La presse étrangère s'inquiète d'une France « ingouvernable » alors que les crises se multiplient

Pour les principaux titres de presse étrangers, les résultats des législatives sont un camouflet pour Emmanuel Macron et son exercice solitaire du pouvoir qu'ont "puni" les électeurs. Les observateurs étrangers appellent à un changement de culture politique de la France, par davantage de pouvoir au Parlement et une culture du compromis, souffle la presse allemande. En Europe et aux Etats-Unis, l’inquiétude monte par ailleurs de voir la France paralysée dans une période de crises violentes.
Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron. (Crédits : POOL)

De Madrid à New York en passant par Genève, les résultats des élections législatives françaises ont connu un large écho dans la presse internationale. Les éditoriaux et autres articles portant sur les résultats du scrutin s'affichent en une des sites des grands titres de presse, assortis de photos d'un Emmanuel Macron à la mine grave.

Le scrutin sonne comme un échec personnel pour le président de la République, dont le parti LREM a perdu la moitié de ses députés par rapport à 2017. En Allemagne, le Franfkurter Allgemeine Zeitung (FAZ) y voit « une punition pour la méthode Macron », habitué à « prendre les décisions seul, avec un cercle restreint » de personnes. Un pouvoir très personnel auquel les électeurs ont voulu « fixer des limites » selon la correspondante à Paris du FAZ Michaela Wiegel qui veut espérer une « renaissance de la vie parlementaire ».

Même interprétation à la Tribune de Genève qui fustige dans un éditorial le « pêché d'orgueil » d'Emmanuel Macron et son « absence de campagne » lors d'une élection qu'il pensait remporter sans livrer bataille. « Macron voulait gouverner seul. Il devra négocier chacune de ses réformes avec la droite, le centre ou la gauche. Les débats s'annoncent houleux mais passionnants à l'Assemblée », savoure le quotidien.

La peur d'une France paralysée

Le ton n'est pas aussi optimiste aux Etats-Unis. Le Wall Street Journal craint « l'influence inédite de l'extrême-droite et de l'extrême-gauche » et déplore le coup porté « à l'agenda de réformes libérales » d'Emmanuel Macron. Autre grand nom de la presse new-yorkaise, le New York Times appréhende de voir « une France verrouillée » avec un « parlement fragmenté ».

Au-delà de l'hôte de l'Elysée, le score spectaculaire du Rassemblement national, et ses 80 députés, retient l'attention des observateurs étrangers. De l'autre côté des Alpes, la Repubblica titre sur « l'exploit de Marine Le Pen ». Comme en France, les journalistes étrangers font le constat d'une « partition en trois camps » de l'Assemblée et du paysage politique d'après les mots du Süddeutsche Zeitung de Munich, susceptible de rendre la France « ingouvernable ». Pour The Economist, s'ouvre « un second mandat extrêmement difficile et incertain » avec un nouveau gouvernement qui doit être nommé dans les prochains jours et une première ministre Elisabeth Borne « sous pression face aux appels à la démission », observe The Guardian.

Le correspondant de médias britanniques en France John Lichfeld s'attend à une « crise politique prolongée en France alors que le monde connait déjà plusieurs crises en Ukraine, économique dans le monde et alimentaire en Afrique ». Enfin, en Espagne, El Pais considère que la France se trouve à la croisée des chemins, et n'a d'autre option que d'« apprendre la culture du compromis (...) ou est condamnée à être ingouvernable ».

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 21/06/2022 à 18:46
Signaler
nous devons tous faire un effort pour regagner la confiance de notre France ,et surtout s'occuper des plus démunis au diable l'orgueil des partis politiq ues,il y a urgence , nous sommes la risée de nos voisins .

à écrit le 20/06/2022 à 21:20
Signaler
L'heure du changement... Finis la dictature de Mr Macron... Qu'ils ne se plaignent pas, en d'autres temps ils y aurai laisser sa tête ...

à écrit le 20/06/2022 à 20:11
Signaler
Bonjour, Se titre n'est vraiment pas représentative de la situation.... La France refuse le dictack de Mr Macron, président des riches, qui dépouillement la France dans l'intérêt de ses amis capitalisme.... Ensuite, Mr Mélenchon est un fonctionnai...

à écrit le 20/06/2022 à 17:10
Signaler
« l'influence inédite de l'extrême-droite et de l'extrême-gauche » : Ah oui, bien gênant, pour l'état profond, cette extrême droite et cette extrême gauche, n'est-ce pas ? Parce que le comportement jusqu'au-boutiste de l'occident en Ukraine n'est pas...

le 20/06/2022 à 19:07
Signaler
Bravo 100% d'accord! Pour ne parler que de ça !!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.