Martinez (CGT) vent debout contre le FN

 |   |  376  mots
Le Front national, c'est un parti raciste, xénophobe, anti-femmes et anti-salariés parce que c'est un parti aussi libéral, a estimé le leader syndical.
"Le Front national, c'est un parti raciste, xénophobe, anti-femmes et anti-salariés parce que c'est un parti aussi libéral", a estimé le leader syndical. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Le secrétaire général de la confédération a insisté lundi sur son "profond désaccord" avec les organisations CGT, FSU et SUD qui appellent "à battre les deux candidats", en rappelant que le mot d'ordre de la CGT était "pas une voix pour Marine Le Pen". Il a toutefois refusé de dire pour qui il voterait le 7 mai.

Emmanuel Macron ou Marine le Pen, "ce n'est pas la même chose". Interrogé lundi 1er mai par Europe 1 sur la position de certains syndicats de la CGT qui appellent à battre les deux candidats à la présidentielle, Philippe Martinez, secrétaire général de la confédération, s'est dit lundi "en profond désaccord".

"Le Front national, c'est un parti raciste, xénophobe, anti-femmes et anti-salariés parce que c'est un parti aussi libéral", a estimé le leader syndical.

Marine Le Pen au second tour, "c'est une catastrophe"

Alors que leurs centrales respectives ont appelé à "battre le FN", des organisations CGT, FSU et SUD appellent "à battre les deux candidats". Réunies au sein d'un collectif fraîchement créé ("Front social"), elles défileront place de la République à partir de 14h30, aux côtés des centrales nationales CGT, FO, Solidaires et FSU, mais avec un slogan distinct: "Peste ou choléra, on n'en veut pas". Environ 70 organisations sont réunies au sein du Front social, dont de nombreux syndicats SUD et CGT d'entreprises ou structures locales (CGT Goodyear, CGT Info'Com, SUD PTT...), ainsi que des syndicats FSU, le NPA, des collectifs et associations comme le DAL (Droit au logement).

"Je suis en profond désaccord" avec ce slogan, a réagi Philippe Martinez.

Le syndicaliste a rappelé que le mot d'ordre de la CGT était "pas une voix pour Marine Le Pen", mais refusé de dire pour qui il voterait le 7 mai. Pour lui, Marine Le Pen au second tour, "c'est une catastrophe".

Le secrétaire général de FO refuse de "culpabiliser les électeurs"

De son côté, le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, a réitéré lundi sur Franceinfo son refus de donner une consigne de vote à ses adhérents.

"Je ne veux pas culpabiliser les électeurs quels qu'ils soient, on n'est pas des directeurs de conscience", a-t-il expliqué.

Jean-Claude Mailly n'a pas voulu, lui non plus, dire pour qui il voterait, mais entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, "je ne mets pas un signe égal, bien entendu", a-t-il déclaré. Il a rappelé que la banderole de tête de la manifestation serait "contre les reculs sociaux, terreau de l'extrême droite".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2017 à 3:44 :
Oui, les arbres vont monter jusqu'au ciel et les taupes vont creuser jusqu'en Australie.
a écrit le 04/05/2017 à 2:28 :
Manifestement à la CGT, on n'a pas compris que Macron veut la mort des syndicats. Il semblerait qu'il y ait un accord identique entre eux et Macron du même style que celui que les syndicats ont signé avec Pompidou. On a vu ce que cela a donné. En outre Martinez semble ne pas savoir que 45 % des ouvriers votent FN. Et que le FN se rapproche de Mélenchon pour être les mêmes électeurs, les travailleurs.
a écrit le 02/05/2017 à 16:39 :
Des enseignants en charge de former des citoyens critiques et ouverts sur le monde et qui mettent le signe également entre le parti de la haine et un candidat attaché aux institutions démocratiques? Honte à Eux!
a écrit le 02/05/2017 à 15:45 :
Après la "droite la plus bête du monde", voici "les syndicats les plus nuls du monde". Pour Mr Martinez, la lutte contre le FN est "dans les gênes" de la CGT. Parce que, à la CGT, on ne réfléchit plus : on agit et on vote "conformément à ses gênes". A ces grands démocrates il ne viendrait même pas à l'idée qu'on ait pu voter Mitterand en 1981, Hollande en 2012 et qu'on regarde les programmes en 2017 pour constater que celui du FN est mille fois plus social que celui de Macron. Qu'à cela ne tienne, en considération des gênes, la CGT (sans le dire), la CFDT (en l'assumant) appelleront à voter contre le FN pour Macron, le candidat de l'oligarchie financière qui va leur mettre la pilule bien profond par voie d'ordonnances. Bravo les dirigeants syndicaux, si Macron voulait de solides alliés, c'est chez vous qu'il irait les chercher. Vous n'avez pas un peu honte quand même de tant de bêtise ?
a écrit le 02/05/2017 à 10:07 :
La CGT prend rarement position, mais là on se trompe d'adversaire,et de combat. On peut avoir de profonds désaccords et les exprimer soit dans la rue ou par la "négo" mais entre un programme social libéral et un programme dirigiste voire carrément facho, il n'y a pas photo. Mais dans leur interminable culture de luttes de classes , les syndicats durs voire la France Insoumise de Mélanchon préfèrent le bordel de l'indécision au calme relatif du conflit pondéré des idées et des propositions.
a écrit le 02/05/2017 à 10:02 :
Si Marine Le Pen est élue, le soleil ne se lévera plus, ce sera la nuit tout le temps, les arbres ne survivront pas, les fleurs n'écloront plus, les riviéres cesseront de couler et s'assécheront, les lacs vont s'évaporer, les mers se figer, l'être humain ne survivra pas...Ce sera la fin du monde. Alors dimanche on vous en supplie, votez pour Manu lui seul peut nous sauver.
a écrit le 02/05/2017 à 9:25 :
il aurait ete etonnant que la cgt donne un mot d'ordre et soit d'accord elle nous a tellement habitué depuis des annees a tout refuser en dehors de toujours plus on voit bien ou cela mene fermeture d'usines plus de chomeurs donc plus d'idemnites (moins d'argent dans les caisses) de la formation qui ne sert a rien mais qui remplis les caisses des syndicats moins travailler et plus de retraités et donc plus de retraites a payer et moins d'argent dans les caisses
il serait temps que les syndicats vivent sur les cotisations des adherents et pas sur les subventions versées gracement par l'état ( ou est le soit disant compromis et dialogue social!!!!!!)
a écrit le 01/05/2017 à 22:12 :
Si le Front national applique son projet, il y aura une chute de la production industrielle, un rétrécissement de l’économie et davantage de chômage.
Les usines fermeront une à une, faute de possibilité d’exporter. - 17 milliards de hausse des prélèvements obligatoires pour tous les ménages
- Les premières victimes de Marine Le Pen seront les ouvriers, les artisans, les commerçants, les agriculteurs et les petits patrons. Les perdants de la mondialisation le seront encore davantage. - 213 milliards € de dépenses supplémentaires en 2022. Avec un déficit de 2200 milliards € aujourd'hui cela va faire mal

- Si MARINE LE PEN est élue c'est cela que vous aurez.Si vous ne votez pas et que par malheur elle est élue,vous mangerez des pommes de terre ou des pâtes tous les jours . Je ne conçoit pas la vie comme cela,ni pour moi ni pour les jeunes générations qui méritent autre chose, d'autres espoirs
Réponse de le 02/05/2017 à 8:50 :
Pas très joli d'attiser la peur, avec la gauche de Hollande,il y a longtemps que nous ne mangeons plus de viande, faute de moyens.
Nous sommes des retraités pauvres dont il a volontairement bloqué les retraites pendant 5 ans.
Réponse de le 02/05/2017 à 14:24 :
Quelle ≠ avec Macron ?
Les deux candidats vont, au final, outrageusement continuer de favoriser les plus riches et la finance.

La seule ≠, au final, sera que Macron justifiera son échec en disant qu’il n’est toujours pas allé assez loin dans les réformes pour faire encore pire et essaiera encore de se faire élire sur la peur du FN pour tout argument, tandis que le FN justifiera son échec en la mettant sur le dos des méchants étrangers.
Réponse de le 02/05/2017 à 15:53 :
Vous êtes un plaisantin ou quoi ? "Les usines fermeront les unes après les autres faute de possibilité d'exporter" !!!! Celle-là, c'est vraiment la meilleure de l'année : si "nos usines" ont aujourd'hui des difficultés en matière d'exportation c'est bel et bien car elles doivent faire face à une meilleure compétitivité d'entreprises étrangères, notamment allemandes, favorisées pour ce qui les concernent par une sous-évaluation monétaire grâce à l'euro tel qu'il fonctionne aujourd'hui. Le projet de monnaie commune a justement pour objectif de réintroduire à l'intérieur de la zone euro des taux de change ajustables entre les différents pays membres pour tenir compte de leur spécificités structurelles et mettre fin aux déséquilibres des comptes extérieurs conséquence de la monnaie unique (+ 496 milliards pour l'Allemagne ; - 48 milliards pour la France)
a écrit le 01/05/2017 à 19:37 :
Je ne voie pas ce viennes faire les Syndicats dans les élection présidentielle ..?
Ils devrais resté dans leur activités et de défendre les plus faibles devant les patrons..!!
Car ces dernier ce comportes comme des despotes envers leurs collègues ouvrier ou les employer.. Oui, les syndicats roule en majorité pour leurs Directeurs, employeurs, et patrons.?
Alors ci, ils son contre Marine le Pen, ils sont pour l’Oligarchie et le Nouvel Ordre Mondial.?? Et le pire est à venir... avec E.Marche ou Gréve..
Car le Libéralisme sera comme au 19 éme siècle, les Patron aurons le dernier mot sur les ouvrier et les employer..!! E.Marche = Emmanuelle Macron.
Réponse de le 01/05/2017 à 22:06 :
Je préfère En Marche ! au parti du suicide de le Pen et Dupont Aignan ! Les syndicats aussi visiblement et ils ont raison.
a écrit le 01/05/2017 à 18:25 :
je ne suis pas fn mais macron avec son conseiller attali qui dit que whirpool n est qu une simple anecdote et qu un président, n a pas a s occuper des fermetures de sites, je pense que le régime marxiste est en marche
a écrit le 01/05/2017 à 18:13 :
Mais oui tu vas l'avoir ton Macron ... et l'uberisation des salariés qui va avec
a écrit le 01/05/2017 à 17:31 :
On ne mord pas la main qui te nourrit! On aboie avec les loups!
a écrit le 01/05/2017 à 15:42 :
je suis comme le camarade Martinez: je suis pour tout ce qui est con et contre tout ce qui est pour. c'est simple non. je suis un Normand avec toutes ses dents
a écrit le 01/05/2017 à 15:33 :
Martinez (CGT) vent debout contre le FN

Monsieur MARTINEZ, il est noptoire que vous avez la mémoire courte

le danger avéré c'est Macron alias HollandeValls49-3 qui a déjà fait payé très cher la Loi Elkonneries ;

Les ordonnances annoncées par Macron seront encore plus violentes massivement brutales contre les salariés, Macron l'a annoncé, l'UMP PS UDI EELV Les Verts ont délivré leur allégeance pleine et entière

Monsieur Martinez, distinguez vous des traitres de la CFDT_Medef s'il vous plait, dans l'intérêt des salariés de la France
Réponse de le 01/05/2017 à 18:23 :
Apparemment Martinez est un émule du Macronisme. Pauvre Syndicat, mais a partir de juillet et les ordonnances il commencera peut etre a comprendre !!!!!
a écrit le 01/05/2017 à 15:22 :
Salaire d'un cadre CGT au siège:6000 euros nets par mois(officiellement).Pas besoin d'etre médecin ou trader pour réussir!
a écrit le 01/05/2017 à 14:54 :
Plusieurs dizaines de scientifiques de premier plan dont la médaille d’or du CNRS Claire Voisin et le mathématicien et médaille Field Cédric Villani appellent à «utiliser le vote Macron pour barrer la route au pire» dans un texte reçu par l’AFP lundi. «Intellectuels, professionnels de la culture, de l’enseignement, des sciences et de la création, profondément attachés aux valeurs républicaines et humanistes de pluralisme, de tolérance, de paix, de laïcité et de liberté, nous sommes très inquiets de la situation politique en France au lendemain du premier tour des élections présidentielles», indiquent-ils.
Réponse de le 02/05/2017 à 9:55 :
Tout le monde n’idolâtre pas les scientifiques les vedettes du cinéma de la chanson du sport les dirigeants politiques bref tous ceux qui veulent que nous votions pour Mr Macron..En démocratie le vote reste un outil où la voix du plus humble des sans dents compte pour un comme la voix de toutes vos idoles...
a écrit le 01/05/2017 à 14:26 :
'sur la position de certains syndicats de la CGT '
Ah bon, la CGT est un ensemble de syndicats? C'est nouveau ça.....
Réponse de le 01/05/2017 à 15:06 :
Ben disons que c'est un peu marqué dessus, le "C" devant la plupart des organisation syncales ça veut dire confédération...
Ah oui, du coup faut aussi expliquer "confédération" qui signifie "réunion de fédérations" et fédération qui désigne un groupement de syndicats...
C'est sûr, si maintenant il faut ouvrir le dico et s'instruire un peu pour comprendre les choses ou allons, nous je vous le demande mon brave monsieur...??
Réponse de le 01/05/2017 à 20:16 :
Ben oui, mais ça veut surtout dire Confédération Générale du Travail et il s'agit d'un syndicat pas d'une bande de joyeux drilles décidant chacun dans son coin de ce qu'il va faire....Il y a un syndicat CGT et des délégations syndicales, nuance. C'est sûr, si maintenant il faut réfléchir avant de l'ouvrir où allons, nous je vous le demande mon brave monsieur...??
a écrit le 01/05/2017 à 13:56 :
Rappelez-vous combien coûtent les syndicats à l'état, donc aux contribuables, pour des éructations pareilles. Au moins 4 milliards/an
Réponse de le 01/05/2017 à 18:52 :
Rappelez-vous ce que cela coûte de ne pas avoir de syndicat ...( n'hésitez pas à ouvrir un livre d'histoire)
Réponse de le 01/05/2017 à 18:55 :
Rappelez-vous ce que cela coûte de ne pas avoir de syndicat ...( n'hésitez pas à ouvrir un livre d'histoire)
Réponse de le 01/05/2017 à 22:24 :
appremment vous êtes resté comme la cgt au 9e siècle, évouez, et voyez en lisant les journaux d'AUJOURD'HUi et non les vieux bouqins de veiille histoire le mal de la cgt et les fermetures que sa position archaique, rétrograde, sectaire, viloente a engendré. a interdire pour le bien des ouvriers.....
a écrit le 01/05/2017 à 13:46 :
France fracturée par le PS. France touchée par la haine syndicale. France, pays de misérables et de miséreux, aux mains des puissances du diable...le socialisme bobo, maitre du fric, de l'inhumanité et de la decadence.
a écrit le 01/05/2017 à 13:02 :
MLP l'a dit plusieurs fois, elle interdira les manifestations dans le cadre de l'état d'urgence.
Bravo à Mr Martinez de ne pas jouer l'idiot utile du FN et de sa horde de politicards corrompus qui bavent devant la soupe.
Réponse de le 01/05/2017 à 13:22 :
Martinez comme les autre est européïste et pour cause, il est payé par le mécanisme du CES et comme l' analyse l' UPR ....

C' est un peu comme attendre de Le Pen et Mélanchon qui prennent 15 00 mensuels s' ils veulent sortir de l' UE !

On m' a longtemps pris pour une banane, mais j' ai décidé de changer qd j' ai changé de lectures.

https://www.upr.fr/actualite/europe/lupr-salue-memoire-robert-crow-appelle-les-syndicalistes-francais-sinspirer-combat
a écrit le 01/05/2017 à 12:59 :
les dirigeants syndicalistes
sont en route pour rembourser
les avantages personnel aupres du medef et des politiques
qui ont vendu le pays
ils se refuse de voir que m macron est le pire
pour tous les salaries
vu que m veut gouverner par ordonnace et tenir a l'ecard tous les elus
attention il y aura des explications a fournir
a écrit le 01/05/2017 à 12:57 :
ce cgtiste est exactement dans la lignée des fn, à savoir, cerveau bridé, violence permanente et utilité nulle. Une différence toutefois, lui et sa bande de joyeux drilles (hips) ne représentent que 2 à 3% du monde du travail (travail bouhh vilain mot pour ce terroriste) alors que le pen c'est 20% des Français (hélas).
Réponse de le 01/05/2017 à 14:51 :
2 à 3%?? Quels sont vos chiffres? De plus, vous comparez un nombre de syndiqués (7 à 8% dans le privé, beaucoup plus dans le public) à une audience (le nombre d'électeurs).
Pour éviter ce qui pourrait s'apparenter à de la manipulation, il aurait fallu comparer le nombre d'adhérent dans les syndicats (environ 3 millions de salariés sur 23 millions d'actifs, hors représentations patronales) à celui des partis politique (environ 3 millions aussi mais sur 50 millions en âge de s'encarter), et de poursuivre sur les audiences de chacun.
Mais c'est vrai qu'à ce petit jeu de réflexion intellectuelle on a vite fait de relativiser l'importance des uns et des autres, et surtout de se poser la question de la réelle représentativité de nos politiques et du fait démocratique dans nos elepctions politiques.
Dans les élections professionnelles, qui sont discutable, il y a quorum, proportionnalité, et seuils de représentativité, autant d'éléments qui bouleverseraient en profondeur notre paysage politique s'ils étaient appliqués à tous les suffrages.
Donc avant de dénoncer les cerveaux bridés de tout bord il serait bon d'ouvrir le sien, car je suis d'accord avec vous sur un point, l'ignorance conduit à la violence...
a écrit le 01/05/2017 à 12:55 :
Un peu de discernement et de sens des responsabilités !

M Martinez, en tant qu’homme responsable, assume ses valeurs et ses choix et c’est tout à son honneur. Il est bon de rappeler qu’un parti d’extrême droite ce n’est pas pareil qu’un parti centriste, aussi libéral soit il. Et encore, ils n’ont pas bien lu le programme de F. Fillon…
Tout cela ne mène nulle part, beaucoup le savent dont M. Martinez, qui essaye de ramener un peu de discernement dans ce climat de confusion et de colère. Un amalgame dans lequel piochent les populistes et les opportunistes pour monter les gens les uns contre les autres et pour instaurer un climat de haine.
On n’en est même plus à l’argumentaire rationnel ou raisonnable, mais dans une espèce de rancœur ou d’esprit de vengeance. Contre quoi ? l’Europe, les diplômés, l’économie de marché, la concurrence, le cac40, les classes moyennes qui travaillent et qui réussissent, les élites qui essayent de maintenir un système de protection sociale et d’administration parmi les plus coûteux d’Europe, … Contre tout et son contraire.
Ce qui est pardonné à des repris de justice, ne le serait pas à des premiers de la classe, sous prétexte qu’ils on fait l’ENA et qu’ils savent travailler et entreprendre ?
Il est facile de voter extrême, encore faudrait il pouvoir en assumer les conséquences et proposer un avenir aux Français, grâce à un programme intelligent.

Si on en est arrivés là, c’est que beaucoup des repères qui constituent les fondements d’une société, sont perdus ou mis de côté.

Qui aurait pu croire que l’on allait assister à cette amnésie ou de complaisance vis-à-vis de groupuscules fascisants, qui risquent d’hypothéquer non seulement l’avenir du pays mais aussi celui de la génération future.
Ce n’est pas qu’une question de débat d’idées ou de programmes, c’est aussi une question de liberté et de démocratie.
Réponse de le 01/05/2017 à 21:07 :
Le rôle d'un syndicat est la défense des travailleurs et rien d'autre. Et il y a fort à faire. Je regrette cette politisation qui ne date pas d'aujourd'hui mais qui dans le cas de la CGT commence sérieusement à me poser problème en tant que syndiqué CGT et apolitique. La Charte d'Amiens, référence de la CGT, prône l'apolitisme. Il serait bon que la CGT s'en souvienne.
Aujourd'hui un travailleur ayant sa carte au FN ou à tout le moins des sympathies pour ce parti ne peut pas adhérer à la CGT, en tout cas c'est ce qui est demandé par l'Union Départementale dont ma section dépend. Ce n'est pas ma conception de la défense des salariés, ni celle de la liberté. Quant à la démocratie...remember le référendum de 2005!
a écrit le 01/05/2017 à 12:07 :
Normal, les syndicats sont payés par Bruxelles via le mécanisme du CES !
https://upr74.wordpress.com/2013/03/12/syndicats-jaunes/
Réponse de le 01/05/2017 à 14:25 :
'Normal, les syndicats sont payés par Bruxelles via le mécanisme du CES !
https://upr74.wordpress.com/2013/03/12/syndicats-jaunes/ '
1/ l'article en question ne contient aucune donnée chiffrée, juste des affirmations.
2/ contrairement à ce qui est dit dans l'article en référence, nombre de syndicats cités ne soutiennent pas les réformes évoquées.
3/ si vous voulez un syndicalisme fort et libre, rendez l'adhésion à un syndicat obligatoire comme cela se passe dans de nombreux pays.
4/ si vous croyez à une égalité de dialogue entre un travailleur isolé et un patron vous croyez certainement que oui-oui va venir tondre votre pelouse....
Réponse de le 01/05/2017 à 14:54 :
Et les bisounours semer des fleurs...
a écrit le 01/05/2017 à 11:53 :
Il va falloir qu'il garde des forces en cas de victoire de Macron qui veut chambouler ,le droit du travail et revoir les indemnisations chômage. Hollande, c'était de la rigolade.
a écrit le 01/05/2017 à 11:48 :
Rien d'étonnant à ce que le Martinez voit rouge !! c'est comme ça que son grand copain a obtenu une sacrée planque , surtout bien rémunéré en appelant à voter Holand . C'es thibeau ça ? même si un syndicat doit être neutre , l'appât du gain permet sans honneur , de s'asseoir sur le respect de soi !!
a écrit le 01/05/2017 à 11:42 :
Ça fait trop longtemps que les particuliers et les entreprises n'ont pas contacté leurs assureurs après un défilé contre la casse des services publics, de la finance, du nucléaire, de la salade en sachet, des poulets élevés en batterie...
a écrit le 01/05/2017 à 11:36 :
Les syndicats de nos jours sont une branche des partis politiques et ne repésentent donc plus grand chose, si ce n'est leur parti :-)
a écrit le 01/05/2017 à 11:25 :
Et pour les salariés de Whirlpool, il propose quoi ? C'est peut-être ça plutôt, son job, s'occuper du travail des salariés davantage que de leur façon de voter.
Réponse de le 01/05/2017 à 14:39 :
Je te signale, Britannicus, que la CGT est un syndicat présent dans l'usine Whirpool et même bien représenté!! Ce sont des militants et salariés du groupe qui se battent jour après jour auprès de leurs collègues d'atelier ou de service. Qui es tu, toi, pour juger l'action d'un militant syndical? Sais tu que bon nombre d'entre eux disent au revoir à leur carrière à partir du moment où ils sont délégués du personnel et surtout délégués de la CGT. Alors, est-ce que tu serais prêt, toi, à sacrifier ta carrière pour les autres? Dans une société où l'individalisme est roi, heureusement qu'il y a encore des structures collectives comme la CGT pour défendre les humbles.
PIOU
Réponse de le 01/05/2017 à 16:12 :
@Piou : Qui je suis ? Un citoyen français qui ne se laisse pas impressionné par ceux qui prétendent sacrifier leur carrière pour les autres alors qu'ils vivent trop souvent à leurs crochets. Si la CGT prétend agir pour Whirlpool et ses salariés, on va vite le voir. Parce que là, elle vient manifestement de les abandonner, en donnant des mots d'ordre politiques qui n'ont rien à voir avec le syndicalisme, et qui en plus sont gravement contreproductifs pour Whirlpool : en ne faisant aucune distinction entre ceux qui soutiennent la mondialisation, cause des déboires de l'usine, et ceux qui lutent contre. Il faudrait que la CGT se souviennent de ses adhérents, camarade !
a écrit le 01/05/2017 à 11:20 :
Le constat que font tristement les francais est que l on a, qu ils ont, donne du credit par le passe a tous ces personnages outranciers formant cartel pour ne pas dire mafia afin de les plumer. Le discredit deteint a grande vitesse sur le pretedant deja auto proclame President qui s irrite de la seule presence de Marine Le Pen comme si aucune resistance ne pouvait avoir lieu. Il fait bien partie de la bande des depouilleurs en action, les francais aujourd hui l admettent. Auront ils la force morale de se detacher de ces anciens gourous de pacotille ?
a écrit le 01/05/2017 à 11:12 :
Ne pourrait-on pas l'enfermer ?
A Cayenne par exemple.
La cgt est depassee. Exit.
a écrit le 01/05/2017 à 11:09 :
Comment peut-on avoir été
Contre la loi travail et ensuite inciter les gens a voter pour ceux qui l ont créé
a écrit le 01/05/2017 à 10:28 :
La branche syndicale de l'oligarchie, le sommet de la hiérarchie donc, a parlé.

3 points de plus pour le pen...
a écrit le 01/05/2017 à 10:17 :
j avais dit qu ils feraient tous allegeance a macron :melenchon est MEME pres a devenir sont premier ministre,,????? le programme de macron est un reprise en mains du patronnat sur le monde du travail et des droits sociaux derriere macron il y a le monde de la finance; MOI JE CONTINUE A FAIRE CONFIANCE AUX JEUNES QUI MANIFESTENT POUR LE NI LEPEN NI MACRON???/// VERITE///
a écrit le 01/05/2017 à 10:04 :
Les syndicats tout le temps du côté du manche à qui ils doivent leur existence , cela veut dire qu'ils s'apprêtent à brader vos droits dans de futurs négociations notamment le droit du travail .
a écrit le 01/05/2017 à 9:44 :
Pitoyable.....
Des gens qui combattent normalement tous ce que MACRON represente.
a écrit le 01/05/2017 à 9:33 :
et les manifestants au venezuela, il en pense quoi, hein?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :