Pandémie : les propositions fiscales de Piketty et Stiglitz pour le monde d'après

 |   |  716  mots
Les économistes Thomas Piketty et Joseph Stiglitz plaident pour une refonte de la fiscalité internationale.
Les économistes Thomas Piketty et Joseph Stiglitz plaident pour une refonte de la fiscalité internationale. (Crédits : DR)
Impôt mondial sur les sociétés, taxes progressives sur les services numériques, transparence sur la richesse offshore... face au marasme économique, les deux célèbres économistes plaident pour une refonte en profondeur du système fiscal international.

Dégringolade des marchés financiers, crise pétrolière, fermeture des frontières, commerce mondial à l'arrêt, envolée du chômage, hôpitaux saturés... pendant plus de deux mois, la pandémie a paralysé l'économie mondiale provoquant une récession majeure.

Les États frappés par cette maladie infectieuse et dépourvus de stocks de masques et de tests suffisants ont souvent été obligés de prendre des mesures strictes de confinement pour contrôler la diffusion de l'épidémie et limiter le nombre de victimes.

Les gouvernements ont déjà annoncé des aides parfois jugées insuffisantes pour tenter d'enrayer les ravages de cette crise sur le système productif et le marché du travail. En outre, les États ont sérieusement accru leurs dépenses de santé pour affronter cette pandémie mondiale.

Face à ces montagnes de dépense et pour relancer...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2020 à 23:39 :
Si c'est à cela que sert les formations rassemblées dans le CV de ces deux personnages, pour sortir une telle idée d'un impôt international payé par tous les états dans le monde, de qui se moquent-ils ? C'est vraiment prendre les citoyens qui ont un peu de cerveau et du bon sens pour des crétins.
a écrit le 16/06/2020 à 10:32 :
a part taxer et augmenter l'imposition, y a-t-il un plan pour dynamiser et enchanter les habitants ? Quant à adopter des taxes mondiales, les accords ne sont pas près de se réaliser et c'est tant mieux. Laissons déjà l' Europe trouver un accord et ce ne sera pas facile.
a écrit le 16/06/2020 à 7:46 :
Puisque taxer les riches les fait disparaître, taxons plutôt les pauvres...pour les faire disparaître à leur tour : ce sera comme les urgences à l'hôpital en période d'épidémie, il ne restera plus que les "vraies" urgences, donc celles qu'il faut prendre en charge, pas toutes ces consultations destinées à éviter de payer le prix d'une consultation et l'attente d'un rendez-vous chez le médecin ... Chiche ! Vous voyez qu'on peut être aussi foireux que ces économistes qui projettent leurs névroses sur les autres et sont incapables de remettre en cause l'augmentation perpétuelle des dépenses publiques, sans penser qu'on pourrait les redéployer pour dépenser mieux et de manière plus efficace...
a écrit le 16/06/2020 à 4:53 :
....impots , taxes !??! .....des économistes a la l'imagination admirable........ ou des usurpateurs de spécialité ?
a écrit le 15/06/2020 à 17:44 :
encore des économistes qui vivent de nos impots
faire croire que leur vision est la bonne
cela fait 40ans qu'on est dans la panade
a écrit le 15/06/2020 à 16:30 :
plein d'idees, bien foireuses, et completement deconnectees des realites!
bon, sinon, j'ai une question subsidiaire... comment ces messieurs petris de bonnes intentions pour les autres vont ils faire pour faire cracher au bassinet les entreprises chinoises ( qui restent peu ou prou sous la coupe du pc chinois, hein)?
une petite idee? piketty va prendre son petit famas et attaquer la chine qui refuse de payer? vu son gabarit, c'est pas gagne!
( on peut poser la meme question a propos des entreprises venezueliennes, detenues par les amis de melenchon et de hamon; ca serait marrant de leur coller une impot international, pour voir ce que ca donne... ah ben non, la ca ne s'applique pas, on ne touche pas aux copains!)
a écrit le 15/06/2020 à 15:32 :
Avouez qu'il est quand même profondément curieux que ceux qui se disent de gauche ou ceux qui se disent de droite ne cherchent à s'en prendre qu'aux outils de production que sont les entreprises et jamais aux capitaux des mégas riches de ce monde non ?

Alors que taxer les entreprises c'est taxer le travail, laisser les grandes fortunes s'évader fiscalement c'est laisser s'entasser inutilement l'argent devenant chaque jour plus rare pour l'économie réelle elle.

Avec une mentalité pareille avec ce mépris devenu débout du travail venant de notre classe dirigeante dorénavant totalement rentière nous n'y arriverons jamais, la fin de l'humanité est actée.

L'idée de prendre par l'impôt tout ce qui dépasserait un milliard de dollars de richesse individuelle était une excellente idée venant pourtant d'un politicien aux usa qui avec ça va bien plus loin que nos cocos français eux aussi lobotomisés par leur cupidité on pourrait ainsi supprimer l'impôt sur les sociétés et j'y ajouterais ceux sur les salaires également.

Tout ce qui handicape le travail doit être éradiqué tout en régulant les comptes en banques de nos riches qui sont bien trop peu éclairés par ailleurs pour ne pas terminer à encore plus empirer la situation économique du monde.

Des non solutions systématiquement opposées à des débilités idéologiques financières yen a marre ! Impôts sur les revenus et la consommation et c'est tout et ça devrait nettement être suffisant ! Mais ils font quoi de tout ce pognon bon sang !?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :