L'inflation recule à nouveau en février à -0,3%

 |   |  488  mots
Après une chute de l'inflation de 0,4% en janvier, l'inflation baisse de 0,3% en février.
Après une chute de l'inflation de 0,4% en janvier, l'inflation baisse de 0,3% en février. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
Sur un an, les prix à la consommation ont à nouveau diminué après une baisse de 0,4% en janvier. Malgré les soldes, les prix des produits manufacturés et des services ont évolué moins positivement que l'an dernier.

La baisse des prix se poursuit en France. Les prix à la consommation en février ont affiché une nouvelle baisse de 0.3% sur un an, après un recul de 0,4% en janvier qui avait marqué l'entrée de la France en territoire d'inflation négative pour la première fois depuis fin 2009, a annoncé jeudi l'Insee.

Les prix à la consommation ont augmenté de 0,7% sur un mois, selon les mêmes statistiques. Cette hausse s'explique notamment par un rebond des produits manufacturés après la fin des soldes et la hausse traditionnelle de certains services liés aux vacances d'hiver.

Mais sur un an, la progression des prix à la consommation reste négative pour le deuxième mois consécutif. Le mois de janvier a en effet marqué la première période d'inflation négative en France depuis 2009 avec un rythme annuel d'évolution des prix de -0,4%.

Inflation sous-jacente en hausse

Pour le mois de février, l'indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, a progressé de 0,7%. Mais il accuse lui aussi un recul de 0,3% sur douze mois. Les économistes interrogés par l'agence Reuters anticipaient en moyenne un taux d'inflation IPCH en hausse de 0,6% en février et en recul de 0,4% sur un an.

L'inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils) a progressé de 0,2% en février après deux mois de stabilité et son évolution redevient positive sur un an (+0,1%).

Hausse des prix de l'énergie

Avec la fin des soldes, les prix des produits manufacturés ont augmenté de 1% en février, ceux du seul secteur habillement-chaussures augmentant de 4,5%. Cette hausse est toutefois moins marquée qu'en 2014 (+1,3 %) à cause "de l'instauration d'une semaine supplémentaire de soldes fixes en février cette année", souligne l'Insee.

Les prix des services ont progressé en parallèle de 0,4% (+1,3% sur un an), en raison principalement de la hausse des prix des services liés aux vacances d'hiver. Après six mois consécutifs de baisse, les prix des produits pétroliers ont remonté (+4,7%), permettant un bond de 2,1% des prix de l'énergie, souligne par ailleurs l'Insee. Sur un an, ils sont en recul de 5,3%.

Enfin, les prix de l'alimentation (+0,2%) ont connu un deuxième mois consécutif de hausse sous l'impulsion des produits frais.

Inflation zéro pour 2015

Le ministre des Finances Michel Sapin a annoncé début mars tabler sur une inflation zéro cette année en France, insistant sur les effets budgétaires négatifs d'une telle stagnation des prix. La prévision initiale du gouvernement était de 0,9%.

À noter que la France n'est pas le seul pays européen à faire face à un recul ou une stagnation des prix à la consommation. En Espagne, ces prix évoluent en territoire négatif depuis juillet 2014. Ils ont reculé de 1,2% entre février 2014 et février 2015. La banque d'Angleterre révise également à la baisse ses prévisions d'inflation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2015 à 0:59 :
L'inflation est à l'économie ce que le feu de cheminée est au chauffage de son logement. Sans feu ou s'il est trop faible, on grelotte. Trop fort et c'est l'embrassement puis l'incendie

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :