Agriculture : la PAC n'a créé aucun emploi, selon un rapport remis à Bruxelles

Malgré ses réformes successives, la politique agricole commune (PAC), qui fête ses 54 ans cette année, a "au mieux permis de maintenir les 22 millions de postes de travail de l'agriculture en Europe", déplore Eric Andrieu (PS) dans un rapport remis hier à Bruxelles.

2 mn

Entre 2007 et 2013, selon les données d'Eurostat, le nombre d'exploitations européennes a chuté de 20%, passant de 13,6 millions à 10,8 millions.
Entre 2007 et 2013, selon les données d'Eurostat, le nombre d'exploitations européennes a chuté de 20%, passant de 13,6 millions à 10,8 millions. (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)

La politique agricole commune (PAC) n'a pas créé d'emploi et favorise la concentration des exploitation agricoles, selon un rapport présenté le 26 avril à Bruxelles par Eric Andrieu, eurodéputé PS pour le Parlement européen, et détaillé dans un article du Figaro.fr. "Au mieux", la PAC "a permis de maintenir les 22 millions de postes de travail de l'agriculture en Europe", déplorent nos confrères du quotidien.

Aides "dénuées de tous sens de la réalité"

L'eurodéputé Eric Andrieu, cité par le journal, estime que "les réformes successives adoptées depuis 1992 ont laissé libre cours au marché et ont fragilisé l'agriculture familiale, à l'avantage des modèles d'exploitations intensifs orientés vers les marchés à l'export". Il rappelle que 80% des dépenses de la PAC, le 1er budget européen, portent sur des aides directes liées uniquement à la surface des exploitations.

"Ces aides sont dénuées de tous sens de la réalité et favorisent la concentration des exploitations agricoles avec un impact négatif sur l'emploi en milieu rural", dénonce Eric Andrieu.

Ainsi, le quotidien déplore que "le nombre d'exploitations européennes a chuté de 20% rien qu'entre 2007 et 2013, passant de 13,6 millions à 10,8 millions six ans plus tard, selon les dernières statistiques officielles d'Eurostat. Elles emploient 22 millions de personnes, dont 12 millions d'agriculteurs à plein temps".

Changement de paradigme nécessaire

Jugeant qu'"une PAC en faveur de l'emploi est possible. Mais cela implique un changement de paradigme», l'eurodéputé Eric Andrieu, cité par lefigaro.fr, préconise de soutenir jeunes agriculteurs et exploitations familiales afin d'en limiter les effets pervers. Il souhaite que ses objectifs soient repensés, notamment en prenant en compte les demandes des consommateurs d'une alimentation saine.

«Nous devons démocratiser la PAC. Il faut repenser ses objectifs, afin qu'elle redevienne une politique publique au service de tous, qui réponde à la fois aux attentes de la société et aux défis de l'emploi», détaille l'eurodéputé dans son rapport, cité par le quotidien.

Son rapport passera en commission Agriculture du Parlement européen le 14 juillet 2016, avant d'être examiné en session plénière à Strasbourg le 14 septembre prochain, selon Le Figaro.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 27/04/2016 à 16:04
Signaler
En parlant d'agriculture : Dans les Cévennes, une famille d’agriculteurs faisait travailler gratuitement un homme, allant jusqu’à lui ponctionner ses prestations sociales. Le mari a été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis.Un matelas en mo...

le 27/04/2016 à 21:56
Signaler
chez nous ce sont les mêmes qui font biner les champs à la pioche par des espagnols ou portugais.... après avoir copieusement arrosé leurs champs de pesticide.... alors que eux, ne se baissent jamais pour toucher leur terre et ne se déplacent dans l...

à écrit le 27/04/2016 à 14:40
Signaler
Il faut être sacrément cynique (ou idiot) pour découvrir subitement les effets réels de la PAC. L'objectif n'ayant jamais été de créer des emplois mais au contraire de concentrer les exploitations agricoles en 50 "industras". Ainsi de 4 millions d'ex...

à écrit le 27/04/2016 à 14:01
Signaler
L'objet de la PAC a toujours été de détruire des emploi, pour des exploitations toujours plus grosses, avec des grosses machines, des gros crédits, et de moins en moins d'emplois.

le 27/04/2016 à 16:17
Signaler
Et ils veulent payer encore moins de charge sur les ouvriers agricoles déja exploités.

à écrit le 27/04/2016 à 14:01
Signaler
La PAC n'a pas été conçue pour créer des emplois, pourquoi l'attaquer sous cet angle ?

à écrit le 27/04/2016 à 12:22
Signaler
ouaou enfin!!!!! enfin un eurodéputé ose donner l'état desastreux de cette Pac mal orientée, inadaptée aux changements actuels pourtant indispensables!!! L'UE doit effectivement repenser la PAC dans son entier en résistant aux lobbies sinon elle ne f...

le 27/04/2016 à 16:15
Signaler
" Une generation de jeunes arrive , informée, intelligente : elle remet enfin en question tout ce que l'agriculture conventionnelle a fait depuis 50 ans !!!! " Ceux qu'on voit à la télé avec 150.000€ de dette à la banque à 25 ans parce qu'ils ont...

le 27/04/2016 à 21:47
Signaler
@lachose Vous regardez trop la télé!!!. Non, ça ce sont ceux qui suivent le modèle conventionnel.... les nouveaux sont sur un modèle plus économe c'est bien cela qui semble gêner certains!!! Ceci dit certains hangars sont faits grâce aux normes CE...

à écrit le 27/04/2016 à 10:54
Signaler
Pour créer des emplois dans l'agriculture, il faudrait mettre en place une TVA sociale sur les produits agricoles pour financer la retraite des agriculteurs. Mais tout le monde serait contre.

le 27/04/2016 à 11:45
Signaler
quel rapport entre la retraite des paysans les la creation d emploi ? Et pourquoi une TVA juste pour payer la retraite d une categorie de la population ? Si les paysans et les commercants percoivent des retraites faibles,c est parce qu ils ont peu ...

le 27/04/2016 à 12:24
Signaler
ou vous n'avez rien compris ou vous êtes un agriculteur de la generation pesticides ou peut être les 2!!!

le 27/04/2016 à 16:27
Signaler
"pour financer la retraite des agriculteurs". À la fin de l’année 2013, le régime comptait 1,6 million de retraités non-salariés agricoles en France métropolitaine. Pourtant, 508 000 d’entre eux seulement touchaient une retraite complémentaire o...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.