Le coût des intempéries dans le Sud pourrait atteindre 650 millions d'euros

 |   |  184  mots
Près de vingt personnes ont trouvé la mort après les pluies diluviennes qui se sont abattues les 3 et 4 octobre dans les Alpes Maritimes.
Près de vingt personnes ont trouvé la mort après les pluies diluviennes qui se sont abattues les 3 et 4 octobre dans les Alpes Maritimes. (Crédits : ERIC GAILLARD)
L'association française de l'assurance a estimé entre 550 et 650 millions d'euros le coût des intempéries qui ont ravagé les Alpes Maritimes. La moitié sera pris en charge par la Caisse centrale de résassurance

Les intempéries qui ont touché le Var et les Alpes Maritimes les 3 et 4 octobre vont coûter entre 550 millions et 650 millions d'euros aux assureurs, selon une estimation publiée vendredi par l'Association française de l'assurance (Afa). Sur ce total, la moitié sera prise en charge, comme toujours en cas de catastrophe naturelle, par la Caisse centrale de réassurance.

Cette caisse est alimentée par une taxe obligatoire que doivent s'acquitter tous les assurés. Elle est de 12% du montant de la prime des contrats habitation et 6% du prix annuel versé par l'assuré au titre du vol et de l'incendie, s'agissant de l'auto.

Des inondations parmi les plus meurtrières

Ces violentes intempéries et les inondations qui ont suivi, parmi les plus meurtrières de ces dernières années en France, ont entraîné la mort de vingt personnes. Deux Allemands sont aussi encore portés disparus.

Le décret reconnaissant l'état de catastrophe naturelle dans les communestouchées par les intempéries a été publié jeudi 8 octobre ainsi que l'avait annoncé Bernard Cazeneuve, le ministre de l'intérieur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2015 à 19:40 :
Encore un "coup de Mistral" de la part de nos autorités et on se demande à qui profite le crime. Les compagnies d'assurances ont tout l'intérêt de faire le rabais sur le montant des coûts mais pas la société civile sinistrée. Selon les meilleures estimations, le montant pourrait s'élever à plus d'un milliard d'euros, mais l'État en serait du même avis ?
a écrit le 09/10/2015 à 16:11 :
"vont coûter entre 550 millions et 650 millions d'euros aux assureurs"

Et comme, on va surement reconstruire au même endroit...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :