9:10 :
Pour solutionner la question il faut réduire la dépense publique sinon la BCE set le FMI arriveront comme en Grēce pour faire le ménage
a écrit le 05/12/2018 à 8:43 :
LE problème majeur étant les provocations régulières de nos lrem qui sont tellement peu habitués à parler au peuple qu'ils sont incapables de dissimuler leur mépris de gens qu'ils ne sont pas en mesure intellectuelle de comprendre.

J'ai entendu des déclarations ça et là aberrantes, on a de véritables ânes au pouvoir là...
Réponse de le 05/12/2018 à 9:00 :
Ce n’est pas avec la violence collatérale qu’ils vont faire une prise de conscience de la réalité !
Il faut éviter que ça déborde hors des frontières...
Au dirait que Trump « prend » son pied...( grave le gars...)
Réponse de le 05/12/2018 à 9:32 :
" Ce n’est pas avec la violence collatérale qu’ils vont faire une prise de conscience de la réalité ! "

Hein !? JE comprends pas cette phrase.

"Il faut éviter que ça déborde hors des frontières..."

Et pourquoi !?

"Au dirait que Trump « prend » son pied...( grave le gars...) "

Sans rire vous êtes persuadé que c'est un complot de trump et l'affirmez sans rire ?

Whaou, en effet gravos le gars... -_-
Réponse de le 05/12/2018 à 10:00 :
@Blasé,

Ce n’est pas parce que vous êtes remonté contre les lrem
Qu’il faut vous en prendre à «  tout le monde »

J’ai jamais dit que «  je pense que c’est un complot » arrêter de détourner mes phrases , merci.

J’ai juste dit que certains peuvent agiter l’ambiance ( jeter de l’huile sur le feu) pour augmenter le niveau de violence et le résultat en général :
Ce sont les «  innocents «  qui revoient tout dans la tronche.( et au final ça va pas faire une prise de conscience)

Voilà le fond de ma pensée
Sincèrement, « faut tous se calmer le Blasé. »
Réponse de le 05/12/2018 à 11:03 :
"@Blasé,"

c'est marrant, je vous égratigne un tout petit peu et vous réagissez de suite comme le multipseudos qui me harcèle ? Un hasard certainement ! :D

"Ce n’est pas parce que vous êtes remonté contre les lrem
Qu’il faut vous en prendre à « tout le monde »"

Vous n'êtes pas tout le monde vous êtes là pour défendre des intérêts particuliers et ça se voit bien.

"J’ai juste dit que certains peuvent agiter l’ambiance ( jeter de l’huile sur le feu) pour augmenter le niveau de violence et le résultat en général "

NOn vous avez désigné "outre atlantique" qui parle des états unis habituellement, raconteriez vous n'importe quoi en fait ?

"Voilà le fond de ma pensée
Sincèrement, « faut tous se calmer le Blasé. »"

Je suis très calme, plus la tension augmente au sein de notre système et plus les analyses doivent être sereines. Vous avez vraiment du mal avec l'écrit vous non ?
a écrit le 05/12/2018 à 8:40 :
Pour éviter la montée de la violence , il faudrait mettre les «  réseaux sociaux «  comme Facebook en maintenance technique a moins que «  ces violences sont voulues » de l’autre côté de l’Atlantique ??
Réponse de le 05/12/2018 à 9:08 :
"a moins que « ces violences sont voulues » de l’autre côté de l’Atlantique ??"

Voilà c'est un complot des américains de Trump et donc des russes... Puisque ce sont les russes qui ont mit Trump au pouvoir ! N'oubliez pas ! Donc Poutine veut le chaos en FRance et le génère via sa marionnette Trump !

Ah ah... C'est qu'il est malin ! :D

Vous pourriez changer de pseudo svp ? Parce qu'un citoyen ordinaire est bien plus intelligent que vous, merci.
Réponse de le 05/12/2018 à 10:18 :
@ Blasé,

Arrêter de «  manipuler » mes propos et mes questions ...
Apprenez à lire avant d’affirmer que je ne pense pas et je ne dit pas...

Les réseaux sociaux peuvent être un «  vecteur » de violence.

Vous proposez quoi «  pour déformer » cette affirmation ??( c’est une question)....
Réponse de le 05/12/2018 à 10:25 :
@ Tribune

Merci de m’envoyer les coordonnées sur ma boîte mail de tartemolle pour porter plainte pour diffamation sur réseau social en ligne.
Merci d’avance.
Réponse de le 05/12/2018 à 11:07 :
@ multipseudos:

"Arrêter de « manipuler » mes propos et mes questions ...
Apprenez à lire avant d’affirmer que je ne pense pas et je ne dit pas..."

Lisez ce que j'écris ça vous évitera de raconter n'importe quoi.

"'Les réseaux sociaux peuvent être un « vecteur » de violence."

Picsou magasine aussi, une banalité affligeante comme vous nous soulez perpétuellement avec... -_-

"Vous proposez quoi « pour déformer » cette affirmation ??( c’est une question).... "

Votre phrase, une fois de plus, n'a aucun lien de cause à effet, vous ne savez pas vous exprimer correctement.

Bref si vous ne trollez pas volontairement je vous conseille des cours de compréhension écrite, discipline que vous ne maitrisez à l'évidence absolument pas.
Réponse de le 05/12/2018 à 11:09 :
@ multipseudos:

" Ôte ta barbe Adolf, on t'a reconnu... Et en plus le parti de l'étranger, la totale! "

C'est quoi ça !?

Ça s'adresse à qui ? Ça veut dire quoi ?

Ça part de vraiment très loin en tout cas, oh la vache... -_-
Réponse de le 05/12/2018 à 11:28 :
à Blasé,

je ne suis pas un multi pseudos ou un pirate.
Ce débat est stérile : je n'ai rien contre vous.
Cordialement.

Ps : ne dites pas à ma place ce que je ne pense pas. Merci
pour vos futurs efforts de communication avec moi.
Réponse de le 05/12/2018 à 13:08 :
Vous vous trompez je ne suis pas multipseudos et ni votre pirate.

Cordialement
a écrit le 05/12/2018 à 8:17 :
nous sommes fiscalement à bloc , il faut trouver de l'argent par des économies sur toutes les rentes de la républiques : conseil économique et social et ses antennes en régions ,nombre de parlementaires ,nombre d'élus depuis la décentralisation ,avantages donnés aux ex (présidents ,ministres etc...) et pour tout ça je propose un moratoire citoyen
Réponse de le 05/12/2018 à 11:09 :
Avec ca vous auriez économiser combien ? Si n'ignorez pas que notre industrie est devenue moribonde soit une perte de compétitivité qui nous coute 100 milliards par an, un déficit commercial et un endettement collossaux. Si on coule notre Economie avec l'action des gilets jaunes on perdra beaucoup plus . Ceci ne veut pas dire qu'il n'y a pas de réflexions et actions â mener mais de manière raisonnable m
a écrit le 05/12/2018 à 8:12 :
Donc les français aimeraient bien qu’on détruise tous les efforts qu’on a fait pour rétablir notre compétitivité et arrêter de voir nos emplois partir à l’étranger. L’inculture économique de la France pose problème.
Réponse de le 05/12/2018 à 8:41 :
pour faire des efforts tout le monde dit ok mais quand c'est pour payer 1200 agences d'etat qui ne servent à rien (cout estime par la cours des comptes 18 milliards,) ,,,,??, PAYER des sous prefecture pour rien ,une chambre economique et sociale, , trois fois trop d'elus un premier ministre qui fait revenir a vide un avion 350v000 € etc etc

un autre ex pour une amende de 135 € un smicard donne 11% de son salaire
le depute qui a vote la loi 2% De meme pour la csg puisqu'elle est deductible

et la fat taxe quelle honte
Réponse de le 05/12/2018 à 8:56 :
Ce n'est pas si simple que cela. la compétitivité de la France est en grande partie due au niveau de l'EURO. Il est trop fort pour la France, et pas assez pour l'Allemagne. Et comme on n'a pas de levier de ce coté, et qu'on ne peut pas non plus entraver la libre circulation des capitaux, Traités européens oblige, pourquoi produire en France alors que produire en Roumanie , en Pologne ou en chine coute moins cher. Il faut juste comprendre que pour créer de l'emploi, il faut avoir des salariés français qui gagnent autant que des roumains et des bulgares, voire des lettons ou des chinois, et pas plus.
Et vous Tom, accepteriez vous de rabaisser votre salaire au niveau de clui d'un bulgare? D'autant que le coût de la vie en Bulgarie n'est pas le même qu'en France, rien que pour les loyers.
Non, si la France veut créer des emplois chez elles, soit il faut mettre le SMIC à 300 euros et diviser tous les salaires par 4 y compris le vôtre, je dirai, surtout le vôtre, soit se donner les moyens d'influer sur sa compétitivité par des moyens de politique économiques, ce qui imlique le FREXIT, car les traités européens interdisent toute politique économique nationale! Mais sur un point, je vous donne raison, l'inculture économique en France pose problème! un problème grandissant !!!
a écrit le 05/12/2018 à 7:45 :
Exemple au hasard; Mutuelle taxe 13,24 pour cent. Sûrement une taxe rouge?
Un point précis de l utilisation des taxes deviens indispensable et surtout la suppression de la TVA sur les taxes serait un début de la fin de la double peine des taxes.
a écrit le 05/12/2018 à 7:29 :
30 ans après la chute du mur de Berlin ,puis la disparition du paradis des socialistes en URSS et en France la vente des murs de Solférino , les français attendent naïvement un nouvel état providence ! pourtant ils devraient savoir que Capri s'est fini ….
a écrit le 05/12/2018 à 7:12 :
Petit guide à l'intention des plus riches pour ne pas payer d’impôt en France : niches fiscales, investissement immobilier, investissements dans le capital des entreprises (PME), avoir une entreprise en France et dans un paradis fiscal (Delaware, jersey, Saint Barth, etc. - éviter ceux qui ont signé un accord de coopération), monter une fondation/association en France ou à l'étranger plus ou moins d'utilité publique, voila quelques exemples tout à fait légaux. Avec tout ça, vous pouvez même réclamer de l'argent au trésor public, pour votre culture, voir : scandale fondation louis vuitton, cumcum (ou cumex), etc. il y a de bonnes idées.
a écrit le 05/12/2018 à 7:03 :
une oasis d'égalité dans un désert d'inégalités . C'est beau comme de l'Antique
a écrit le 05/12/2018 à 6:38 :
J'ai entendu un économiste dire que le pouvoir d'achat était relativement stable. Ce n'est pas faux si on se contente de regarder la moyenne, mais en creusant, on s'aperçois que les produits de première nécessité d'une qualité raisonnable ont sérieusement augmentés : nourriture, énergie, logement, transport... Les riches ont par contre vu leur pouvoir d'achat s'améliorer, alors que ce sont leurs entreprises dont ils touchent de gros dividendes qui polluent notre planètes, et c'est aux pauvres d'assumer les conséquences économiques. Quand le gouvernement justifie les sanctions écologiques du fait des 50000 morts annuel par les particules fines, il ne dit pas que c'est à cause de la mauvaise prise en charge des malades par notre système de santé laissé à l'abandon. Quand on dit que les riches quitteront la France si on les taxes, c'est impossible pour une raison toute simple : leurs sociétés sont sous perfusion des subventions de l'état qui s'endettent pour cela. Et c'est le contribuable qui finance cette dette et les intérêts qui vont avec. C'est un système tellement intéressant que les chinois sont empêchés d'investir massivement chez nous, alors que les américains ne se privent pas.
Réponse de le 05/12/2018 à 7:36 :
Mais où sont les 50 000 morts par an dus à la pollution liée à la circulation en France et aux particules fines ? Aucun médecin n'est en mesure d'identifier un seul décès comme étant imputable à cette pollution... C'est donc une fake news qui tombe sous le coup de la loi !
Réponse de le 05/12/2018 à 10:17 :
Pas mieux !
a écrit le 05/12/2018 à 6:31 :
Les gilets jaunes s’opposent à la fiscalité sur le carburant.
a écrit le 05/12/2018 à 6:30 :
Pétition : Les Foulards Rouges demandent le rétablissement de l'ordre public et des libertés individuelles :

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-d%C3%A9fendons-la-r%C3%A9publique-et-exigeons-le-retour-de-l-%C3%A9tat-de-droit
a écrit le 05/12/2018 à 6:27 :
Emmanuel macron doit quitté le pouvoir Emmanuel macron doit partirez Avec E Philippe le maire darmanin buzyns une équipe d arnaque des francais en général macron partez svp vous rendez un grand services à la france vous avez la responsabilité k o partes
a écrit le 05/12/2018 à 6:25 :
Il appartient à un gouvernement intelligent d'écouter et de comprendre qu'il y a urgence à réformer la fiscalité, et ne plus l'orienter en faveur des plus riches. Il appartient à un gouvernement intelligent de comprendre que la justice à plusieurs vitesse ne passe plus, et que s'il doit y avoir transition, tout le monde doit y participer à hauteur de ses moyens, pas uniquement la force laborieuse. Et pour le ministre de l'intérieur, on ne demande pas au peuple de renoncer à son droit de manifester... C'est à se demander qui est le plus déconnecté des réalités...
Réponse de le 05/12/2018 à 6:45 :
La fiscalité n'est pas orientée en faveur des plus riches qui sont à peu près les seuls à payer VRAIMENT l'impôt sur le revenu d'une progressivité tellement démentielle qu'à un certain point elle en devient un frein à l'économie.
Réponse de le 05/12/2018 à 7:07 :
Si vous êtes riche, je ne sais pas comment vous vous y prenez pour dire cela, alors voila quelques tuyaux : niches fiscales, investissement immobilier, investissements dans le capital des entreprises, avoir une entreprise en France et paradis fiscal, monter une fondation, voila quelques exemples pourtant simples. Avec tout ça, vous pouvez même réclamer de l'argent au trésor publi, pour votre culture, voir : scandale fondation louis vuitton, cumcum (ou cumex)....Vous êtes de mauvaise foi...
Réponse de le 07/12/2018 à 21:40 :
En dehors des dispositifs de défiscalisation (Pinel, Scellier,...) l'immobilier ne rapporte à peu près rien, surtout si, comme c'est mon cas, on se refuse à jouer les marchands de sommeil (laisser les locaux se dégrader sans les entretenir ou chercher à les améliorer). Bailleur depuis 6 ans de 2 logements intermédiaires situés en province, je peux d'ailleurs constater que la dégradation d'un logement loué est bien plus rapide que celle d'un logement occupé par son propriétaire, car rares sont les locataires se préoccupant vraiment du petit entretien courant qui leur incombe normalement, remplacer un interrupteur cassé ou détartrer un robinet, c'est déjà trop (témoignage personnel, une chaudière gaz pourtant remplacée récemment a dû l'être à nouveau au bout de 5-6 ans parce que le locataire n'avait pas effectué l'entretien annuel qui normalement lui incombait, au demeurant a mépris de sa sécurité propre.... Résultat, une année blanche de revenus locatifs après impôts, assurances, CSG (qui a augmenté de 1,7% sur ces revenus), CRDS. Alors l'immobilier, une niche fiscale... franchement j'ai un doute.
a écrit le 05/12/2018 à 3:07 :
Est ce que la France a les moyens d'organiser les jeux olympiques de 2024 et dépenser 14 milliards pour cet évènement? La réponse est dans la question. Il conviendrait d'annuler au plus vite les JO à Paris en 2024.
Réponse de le 05/12/2018 à 6:48 :
Pas de réponse simple à ça. On a gaspillé pas mal d'argent sur des évènements assez inutiles comme la COP21. Au moins pur les JO il y aura de l'activité générée dans le BTP avec restructuration du 9-3 qui en a bien besoin, JO ou pas. Idem pour les infrastructures de transport.
Réponse de le 05/12/2018 à 9:40 :
Ok,mais alors on sacrifie +0.6% de croissance et 80000 emplois en 2023-2024
a écrit le 05/12/2018 à 1:08 :
Les 60 Milliards/eur/An de Taxes Carbur, 600 Milliards Eur/10ans, c'est l'Atout Français. Toutes !!!!!! nos Départementales, Nationales, Ponts, sont Neufs !!! et en deux fois deux voies !!!! à 80KM/H. Parfois cinq limitations de vitesse différentes sur 3KM, mais c'est pour tromper avec les radars, et toujours Pour le Bénéfice du réseau. MERVEILLEUX ET VERTUEUX SYSTEME.
a écrit le 05/12/2018 à 0:36 :
Les enquêtes sont toujours délicates à mener surtout dans ces conditions lorsque les questions sont quasi-orientées en fonction de ce qui est déjà apparu dans les médias ou réseaux sociaux. Or, l'extrême gauche s'est très vite emparée de cette insurrection populaire pour mettre en avant ses propres propositions politiques ( La France Insoumise) et le fameux rétablissement de l'ISF qui d'ailleurs ne redonne aucun pouvoir d'achat à personne et ne fait que rajouter une taxe, taxes largement décriées.

Ce que réclame surtout les GJ c'est une refonte des institutions.

Entre un roi-président qui n'a de compte à rendre à la nation qu'en fin de mandat et un parlement au ordre du gouvernement sans aucun pouvoir ni représentativité, le peuple ne peut s'exprimer que dans la rue.

Le Pouvoir est faible avec les forts et fort avec les faibles

L'Etat tout puissant n'arrive pas -ou ne veut pas, en bonne partie à cause de l'U.E - imposer les grandes entreprises, en particulier les GAFAMY, au même niveau que les PME ou les particuliers. Par contre il charge de taxe à l'excès les français et principalement les classes moyennes.

La France n'est pas réformable dit-on comme un fait acquis. Je crois qu'on se trompe lourdement. C'est l'Etat qui n'arrive pas (surtout ne veut pas...) à se réformer et c'est bien par là qu'il faudra commencer pour amorcer une nouvelle société construite sur une démocratie directe. Le peuple aura alors la faculté d'abroger ou de proposer une loi, de révoquer ou d'élire librement un de ses représentants dont le rôle ne sera plus d'imposer ses vues mais qui devra porter le projet du peuple.
Réponse de le 07/12/2018 à 21:59 :
Taxer les GAFAM, rien de plus simple ? Il ne vous aura sans doute pas échappé qu'aucun n'est français, ni même européen. Rien que définir, déterminer et contrôler l'assiette d'un éventuel impôt dû en France n'est pas simple, notamment pour Google ou Facebook. Quant à Amazon, pour brouiller les pistes, rien ne lui interdit de déplacer dans des pays voisins ses sites logistiques (soit 7000 emplois de moins en France). Le jeu en vaut-il la chandelle ?
a écrit le 05/12/2018 à 0:34 :
Les Retraites se voient confirmer leur chute 2 ou 3 ou 4% ou plus par an, selon l'inflation : il ne cède pas sur la Désindexation.
a écrit le 05/12/2018 à 0:28 :
2019 verra ou, une Démission de Taxo-Man, ou Dissolution de l'A.N et cohabitation de combat durant 3 ans, au sommet de l'Etat, entre le P.R et le P.M, comme 86-88 et 97-2002. Quelle que soit l'hypothèse, Le quinquennat est de toute évidence fini. Et toute Réforme par Taxo-Man ou TOUT AUTRE Gouvernement est impossible : si réforme de quoi que ce soit, mobilisation générale et Nationale des " Gilets Jaunes ".
a écrit le 05/12/2018 à 0:09 :
j ai encore etais sensure, pourquoi? OU MA LIBERTE D EXPRESTION???
Réponse de le 05/12/2018 à 8:35 :
C'est dû à l'abondance de fautes d'orthographe et de grammaire!
a écrit le 04/12/2018 à 23:56 :
Pour une planète very very green, transition écologique oblige, il faut une transition sondagière pour le président français qui est bien mal en point dans l’opinion aujourd’hui.
Ils sont ou les premiers de cordée alors ?
Réponse de le 05/12/2018 à 3:03 :
Ils sont en belgique ou au luxembourg car l'ISF leur ponctionnaient encore du pognon
a écrit le 04/12/2018 à 23:31 :
80% des retraités sont propriétaires de leur résidence principale.

Prenons deux situations :

Un retraité célibataire qui gagne 1.100 euros nets, qui n'a plus de loyer à payer et qui est non imposable sur le revenu. A l'arrivée, il lui reste en début de mois 1.100,00 euros nets.

Un actif qui gagne 2.000,00 euros nets par mois, qui paye un loyer de 700,00 euros et 200,00 euros d'impôt sur le revenu. A l'arrivée, il lui reste en début de mois 1.100,00 euros nets.

J'ai volontairement exclu la taxe d'habitation (impôt assez inéquitable et en cours de suppression).

Alors que ces deux personnes partent avec un écart de 900 euros nets sur leurs revenus, ils se retrouvent quasiment à l'arrivée dans la même situation en terme de budget (même si j'avoue avoir exclu certaines dépenses réclamées aux propriétaires comme la taxe foncière).

A l'arrivée, le pouvoir d'achat n'est pas lié uniquement au(x) revenu(s) que l'on touche mais surtout aux dépenses incompressibles.

Les vrais débats sur le pouvoir d'achat devraient porter sur les montants des loyers et plus généralement sur les prix de l'immobilier, et sûrement pas sur des dépenses de consommation courantes à taux de TVA à 20%.
Ces dépenses ne relèvent pas des premières priorités (comme les cadeaux de Noël par exemple … là franchement je ne vais pas pleurer surtout quand je vois les budgets prévus qui me font bondir !).
Réponse de le 04/12/2018 à 23:59 :
Superbe votre démonstration mais je pense que vos chiffres sont lancés en l'air. A mon humble avis vous devriez aller vérifier sur impots.gouv. Le pouvoir d'achat est un sujet bien plus complexe qu'une affaire d'immobilier et de TVA. Je vous invite également à regarder les divers taux de TVA.
Réponse de le 05/12/2018 à 0:05 :
EXAT ?LE LOYER REPRESENTE LA MOITIE DUN PETIT REVENUE/ LA SPECULATION FONCIERE A FAIS BEAUCOUP DE DEGATS???
Réponse de le 05/12/2018 à 0:42 :
Démonstration fumeuse... il faut comparer ce qui est comparable et vos exemples sortent de cadre.
Réponse de le 05/12/2018 à 6:52 :
Expliquez moi comment un retraité à 1100 € donc qui n'a pas gagné des milles et des cents pendant sa carrière peut-il avoir acquis un logement s'il n'en a pas hérité ?
Réponse de le 05/12/2018 à 8:32 :
@matnorm : vous avez raison mais savez vous que sur votre loyer le proprietaire paye entre 50 à 60 % de taxes soit presque l équivalent de l essence ...Et au final il serait naîf de penser que c est le proprietaire qui paye ..evidemment cela engendre la spirale des prix des loyers et de l immobilier .
a écrit le 04/12/2018 à 23:00 :
Arrêtez de vouloir faire gouverner la France par des sondages suspects plutôt que par des élections ! Arrêtez de diffuser des fausses nouvelles : il n'y a pas 65 millions de gilets jaunes en France ! Vous détruisez la démocratie !
a écrit le 04/12/2018 à 22:41 :
" le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a signalé que tous les événements de ces dernières semaines avaient eu un "impact sévère" et "continu" sur l'activité économique à l'échelle de tout le territoire, avec des pertes de chiffre" ................
Oui pour nous aussi depuis des très longues années.
Réponse de le 05/12/2018 à 0:53 :
Oui, mais ce qui est le plus étonnant c'est que tous ces bons ministres ont reconnu des erreurs passée et que cela fait des décennies que le malaise français existe notamment dû à la "sur"pression fiscale et aux prélèvements sociaux. Or, qu'ont-ils fait sinon poursuivre la politique de leur prédécesseur? Et de rajouter des taxes encore et encore... tout en continuant à augmenter la vertigineuse dette !
a écrit le 04/12/2018 à 21:14 :
Nos Médias Sont Ridicules a Surmédiatiser cette Contestation.
France Television devrait se renommer : gilets jaunes television...
quel bonheur de ne plus regarder ce bourrage de crâne d'images diffusées tous les jours. Moi je constate autour de moi que du pouvoir d'achat les gens en ont encore vous savez.
Réponse de le 04/12/2018 à 21:56 :
Les bobos comme vous et votre président martyrisent Notre Nation par leur arrogance, leur mépris et leur dégoût de la véritable démocratie depuis vraiment trop longtemps ! Les temps vont changer donc je vous suggère de ne pas ignorer ces toutes premières salves !
Réponse de le 04/12/2018 à 23:33 :
@Gilet jaune du 31 : ne souhaitez pas tant une guerre civile, on ne sait jamais ce qui peut en sortir... Vous n'avez pas le monopole de la démocratie, surtout avec des menaces et après tant de déprédations. Les commerçants et artisans aussi paient leur essence ou gazole, et leur trésorerie ne leur permet pas de tenir très longtemps.
Réponse de le 04/12/2018 à 23:45 :
Je vous rejoins sur ce point. Les personnes âgées n'ont par exemple aucune obligation de faire des cadeaux de Noël à leurs petits-enfants . Je pense que c'est la société de consommation en général qui amène les personnes à s'inventer des besoins. Si je prends mon cas personnel, je n'ai jamais reçu aucun cadeau de la part de ma grand-mère et jamais je ne lui en aurai voulu. La raison était simple, nous étions une dizaine de petits enfants … comment vouliez-vous qu'elle fasse un cadeau à chacun ? La raison des fois devrait l'emporter.
a écrit le 04/12/2018 à 21:06 :
Vous n'y pensez pas! Mais Mr Macron va se faire taper sur les doigts par Bruxelles! Il doit suivre le cahier des charges de l'UE qu'il a pris pour programme! Et, il va devoir faire augmenter le mécontentement des Gilets Jaunes pour avoir des excuses auprès de la commission sinon il saute comme un fusible!
a écrit le 04/12/2018 à 20:46 :
Il n’y a pas d’autre alternative.
C’est pour votre bien.
Reculez l’âge de la retraite à 95 ans est une nécessité écologique. Pensez à vos petits enfants. Le gouvernement mettra en œuvre par ailleurs des mesures spécifiques pour que les français de 100 à 110 ans touchent une allocation spécifique liée à la garde des jeunes enfants.
En attendant, il est nécessaire de relever les taux de TVA, les taux de CSG et de mettre en place temporairement une fiscalité sur chaque livret A. Un prélèvement de 0,3% sur chaque livret A à partir de Mars 2020 permettra de financer l’entetien des espaces verts et des voies de navigation.
...
a écrit le 04/12/2018 à 20:44 :
Baisser à 5.5% la TVA sur le Carbur : produit de première nécessité, au lieu de 20% infligée deux fois. Augmenter à 20% celle des restaurants et bistrots qui ont plus que menti sur leurs engagements.
a écrit le 04/12/2018 à 20:38 :
Indexation des Retraites Sur les Prix. TVA à 5.5% sur le carbur une fois, et non deux fois !! 20% !! : formule suivante au litre : Produit +TVA 5.5%+ TIPP ( mais en pourcentage)= Prix au litre. Les 60 Milliards/eur par an de taxes Carbur ne vont ni à l'écologie, ni aux routes et ponts, mais au Budget Général Gaspill le plus glouton de tous les pays socialement avancés ( les armées en ruine et que combat avec cynisme et acharnement Darmanin ne représentent que 1.7% sur les 57%) TAXATION importante des Super et Hypermarchés au profit de la Mutualité Sociale Agricole. LE QUINQUENNAT MACRON EST FINI : A CHAQUE REFORME NECESSAIRE : GILETS JAUNES. Sa Maladie : la Taxomanie l'a tué, comme elle a tué les Français.
Réponse de le 05/12/2018 à 2:02 :
Les taxes payent les prestations sociales, les retraites, les allocations chômages, l'hôpital gratuit, les médecins généralistes gratuits, les transports en commun subventionnés, les APL, les allocations familiales, les formations professionnelles gratuites, les aides aux associations, des décennies de mauvaises gestion de l'état et de multiples collectivités territoriales. Les prélèvements continueront jusqu'à ce que les dépenses soient diminuées fortement, soit jusqu'à ce que le système s'effondre de lui-même. J'aimerais voir des revendications sur la reduction drastique de la dépense et pas juste demander aux autres de payer. Si Macron coupe la dépense publique, les mêmes iront dans la rue se plaindre que ce n'est pas juste. Il faut faire un vrai choix de société. Moins de prélèvement et moins d'état dépensier. Moins de niches fiscales pour les CSP supérieures, mais aussi impôt sur le revenue pour tout le monde. Ceux qui ne le payent pas bénéficient en plus d'aides et de gratuité/tariffs réduits/bourse d'études. Les classes moyennes et nos entreprises en supportent la charge.
a écrit le 04/12/2018 à 20:31 :
La leçon, c'est que le manque de bienveillance mine la société. A tous les étages. Et cela commence par les représentants du peuple. Ou alors, on appelle cela le début de la dictature. Le diktat. Un peu de bienveillance, c'est désormais de relancer une politique de la demande et non plus de l'offre, dans la mesure où nous sommes incapables de lever les freins pour faciliter les entreprises à exporter. Pour de multiples raisons. Donc, si les entreprises n'ont pas d'acheteurs en face pour acquérir leurs services, leurs produits, elles coulent. Donc, il faut tourner pour de bon le dos aux lobbies corporatistes de toutes sortes et relancer le pouvoir d'achat des VRAIES classes modestes et moyennes. C'est en plus le moyen le plus EFFICACE de relancer l'économie puisque vous impactez d'un coup 80 % de la population et donc des consommateurs. Mais les politiques ont préféré écouter depuis plusieurs années - décennies - les forces des lobbies et des ultra-riches. On sait pour quels résultats : aucun sur l'économie et le bien être social du peuple. QUE CESSE LA SEQUENCE "CADEAUX AUX PUISSANTS, PUISQU'ILS FONT LA DEMONSTRATION D'ETRE INCAPABLES.
a écrit le 04/12/2018 à 20:30 :
Le lundi tous les médias et les politiques sont épouvantés par les dégâts du W.E et dès le mardi ils développent des arguments pour que le suivant soit en core plus catastrophique...beaucoup de perversité et peu de gens raisonnables, business is business pour ceux-là, même si la France doit en souffrir.
a écrit le 04/12/2018 à 20:19 :
s'ils le savaient !!
Les romains avaient la solution : panem and circenses .
a écrit le 04/12/2018 à 19:48 :
Cette situation fait furieusement penser à la situation grecque de 2008, avec de violentes émeutes à Athènes , une bonne année avant que n'y éclate la crise de la dette. Là aussi il y avait une forte réaction sociale mais le contexte économique et budgétaire ne permettait absolument pas d'y répondre. En Grèce le taux de prélèvement obligatoire est passé de 31% à 42% du PIB, et ça a été le prix à payer pour stopper la spirale infernale du déficit (avec un quasi quadruplement des impôts payés par les pauvres). Chez nous on est déjà à 48%.... donc on ne peut même plus actionner le levier de la hausse des prélèvements. Il faudra bien un jour ou l'autre se décider à tailler à la hache dans la dépense publique et sociale.
Réponse de le 04/12/2018 à 20:09 :
Ou taxer de manière plus juste, tout simplement
Réponse de le 04/12/2018 à 20:21 :
C'est à dire licencier des fonctionnaires et augmenter le chomage . Osez aller jusqu'au bout .
Réponse de le 04/12/2018 à 20:48 :
Puis 75% en 2021.
Il y va de la croissance quand même.
Réponse de le 04/12/2018 à 21:58 :
Les ressemblances avec la Grèce de 2008 sont frappantes: déficits qu'on se refuse à combler, dette hors de contrôle, demandes sociales impossibles à satisfaire formulées dans un contexte de grande violence.
Les trois différences sont
-qu'il n'est pas (encore ?) apparu de maquillage trop grossier des comptes publics français destiné à embellir une situation catastrophique
-que si une crise de la dette frappe la France, on ne pourra pas actionner le levier des prélèvements obligatoires pour la résoudre, ils sont déjà au top niveau européen et toute nouvelle hausse des taux produira une nouvelle diminution de l'assiette. La preuve est que toutes les hausses d'impôts depuis 2012 ont systématiquement rapporté moins que prévu. Et on n'en est même plus au ras le bol fiscal mais à la rage anti-fiscale.
-et qu'en cas de crise de la dette en France, l'UE et le FMI ne seront pas en capacité de nous soutenir comme la Grèce. L'économie française c'est 12 fois celle de la Grèce. Alors oui, il faudra supprimer des emplois de fonctionnaires par non-remplacement des départs et non, ça n'augmentera pas le chômage. Dans une économie moderne il y a une forte corrélation entre effectifs de fonction publique et niveau du chômage. En ayant quasiment éradiqué la fonction publique sous statut (ce qui ne veut pas dire ne pas avoir de services publics, loin s'en faut) la Suède a quasiment retrouvé le plein emploi.
Réponse de le 07/12/2018 à 22:09 :
@PICSOUS
taxer de manière plus juste c'est taxer tout le monde. Les 54% de foyers fiscaux qui passent à côté de l'IRPP, c'est ça la véritable injustice.
a écrit le 04/12/2018 à 19:41 :
La méthodologie statistique ne peut aller à l'encontre des réponses gratuites, dans le sens ne reflétant pas les véritables intérêts ( répondre n'importe quoi n'a aucune conséquence) ce qui explique que la plupart des sondages deviennent faux. Lors de la dernière "enquête" 15% des sondés avaient déclarés être certains de manifester le samedi. Résultat : 136.000 manifestants. On est loin des 15% de la population adulte ( 50 millions *15%=7,5 millions). Donc ce type de sondage est loin de refléter la réalité...
Réponse de le 04/12/2018 à 22:15 :
136000 dites-vous, ça reste une mobilisation très forte que les "gilets jaunes" n'éprouvent même pas le besoin de multiplier le chiffre par 5 ou 10 contrairement à la courante pratique syndicale (démentie depuis qu'il existe des comptages indépendants à l'initiative de medias de tout bord et qui confirment globalement les chiffres de la police). A tel point que le brillant Castaner a éprouvé le besoin de réévaluer sensiblement à la hausse les chiffres du samedi précédent (de 75000 à 160000) pour ne pas accréditer l'idée d'une mobilisation en hausse d'une semaine sur l'autre. La vérité est qu'une telle mobilisation bricolée dans un désordre et une improvisation totale au point de donner lieu aux débordements que l'on sait, de donner lieu à des revendications totalement loufoques au delà des taxes sur les carburants, et à des comportements abjects comme les menaces de mort des uns sur les autres, c'est tout à fait considérable. Alors que la décision du gel des taxes suivie de pourparlers pour ralentir fortement la progression de la taxe carbone aurait pu calmer le jeu si elle était intervenue le 18 novembre. Franchement, Macron aurait dû sentir la mayonnaise monter lors de son "itinérance mémorielle" dans la France profonde où le moins que l'on puisse dire est qu'il a été fraîchement reçu.
a écrit le 04/12/2018 à 19:37 :
Ce gouvernement d'incapable comme les précédents gouvernements détruisent les pauvres et la classe moyenne a petit feu.
Nos politiciens asservissent le peuple au lieu de le servir, l'aider et de permettre a chacun de vivre dignement.
La France a besoin de grandes réformes fiscales et sociales et a largement les capacités de se réformer mais ce gouvernement continue des réformettes.
Nos politiciens veulent garder leurs conforts pour eux ainsi que de leurs grands amis fortunés.
Certains ne connaissent même pas la somme du SMIC ou le prix moyens d'un pain au chocolat.
Les très riches resteront riches même si ils donnent un peu plus, il faut que ces personnes apprennent a vivre avec moins tout simplement.
Triste France qui coule a cause d'incompétents depuis 30 ans et doté d'une fausse démocratie car la vraie démocratie c'est des référendums et une assemblée nationale avec une proportionnelle a 100%, voila la vérité qui dérange.
a écrit le 04/12/2018 à 19:29 :
Si on considere qu'avoir un patrimoine augmente les capacites contributives (et c'est certainement vrai), une mesure de justice sociale serait de retablir un impot sur le patrimoine des le premier euro. A la rigueur, avec une exemption de 2000 euros correspondant a un mois de salaire d'avance. 1% d'impot sur le patrimoine au-dela. Si c'est bon pour les patrimoines de 1m d'euros, ca doit etre bon pour les patrimoines de 100k aussi, non ?
Réponse de le 04/12/2018 à 19:50 :
La base de référence est le revenu fiscal.


Réponse de le 04/12/2018 à 20:20 :
pour l'ISF ? je ne crois pas
a écrit le 04/12/2018 à 19:22 :
«enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par Internet du 3 au 4 décembre 2018. Elle s'appuie sur un échantillon de 1.177 personnes, représentatif de la population française.»

Donc, ça ne vaut pas un clou, comme d'hab '.
Réponse de le 04/12/2018 à 20:05 :
Moi aussi, j'aimerais savoir si les échantillons représentatifs de la population française utilisés en politique sont les mêmes que ceux utilisés par les entreprises, ce qui serait risible.
Souvent, les enquêtes pour les produits industriels et commerciaux sont assez fidèles (avec quelques échecs retentissants) alors qu' en politique depuis 30 ans, nous avons pu remarquer que tant les professionnels des sondages que les renseignements généraux du pouvoir exécutif sont totalement incapables de donner une image réelle de ce que pensent les Français.
Sans doute tout simplement parce que aimer le fromage coulant ou sec, c'est quelque chose de simple à appréhender et les gens mentent peu sur ces sujets. Par contre, connaître le vrai du faux de ce que les gens ont dans la tête en matière politique, c'est autre chose.
Nous voyons bien tous chaque fois que des Monsieur X et des Madame Y sont interrogés sur leurs problèmes qu'ils mentent comme des arracheurs de dents sur leurs revenus réels (ils oublient allègrement par exemple qu'en France, beaucoup d'entre nous ont une idée des aides sociales qui sont versées grâce aux fameux + de 45 % de prélèvements obligatoires "les taxes mal aimées des gilets jaunes". Aussi quand Mme X dit que sa famille vit avec un SMIC parce qu'ils n'ont qu'un seul salaire pour élever leurs enfants, il est difficile de ne pas se demander pourquoi cette malheureuse ne touche ni allocations familiales, ni allocation logement comme les autres... Mais bon, c'est la nature humaine, il ne faut pas la blâmer.
C'est comme ceux qui insultent les politiques à tort et à travers, ce n'est pas leur faute si malgré l'école obligatoire, ils ne savent toujours pas à leur âge se comporter en société.
Réponse de le 05/12/2018 à 0:05 :
Les sondages de ce type ont tous des écueils. A titre personnel, je ne me reconnais pas dans les gilets jaunes et dans leurs revendications. Toutefois, je peux comprendre les problèmes qui les affectent puisque je les ai connus pour partie comme beaucoup. Toutefois, je m'en suis sorti avant tout grâce à moi-même et aussi parce que j'ai fait des choix de vies. Les pouvoirs publics ne peuvent pas être tenus responsables de tout. Je pense aussi que nous guidons notre vie en fonction de choix qui peuvent des fois plomber une situation qui est déjà pas génial.
Cependant, à la question, vous sentez-vous proche, je ne sais pas si j'aurais forcément répondu non. J'aurais peut-être répondu oui, parce que répondre non m'aurait peut-être fait passer pour quelqu'un de condescendant, ce que j'estime ne pas être.
a écrit le 04/12/2018 à 19:21 :
Il faudrait rétablir un équilibre :

Taxer l’ubérisation
Taxer les Gafa
Taxer les «  gros riches »
Augmenter le smic
Baisser l’âge de départ à la retraite
Taxer les routiers internationaux
Détaxer les agriculteurs
Taxer les entreprises basées en Irlande qui font du chiffre ici en France
Supprimer la taxe carbone
Diminuer les taxes sur le gaz, l’électricité, fioul, téléphone, télévision, loyer,prix des voitures

Pour relancer l’économie
Taxer les start-up

...
C’est un bon début ?

Réponse de le 04/12/2018 à 19:50 :
Enterrer définitivement la taxe carbone, oui.
Taxer les Gafa, plus facile à dire qu'à faire, et ça ne rapportera pas un clou.
Réponse de le 04/12/2018 à 20:30 :
Je pense qu'il faudrait aussi taxer les "moyens riches" et les "petits riches".
a écrit le 04/12/2018 à 18:59 :
Trop Taxer le Riche, Ne Va Jamais Plus Enricher les Gens Qui Se Prétendent Pauvres vous savez.
a écrit le 04/12/2018 à 18:58 :
moi je ne soutient pas du tout ce mouvement.
Ce Sont des Egoistes qui pensent être le nombril du monde.
Dans certaines Pays Etrangers, le coût de la vie est moins élevé qu'en France vous savez. Mais les mêmes avantages unique a notre Pays genre Rmi, cmu, allocations en tout genre n'existent pas..
Je n'ai pas vu un seul gilets jaune rouler en Da cia.
Ils ont plutôt des véhicules genre SUV...
Ou Berlines Allemandes tres connues...
Réponse de le 04/12/2018 à 19:53 :
"Je n'ai pas vu un seul gilets jaune rouler en Da cia." ; moi, si . Et pas mal en Clio II aussi. Luxe effectivement ostentatoire. A taxer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :