Les Français ont de moins en moins le moral

 |   |  352  mots
Tensions, chômage, situation économique... les ménages français ne retrouvent pas le moral.
Tensions, chômage, situation économique... les ménages français ne retrouvent pas le moral. (Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)
L'indicateur synthétique de l'Insee qui mesure la confiance des ménages a une nouvelle fois reculé en juin. Leur situation personnelle les inquiète. Cette enquête a été réalisée en majeure partie avant l'attentat de Nice.

Le beau parcours de l'équipe de France de football au championnat d'Europe des nations n'aura pas suffi. En juillet, l'indicateur synthétique de l'Insee qui mesure le moral des ménages français a reculé d'une unité pour la troisième fois consécutive. A 96, il se situe quatre points en-dessous de sa moyenne de longue période. A noter, cette enquête a été réalisée en majeure partie avant l'attentat de Nice. "Les réponses à cette enquête ont été collectées du 28 juin au 16 juillet 2016. Seuls 2 % des enquêtés ont répondu après l'attentat du 14 juillet à Nice", indique l'Institut. Compte tenu de la tension actuelle, des attentats récents en Allemagne et dans la banlieue de Rouen, on peut s'attendre à ce que les résultats de cette enquête soient peu encourageants en août.

"En juillet, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée baisse : le solde correspondant perd 4 points et retombe ainsi à son niveau le plus bas depuis août 2015. Leur opinion sur leur situation financière future est quasi stable (+1 point). Les deux soldes sont inférieurs à leur moyenne de longue période", indique l'Insee.

Par ailleurs, après une forte baisse en juin, la proportion de ménages estimant qu'il est opportun de faire des achats importants progresse à nouveau, de 4 points). "Depuis janvier 2015, le solde se maintient ainsi au-dessus de sa moyenne de long terme", observe l'Institut. C'est plutôt encourageant pour le niveau futur de la consommation des ménages qui reste le principal moteur de la croissance, épaulé par l'investissement des entreprises.

L'inquiétude sur le chômage reste vive

Quant à leurs craintes du chômage, elles sont plus prononcées en juillet qu'en juin. Ce n'est guère surprenant compte tenu de la situation actuelle du marché de l'emploi. En juin, selon la DARES, le service statistique du ministère du Travail, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) a progressé de 0,2% sur un mois pour s'élever 3 525 700, ce qui représente 5.400 personnes supplémentaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2016 à 12:40 :
/// HUMOUR///LE MORAL JOUE AUSSI AVEC LA METEO?J AI RAREMENT VUE LE MORAL S ARRANGER AVEC DES ELUES POLITIQUES ? / SI VOTEZ CHANGER QUELQUE CHOSSE IL Y A LONGTENT QUE SE SERAIS INTERDIT/ COLUCHE/
a écrit le 28/07/2016 à 12:05 :
la jeunesse court derrière les contrats d embauche en CDD pour s'installer dans la précarité pour 40 ans, les retraités (sauf les patrons qui partent avec des retraites chapeaux ou des parachutes dorés...) voient leurs revenus divisés par 2 quand ils doivent arrêter de travailler, et tout ce petit monde est ponctionné à outrance, dés que la possibilité est ouverte au fisc...

Alors, oui, sauf pour quelques privilégiés cher payés, le moral est bas....
a écrit le 28/07/2016 à 11:01 :
les solutions on les connait:sortir du carcan budgétaire pour relancer l'économie,arreter de tailler dans les droits sociaux et droits du travail,transition énergétique et discrimination positive.chiche?
a écrit le 28/07/2016 à 4:43 :
Quel "beau parcours de l'equipe de France ? Elle s'est fait battre, un point c'est tout.
Quant au moral des francais, ces hysteriques du medicament anti-depresseur, rien ne pourra les sortir de leurs pathologies.
Trop habitues a etre pris en main et subventionnes.
Allo maman bobo.
a écrit le 28/07/2016 à 3:03 :
14 commentaires, certainement plus, en vérité.... 7 apparaissent....sans commentaires
a écrit le 27/07/2016 à 23:18 :
Rien de voir nos sauveurs parler à la télé , je déprime !
a écrit le 27/07/2016 à 18:24 :
A relativiser malgré le contexte morose. Cet indice n'est pas remonté au dessus de 100 (soit disant moyenne de longue période) depuis fin 2007.
a écrit le 27/07/2016 à 17:46 :
guère étonnant : attentats , chomage et de nouveaux impôts pour financer les régions ; avec des élus incapables de gérer tout ça plus préoccupés de leur carrière que du bien être de leurs concitoyens
Réponse de le 02/08/2016 à 17:59 :
Les collectivités locales se livrent une compétition d'"attractivité"en finançant des projets de prestige,de vitrine.Malgré un endettement préoccupant pour le futur,d'autant plus que les ressources des contributeurs (commerces,entreprises,habitants)chutent.Quand elles n'ont pas, de plus,contracté des prêts toxiques avec Dexia....Encore une crise à venir.Pour conserver de quoi vivre,en économisant les impos locaux,faudra-t-il vivre comme les gens du voyage?Sérieusement,nous sommes bcp à y songer.
a écrit le 27/07/2016 à 15:03 :
nos dirigeants ils ont pas d, inquiètude niveau revenu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
quoi faire avec un smic ? OU UNE PETITE RETRAITE
LE LOYER 50% DU BUDJET EDF EY GDF 25 %
RESTE RIEN POUR VIVRE DECOUVERT BANCAIRE
Réponse de le 27/07/2016 à 15:42 :
Un mec de droite,te diras qu'il fallait faire des études.A noter d'ailleurs que tout le monde n'a pas une petite retraite .Il y a près de 3 à 4 millions de cadres retraités du privé mais aussi du public ( catégorie A) qui s'en sortent très bien ,ils sont généralement proprio et ont fini de payer la baraque depuis longtemps ,ils sont plutôt discret d'ailleurs sur ce sujet,.
Réponse de le 27/07/2016 à 16:50 :
C'est exactement çà
Réponse de le 27/07/2016 à 19:15 :
@lachose; Va falloir me conviancre que ce sont unqiuement les gens de droite, qui auraient fait des études, qui ont les bons jobs. Je crois que ce qui comptent le plus, ce sont les réseaux. Quand on voit la nullité des socialistes à gouverner, on est même sûr qu'ils ne sont pas restés trop longtemps en classe :-)
Réponse de le 28/07/2016 à 9:19 :
Donc un mec qui a fait des études est de droite et un mec sans études est de gauche !!!
Les études n'ont rien a voir avec les parties politiques ...

Maintenant quand on a pas fait d'études et que l'on vu au crochet de la société on est rarement de droite CQFD.
Réponse de le 28/07/2016 à 9:49 :
hey les gars
ne ralez pas, la france prend la meme trajectoire reenchantee que le venezuela ( sans le petrole) et que l'argentine ( sans la viande)
vous allez experimenter les vrais paradis socialistes, comme celui de jaruzelski, avec une inflation a la zimbabweene ' sauce mugabe'!
que du bonheur bien a gauche en perspective!
bonne chance a vous!
a écrit le 27/07/2016 à 13:22 :
Le retour dans le milieu naturel c'est bon pour le moral .
a écrit le 27/07/2016 à 13:15 :
Mais non, pas de déprime ! Hollande et sa bande, c'est l'avenir de la France, que dis-je, l'avenir de l'humanité toute entière :-)
Réponse de le 27/07/2016 à 15:57 :
Partir en Hongrie...une solution?
Réponse de le 27/07/2016 à 16:57 :
Vie de Luxe de Nomal 1e, Hollande, UN SOCIALISTE !!!!!!!!!!! justice sociale... etc...... L'EXEMPLE !!!!!!!!!
a écrit le 27/07/2016 à 12:58 :
Quel magnifique article à charge, certes sur deux mois la confiance des ménages à légèrement baissé (- 2 point de 98 à 96) mais elle est 6 point plus haute que au dernier mois de Sarkosy (90) et 16 point plus haute qu'au creux du printemps 2013 (80). En outre elle est stable depuis le début de l'année et a progressé de 3 point en un an. A qui profite le crime de faire des articles avec des gros titres orientés et des contenu qui sont tendancieux. Est-ce pour attirer des annonceurs publicitaires?
Réponse de le 27/07/2016 à 15:45 :
"A qui profite le crime de faire des articles avec des gros titres orientés et des contenu qui sont tendancieux".

Non, pour influer sur le vote qui se prépare en 2017, un classique.D'autant que le francais à une mémoire de poisson rouge.
Réponse de le 27/07/2016 à 19:52 :
@lachcor 27/07/2016 12:58
En effet, si on regarde la courbe de l'INSEE (voir lien), le moral ne fait qu'augmenter depuis mi 2013.
Je n'ai pas compris (pas cherché beaucoup non plus..) comment l'INSEE calcule la synthèse de tous les indicateurs.
Cordialement
http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=20

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :