Blanchard et Tirole rapporteurs d'une commission pour penser l'économie mondiale post-épidémie

Climat, inégalités et démographie sont les trois thèmes sur lesquels devront plancher 26 économistes français et internationaux missionnés par le président de la République, et dont le rapport final est attendu pour la fin d'année. Cette nouvelle instance a pour rapporteurs Olivier Blanchard, ancien chef économiste du FMI et le prix Nobel Jean Tirole.

2 mn

Photo d'illustration. La commission comprend parmi ses membres des sommités mondiales comme les prix Nobel Peter Diamond et Paul Krugman.
Photo d'illustration. La commission comprend parmi ses membres des sommités mondiales comme les prix Nobel Peter Diamond et Paul Krugman. (Crédits : Reuters)

Emmanuel Macron installe ce vendredi une commission de 26 économistes français et internationaux qui devra plancher sur trois "grands défis" économiques mondiaux dans le contexte post-coronavirus : le climat, les inégalités et la démographie, a annoncé l'Élysée.

La commission est chargée de "présenter des recommandations pour rendre les politiques économiques plus efficaces" pour répondre à ces trois défis. Elle devra rendre un rapport final en décembre 2020.

Le chef de l'État s'entoure ainsi d'un nouveau conseil d'experts, après le conseil scientifique sur l'épidémie ou des conseils spécialisés, comme le conseil présidentiel sur l'Afrique ou encore le conseil présidentiel des villes.

Cette nouvelle instance, avec pour rapporteurs Olivier Blanchard, ancien chef économiste du FMI et le prix Nobel Jean Tirole, doit être installée lors d'une visioconférence ce vendredi.

"Repenser nos dogmes économiques"

Elle doit répondre au souhait d'Emmanuel Macron de "repenser nos dogmes économiques à l'échelle française, européenne et internationale" dans un cadre qui se trouve désormais "aux limites de la pensée contemporaine", selon l'Élysée.

Sur le climat, les inégalités et la démographie, le chef de l'État estime que "des solutions économiques nouvelles sont nécessaires, à plus forte raison dans des économies frappées par la crise du Covid", explique la présidence.

Lire aussi : Circuits courts, recyclage... 14 solutions consensuelles pour le monde d'après

La commission comprend parmi ses membres des sommités mondiales comme les prix Nobel Peter Diamond et Paul Krugman, l'ancien vice-président de la Banque mondiale et spécialiste de l'économie du climat Nicholas Stern et l'ex-conseillère économique de Bill Clinton et spécialiste des inégalités Laura Tyson.

Y figurent également Jean Pisani-Ferry et Philippe Aghion, deux proches d'Emmanuel Macron, ainsi que l'ancien secrétaire au Trésor américain Lawrence Summers, l'économiste en chef de l'OCDE Laurence Boone et le Français Daniel Cohen.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 31/05/2020 à 12:58
Signaler
une commission pour repenser l'économie mondiale , rien que ça . Blanchard ,Tirole ,Aghion , Pisani-Ferry , Cohen , des économistes distingués qui n'ont jamais été entrepreneurs ou même cadres actifs dans le secteur concurrentiel vont pouvoir continu...

à écrit le 31/05/2020 à 10:55
Signaler
ne croyez vous pas que les Français en ont ras le bol de ces économistes qui depuis 40 ans ont participé a la faillite de la France et avec cela le président vas nomme a la cour des comptes le pire ministres de l'économie que la France ait connue ...

à écrit le 31/05/2020 à 8:31
Signaler
Une fois de plus, ma contribution n'est pas passé donc je répète. Encore une Commission. Cela fait bien et cela montre que la France fait quelque chose... Comme d'habitude, ils vont sortir un beau rapport qui ira direct à la poubelle. Cordialem...

à écrit le 30/05/2020 à 19:27
Signaler
On en a marre de tous ces colloques, ces réunions tuperwarre, ces grands débats, ces conférences, ces comités, ces commissions, ces congrès et ces assises dont le gouvernement fait un usage démentiel depuis trois ans. Ça blablate, ça rapporte, ça ...

le 31/05/2020 à 10:51
Signaler
Que voulez vous dans notre pays on a beaucoup trop de "penseurs", mais peu d'intellectuels et beaucoup trop de c..

à écrit le 30/05/2020 à 11:32
Signaler
Encore une commission qui ne débouchera sur rien à part des frais en plus. Que ceux qui ont des supers idées le disent, il n'y a pas besoin d'une commission pour cela..

à écrit le 30/05/2020 à 9:37
Signaler
que l'europe commence sa mutation 1 une fiscalité unique 2 que les banques soit considéré comme toute autres entreprise comme la plupart sont hors control la finance ne peut être régulé le cas de la deutsche Bank est la preuve de cette manipula...

à écrit le 30/05/2020 à 8:18
Signaler
Doit on se cacher la face ou en dissimuler le but? Le "rapport" sera naturellement dans les pas de la construction européenne sans remise en question du dogme qui dirige son administration, des réformes sont donc a prévoir, mais il n'est pas questio...

à écrit le 29/05/2020 à 23:28
Signaler
Ds tte cette belle brochette de penseurs économiques à la sauce anglo saxonne, on trouve une perle rare, chantre de la dérégulation financière et promoteur de la mondialisation sauvage en la personne de Lawrence Summers, ancien secrétaire au trésor s...

à écrit le 29/05/2020 à 18:22
Signaler
Le "rapport" sera naturellement dans les pas de la construction européenne sans remise en question du dogme qui dirige son administration, des réformes sont donc a prévoir, mais il n'est pas question d'adaptation pour chacun mais d'uniformisation!

à écrit le 29/05/2020 à 18:04
Signaler
Pas besoin de lire l'article pour sentir que certain ont "un crâne qui gonfle"! "Appréhender l'économie mondiale après la pandémie" aurait été un titre plus intéressent!

à écrit le 29/05/2020 à 17:57
Signaler
Pendant ce temps : Évoqué régulièrement en France, il existe désormais de l'autre côté des Pyrénées. « Un nouveau droit social est né aujourd'hui en Espagne », s'est félicité Pablo Iglesias, vice-président du gouvernement et dirigeant du Parti de ...

le 30/05/2020 à 12:14
Signaler
ça existe déjà et ça s'appelle le RSA.Pas sur concernant l'Espagne qui a une économie souterraine importante que ce soit une bonne chose.On dépense ainsi l'argent qu'on n'a pas avec un effet cliquet (impossible de revenir en aride) et on favorise le ...

le 30/05/2020 à 14:02
Signaler
Croyez vous sincèrement qu'en France une famille peut vivre avec 1015 euros mensuels ? Et a fortiori une personne seule avec 462 euros ? Quand vous avez payé les dépenses incompréhensibles, il ne vous reste plus rien.... mais vraiment plus rien pour ...

le 30/05/2020 à 22:24
Signaler
Comme indiqué par maribel, c'est beaucoup plus proche du RSA français que d'un revenu minimum inconditionnel. - Il est réserve aux personnes entre 23 et 65 ans. - Il est calculé en prenant en compte les revenu DU FOYER. Ce qui veut dire que si vo...

à écrit le 29/05/2020 à 17:36
Signaler
Tiens, Piketty et la nvelle Nobel d'économie Esther Duflo, spécialistes de la montée des inégalités ou de la lutte contre la pauvreté ds notre meilleur des mondes, ne st pas cités... Il est vrai que ts les 2 st favorables à une taxation supplémentai...

le 29/05/2020 à 23:53
Signaler
La pensée unique de ce pays , c'est dépenser sans compter et ensuite taxer. Cela fait 40 ans qu'à chaque problème rencontré, nous ne savons faire qu'une chose : TAXER. Est-ce que toutes ces taxes et surtaxes ont réglé les problèmes ? Factuellement , ...

à écrit le 29/05/2020 à 16:37
Signaler
C'est sûr que ces 2 là vont repenser les dogmes économiques. Rassurez-moi : on est bien dans une revue humoristique ? Si GALILEE les avait attendus pour faire cessez les dogmes, on en serait toujours à la Terre est plate, et le Soleil tourne auto...

à écrit le 29/05/2020 à 14:45
Signaler
P. Aghion, l'adorateur de Schumpeter et sa theorie de destruction creatrice. On casse les entreprises (peut importe les consequences sociales) il en ressortira des entreprises plus efficaces .... J.Tirole le grand champion du marché... Tout doit être...

à écrit le 29/05/2020 à 14:30
Signaler
Une excellente initiative avec à l'évidence des personnes de hautes qualités. La politique de conciliation (autrefois dénommée "dialogue social") entre le gouvernement, et des forces autres soit-disant représentant la société civile (syndicats, ONG, ...

à écrit le 29/05/2020 à 13:28
Signaler
Ben alors, il n'y a pas d'alternative ou bien finalement il y en a ? Faudrait savoir !

à écrit le 29/05/2020 à 11:58
Signaler
le trait principal du progressisme.... gouvernance par les expert et la science....le Président ne pense pas par lui-même....c 'est un pur disque dur d ordinateur, totalement hors sol... il est arrivé au pouvoir avec un logiciel de la fin des années...

à écrit le 29/05/2020 à 11:39
Signaler
Pourquoi mondiale? L'intergalactique en se focalisant dans un premier temps sur notre dimension ce serait bien mieux, n'oublions pas que de nos jours tout est imbriqué. Bon, prendre des insiders du passé pour penser l'avenir....Les économistes son...

à écrit le 29/05/2020 à 11:35
Signaler
Toujours les mêmes personnes donc les mêmes politiques ... ça va coûtez cher pour finalement suivre les mêmes politiques en pires ? Vous pariez?

à écrit le 29/05/2020 à 11:33
Signaler
Jean-Pisani -Ferry , mauvais signe pour les retraités , c'est un fan de la CSG redistributive. Macron a déjà attaqué les pensions, il semble qu'il veuille récidiver.

le 29/05/2020 à 11:56
Signaler
De toute façon, sans pétrole, l'économie va s'effondrer et les retraites avec.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.