Municipales : la succession de Griveaux, un casse-tête pour LREM

 |   |  400  mots
(Crédits : Reuters)
Le désistement de celui qui figurait en troisième position dans les sondages en vue des élections municipales dans la capitale - derrière la maire sortante Anne Hidalgo (PS) et l'actuelle maire du VIIe arrondissement Rachida Dati (LR) - n'a pas entamé la volonté de LaRem de partir à l'assaut de l'Hôtel de Ville.

"Notre responsabilité collective c'est de continuer à porter ce projet", a déclaré à la presse le délégué général de LaRem, Stanislas Guerini, à l'issue d'une réunion dans le QG de campagne du désormais ex-candidat.

Villani se dit ouvert à tous

Des cadres du parti présidentiel se sont à nouveau réunis vendredi après-midi pour réfléchir à la suite de la campagne, certains responsables de LaRem déclarant que le choix d'une éventuelle nouvelle tête de liste n'interviendrait pas avant la fin du week-end. Cédric Villani a laissé entendre qu'il pourrait reprendre le flambeau malgré son exclusion récente de LaRem.

"Mon projet reste bien sûr ouvert à toutes celles et à tous ceux qui souhaitent l'alternance à Paris sur la base des valeurs progressistes et écologistes que je défends", a-t-il dit en réponse à une question sur une éventuelle fusion de sa liste et de celle de LaRem.

Au-delà des remerciements et de l'appui affichés au sein de sa formation, Benjamin Griveaux a également reçu le soutien de personnalités politiques de tous bords, dont ses adversaires en vue du scrutin des 15 et 22 mars prochain.

Cédric Villani a fait part dans un tweet de son soutien "plein et entier" à Benjamin Griveaux et à sa famille, qualifiant la diffusion de la vidéo de "menace grave pour notre démocratie". De son côté, Anne Hidalgo a "pr(is) acte" du retrait de son adversaire et appelé dans un communiqué "au respect de la vie privée et au respect des personnes".

Disciple de Strauss-Kahn

Agé de 42 ans, père de trois enfants, Benjamin Griveaux, ancien disciple de Dominique Strauss-Kahn et qui fut secrétaire d'Etat au ministère de l'Economie et des Finances puis porte-parole du gouvernement au début du quinquennat d'Emmanuel Macron, ne fait pas l'unanimité, y compris au sein de son propre camp.

A la veille de son entrée en campagne sous le slogan "Paris ensemble avec Benjamin", l'hebdomadaire Le Point avait publié des propos insultants ("abrutis"), voire orduriers ("fils de p...") qu'il avait tenus au sujet de ses adversaires dans un cadre en principe privé. Ses dernières propositions dans le cadre de la bataille pour la mairie de Paris ont fait l'objet de nombreuses railleries sur les réseaux sociaux, notamment celle de déplacer la Gare de l'Est pour "créer un Central Park" parisien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2020 à 22:42 :
Si la réforme des retraites passe, LREM et Macron seront complètement grillés pour 2022, ce qui a sans doute de quoi faire réfléchir les plus prudents car les problèmes vont pleuvoir dès qu'ils auront "quitté le château" à l'instar des problèmes judiciaires qui se sont abattus (certains diront fort opportunément) sur la tête des politiciens de "l'ancien monde".
Les membres de LREM sont jeunes et les traversées de désert politique sont parfois très longues...
a écrit le 16/02/2020 à 15:42 :
Cette affaire Griveaux met en évidence le très grand trouble physchiatrique qui règne dans les rangs LREM.

Marlène CHIAPPA et les Ministres du Gouvernement PHILIPPE Edouard luttent contre les abus sexuels, contre les les violences morales faites aux femmes, contre la pornographie dans les coures d'écoles primaires,

bref

et en même temps ... le Ministre Griveaux devenu candidat à la Mairie de la Capitale PARIS

adresse des photos de masturbation à une jeune femme ...

en même temps qu'il est marié avec des enfants ...!

Madame BUSIN devrait désigner des psychiatres pour osculter les autres membres du gouvernement,...
a écrit le 16/02/2020 à 15:41 :
La République En Marche se prend les pieds dans le tapis..et loupe des marches !!!
Ah Ah Ah Ah Ah !!! :D

La LREM, toujours favorable à l'accueil des "réfugiés politiques" ???
Ah Ah Ah Ah Ah !!! :D
a écrit le 16/02/2020 à 15:07 :
Cette histoire est incompréhensible, au contraire cet événement dévoilé est signe d’excellente santé et récemment recommandé sur une chaine de tv publique par un médecin urologue conseillant le dynamisme sexuelle. C'est à la fois intime et bon pour la santé, franchement ou est le problème ?
Réponse de le 16/02/2020 à 17:32 :
Oui certains ont bien remarqué une disposition des amidales pas très courante .Mais enfin
a écrit le 16/02/2020 à 13:47 :
Prêt à reprendre le flambeau... Quelle surprise. Ils sont tous prêts à tout, avec le "sens du devoir" pour des places aussi "ingrates"..allez encore un exemple de plus. Aucune moralité, juste la rapacité. Ce sont ces gens là qui mettent le pays à plat, et qui nous font la morale. Ca va durer encore longtemps ces c...
a écrit le 16/02/2020 à 12:40 :
avec DSK : les queutards…...
Réponse de le 16/02/2020 à 13:36 :
le problème pour les LaREM, c'est de pérenniser les parties fines entre l'Elysée et Matignon, parties de masturbations intellectuelles et plus lorsqu'affinités....
a écrit le 16/02/2020 à 11:36 :
Je ne vois pas où est le pb, pourquoi tant de réunion d'urgence pour seulement trouver un simple successeur alors que depuis plusieurs années de grève aucune réunion d'urgence n'a trouvé de solution au moindre pb !
Là suffit juste de "désigner" le premier ministre pour ce poste ! Même si a mon sens "désigné" terme employé par votre parti me semble honteux, on est pas maire par désignation mais par volonté !!!
a écrit le 16/02/2020 à 10:01 :
Le numero 2 de la liste griveaux doit l avoir saumatre ! Encore de la pseudo politique mais vrai show biz. Le programme (delirant) est bien porté par les militants ; la personnalisation montre bien ses limites pourquoi ne pas nommer ce numero 2 dont personne ne parle ni du fond du prog. Et puis paris n est pas la france, les memes luttes de clans à lyon les dissidents ne faisant aucune ref à larem pour berner les electeurs ?
a écrit le 16/02/2020 à 9:19 :
LaREM cherche un substitut à Griveaux,

yen a un qui est désoeuvré, DSK peut faire l'affaire dans le club !!! il est célèbre, économiste, adepte des pratiques courantes ches LaREM ...
a écrit le 16/02/2020 à 9:02 :
les bons cote de la mondialisation
oui nos dirigeants souhaite la mondialisation pour renvoyer les demandes d'augmentation des salaries a comparer au pays des plus pauvre
et lorsque cette mondialisation horrible se manifeste a leur sujet la le discourt devient tout autre
a écrit le 16/02/2020 à 8:09 :
C'est le moment d'etre audacieux et inventifs:alliance avec la liste Hidalgo,adhésion de Hidalgo a LREM,et voila comment on remporte les élections au nez et a la barbe des maitres-chanteurs soviétiques!
a écrit le 16/02/2020 à 0:03 :
On n'a pas vu Benjamin à la soirée "adopte une migrante !"

Il n'a plus envie ?
a écrit le 15/02/2020 à 22:22 :
Je pense que le slogan de la ville de Bezons est a mon avis le meilleur !
En plus se sont des amis!

«Bezons de toutes nos forces»
a écrit le 15/02/2020 à 20:35 :
Ben .. il suffit de traversé a dit Jupiter il n y a personne qui ose traverser pour aller bosser a la Marie de Paris chez Larem ? Peur de se faire ecraser?
a écrit le 15/02/2020 à 19:25 :
Disciple de DSK ? Tout est dit.
Réponse de le 15/02/2020 à 22:24 :
Et il est ou dodo la saumure?
a écrit le 15/02/2020 à 19:08 :
Je suis curieuse , il parait qui il y a une suite! enfin vous savez ce que j'en dit .
a écrit le 15/02/2020 à 16:18 :
la succession de Griveaux, un casse-tête pour LREM

n'est pas un problème, sa succession va bientôt sortir entre l'Elysée et Matignon,

il y a plusieurs bouches d'égouts sur le parcours, il suffit de veiller sur les couvercles pour voir quelle tête va sortir ....
Réponse de le 15/02/2020 à 16:25 :
tres bon commentaire.je valide à 100%
a écrit le 15/02/2020 à 14:27 :
Mounir fera tres bien l'affaire.
L'hidalgo doit rire et la dati ne moufte pas. Le sarkome jaunatre veille sur elle.
Réponse de le 15/02/2020 à 18:43 :
Les électeurs de Griveaux sont beaucoup plus proches du LR que du centre gauche (ne parlons même pas du PS). Ceux de gauche sont avec Villani.

Si Griveaux n'a pas de de successeur, ou s'il n'est pas assez à droite, ce sera autant de voix gagnées par Dati qui talonne déjà Hidalgo dans les sondages.

Et les sondages ont une capacité auto-réalisatrice. A partir du moment où il apparaitrait que Dati puisse battre Hidalgo, les électeurs macronistes de droite se reporteront sur Dati, et tant pis pour LREM.
a écrit le 15/02/2020 à 14:25 :
Le mot démocratie est toujours galvaudé par les politiques quand ça les arrangent...
a écrit le 15/02/2020 à 13:09 :
Effectivement la seule chance de LREM serait d'accepter la main tendue de Villani. C'est là où on va voir si ce parti a enfin une vision politique intelligente. Mettre un second couteau en remplacement de Griveaux constituerait un suicide sur Paris.
Réponse de le 15/02/2020 à 18:02 :
Villani ne changera pas de position.

Ses équipes de campagne et ses listes électorales sont faites, il ne va pas les modifier pour intégrer des "amis" de la dernière heure qui l'on conchié depuis des semaines.

La main tendue de Villani est envers les électeurs LREM, pas envers l'appareil qui l'a exclu.

Mettre un second couteau ne changera pas grand chose. Avec ou sans Villani LREM va se prendre une grosse claque, et on sous estime la bétise de ces forts en thème qui ont réussi à susciter une contre-candidature interne dans 1/3 des plus grosses villes de France.
a écrit le 15/02/2020 à 12:17 :
à pigale ou au bois de boulogne ils devraient trouver un candidat
a écrit le 15/02/2020 à 12:13 :
Et tous ces politiques et concurrents qui prétendent défendre Griveaux, que ne demandent-ils le rétablissement de sa candidature et ne se désistent-ils pas pour lui ? Ils ont l'indignation sélective et opportuniste en réalité
Réponse de le 15/02/2020 à 18:09 :
Revoyez ce qui s'est passé, la tête froide.

Ce ne sont pas les concurrents qui ont viré Griveaux, c'est sa propre équipe, notamment les femmes, qui ont refusé de continuer à soutenir une campagne devenue selon elles, impossible à continuer du fait de l'altération de l'image du candidat.

Il n'y a pas de raison que les autres candidat(e)s se suicident parce que Gribeaux se comporte comme un .... et que ca se sait.
a écrit le 15/02/2020 à 12:08 :
Si les élus et militants de LREM avaient de la dignité et de la cohérence, ils refuseraient de désigner un remplaçant quelqu'il soit. Pour protester contre cette presse qui dézingue "mine de rien", et pour donner une leçon de démocratie qu'ils font seulement mine de réclamer. Sauf que les ambitieux ne peuvent jamais se réfréner, eux qui ont fait leur miel du lynchage judiciaro-médiatique de Fillon : c'est le même processus qui est à l'oeuvre et impose la dictature de la transparence absolue au risque du voyeurisme. La fin ne justifie pas les moyens, sauf en politique, on a bien compris... Même les médias qui ne parlent que de l'affaire Griveaux...
a écrit le 15/02/2020 à 12:01 :
Sans lui la liste sera sans queue ni tête
Réponse de le 15/02/2020 à 22:29 :
L'appendice est un indice actuel! le spectre croissant permet de croire que la vision se formalise par le lien du pou du gorille avec notre pouls actuel!

Son troisième cerveau agira !!
a écrit le 15/02/2020 à 11:59 :
LaRem, faire du neuf avec du vieux.
Désigner un candidat? Via une obscure commission plutôt que par une primaire ouverte. Miser sur la société civile? Non c'est le président qui décide de tout.
Tout ça fait très ancien monde!
a écrit le 15/02/2020 à 11:57 :
la succession de Griveaux, un casse-tête pour LREM

en effet, dans les rangs LREM MODEM il est extrêmement difficile de trouver un successeur qui soit intègre, qui n'ai pas de casseroles en germes, avec une vie privée exemplaire à montrer à la jeunesse, aux classes moyennes et aux retraités !!!

cela dit, c'est le même dilemme dans les ranges de tous bords politiques qui soutiennent les déviances et turpitudes de Griveaux,
Réponse de le 15/02/2020 à 21:36 :
La vie privée d'un candidat n"a pas à être déballée en public.
a écrit le 15/02/2020 à 11:22 :
Il ont expulsé trop vite "l'adversaire" et se retrouve le bec dans l'eau... des amateurs on vous dit!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :