Le RER, une solution pour les grandes villes de province ?

 |  | 761 mots
Lecture 4 min.
Bordeaux, Strasbourg, Marseille, Nice et Grenoble bénéficient déjà de véritables projets, pointe le rapport de SNCF Réseau, citant aussi des frémissements à Lyon, Rennes et Nantes.
"Bordeaux, Strasbourg, Marseille, Nice et Grenoble bénéficient déjà de véritables projets", pointe le rapport de SNCF Réseau, citant aussi des frémissements à Lyon, Rennes et Nantes. (Crédits : Charles Platiau)
Bordeaux, Lyon, Aix-Marseille, Strasbourg... Les grandes villes de province auront-elles un jour des RER comme à Paris ? Un rapport de SNCF Réseau dresse un premier cahier des charges, les collectivités locales étant maintenant priées de définir leurs priorités... et de trouver les financements.

Le chemin du RER dans les grandes villes de province est encore semé d'embûches, mais la voie est pavée par un premier rapport qui en évalue la faisabilité et les avantages. Dans son "schéma directeur", SNCF Réseau définit ce que devraient être ces "services express métropolitains" (SEM), l'équivalent du RER parisien mais pour les autres grandes villes françaises.

L'idée n'est pas nouvelle. La ministre des Transports d'alors, Elisabeth Borne, avait chargé en mai 2019 le gestionnaire public des voies ferrées françaises de plancher sur la question, et la Loi d'orientation des mobilités (LOM) prône "la réalisation de projets de RER métropolitains".

Lire aussi : Comment Jean-Pierre Farandou compte faire de la SNCF "un champion mondial de la mobilité durable"

"Aucune ambition prescriptive"

Le document n'a "aucune ambition prescriptive", a assuré Matthieu Chabanel, le directeur général délégué de SNCF Réseau, en le remettant...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :