Les régions de France où l'emploi est le plus menacé par la deuxième vague

 |  | 877 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : La Tribune)
FOCUS DATA. Après la chute vertigineuse de l'activité industrielle française - aéronautique et automobile en première ligne - qui a caractérisé le premier confinement, la seconde vague et le nouvel arrêt d'une partie de l'économie frappent davantage de secteurs sur le front de l'emploi. La Tribune a compilé des données sur les destructions de postes et les menaces de suppressions, fournies par l'observatoire Trendeo, depuis le 1er septembre. L'Ile-de-France reste la région la plus touchée. Aussi, le deuxième confinement ébranle des entreprises plus petites, pointe le cabinet.

>> VOIR La carte des régions les plus touchées, après la première vague

Alors que l'emploi a retrouvé des couleurs cet été, avec une hausse de 1,8% du nombre de créations d'emplois au troisième trimestre, le deuxième confinement stoppe net ce regain d'optimisme. En place depuis le 29 octobre pour lutter contre la deuxième vague de l'épidémie, il entraînerait en effet un recul de l'activité de -12% au mois de novembre, selon une enquête de la Banque de France en novembre. Toutefois, le choc est - pour l'instant - moins violent qu'au premier confinement : la perte de PIB atteignait alors -31% sur le seul mois d'avril. Après déjà près de 650.000 emplois détruits au premier semestre selon l'Insee, quel est l'impact de cette deuxième vague sur l'emploi ? Certaines régions résistent-elles mieux à la seconde vague qu'à la première ? Après un premier bilan le 21 septembre, La Tribune fait le point dans un second baromètre.

Premier constat, l'Ile-de-France - qui pèse à elle seule près d'un quart (23%)...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2020 à 21:02 :
l'ile de france et ses 10 millions d'habitants est plus touchee que la creuse
c'est sur

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :