Les grèves ont pesé sur la croissance française

Sur les trois derniers mois de l'année le PIB s'est affiché en recul de 0,1%, pénalisé par la baisse de la production, notamment industrielle, le ralentissement de la consommation des ménages et de l'investissement des entreprises.
(Crédits : Charles Platiau)

La croissance économique a finalement ralenti un peu plus qu'anticipé, à 1,2% en 2019 selon une première estimation publiée par l'Insee, la fin de l'année ayant été particulièrement difficile avec une activité qui recule sur le dernier trimestre, dans le contexte des grèves contre la réforme des retraites.

L'Insee anticipait une croissance de 1,3% sur l'année et de 0,3% au quatrième trimestre, mais sur les trois derniers mois de l'année le PIB s'est affiché en recul de 0,1%, pénalisé par la baisse de la production, notamment industrielle, le ralentissement de la consommation des ménages et de l'investissement des entreprises.

Le chiffre de 1,2% pour 2019 est inférieur de 0,5 point au 1,7% engrangé en 2018, et très en deçà des 2,4% atteints en 2017. L'activité française n'avait pas marqué de recul sur un trimestre depuis le deuxième trimestre 2016.

Alors que la Banque de France estimait que le mouvement de protestation contre la réforme des retraites ne coûterait au plus que 0,1 point de croissance sur la fin de l'année, les chiffres publiés vendredi montrent qu'il a bien plus fortement handicapé l'activité.

La production de biens et services a ainsi reculé à -0,2%, après +0,3% au troisième trimestre, illustrant par exemple les blocages dans les raffineries ou la grève dans les transports.

L'investissement total a lui ralenti à +0,3% après +1,3% au trimestre précédent, tandis que la consommation des ménages a aussi décéléré à 0,2% contre +0,4% au troisième trimestre.

Sur l'ensemble de l'année toutefois, la croissance s'affiche donc un peu moins bonne que prévue à 1,2%, même si elle reste supérieure à celle de la zone euro.

La consommation des ménages a ainsi accéléré, en augmentation de 1,2% après +0,9% en 2018, tout comme l'investissement, en hausse de 3,6%, après +2,8% en 2018. En revanche, la production, marquée par sa contreperformance du dernier trimestre, a ralenti à 1,6%, après 2% l'année précédente.

Le commerce extérieur a lui pénalisé la croissance, avec une forte augmentation des importations (+2,3%, après +1,2% en 2018) et un ralentissement des exportations (+1,8% après +3,5% en 2018), du fait notamment de la morosité de l'économie mondiale, marquée par les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 49
à écrit le 03/02/2020 à 7:29
Signaler
Qui tient la rue, tient le Pouvoir. Dixit Lénine dans la brochure Que faire !

à écrit le 02/02/2020 à 22:53
Signaler
Les grèves ont pesé sur la croissance française reformulons ce qui plombe la croissance, c'est la pauvreté et la précarité qui se répandent, la misère qui s'étale massivement. On n'a jamais vu un pauvre dans la précarité et des familles dans...

le 03/02/2020 à 7:32
Signaler
"Des francais qui survivent et consomment dans les poubelles". C'est un mythe. Ces francais dit pauvres, ont souvent le dernier Iphone pour chaque enfants. Je vous invite a regarder envoyé speciale "La France a l'Euro pres". Vous y verrez des franca...

le 03/02/2020 à 9:29
Signaler
ce qui plombe la croissance est l'incompétences du pouvoir a rediger une reforme claire et precises et depuis le debut du mandat sans jamais etre a l'ecoute des electeurs encore deux ans et aurevoir

à écrit le 02/02/2020 à 11:14
Signaler
Toutes les entreprises ou administrations qui ont eu beaucoup de grévistes ont fait de fortes économies sur la masse salariale:elles ne s'en vantent pas!

à écrit le 02/02/2020 à 10:22
Signaler
Pendant ce temps : Les salariés de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon ont une dent contre leur direction. En octobre dernier, il avait été annoncé que le site vendéen fermerait ses portes en 2020 et priverait ainsi ses 619 salariés de leur emplo...

à écrit le 01/02/2020 à 14:07
Signaler
Rapporté au PIB de la France (2700 milliards), cela fait donc 9 milliards d'euros perdus. C'est assez cher payé pour un avorton de réforme des retraites qui ne satisfait personne ni même le Conseil d'Etat. Il y a toujours en France une rupture entre ...

à écrit le 01/02/2020 à 13:20
Signaler
Encore un trimestre négatif et nous serons en récession ! La macronie donnera surement comme raison la mauvaise performance de LRM aux municipales !

à écrit le 01/02/2020 à 13:01
Signaler
C'est curieux de titrer ainsi, à toujours confondre les causes et les conséquences. Moi j'aurai écrit : "La réforme des retraites imaginée par le gouvernement a plombé la croissance"

à écrit le 01/02/2020 à 12:26
Signaler
Oui on ne peut pas dire que 50 jours de grève à la RATP, à la SNCF dans les services publiques est facilité la croissance en France. Au lieu d'avoir un syndicalisme d'affrontement comme si on menait une guerre contre le gouvernement et ses reformes, ...

à écrit le 01/02/2020 à 11:16
Signaler
La France est plongée dans le chaos sociétal, la misère se répands, la précarité s'étale, et devient un sujet pour les touristes qui viennent voir comment un pays peut s'effondrer et régresser ; C'est intéressant de voir les citoyens des ex pays ...

le 01/02/2020 à 13:22
Signaler
On ne doit pas vivre dans le même pays. Un PIB qui fait deux fois mieux que l'Allemagne, un des taux d'investissement les plus élevé d'Europe, les grandes entreprises placent la France et Paris parmi les trois premières places mondiales. Grace a la ...

le 01/02/2020 à 13:22
Signaler
On ne doit pas vivre dans le même pays. Un PIB qui fait deux fois mieux que l'Allemagne, un des taux d'investissement les plus élevé d'Europe, les grandes entreprises placent la France et Paris parmi les trois premières places mondiales. Grace a la ...

à écrit le 01/02/2020 à 11:03
Signaler
A mon avis, ce n'est pas que les grèves. Le premier trimestre s'annonce mal.

à écrit le 01/02/2020 à 10:40
Signaler
C'est terrible ce comportement immature de Gilet Jaune : "non, c'est pas moi qui crée du chômage en bloquant tout, c'est toi qui me fais peur en parlant et en votant !". Comment disait Mélenchon, déjà ? Ah oui : "Va voir ta mère..."...

à écrit le 01/02/2020 à 10:35
Signaler
Bernardino a écrit le 01/02/2020 à 10:17 Veuillez m’excuser, je me suis trompé d'article. Cordialement

à écrit le 01/02/2020 à 10:17
Signaler
Mes commentaires sur les articles de AFP ne passent pas.... Je répète: € 12 Mlds n'est pas le bon chiffre. La contribution nette du RU (c'est à dire versé moins reçu) au budget de l'Euro est environ € 7 Mlds (référence site UE) ce qui représente env...

à écrit le 01/02/2020 à 10:10
Signaler
Bravo à tous les fossoyeurs de notre économie CGT&SUD et GJ en tête. Je ne comprendrais jamais le 'système" français grève d'abord cause ensuite. On est loin des Allemands ,c'est clair.

le 02/07/2020 à 7:55
Signaler
pour les allemands les syndicats sont au conseil d'administration des entreprises allez demander a m Philippe qu'il fasse une déclaration pour imposer en France la meme résolution et au medef

à écrit le 01/02/2020 à 9:12
Signaler
A tous les commentaires haineux allez voir ailleurs si l'herbe est plus verte ! Moi à cause de ces nantis de la SNCF et de la RATP je n'ai pas pu honorer les commandes de mes clients ! Ce mois ci je suis à sec car aucune rentrée d'argent ! Je n'a...

à écrit le 01/02/2020 à 8:51
Signaler
nos sinistres de la politique ne sont jamais responsables ; . mais commencent a protéger leurs arrieres en cumulant

le 01/02/2020 à 10:13
Signaler
oui le cumul est une honte

à écrit le 01/02/2020 à 8:51
Signaler
nos sinistres de la politique ne sont jamais responsables ; . mais commencent a protéger leurs arrieres en cumulant

à écrit le 01/02/2020 à 7:28
Signaler
ce n'est en aucun cas les greves qui ont créer un manque a gagne car gouverner ces prevoir et presenter une loi sans evaluer la possibilite de rejet est une faute tres grave qui doit eliminer de la vie politique son ou ses createur le manque a gag...

le 01/02/2020 à 11:14
Signaler
C'est sur ne jamais réformer n'entraîne pas de grève.

à écrit le 31/01/2020 à 19:59
Signaler
Si les grèves pèsent sur la croissance Française, il suffit d'expliquer à M.Macron qu'il est bien gentil de se défouler sur les pauvres et les fonctionaires mais tout le monde y laisse des plumes (ou un oeuil c'est selon)...

à écrit le 31/01/2020 à 19:59
Signaler
Plus la croissance baisse, plus le chômage diminue !!! Vivement une croissance négative pour qu'il y ait plus de travailleurs donc moins de gilets jaunes et une (des ?) caisse de retraite en excédent !!!!

à écrit le 31/01/2020 à 16:58
Signaler
0,4%, ça représente quand même 8 milliards... qui manqueront par exemple pour le financement à venir des retraites. Pour soutenir un peu les entreprises mises à mal par cette situation, la première chose à faire serait de supprimer la contribution pa...

à écrit le 31/01/2020 à 15:53
Signaler
Ne confondons pas les causes et les conséquences car gouverner c'est prévoir! Et cela a été prévue!

à écrit le 31/01/2020 à 15:39
Signaler
Irresponsable, Méprisant, Imbécile, Fou, de décider de présenter cette " réforme ", à l'étude, 2 ans et demi !!!! et briser le moral EN DECEMBRE, plutot que d'attendre le 20 Janvier. Mais Le Maire " yo po do dobot ' (Canteloup ) dans sa suff...

le 31/01/2020 à 16:57
Signaler
Les discussions ont commencé il y a 2 ans et les syndicats avaient déposé leurs avis de grève en septembre pour décembre.

à écrit le 31/01/2020 à 15:32
Signaler
les grèves ont beau dos. depuis que Macron a pris le pouvoir, notre économie baisse année après année. La hausse surprise de 2.4% lors de son arrivée n'est pas le fruit de sa politique. Après les gilets jaunes et la hausse des taxes, voilà les manifs...

le 31/01/2020 à 17:10
Signaler
Quelle mauvaise soi ! la taxe d'habitation a baissé, le chômage diminue, les investissements sont au plus haut, les impôts baissent. Et ce malgré les grèves incessantes et des syndicats irresponsables.

le 01/02/2020 à 11:51
Signaler
Je crois qu'on a pas les mêmes chiffres... Le pays ne s'est jamais aussi bien porté! Chômage historiquement bas, investissements massifs... Faut arrêter de s'informer sur facebook sur les sites mélenchonlepenistes!

à écrit le 31/01/2020 à 15:13
Signaler
Quand on connait toutes les incertitudes sur le calcul du PIB (en particulier, sur les paramètres "stock" et "investissement"), 0.1% de différence estimé en spot n'est pas significatif. Toutefois, il est possible que le ralentissement de l'économie m...

à écrit le 31/01/2020 à 13:39
Signaler
Eh oui...quand on met autant de gens dans la rue, quand le mécontentement est aussi élevé et que la France produit hors de France, il ne reste que Lemaire et sa clique qui se félicite.

le 31/01/2020 à 21:30
Signaler
Il n'y a pas grand monde dans la rue : les mobilisations soit disant massives se dégonflent bien vite il me semble. Et le mécontentement est surtout dans les médias. C'est normal : c'est très conservateur, les médias. Voyez la réalité en face : el...

à écrit le 31/01/2020 à 11:32
Signaler
Moralité : les privilégiés de l'emploi à vie n'ont rien à cirer du petit peuple qui rame pour aller travailler, et du manque à gagner des petits commerçants qui crèvent la dalle. Et, bien entendu, c'est la faute à Macron. Pas très joli tout ça. S...

le 31/01/2020 à 14:10
Signaler
donc selon vous, les bons chiffres sont à mettre au crédit de macron et les mauvais chiffres sont de la fautes des autres (les privilégiés de l'emploi à vie) mais qui à mis les gens dans la rue ? qui a fait en sorte que les taux de croissances soi...

à écrit le 31/01/2020 à 11:00
Signaler
Rien à voir la hausse des carburants, du gaz et de l'électricité, ni même du prélèvement à la source qui libérait un peu d'argent pour les derniers mois de l'année...

à écrit le 31/01/2020 à 10:15
Signaler
Nos pays "amis" européens peuvent dire merci à la CGT , l'anti France , qui liquide les ports Français , donne une image désastreuse de la France et ne représente qu'une infime minorité gauchiste de la France , ce sont des délinquants pas des syndica...

le 31/01/2020 à 10:40
Signaler
trop balèze la CGT ! Pour info les USA et la chine ont perdu en 2019 respectivement 0.6% et 0.3% de croissance. Qu'est ce qui vous ferait croire que la France échapperait au mouvement planétaire de recul de la croissance, avec ou sans CGT ?

le 31/01/2020 à 12:52
Signaler
Je vous rappelle que les grèves ont débuté début décembre. Le secteur de la construction est en panne, le secteur automobile idem car nos champions nationaux font construire les voitures qu'ils vendent essentiellement dans l'hexagone dans certains p...

à écrit le 31/01/2020 à 9:59
Signaler
"Les grèves ont plombé la croissance française" La réforme des retraites a plombé la croissance française.

le 31/01/2020 à 10:42
Signaler
C'est la reforme des retraites de Mitterrand et l'absence de reformes successives qui ont plombé la croissance française.

le 31/01/2020 à 14:43
Signaler
N'ete pas Hollande qu'a annule par occasion de son populisme les mesures pris par Sarkozy concernant l'age de retrait?

le 31/01/2020 à 17:04
Signaler
"N'ete pas Hollande qu'a annule par occasion de son populisme les mesures pris par Sarkozy concernant l'age de retrait?" Partiellement seulement. il s'est bien gardé de revenir à la retraite à 60 ans et accessoirement a augmenté le nombre de trimest...

le 31/01/2020 à 17:39
Signaler
T'as raison, j'aurais du mettre ,sans cette réforme des retraites imposée par la commission européenne ( à noter que les belges ont refusé la reforme par point en 2017)la croissance française ne serait pas plombée,faudrait peut-être d'ailleurs leur d...

le 01/02/2020 à 13:43
Signaler
@lachose : dès l'instant où on accorde un avantage fiscal ou social, même si c'est complètement irresponsable et non finançable dans la durée, comme Rocard et Delors l'avaient souligné d'emblée, tout le monde, même dans le camp d'n face, a le droit d...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.