"Il n'y a pas de cagnotte" fiscale, dixit Edouard Philippe

 |   |  423  mots
(Crédits : Reuters)
Selon le Premier ministre, interrogé dans le JDD, les éventuelles recettes supplémentaires de la croissance serviront en priorité au désendettement de la France. Il annonce la reprise des privatisations sans en préciser le calendrier.

Le Premier ministre Edouard Philippe a estimé dans le Journal du Dimanche qu'il n'y avait "pas de cagnotte fiscale" car les éventuelles recettes fiscales supplémentaires issues de la reprise économique serviraient d'abord à désendetter la France.

"Il n'y a pas de cagnotte quand depuis quarante ans on dépense bien plus qu'on ne gagne. S'il y a de bonnes nouvelles sur les recettes, ce sera un moyen d'accélérer notre désendettement", a déclaré le chef du gouvernement dans un entretien au JDD, comme pour déminer la montée d'un débat comme celui ayant affecté le gouvernement Jospin au début des années 2000.

Il a précisé être toujours "plutôt dans la logique" d'un taux de croissance de 1,7% en 2018, qui n'expose pas le pays à de "mauvaises nouvelles". La dette publique de la France s'établissait à 2.226,1 milliards d'euros au troisième trimestre 2017, représentant 98,1% du Produit intérieur brut, au lieu de 99,1% le trimestre précédent.

L'Assemblée a voté en octobre de nouvelles règles de "bonne conduire" pour utiliser cette éventuelle "cagnotte" fiscale. Si la reprise est conjoncturelle, les nouvelles recettes serviront à réduire le déficit et la dette.

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin (issu de LR), avait défendu cet amendement de "responsabilité budgétaire qui prévoit dans le cas d'un surplus de recettes fiscales ou sociales (comment les) répartir pour éviter des débats que pourraient pousser quelques-uns".

Le Premier ministre a aussi affirmé au Journal du Dimanche qu'il y aurait de nouvelles cessions d'actifs outre celles déjà envisagées et que des projets de loi de privatisations étaient en préparation, sans préciser le calendrier.

"Sur d'éventuelles privatisations, qui exigeraient donc une loi, vous verrez dans le calendrier législatif au fur et à mesure qu'on les présentera", a-t-il ajouté.

L'Etat n'a pas encore pris de décision sur la privatisation de Groupe ADP, le gestionnaire des aéroports de Paris, ou de la Française des jeux (FDJ), a affirmé le 19 décembre le patron de l'Agence des participations de l'Etat, Martin Vial.

"En revanche, il est clair que le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, le Premier ministre et le président de la république ont pris une décision concernant un fonds pour l'innovation qui sera alimenté par 10 milliards d'euros de cession", a-t-il rappelé, évoquant de premières cessions effectuées pour "des titres d'Engie, des titres de Renault cet automne pour un peu plus de 2 milliards d'euros".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2018 à 16:59 :
Si c'est le cas, il faudra le montrer.
Mais une augmentation de la tva de 1%, avec les exceptions qui s'imposent, en particulier les secteurs à favorises: numérique, santé, complexité de la sécurité sociale, salaires trop bas des aides à domicile, serait bien plus efficace. On attendrait un mois de plus pour acheter son smartfone français. C'est une excellente mesure de concurrence, et c'est tout ce qui nous reste. Les classes moyennes ne seraient pas seules touchée, le prix des logements baisserait.
a écrit le 09/01/2018 à 15:05 :
Pas de cagnote..........c'est sur quand on tape dans la caisse pour se payer un retour Tokyo Paris a 350000€ pour gagner 2h!
Ce mr premier ministre n'assume rien en ce qui concerne les 80Km/h car il ne conduit pas,il a chauffeur et motards qui lui permettent de rouler a la vitesse qu'il souhaite.
a écrit le 09/01/2018 à 3:36 :
Une "boulette" s'est glisse dans le titre. Il fallait lire, une carotte fiscale. Etonnant non ?
a écrit le 08/01/2018 à 14:19 :
Comment mesurer l'honneteté de notre président et de ses acolytes ?

Simple, finalement le budget soit disant insincère de Hollande, lui permet de financer toutes ses frasques.

Qu'attendre de la part d'un individu aussi malhonnête ?
a écrit le 08/01/2018 à 14:03 :
les commentaires sont tout simplement affligeant ce matin...
Réponse de le 08/01/2018 à 17:12 :
Un peu d'humour , enfin presque :

C'est un chiffre qui en dit long sur le travail de certains parlementaires britanniques. Le réseau informatique de Westminster a enregistré 24.473 tentatives d'accès à des sites pornographiques entre juin et octobre 2017, soit une moyenne de presque 160 par jour, selon des données officielles révélées lundi.En décembre, le Vice-premier ministre Damian Green avait été forcé de démissionner après avoir menti sur la découverte d'images pornographiques sur son ordinateur, qu'il avait néanmoins nié avoir visionnées ou téléchargées lui-même.Le nombre de tentatives d'accès à des sites pornographiques a néanmoins baissé ces dernières années. Il s'élevait à 231.020 en 2015, et 113.208 en 2016.Les Échos

Ces chiffres, obtenus par l'agence Press Association, ont été révélés alors que la classe politique britannique est touchée depuis plusieurs semaines par des scandales de harcèlement sexuel et de comportements déplacés.
a écrit le 08/01/2018 à 13:25 :
les attaques des eurosceptiques sont a pleurer de rire. Sachez une chose : heureusement que l'Europe est là d'abord car il vous permet de vous soulager en trouvant un bon bouc emissaire pour les turpitudes de notre beau pays et d'autre part ans cela les taux d'interets seraient bien plus elevé. La France a le 2ieme plus gros deficit public de l'union aujourd'hui et pourtant elle emprunte a peine plus cher que l'allemagne interrogez vous de savoir pourquoi et pour ceux qui ont un peu de mémoire et de bonne foi ... rappelez vous 1993.... ça devrait calmer les ardeurs anti eurepéennes anti BCE anti tout et pro n'importe quoi
a écrit le 08/01/2018 à 10:12 :
le nouvel aéroport de Berlin est en manque de financement :
la Germanie ne dépense que 2% du PIB en moyenne pour l'investissement public depuis plus de 10 ans, contre 3,5 à 4% pour la France (Eurostat). la dépense de Défense est aussi inférieure de 1 point de PIB. facilite pas mal l'équilibre budgétaire.
Réponse de le 08/01/2018 à 17:54 :
prendre un aeroport qui est le symbole de la gabegie allemande est pas franchement le plus judicieux pour illustrer votre point de vue. c est comme de dire que la france investit pas assez dans ses routes cra les rond points de sont pas tous decorés d une statue au milieu...

Pour le fond, on pourra se demande si c est vraiment utile d aller guerroyer au fin fond de l afrique pour maintenir des regimes corrompus et incompétents comme au mali (ou une bonne parti de la population nous voit plus comme des sauveurs mais comme une partie du probleme)
Réponse de le 09/01/2018 à 14:14 :
Alors il faudrait nous expliquer où passe le fric en France. Nos aéroports, je ne sais pas, mais nos voies ferrées sont à l'abandon, les TGV jamais à l'heure, nos routes pitoyables et dangereuses, nos RER en panne tous les jours, notre mini armée "à l'os" (il faut quand même savoir que l'armée française tient tout entière dans le stade de France !!!)
Réponse de le 13/01/2018 à 22:16 :
mauvais exemple , tous les aéroports français sont en déficit, hors ceux de Paris. et celui de NDDL le sera aussi
a écrit le 08/01/2018 à 8:33 :
On a du encore emprunter pour verser notre obole de 21 milliards a cet UE de Bruxelles qui nous en renversera une parti avec le slogan: " Le drapeau bleu au étoile d'or veille sur vous!"
a écrit le 08/01/2018 à 7:54 :
Ça y est après un maximum de communication pour préparer l’opinion on aura la nouvelle limitation de vitesse, C’est la méthode Macron maintenant avec la même technique on aura l’abandon de Note Dame des Landes .
Une seule question combien va coûter le chngement de toute la signalisation routière, combien de nouveaux panneaux à mettre en place ? Combien de journées de travail immobilisėes ? Sur quel budget ministère du transport ou à la charge du département ?
Réponse de le 13/01/2018 à 22:19 :
combien coutent les morts et blessés de la route dus aux excès de vitesse et au non respect du code de la route ?
l'état des routes n'y est pour rien
il y a quelques mois on a abattu des arbres sur le bord des routes car jugés responsables des accidents ; demain les maisons en bordure de route ?
a écrit le 08/01/2018 à 7:45 :
Oh! Si! Il y a bien une cagnotte fiscale: notre "excellent" Premier Ministre s'est empressé d'en profiter pour son retour à quelques milliers d'euros, à des largesses concernant nos élus, à l'augmentation des dépenses budgétées et à son corollaire: l'explosion du déficit budgétaire; nos élus ne s'y s'ont pas trompés en votant sans honte ce budget.
a écrit le 07/01/2018 à 22:01 :
Comment voulez-vous que la situation s ' arrange pour la France dans l' UE qui comme l' Angleterre doit tenir le choix raisonné du FREXIT avant l' issue fatale d' une liquidation économique ....?

Dans cette conférence tous les documents présentés sont sourcés et mettent en évidence les illusions économiques de l'Union européenne, Charles-Henri Gallois démonte, toutes preuves à l'appui, les pseudo-arguments européistes sur les bénéfices de l'UE et de l'euro: - "L'UE finance des projets en France" - "L'UE a encore des marges de manœuvre économique" - "L'UE protège des marchés concurrents du reste du monde" - "L'euro nous amène plus de croissance" - "L'euro nous protège du chômage" - "L'euro amène une gestion saine des finances publiques" - Les peurs des conséquences de la sortie de l'euro - "Les grands bénéfices attendus du TAFTA" - "Le TAFTA est une chance pour notre agriculture et notre industrie" - "Le TAFTA ne remettra pas en cause la puissance étatique et les services publics" - "Le libre-échange apporte une prospérité mutuelle - La mondialisation heureuse"

https://www.youtube.com/watch?v=W1GR1QWplUM
a écrit le 07/01/2018 à 19:20 :
Ils ont tout donné à l' UE ....? Les européistes, une fois encore, commettent leur forfait dans le dos des Français et les mettent devant le fait accompli, en présentant ce pillage de notre patrimoine collectif comme une chose badine et sans conséquence. Ce sont les mêmes qui prétendent « construire l’Europe » pour « faire le poids », comme ils disent, face aux Américains et aux Chinois et qui, dans le même temps, laissent vendre Alstom aux premiers et l’aéroport de Toulouse-Blagnac aux seconds.
a écrit le 07/01/2018 à 18:58 :
Avec l'argent que ce gouvernement vient de piquer aux retraités, c'est dommage de ne pas désendetter le pays. Nous sommes pourtant dans le pays ou l'on paye le plus d'impôts.
Malgré cela , la dette augmente toujours.
Réponse de le 07/01/2018 à 20:46 :
@ BA: 100% d'accord. Et il aurait pu économiser 350 000 euros pour revenir de Tokyo
a écrit le 07/01/2018 à 18:51 :
Parler de désendettement, quand le budget 2018 des dépenses publiques est en augmentation par rapport à 2017 (au delà de l'inflation bien entendu), est une sinistre farce. Nous sommes fatigués d'entendre les politiques et leur com. à deux balles, qui est tout sauf de l'information sérieuse et sincère. Le gouvernement actuel, et son Président, sont en train de ruiner leur capital confiance, élevé, pour faire passer des mesurettes, Loi sur les fake news et autres mesures sur le code de la route, qui énervent au plus haut point, car inutiles, anti-convergentes/ aux autres pays européens, et surtout très éloignées du nécessaire, voire de l'indispensable: les français ne sont pas tous des Veaux!
Réponse de le 08/01/2018 à 7:49 :
Gardez a l'esprit que cette "equipe" qui vous gouvernent a ce jour, vient tout droit de socialie, elue par le peuple du cac 40, certes a un peu + de 20%.....
Les habitudes perdurent chez ces specialistes de l'argent des autres a depenser sans compter.
Neanmoins, bonne annee a venir. Souhaits de courage aux gens encore conscients de France.
a écrit le 07/01/2018 à 18:13 :
Un fonds pour l'innovation qui sera alimenté par la vente des bijoux de famille....fonds qui aboutira à la nomination d'un énarque avec une équipe, des collaborateurs, des voitures de fonction.... etc etc....que devient BPIFrance qui normalement intervient dans le financement de l'innovation.....😁
a écrit le 07/01/2018 à 16:55 :
Avec plus de 2000 Milliards d’Euros de dette il serait encore question de cagnotte ? Il y a vraiment des inconscients.
Les recettes Fiscales remontent dans l’UE et en Zone Euro, mais avec 47,6% du PIB, la France est déjà au top des niveaux de prélèvements. (http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/8516002/2-07122017-BP-FR.pdf)

Certes beaucoup de pays sont endettés, mais à 98,1% du PIB la France est au-delà de la moyenne de la ZE19 (89.1%), et largement au dessus des pays vertueux (Allemagne = 66 %). (https://www.banque-france.fr/statistiques/principaux-indicateurs-statistiques-05-janv-2018). Et pour être prévoyants, n’oublions pas les « hors bilan » qu’il faudrait intégrer dans les comptes.

De mémoire, il me semble que le gouvernement Jospin avait réussi à faire baisser l’endettement, mais cela lui coûta cher politiquement. C’est probablement la limite à laquelle tous les gouvernements risquent de se heurter, d’autant plus que toutes les autres marges de manœuvre auront été exploitées. Puisqu’on en est à céder quelques % d’entreprises et que les taux de prélèvements sont déjà parmi les plus élevés en Europe, à défaut de reformes structurelles, il ne restera plus qu’à rogner sur le modèle social. Et sur quelques dépenses inutiles au niveau de l’Etat, mais il semblerait qu’il y ait eu quelques amélioration (ou transferts) depuis quelques années.
Pour avoir une idée de l’évolution des taxes depuis plus de 10 ans : https://ec.europa.eu/taxation_customs/sites/taxation/files/taxation_trends_2017_country_chapter_france.pdf
Et pour les amoureux d’Excel et des comparaisons UE : https://ec.europa.eu/taxation_customs/business/economic-analysis-taxation/data-taxation_fr
Réponse de le 07/01/2018 à 18:07 :
Ce n'est pas le gouvernement Jospin qui a réussi à faire baisser la dette mais la très forte croissance qu'a connue la France (et la plupart des pays européens) à cette époque, d'ailleurs la dette n'a pas diminué en valeur absolue, seulement en proportion du PIB (ce qui signifie qu'elle a simplement crû moins vite que le PIB). Le gouvernement Jospin a d'ailleurs bien vite dilapidé ses marges de manoeuvre notamment en diminuant d'un point le taux normal de TVA (quasiment sans effet sur les prix donc le pouvoir d'achat), en réduisant ou supprimant certains impôts (part régionale de la taxe d'habitation, vignette auto, impôt dont le mode de perception était certes obsolète, TIPP flottante,..., et surtout avec les mesures d'accompagnement des 35h. Dans le même temps le gouvernement espagnol d'Aznar a ramené entre 1997 et 2004 la dette publique de 66% à 45% du PIB (et cette forte décrue s'est poursuivie jusqu'à 38% du PIB en 2007 avec le gouvernement Zapatero qui s'est bien gardé d'ouvrir en grand les vannes de la dépense publique), c'est dire si le gouvernement Jospin n'a guère eu de mérite à la ramener de 60,1% du PIB à 58,9%.
Réponse de le 07/01/2018 à 22:06 :
Vous lisez trop la presse subventionnée par l' UE, sortez de votre zone de confort propagandiste et envisagez enfin l' alternance à la pensée unique, vous vous sentirez beaucoup moins à l' étroit intellectuellement car tout un champ du possible va s' ouvrir à vous...

https://www.contrepoints.org/2017/08/31/297780-bruno-roger-petit-presse-subventionnee-jusqua-lecoeurement
Réponse de le 08/01/2018 à 14:01 :
Pour compléter et en réponse à Bruno BD
Peut être que Jospin ne fut pas si providentiel ? je n’ai pas regardé en détail les mesures prises, mais à ma connaissance il n’y a pas d’autre exemple de réduction des dépenses disons de « manière douce ». En dehors de coups de rabots déstructurants ou de la mise en concurrence et du «ce n’est pas nous, c’est l’UE qui nous l’impose».
D’ailleurs, hors UE cela devrait être pire et se transformer en « ce n’est pas nous, c’est la concurrence mondiale qui l’impose et on est trop petits pour contredire la Chine, les USA, la Russie, l’Inde, la Mongolie,...», ou d’une fermeture des frontières inflationniste, suivie d’une forte augmentation des taux d’intérêts et d'un "sauve qui peut".
En attendant le fameux miracle économique qui permet de consommer plus que l’on ne produit, entre l’augmentation de la TVA prônée par LR et la CSG prônée par LREM, c’est un peu du pareil au même et c’est l’ensemble des Français qui comble les déficits. Les deux ne sont pas particulièrement redistributifs, mais se contentent de ponctionner soit les revenus, soit les dépenses.
D’après le simulateur (http://www.financespubliques.fr/dette#/dette) :
2 points de CSG rapportent 22 Milliards et 2 points de TVA = 13 Milliards. Certes on pourrait aussi obtenir une économie de 20 Milliards en réduisant l’investissement public de 30 %, mais probablement qu’il y aurait des mécontents.

Quand aux 35 heures, beaucoup de fonctionnaires y ont trouvé des avantages (leur temps de travail moyen est même inférieur, à 1584 heures par an) et cela permit à beaucoup de grands groupes de flexibiliser les horaires et les ressources. De toute façon, le partage du temps de travail parait être la raison même, sauf à vouloir exclure une part croissante de la population "du marché".

Peu importe la méthode de réduction des déficits, mais ce qui est sur c’est qu’en ne faisant rien maintenant, ce sera pire plus tard.
a écrit le 07/01/2018 à 16:09 :
Philippe devrait essayer un remplacement capillaire, c'est insupportable ces chauves qui n' assument pas et portent barbes pour donner le change !

Je n' ai jamais eu confiance dans nos illustres chauves plus basiques, Juppé, Moscovici, le Drain, etc .....
a écrit le 07/01/2018 à 15:19 :
Notre premier Ministre aurait pu avoir l'amabilité de préciser aux citoyens et en particulier au retraités que : En fin d'examen du budget à l'assemblée à la mi-décembre, le Ministre de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin, à repris à son compte un amendement controversé du Sénat. Il donne la possibilité aux Maires des grandes villes et aux Présidents de Départements et de Région d'augmenter leur indemnités de 40% pour compenser la Loi sur le non cumuls des fonctions. Mais ce gouvernement n'est pas gêner pour appliquer une mesure idiote de l'imitation de vitesse à 80 km/heure sur les routes secondaires ou une CSG à 1,7% pour les retraités. En France la prochaine mesure sur la sécurité routière serait d'interdir complètement la circulation routière, au moins il n'y aura plus de victime sur les routes.
Réponse de le 07/01/2018 à 15:36 :
Autrefois, la limitation de vitesse était de 60 km/h en ville, le passage à 50 a fait grincer les dents. Aujourd'hui personne n'est choqué de rouler à "seulement" 50 km/h en ville. Il ne vous a pas échappé que sur bien des portions de rue la limitation est même désormais à 30 km/h. Parce que c'est le seul moyen pour éviter d'écraser des enfants. Même une voiture moderne ne pile pas en deux mètres à 50 km/h... Or, un petit peut surgir d'entre deux voitures stationnées à tout moment.
Le monde change, la circulation est beaucoup plus importante qu'autrefois et les villes et villages s'étendent comme des toiles d'araignée. Si bien que dans nombre de régions, des portions de nationales sans habitations deviennent rarissimes... Quoi d'anormal à en tenir compte ?
Réponse de le 07/01/2018 à 15:58 :
Vous avez raison Harpagon, on ne proteste plus on subit.
Et un jour ça lâchera.
Une classe poltitique couverte d’échecs qui s'augmente sans cesse à notre détriment. Hausse de leur salaires mesures pour nous pourrir la vie.
Et tous les outsiders se font démolir car le syséme est conçu pour les empêcher de passer.
J'ai honte de mon pays, je vomis mon administration qui ont ruiné son honneur, mais je ne peux rien y faire. Au derniéres présidentielles je me suis abstenus puisque je ne voulais voter ni pour l'ordure ni pour l'histoire mal comprise. Mais les medias ont réussis à nous passer le duel qu'ils espéraient.
Réponse de le 07/01/2018 à 16:14 :
@Harpagon "Le monde change, la circulation est beaucoup plus importante qu'autrefois et les villes et villages s'étendent comme des toiles d'araignée"

Ca ne serait pas plutôt le contraire "le désert des villes et villages s'étendent comme des toiles d'araignée "pour faire prendre la chère, très chère, trop chère autoroute de M Bouygues ...?!
Réponse de le 07/01/2018 à 17:00 :
"Mesure idiote de rédction de la vitesse à 80km/h" dites-vous? Vous êtes mal informé et je vous invite à ré-écouter l'émission sur France Inter le téléphone sonne du 5 janvier. Cette mesure, si les vitesses moyennes MESUREES baissent de 10km/h épargnera entre 400 et 500 vies par an!
Réponse de le 07/01/2018 à 21:38 :
"Cette mesure, si les vitesses moyennes MESUREES baissent de 10km/h épargnera entre 400 et 500 vies par an! "Ou pas...
Réponse de le 08/01/2018 à 15:20 :
en 1990, quand la vitesse limite en ville a été instaurée il n'y avait pas tous les dispositifs destinés à casser le vitesse, les gendarmes couchés, les voies rétrécies, les voies en zigzag, les feux tricolores, les passages protégés et les rond-points.

Ces dispositifs ont effectivement permis de diminuer le nombre de morts mais en y regardant de plus près c'est plus l'aménagement routier qui a permis cela que la limite administrative de vitesse.

Et pour en revenir à la limite à 80 km/h. La moyenne radar constatée en France est actuellement de 82 km/h parce qu'il y a des des anxieux qui roulent à 80 km/h compteur (75 km/h réel) par crainte des radars et qui souvent bouchonnent. Je m'attend donc à tomber de plus en plus fréquemment sur des gens qui vont rouler à 65 km/h.

Comme le constate un policier, ça va provoquer des quantités de comportements de dépassements agressifs et in fine être contre-productif en matière de sécurité routière.
a écrit le 07/01/2018 à 14:22 :
Faites ce que je dis mais pas ce que je fais. Moi je claque 350 000 euros d'un claquement de doigt !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :