Les "Gilets verts" défilent pour la lutte contre le réchauffement climatique

 |   |  516  mots
(Crédits : Jean-Paul Pelissier)
Plus d'un millier de personnes ont défilé samedi à Paris dans le cadre d'une "marche pour le climat" pour lancer un cri d'alerte sur l'"urgence sociale et climatique".

Gilets jaunes, Gilets verts, on est tous en colère" : plus d'un millier de personnes ont défilé samedi à Paris dans le cadre d'une "marche pour le climat" pour lancer un cri d'alerte sur l'"urgence sociale et climatique". Le parcours de cette marche, organisée notamment par Alternatiba et Les Amis de la Terre en pleine COP24 en Pologne, a été modifié à la dernière minute cette semaine afin d'éviter les potentiels débordements en marge de la manifestation des "Gilets jaunes".

Le cortège, qui devait initialement défiler du Trocadéro au Champ-de-Mars, s'est finalement élancé peu après 14H de la place de la Nation pour rejoindre la place de la République où un concert et des prises de parole sont prévues.

Certains ont des gilets jaunes

"Fin du monde, fin du mois c'est pour nous le même combat", ont scandé les manifestants dont certains portaient le gilet jaune devenu depuis trois semaines l'emblème de la mobilisation, initialement contre la hausse de la taxe carbone avant d'élargir ses revendications à la question du pouvoir d'achat.

"Il faut de la justice sociale pour que les conditions climatiques soient meilleures, on ne doit pas séparer les deux combats contrairement à ce qu'on voulait nous faire croire", a dit à Reuters Alissa, une artiste peintre de 44 ans, arborant un gilet jaune.

"J'étais ce matin au niveau de Saint-Lazare aux côtés des cheminots, on est tous ensemble, on passe sur nos divergences pour plus d'égalité sociale", dit-elle.

Pour Emma, étudiante de 20 ans en développement durable, "tout monde peut être pour le climat, gilet jaune ou pas."

"Si des 'Gilets jaunes' ont envie de marcher pour le climat, c'est encore mieux et on les accueille avec plaisir. Sans changement social, on n'aura pas de changement climatique il y a une convergence entre les deux luttes", ajoute-t-elle. "Il y en a qui ont la conscience écologiste mais qui au 15 du mois n'ont plus rien et qui se disent 'l'important c'est la survie et pas de protéger le climat'".

Il s'agit de la troisième édition du mouvement "Rise for climate" (Debout pour le climat) qui organise chaque mois depuis septembre des marches citoyennes dans le monde entier afin d'accentuer la pression sur les dirigeants internationaux.

Réchauffement climatique sous la barre des 2° d'ici à 2.100

Trois ans après l'adoption de l'accord de Paris sur le climat lors de la COP 21, l'enthousiasme s'est en effet émoussé et l'inquiétude grandit quant au respect des engagements visant à contenir le réchauffement climatique sous la barre des 2°C d'ici à 2100.

En France, malgré son titre de "champion de la Terre" reçu à l'Onu en septembre, Emmanuel Macron affiche un bilan mitigé en matière de lutte contre le changement climatique.

Son image de leader de la lutte contre le réchauffement climatique a été encore un peu écornée cette semaine avec l'annonce de l'abandon de la hausse de la taxe carbone, une mesure destinée à apaiser la colère des "Gilets jaunes" mais perçue comme un "recul" par les militants écologistes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2018 à 10:56 :
Créer des causes et des conséquences artificielles pour créer de nouvelles manières de jouer avec la finance, il n'y a pas d'autre but!
a écrit le 10/12/2018 à 10:55 :
Créer des causes et des conséquences artificielles pour créer de nouvelles manières de jouer avec la finance, il n'y a pas d'autre but!
a écrit le 10/12/2018 à 9:53 :
'''''Plus d'un millier de personnes .....!'''''Tiens donc si peu que ça dans la capitale!En attendant vive 2100 avec 15 milliards d'habitants et la France 117 millions !Sur que ça ira mieux en attendant cette année là les projections sur 2200 !A 1 % par ans d'augmentation de la population mondiale il serront 40 milliards !Mais il parait qu'on est sauvé car les demographes nous disent que plus un pays se developpe ,plus la natalité baisse !Le hic c'est que se developper ,on le voit avec la Chine demain avec l'Inde et l'Afrique c'est augmenter le niveau de vie des gens donc ils auront plus d'argent !Devinez ce qu'ils vont en faire !C'est ça le vrais probleme pas les petites gesticulations
des obnubilés du CO2........
a écrit le 09/12/2018 à 17:23 :
L écologie ne doit pas être actuellement la priorité du pays ,il n y a pas d urgence !!si vous voulez un bon point de vue sur l écologie recherchez :françois Gervais
a écrit le 09/12/2018 à 14:49 :
La "politique de l'offre" et l'écologie ne font pas bon ménage, il faut bien le reconnaître! D'un coté cela demande une mondialisation des moyens alors que de l'autre une localisation ou relocalisation! Donc globaliser l'écologie c'est effectuer une financiarisation et donc une arnaque!
a écrit le 09/12/2018 à 10:31 :
Laisser cette marche pour le climat était grotesque, seulement une volonté d'attendre un conflit pour discréditer les gilets jaunes.

Trump fait plus pour le climat actuellement en limitant la production de la Chine que n'importe qui au monde qui se contente de bavarder tout ce dont leurs pauvres esprits maladifs sont capables.

Prenez du recul tous, vous ne tomberez pas.
a écrit le 09/12/2018 à 5:24 :
La taxe carbone de EM n'est pas une taxe écologique.C'est simplement une taxe pour combler le trou budgétaire ,provoqué par la flat tax et la suppression de l'ISF. On avait déjà ponctionné les retraités,avec l'augmentation de 1.7 % de la CSG,avec le même objectif. Donc, on ne peut pas parler d'écologie punitive. Soyons précis. Churchil répète l'argumentation du débile Trump.
a écrit le 08/12/2018 à 23:17 :
Il faudrait plutôt aller marcher en Chine et aux États-Unis car même si la France ramène un jour ses 1,6 % de CO2 actuels à, par exemple, 0,8 % ça ne changera absolument rien pour le climat. Pour rappel la Chine et les États-Unis, qui sont les 2 principaux responsables des émissions de CO2 mais qui n’agissent que très peu, « produisent » 30 % des émissions mondiales de CO2 pour la Chine et 15 % pour les États-Unis. Donc, quoi qu’on fasse ici, le réchauffement climatique aura lieu et il faut, me semble-t-il, en être conscient.
Réponse de le 09/12/2018 à 7:42 :
Je crois que c’est 0,9% du total , mais ça ne change rien à votre raisonnement qui est tout à fait juste.
D’autant que dans leur ensemble, ces gilets vert de gris sont contre le nucléaire qui nous permet de limiter nos émissions de CO2
a écrit le 08/12/2018 à 18:43 :
1000 personnes. Ca mérite plus qu'un petit entrefilet ?
a écrit le 08/12/2018 à 17:21 :
urgence sociale? mais de quoi se plaignent les nazis verts, ils ne sont pas contents avec leur ecologie punitive?
ou ils en profitent juste pour se remplir la gamelle entre deux lecons de morale baveuse et culpabilisatrice pour les autres?
Réponse de le 08/12/2018 à 19:03 :
Au moins, eux, ils savent vivre en démocratie, ils voulaient manifester, ils l'ont fait dans les règles et tout s'est bien passé.
Preuve qu'en France, il est possible de faire entendre ses doléances sans être gazés par les CRS à condition d'être un cortège pacifique et assez organisé pour ne pas faire le jeu des casseurs.
Oser prendre comme pseudo Churchill et ignorer le sens du mot nazi, c'est un peu fort tout de même.
Réponse de le 09/12/2018 à 3:03 :
houla houla .. Point Godwin, d'abord, pour les cultivés ... et de deux, les nazis sont là où tu ne les attends pas, ma grande, du côté de ceux qui t'abreuvent de fake news, sur les rézosociauds, pour te rendre hystéro. Et ça marche, on dirait ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :