Le vaccin russe Spoutnik V utilisé comme un outil de « propagande », selon Le Drian

 |  | 442 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : POOL)
Programme Covax de l'Organisation mondiale de la Santé ou vaccin russe ? Le ministre des Affaires étrangères n'a pas hésité à comparer les données de livraisons des deux aides fournies aux pays démunis en vaccins pour pointer la « diplomatie agressive » de la Russie.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a reproché vendredi à la Russie de faire de son vaccin anti-Covid Spoutnik V un outil de "propagande".

"A la manière dont c'est géré, c'est plus un moyen de propagande et de diplomatie agressive qu'un moyen de solidarité et d'aide sanitaire", a-t-il déclaré sur la radio France Info.

Prenant l'exemple de la Tunisie, le ministre a comparé les annonces de livraison de la Russie avec les livraisons déjà effectuées par le système international Covax d'aide au plus défavorisés, créé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Lire aussi : Spoutnik V: incapable de produire assez de doses, Moscou signe des contrats à tour de bras avec l'Inde

Le Drian reproche l'effet d'annonce

"La Russie a annoncé avec beaucoup d'environnement médiatique qu'ils allaient donner 30.000 doses aux Tunisiens, très bien Spoutnik !", a lancé le ministre français.

"Mais dans le même temps Covax a déjà livré 100.000 doses et va en liver 400.000 d'ici le mois de mai. Et il y aura en tout quatre millions de doses qui sont prévues pour cette année à la Tunisie. Ca c'est du vrai travail de solidarité, c'est de la vraie coopération sanitaire", a-t-il dit.

Plus généralemement, le chef de la diplomatie française a pointé la guerre d'influence autour du vaccin à laquelle se livrent Pékin et Moscou.

"La Chine, la Russie mènent une politique d'influence par le vaccin avant même de vacciner leur propre population", a déclaré Jean-Yves Le Drian.

Lire aussi : COVID-19 en 24h : troisième dose, tensions sur les taux obligataires, Chine...

Citant le cas du Sénégal, il a ainsi relevé que quand la Chine annonçait "avoir livré 200.000 doses à ce pays", Covax en avait "déjà livré" le double.

Malgré le succès proclamé de son vaccin Spoutnik V, homologué dans 56 pays, à grand renfort de propagande publique, la Russie peine à vacciner sa population, dont une part importante reste méfiante.

Le président russe vladimir Poutine, qui s'est fait vacciner mardi loin des caméras, dénonce pour sa part les critiques européennes, qu'il juge "étranges" compte tenu de l'urgence sanitaire et de la lenteur de la campagne de vaccination en Europe.

Accueilli initialement avec scepticisme à l'étranger lors de son annonce à l'été, le Spoutnik V a vu sa fiabilité validée en février par la revue scientifique The Lancet. Une demande d'homologation est actuellement examinée par l'Agence européenne des médicaments (AEM).

Lire aussi : Avec le vaccin Spoutnik V, certains pays européens jouent à la "roulette russe" selon l'EMA

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2021 à 19:24 :
A part le vaccin spoutnik v je peux pas faire un autre vaccin ???
a écrit le 27/03/2021 à 19:03 :
a bientôt 100000 morts et même si c'est juste doit on réellement se poser la question comme celà M Le Drian??
a écrit le 27/03/2021 à 17:02 :
Indécent et ignoble cette réaction de Le Drihan. Je me demande qui utilise les vaccins à des fins politiques. Que comprend Le Drihan a la technologie des vaccins, de quel droit veut il nous empêcher d'avoir le choix entre ce que les différents labo dans le monde ont pu développer. Moi je ne veux ni Pfizer ni Astrazéneca et je sais pourquoi alors qu'il fasse au contraire son boulot de faciliter l'exercice par les français qui le désirent de ce libre choix. C'est pour cela que nous le payons.
a écrit le 27/03/2021 à 11:41 :
Voudrais dire à LeDrian qu'il me semble que si j'ai le choix je prends de suite le (les) vaccin (s) chinois qui sont les plus sur et lui laisse les autres, tous les autres. Merci.
C'est d'ailleurs ce qu'indique un gars de chez nous, un généticien, un mec qu'à des diplômes quoi, des références aussi, Axel Khan mais bon j'pense comme LeDrian c'est des nuls c'est nous qu'on est les bons.
Alors LeDrian soutenons Areva, Total, Bolloré et Bouygues dans nos colonies africaine nom de diou !
a écrit le 26/03/2021 à 22:15 :
Eh pépé Drian. Le masque c'est sur le nez aussi.
Réponse de le 29/03/2021 à 8:53 :
C' est assez juste, +1.
Quelle crédibilité sanitaire peut avoir un mec qui ne sait même pas porter un masque.
a écrit le 26/03/2021 à 22:09 :
JYLD: c'est le seul qui n'a pasde vaccin au conseil de sécurité de l'ONU non ? Pas un peu jaloux ?
a écrit le 26/03/2021 à 18:40 :
Le vaccin russe existe et est efficace. On ne peut pas en dire autant du vaccin français. Quant au refus de recourir à ce vaccin pour booster la vaccination si lente en Franc, c'est un acharnement manifeste à ne pas vacciner les Français et à persister dans l'incapacité à protéger les Français. Une brimade sanitaire de plus qui leur est imposée par les "enfermeurs"....
a écrit le 26/03/2021 à 17:14 :
Un nouveau :

Bientôt un vaccin 100% "made in Brazil" ? L'institut Butantan de Sao Paulo va développer un vaccin anti- Covid-19 "100% brésilien", avec 40 millions de doses prévues d'ici la fin de l'année et les premières injections dès juillet, alors que la campagne de vaccination reste très poussive dans le pays dirigé par Jair Bolsonaro. "Les résultats des tests pré-cliniques ont été excellents", a assuré en conférence de presse Dimas Covas, directeur de cet institut public qui dépend du gouvernement de l'Etat de Sao Paulo.Le Butantan doit déposer prochainement une demande à l'agence régulatrice Anvisa pour une autorisation des tests cliniques à partir du mois d'avril. Le vaccin, qui s'appellera "ButanVac", sera "développé et produit entièrement au Brésil, sans la nécessité d'importation des principes actifs", a expliqué le gouverneur de Sao Paulo Joao Doria.
a écrit le 26/03/2021 à 15:17 :
Lui même ne s'apercoit pas qu'il fait de la propagande anti-Russe et sans vaccin , un mauvais ullisionniste du marché , que veut-il nous vendre du vent encore une fois .
a écrit le 26/03/2021 à 14:08 :
oui mais les russes ont un vaccin
alors que la france prouve une fois de plus sa dependance au niveau du monde
encore un ministre incapables de defendre les entreprises francaise
deja present sous le regime holland et sa destruction
a écrit le 26/03/2021 à 13:56 :
Ils ont eu pas de mal à créer ce vaccin, c'est que la mise à jour en quelque sorte du vaccin contre la covid de 2003, au point mais arrivé trop tard épidémie éradiquée.
Mais aucun mot des autres vaccins mis au point sans grande possibilité de fabrication, dont en principe un a arn messager, ils ont encore de gros moyens scientifiques les Russes que nous n'avons plus.
"Tout ce qui n'a pas de résultat immédiat ne sera pas financé" dixit un certain ministre, dont les recherches en cours sur les covid vers 2000.
a écrit le 26/03/2021 à 13:11 :
Les commentaires du calamard me font penser à un troll russe. Ou es tu basé bonhomme ? A moscou ?
Réponse de le 26/03/2021 à 14:28 :
@belphegord. Ni à Moscou , ni ailleurs , mais dans le terroir français celui qui admire la formule , La Corrèze avant le Zambèze, et pense comme beaucoup que nous devons libérer les zones de non droits françaises et reconstruire des prisons dans l'Hexagone avant de donner des leçons de morale aux autres. Sur tous les forums, le terme de troll russe est devenu l'argument de ceux qui n'ont rien à proposer , très faible comme comme pensée.
a écrit le 26/03/2021 à 12:59 :
"qu'un moyen de solidarité et d'aide sanitaire"

Ah parce que ce serait ça en UE sans rire !? N'importe quoi...
a écrit le 26/03/2021 à 12:55 :
Nous c'est sur avec sanofi y a pas ce risque. Pauvre le drian.
a écrit le 26/03/2021 à 12:36 :
" la Russie peine à vacciner sa population, dont une part importante reste méfiante".

Méfiante sur les vaccins pas spécialement le Spoutnik V.
a écrit le 26/03/2021 à 11:32 :
Mr Le Drian persiste et signe dans sa détestation des russes et son admiration sans fin pour l'Oncle Sam. Son expertise sur la Syrie, sur la Libye, le Sahel et autres nous ont conduit au désastre et à l'isolement. Heureusement qu'il n'était pas ministre des affaires étrangères de Chirac, il nous aurait entrainé avec les américains dans cette deuxième guerre contre l'Irak qui nous a offert cette déstabilisation du Moyen Orient pour des décennies.
a écrit le 26/03/2021 à 11:18 :
Evidement que la Russie utilise son vaccin comme outil de propagande, c'est que diplomatiquement elle ne dispose pas de grand chose sur l'étagère.
Donc tout est normal, mais cette mise au point est bien utile pour contrer les annonces de presse de la Russie, et leurs reprises sur les réseaux sociaux, notamment par des trolls payés par le Kremlin.
La concurrence est aussi diplomatique et informationnelle, et la France et l'UE n'en font toujours pas suffisamment pour contrer les propagandes américaines, russes, chinoises et turques, entre autres, et les lobbys qui les accompagnent par différents moyens et réseaux.
a écrit le 26/03/2021 à 10:53 :
Oui et alors quoi de neuf sous le soleil? Les russes font avec ce qu'ils ont en rayon.
Nous faisons bien pareil avec le rafale, le vin rouge et le camembert. Et si Sanofi avait réussi à faire un vaccin, il serait aussi utilisé pour vanter l'excellence française, mais pas de bol!
Au fait mon bon Jean-Yves, Barkane au Sahel, c'est pas aussi un peu outil de propagande? En matière de propagande, Mr LeDrian n'est pas le dernier....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :