Le télétravail, un « crash test » pour le management de l'entreprise

 |  | 824 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Pixabay / CC)
ÉPISODE 2. Pour l'heure, les directions parent à l'urgence, trop occupées à suivre les directives sanitaires gouvernementales au jour le jour et à s'adapter à la propagation de l'épidémie. Comment garder le cap, entre les impératifs économiques et le bien-être du salarié dont les fondements ont été totalement remis à plat par le travail à distance ?

> Lire : ÉPISODE 1. Comment les entreprises organisent le retour au bureau de leurs salariés

Cette crise est un véritable « crash test » pour l'encadrement. « On savait déjà les chefs de services et cadres intermédiaires entre le marteau et l'enclume, mais là, c'est très violent pour eux », insiste Emmanuel Charlot, administrateur de la Fédération des Intervenants en Risques psychosociaux, la FIRPS. « La plupart trouvent dur de manager à distance, usant et peu valorisant. » Entre coaching individuels et actions de formations collectives, les entreprises tentent de les accompagner via des cabinets extérieurs. «  Attention à bien penser aux gestes de reconnaissance, à ne pas négliger les déroulés de carrière, les promotions », rappelle encore Jean Pralong, psychologue.

Et le professeur en gestion des ressources humaines à l'EM Normandie de préciser : « et on le sait, le télétravail fait la part belle, non pas aux plus compétents, mais à ceux qui savent se mettre en avant... il...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2021 à 22:00 :
C'est curieux, le télétravail devient la panacée, mais quelques psy tirent la sonnette d'alarme.
Essayez donc de construire une équipe dans laquelle chacun reste chez soit ?
Une petite nuance, avant l'individu avait un métier, maintenant il a un job.
a écrit le 14/01/2021 à 10:48 :
crash test? non puisqu'il s'agit d'agir, donc ce n'est pas un test, car le test sous entend que cela se produit avant la période de réalisation !!
a écrit le 14/01/2021 à 10:00 :
Le teletravail est un forme de nouvelle norme sociale pour le travail mais en réalité les salariés ont besoin de se retrouver pour travailler en equipe et en reunion donc faire "entreprise". Le télétravail n'est pas toute la solution d'avenir comme si on pouvait demultiplier les bureaux de travail, les desktops, les open space. Il faut un lieu, u endroit, un espace ou l'on se retrouve ensemble pour émuler, phosphorer et travailler ensemble. J'ai l'expérience d'un ancien chef très particulier qui ne faisait absolument aucune réunions de travail en groupe et qui donnait ses directives par petit texte posé sur l'ordinateur. Personne n'avait confiance en lui car on devait toujours rendre des comptes sans avoir a partager une reunion des methodes de travail ou encore parler des difficultés sur les projets. Donc pas du tout passionnant ! On avit l'impression qu'il se cachait dans l'entreprise et que tout le monde le cherchait, mette pour se déplacer ou aller chercher undocument, un crayon ou autre chose il fallait son aval ! Debile !
Je crois fortement à l'esprit d'equipe au genie de l'equipe dans le travail pour depasser ses limites , travailler mieux et plus efficacement, supprimer les doublons et développer ses idées ce que je ne vivais pas à Paris. J'ai quitté Paris car je n'y avais aucune attache personnelle et j'ai trouver que 5 ans comme assistant qualité c'était dejà pas mal je ne me voyais pas faire le même metier 40 ans : il y a avait un manque de considerations des ingénieurs et surtout pas assez d'esprit d'equipe !
Le télétravail representera 1 milliard de personne en 2035 ce qui montre encore l'echelle de developpement de l'informatique dans le monde et la necessité vitale de réseaux informatique performant. J'ai quitté le monde des normes et de la certifications même si je comprend la necessité de certifié une entreprise et le fait d'utiliser des normes communes mais en réalité je suis plus créatif, je me le repète souvent en me levant : j'aime surtout l'informatique car c'est divers et varié et qu'il faut gérer des choses differentes. Dans mes anciens projets techniques ,je devais ecrire un brevet technique ce que je n'ai pas fait car en fait je savais dejà ou allait aller le brevet : en chine ! Les ingenieurs doivent aussi penser "protection des données techniques " et " securité informatique" car le monde du piratage est derrière la console d'ordinateur et on peut facilement se "faire piller les idées". Le protection intellectuelle est très importante pour moi ! Oui nous devons penser à protéger nos data et nos plans techniques et assurer notre patrimoine technique ! Nous devons être vigilant dans notre monde incertain et lutter contre la cybermalveillance ! La mondialisation temps a tout "aplanir" : plus de frontière, un monde global mais en réalité les nations on des intérêts pour la techhnologie, la haute technologie. Contrairement a ce que penser l'ancien premier ministre Jospin : nous ne sommes pas un village mondial. Nous avons des intérêts vitaux a defendre. La nation existe en France: c'est un des principes de la république française
Réponse de le 18/02/2021 à 10:56 :
Vous avez bien exposé les faiblesses du télétravail, (malgré ses atouts sociétaux incontestables) : perte de motivation et considération du salarié, sentiment d'isolement avec risque d'absence de w en équipe, flicage du petit chef et fuite face aux responsabilités. Gros risques de piratage des données avec la multiplication des liaisons et environnements informatiques déportés, face à la cybercriminalité mondiale de + en + sophistiquée. Et dc in fine, menace sur la souveraineté nationale.
a écrit le 14/01/2021 à 8:21 :
"Et n'oubliez pas de porter les masques et de bien vous laver les mains au gel hydroalcoollique !"

Dixit au téléphone le petit chef, de chez lui, qui s'est enfin trouvé une compétence à sa mesure lui permettant de se justifier à lui-même son gros salaire. A mon avis il vaut mieux que ce soit ça aussi par téléphone. Il est content le gars il se sent enfin utile, ne surtout pas le contrarier.

Bref que ce soit la hiérarchie ou les salariés il vaut mieux les séparer, la France a bien trop mal à sa hiérarchie totalement défaillante pour faire la fine bouche dans ce domaine.
a écrit le 14/01/2021 à 4:04 :
En Coree, le concept de bureau / logement existe depuis depuis au moins 20 annees.
Il s'agit de vivre sur son lieu de travail ou l'on profite en "meme temps" comme dirait le minus, de degrevement fiscaux interessants ainsi qu'un prix attractif en cas d'achat.
Ce concept nomme "Officetel" est un passage presque oblige pour tout les jeunes travailleurs qui n'ont pas forcement les moyens d'acheter un logement cher et souvent surcote. La France est tjrs en retard en bien des domaines, c'est curieux pour une nation startup, hein macrottelincapablebonarien.
a écrit le 13/01/2021 à 18:15 :
C'est surtout un crash pour les salariés dont l'état psychiatrique ne cesse de se détériorer.
Désastre économique, psychologique, sanitaire, humain.
La gestion de la pandémie va causer autant (sinon plus) de dégâts que la pandémie. Paradoxe d'une société hyper médiatisée, sur technologisee. Royaume de la cacophonie, génératrice d'angoisses, productrice d'une société malade, épuisée qui va exploser s'il est continué sur cette voie déshumanisante et infantilisante.
a écrit le 13/01/2021 à 16:56 :
Télé travail puis TV puis chômage .
a écrit le 13/01/2021 à 14:43 :
Une chronique intitulée : " Né en 1998, le concept bureau logement était prémonitoire" publiée sur Women e Life un magazine féminin indépendant ouvert sur le monde permet à l'auteur d'un rapport sur la transformation de bureaux en logements de revenir sur cette question à l'heure où la pandémie de COVID-19 témoigne de la nécessité de changer de paradigme. Le forum virtuel organisé mardi par Reuters avec la participation de décideurs politiques et de chefs d’entreprise sur le bouleversement des marchés du travail mondiaux déclenché par la pandémie de coronavirus, confirme aujourd'hui tout l'intérêt de mener à bien la réflexion engagée à l'époque sur ce thème.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :