Loi Pacte : l'Assemblée approuve la publication des écarts de salaires

 |   |  411  mots
(Crédits : Reuters)
L'Assemblée nationale a donné son feu vert vendredi à la publication des écarts de salaires dans les grandes entreprises, une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, adoptée dans une version jugée trop limitée par l'opposition de gauche.

Le projet de loi Pacte, examiné en première lecture par les députés, oblige les entreprises cotées à communiquer les écarts entre la rémunération de leurs dirigeants et les salaires moyens de leurs salariés mais aussi médians, ainsi que les évolutions de ces ratios au cours des cinq dernières années.

La rémunération médiane, un indicateur plus pertinent

La rémunération médiane, ajoutée au texte par le gouvernement via un amendement, représente "un indicateur plus pertinent pour comprendre la situation salariale dans les entreprises", a expliqué Delphine Gény-Stephann, secrétaire d'état à l'Economie et aux Finances. Le chef de file du groupe LREM à l'Assemblée Gilles Le Gendre a salué sur Twitter "un bond en avant vers la transparence et contre les rémunérations abusives".

C'est au contraire "un bond sur place", a déploré sur le réseau social Manon Aubry, porte-parole de l'ONG Oxfam. L'amendement du gouvernement donne "l'illusion de la transparence sur les écarts de salaires mais sera inexploitable en pratique", a estimé la représentante de l'ONG, qui préconisait une publication par quartiles - valeurs qui partagent la distribution des salaires en quatre parties égales- pour affiner les informations. Ce que socialistes, communistes et insoumis ont réclamé en vain.

Le gouvernement et les rapporteurs s'y sont opposés, estimant que de telles données étaient "trop invasives" et exposeraient les salariés à des tensions. Cela révélerait des "informations essentielles sur les entreprises qui peuvent porter atteinte à (leur) compétitivité", a affirmé la co-rapporteure thématique Coralie Dubost (LREM).

Un rétropédalage pour l'opposition

L'insoumis Alexis Corbière a dénoncé un "rétropédalage", rappelant que le député Matthieu Orphelin (LREM) avait déposé en commission un amendement en faveur de la médiane mais aussi des quartiles. Cet amendement, qui n'avait finalement pas été défendu, proposait la publication des premier et troisième quartiles qui représentent la rémunération au dessus de laquelle se situent respectivement 75% et 25 % des salariés. Dans un communiqué, M. Orphelin a salué l'ajout de la rémunération médiane et jugé l'analyse des détracteurs du texte, dont Oxfam, "trop pessimiste". "Je leur rappelle que ce thème (la publication des écarts de salaire) n'était initialement pas prévu dans Pacte (et) que leur travail a été utile pour qu'il y soit", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2018 à 17:54 :
Ce gouvernement oserait-il publier les écarts de retraites aussi? Lorsque les français lirons les refaites perçus par les Gendarmes et les Policiers, ils se diront c'est pas possible 'c'est de l'UTOPIE'. Et on va encore laisser cette catégorie avec leur propre statut tranquille?
a écrit le 08/10/2018 à 10:56 :
Inquisition de type soviétique mais, si les députés veulent de la transparence, qu'ils publient leurs rémunérations , primes , salaires, notes de frais et surtout leur système de retraite
si avantageux. Les mêmes députés qui ponctionnent la retraite des autres et donnent des leçons de morale à longueur de temps.
Réponse de le 08/10/2018 à 12:40 :
'Inquisition de type soviétique ', ah bon? Au moins cela mettrait fin à la vaste blague en cours qui proclame: un job un salaire....Visiblement la confiance des salariés ne vous soucie guère.
a écrit le 08/10/2018 à 8:17 :
elle devrait aussi se pencher sur les détournements des aides aux petits salaires au profit des PDG EX AIR FRANCE - RENAULT - ETC
a écrit le 07/10/2018 à 11:38 :
Il n'y a pas l'air d'avoir grand chose de plus que de le bilan social....Depuis longtemps les grandes entreprises diffusent des informations au titre de la transparence salariale. La transparence est surtout sur les bas salaires. Les plus hautes rémunérations sont commodément regroupées en un seul paquet sont sont bien sur exclus tous les avantages, primes et autres....Bref, du vent et du sur place.
a écrit le 07/10/2018 à 11:14 :
Il y a quelque humour pour nos routiers-rentiers de la représentation nationale à légaliser cette mesure, eux qui renâclent à rendre public à leurs électeurs le moindre détail de leurs dépenses dans le cadre de leur mandat; la Chambre alterne le ridicule d'une présence clairsemée à une présence presque nulle; il est vrai que député tient plus du haut fonctionnaire de la République que de la représentation des électeurs.
Réponse de le 08/10/2018 à 11:50 :
En terme de Constitution, un député ne représente pas ses électeurs et sa circonscription, comme on tend à le croire, mais tous les français.

En ça, fainéantise, bidouilles financières et défenses des acquis indus, ils sont bien représentatifs des français.
a écrit le 07/10/2018 à 10:44 :
le navire des riches commence a tanguer ! les plus avertis quitteront ils l embarcation a temps ,? les électeurs ne leur donnent pas crédit
a écrit le 07/10/2018 à 10:06 :
voir l'article La Tribune de décembre dernier :
https://www.latribune.fr/economie/international/ecarts-de-revenus-les-patrons-americains-champions-du-monde-763085.html

cf. aussi article Eurostat d'avril dernier sur les inégalités de revenus :
https://ec.europa.eu/eurostat/web/products-eurostat-news/-/EDN-20180426-1
Réponse de le 08/10/2018 à 7:49 :
@gfx: D'accord! Mais TRUMP peut se vanter d'une croissance du PIB très convenable et d'un taux de chômage à faire pâlir d'envie nos dirigeants, si les statistiques officielles ne mentent pas.
a écrit le 07/10/2018 à 8:16 :
On suppose qu'on prend en compte les salaires chinois , indien, pygmée et autres.
Il y en a marre des interdictions et du voyeurisme, laisser nous vivre.
a écrit le 06/10/2018 à 20:09 :
voir l'article La Tribune du 28 décembre dernier :
https://www.latribune.fr/economie/international/ecarts-de-revenus-les-patrons-americains-champions-du-monde-763085.html

cf. aussi article Eurostat d'avril dernier sur les inégalités de revenus :
https://ec.europa.eu/eurostat/web/products-eurostat-news/-/EDN-20180426-1
a écrit le 06/10/2018 à 17:29 :
ou donc s' arrêtera cette névrose insensée de l, enrichissement effréné des plus riches sur le dos des moins favorisée , ? écart de salaire entre homme et femme a la retraite ou dans les entreprise privée . macron plus crédible qu' il dégage tout ses politiciens

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :