Benjamin Griveaux renonce à se présenter aux municipales de Paris

 |   |  838  mots
À trente jours du scrutin, cette annonce laisse un peu plus le champ libre à Anne Hidalgo, candidate à sa réélection et donnée en tête du premier tour.
À trente jours du scrutin, cette annonce laisse un peu plus le champ libre à Anne Hidalgo, candidate à sa réélection et donnée en tête du premier tour. (Crédits : POOL)
Après la diffusion, hier, d'une vidéo et d'une correspondance intimes dont l'authenticité reste à vérifier, Benjamin Griveaux a annoncé, ce vendredi, qu'il ne briguait plus la mairie de Paris.

Coup de tonnerre dans le ciel parisien. Benjamin Griveaux, la tête de liste de La République en Marche dans la course aux municipales de Paris, a annoncé, ce vendredi, jeter l'éponge. Cette annonce intervient un jour après la diffusion, sur internet et notamment les réseaux sociaux, d'une vidéo et d'une correspondance à caractère sexuel, dont l'authenticité n'a pas encore été confirmée ni démentie par l'intéressé.

Signe annonciateur de ce revirement : Benjamin Griveaux avait décidé d'annuler, dès jeudi soir, tous ses rendez-vous prévus ce vendredi matin, et notamment sa participation à un débat avec les autres candidats à la mairie de Paris, mais aussi de convoquer une réunion de crise à son QG.

"Torrent de boue"

"Je connaissais la dureté de la vie politique, a réagi le candidat LREM lors d'une courte allocution. Depuis plus d'un an, ma famille et moi avons subi des propos diffamatoires, des mensonges, des attaques anonymes, la révélation de conversations privées dérobées ainsi que des menaces de mort." Ce "torrent de boue", comme il l'appelle, l'a "affecté", dit-il. "Comme si cela n'était pas suffisant, a-t-il poursuivi, hier, un nouveau stade a été franchi. Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des actes ignobles mettant en cause ma vie privée". "C'est pourquoi, conclut l'ancien porte-parole du gouvernement et proche d'Emmanuel Macron, j'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne".

« Je ne souhaite pas nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis, cela va trop loin. Cette décision me coûte, mais mes priorités sont claires, c'est d'abord ma famille », a par ailleurs ajouté Benjamin Griveaux lors de son intervention, dénonçant « des attaques ignobles ».

Hidalgo toujours en tête

À trente jours du scrutin, cette annonce laisse donc un peu plus le champ libre à Anne Hidalgo, candidate à sa réélection et donnée en tête du premier tour, mais aussi à Cédric Villani, candidat dissident à la mairie de Paris, qui avait refusé de se retirer de la course aux élections municipales, malgré son exclusion du parti La République en Marche, qui lui avait préféré Benjamin Griveaux. Cette défection pourrait aussi profiter à Rachida Dati, candidate (LR), qui se place, selon les derniers sondages, en deuxième position des intentions de vote.

Selon Le Monde, "plusieurs noms sont déjà envisagés pour remplacer Benjamin Griveaux, dont ceux des députés Mounir Mahjoubi et Pierre-Yves Bournazel, du sénateur Julien Bargeton [...] ou encore de la maire du 9e arrondissement, Delphine Bürkli."

Villani adresse son "soutien"

"J'adresse à Benjamin Griveaux, ainsi qu'à sa famille, mon soutien plein et entier dans cette épreuve. Je prends acte de sa décision difficile", a réagi, ce vendredi sur Twitter, Cédric Villani, qualifiant d'"attaque indigne" celle qui a visé son rival dans la course aux municipales.

"J'appelle au respect de la vie privée et au respect des personnes", défend de son côté l'actuel maire de Paris, Anne Hidalgo, dans un communiqué. La maire sortante, qui a fait de la protection de l'environnement l'une de ses priorités de campagne, poursuit en affirmant que les "Parisiennes et les Parisiens méritent un débat digne", notamment concernant "la transformation de la ville pour s'adapter à l'urgence climatique", rappelant, ainsi, que la course aux municipales suit son cours malgré tout.

Revenge porn

L'artiste activiste russe Piotr Pavlensky a revendiqué, auprès de Libération, être à l'origine de la diffusion des images de Griveaux. Par ce geste, l'homme dit vouloir "dénoncer l'hypocrisie" du désormais ex-candidat concernant le sujet de la famille. "C'est quelqu'un qui s'appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu'il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire.", développe-t-il auprès de nos confrères.

Cette affaire pose aussi la question du revenge porn, cette pratique qui consiste à se venger d'une personne en rendant publics des contenus pornographiques. La réalisatrice militante et féministe Ovidie a d'ailleurs tenu à rappeler, sur Twitter, que le "revenge porn est passible de deux ans d'emprisonnement et 60.000 euros d'amende""Le signal qui est envoyé ce matin, note-elle, c'est qu'en cas de revenge porn, c'est à la victime de partir (de son établissement scolaire, de son taf...)."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2020 à 17:15 :
l'indulgence des médias nationaux vis à vis de l'exhibition quasi publique par le net de Mr Griveaux ministre me choque comme si tout cela était (presque) normal
pourtant on enseigne l'instruction civique et la morale dans nos écoles.......
mais nous dit-on la sexualité des français a tellement changé que les pratiques de notre bébé DSK sur le net ne seraient pas répréhensibles

mais après DSK CAHUZAC BALKANY et j'en passe je vais finir par vomir
a écrit le 16/02/2020 à 17:13 :
l'indulgence des médias nationaux vis à vis de l'exhibition quasi publique par le net de Mr Griveaux ministre me choque comme si tout cela était (presque) normal
pourtant on enseigne l'instruction civique et la morale dans nos écoles.......
mais nous dit-on la sexualité des français a tellement changé que les pratiques de notre bébé DSK sur le net ne seraient pas répréhensibles

mais après DSK CAHUZAC BALKANY et j'en passe je vais finir par vomir
a écrit le 16/02/2020 à 10:57 :
A part montrer sa bistouquette sur internet, qu'est ce qui me dit que Benjamin Griveaux ne s'est pas servi de cette péripétie pour renoncer à sa candidature tant elle était mal embarquée et n'aurait eu qu'un résultat d'estime si ce n'est catastrophique?!
a écrit le 15/02/2020 à 14:55 :
Réponse @ aaa : Mentir à sa femme n'est pas un délit, de même que correspondre avec sa maîtresse ou à son amant même de façon grivoise ou pornographique. Cela ne concerne que les protagonistes en question qui doivent régler leurs problème en toute intimité. Par contre la mise sur le domaine public de la vie privée ou d'une correspondance relative à la vie privée d'une tierce personne n'a aucune légitimité et est naturellement punie par la loi.
Réponse de le 15/02/2020 à 20:33 :
Je ne partage pas, être élu c est représenter les électeurs, leur faire honte c est les tromper, si il préfère faire des vidéos, il a qu a changer de métier...
Réponse de le 15/02/2020 à 22:16 :
Ca se discute.

Le russe prétend avoir divulgué le document pour mettre en lumière le double discours en matière politique et morale du candidat qui en public professait la morale traditionnelle et s'étendait sur l'amour qu'il vouait à sa femme, mais en privé pratiquait toute autre chose.

En matière de vie privée, les tribunaux de presse s'appuient sur la notion "d'information d'intérêt général" pour déterminer ce qui est légitime ou pas.

Est ce que savoir qu'un homme politique ment sur sa morale sexuelle est une information utile pour le public?

Mediapart a jugé que non, et a bien détaillé son argumentaire dans un article. Mais on peut penser que d'autres journaux (closer...) auraient surement donné l'info en détail (s'ils l'avaient eue).

J'imagine que les juges seront saisis et qu'ils entendront la partenaire de sexetape comme le russe.

J'espère que cette affaire sera un électrochoc pour les législateurs et qu'ils finiront enfin par comprendre que l'outil internet est un danger potentiel pour les libertés individuelles et le droit à l'intimité. Et que légiférer ne sert à rien si les avis de la CNIL restent consultatifs, que les organismes de contrôle et de justice restent clochardisés.
a écrit le 15/02/2020 à 14:28 :
- pour l'agriculteur qui a été cambriolé plus de 20 fois, à qui ceux dont il faut taire l'origine au nom de la bienpensance lui pourrissent la vie et qui donc a pris l'initiative de régler le problème d'absence de services de sécurité locaux et donc a tiré sur le voleur (la "victime" d'après les médias !!), on a le silence radio des politiciens,

- pour Mila qui a certes eu des mots durs mais pour une religion et après avoir refusé les avances d'une personne dont on taira les origines au nom de la bienpensance et qui l'a insulté de la pire façon avec des menaces de mort, et donc doit être mise en protection policière comme son avocat, ce dans le pays du droit et des libertés, on a le silence radio des politiciens,

- mais quand un politicien se fait prendre bêtement la main dans le sac à tenir des propos grivois avec une dame de compagnie, alors tout les politiciens et avec l’appui des médias crient au scandale, à l'atteinte à la vie privée (de ceux qui nous donnent des leçons à longueur de journée), au caractére insupportable du seul vrai problème d'actualité..

Il n'y aurait pas un grave problème au niveau de nos politiciens et de nos médias ? et on s'étonne que 70% des citoyens les rejettent en bloc ?
Et ils sont tellement déconnectés du peuple qu'ils ne comprennent même pas pourquoi un tel rejet de la monarchie républicaine, cette démocratie représentative mais qui ne représente plus grand chose ...
a écrit le 15/02/2020 à 9:42 :
C'est dingue que dans cette affaire ont tente de mettre en prison et une amende a une personne qui "éclate une vérité" et qu'on omet totalement ce que le vrai coupable a fait en le laissant simplement se retirer... Comment peut on détruire la vie de l'un et laisser celui qui ment à ces plus proches le laisser au pouvoir sans soucis... Si il ment a sa femme depuis tant d'année quelle légitimité a sa parole pour nous?
a écrit le 15/02/2020 à 9:09 :
"Inlassablement expliquer, partager, proposer, écouter pour créer de la valeur urbaine dans le quartier !" Dit-il. Et voilà qu'il abandonne pour quelques images que presque persone n'a vues qui le présentent tel qu'il est ou n'est pas. Qui sait?. S'il trompe sa famille, il trompe aussi ses électeurs. Les avides de pouvoir ont toujours hai les pamphlets qui leur nuisent. Le marquis de Sade a passé beaucoup de temps en prison. La classe politique progressiste française a perdu ces valeurs essentielles que sont fidélité et vérité.
Réponse de le 15/02/2020 à 10:22 :
Il y a pleins de gens qui trompent leurs femmes ou leurs maris sans tromper leurs clients, leurs patrons, leurs amis, leurs relations etc. Alors pourquoi faites vous tout de suite une relation de cause à effet entre tromper sa femme et tromper les électeurs. Devons nous imiter le puritanisme Américain? Imagineriez vous qu'un patron mette à la porte quelqu'un parce qu'il a trompé sa femme?
a écrit le 15/02/2020 à 8:44 :
Dans cette histoire, les français ne juge et ne pense rien, seul Benjamin ne se pardonne pas lui même d'avoir été aussi stupide et d entrainer avec lui la majorité dans son orgueil juvénile. Cessons de dire c est dégueulasse les coups bas en politique, dans cette histoire il a l exclusivité de la responsabilité, se filmer sois même entrain de se masturber a 40a et envoyer cette vidéo a sa maitresse alors que l'on prétend devenir maire de Paris n a rien d'intime et tout du pathologique, un médecin pourrait il nous éclairer ?
Réponse de le 15/02/2020 à 10:29 :
Dans son lit, un maire fut il ou elle maire de Paris ou d'ailleurs fait ce qu'il ou qu'elle veut.Le sexe si on vous comprend bien serait pathologique. Il faudrait alors que toute la population aille consulter.
a écrit le 15/02/2020 à 2:42 :
Tombé pour la France. L impunité à ses limites. Quelque part ces réseaux sociaux et ce lynchage auront une vertu : celui probablement à terme de rendre cette classe politique plus prosaïquement honnête, humble et vertueuse...cependant les reflexes demeurent bien présents et l apprentissage de laborieux...
Le parti UMPS de Makron est en déroute totale... on a les hommes politiques qu on mérite🥊🥊
Réponse de le 15/02/2020 à 10:32 :
Il nous faudrait si on extrapole votre pensée que nous ayons des saints et des saintes pour faire de la politique. Faisons leur donc passer les examens du catéchisme.
a écrit le 14/02/2020 à 23:31 :
- la vie privée n'a rien à faire avec les programmes politiques et l’intérêt général des citoyens,

- l'utilisation de ces méthodes est celle de ceux qui n'ont rien à défendre sur le fond et donc visent les personnes,

- ces méthodes sont celles de pays totalitaire (Poutine avait fait filmé un opposant "en posture délicate") mais on n'est pas épargné,

- ceci étant, on est depuis un certain temps dans la légitimisation de la violence des radicalisés, qu'ils soient d'extréme gauche, islamistes, végans...des minorités avec les mêmes méthodes) jusqu'à la relaxe de vegans qui ont molesté des agriculteurs et détruit une partie du bétail (la justice fait de la politique). Il ne faut donc pas s'étonner que ces dérives perdurent puisque rien ne s'y oppose.

Donc les minorités vont continuer à vouloir imposer leurs lois à la majorité qui en a marre mais qui n'est pas défendu ni par les politiques ni par la justice.
moralité : si on ne fait rien, on a ce qu'on mérite

"heureusement", ces extrémistes font l'erreur de saccager des permanences parlementaires, donc les députés commencent à comprendre ce que c'est que subir la violence, les hors sol au chaud à prêcher les valeurs et nepas trancher entre l'agresseur et l'agressé commencent à intégrer les problèmes des citoyens, donc ça peut faire évoluer les choses...
Réponse de le 15/02/2020 à 11:38 :
Quelle violence???

Quand un ministre de la république se masturbe et se filme,qu'il envoie sur une messagerie son petit film,il s'agit d'inconséquence:il suffit que la messagerie soit russe(tiens tiens) pour que le petit film soit archivé au lieu d'etre détruit en une minute comme prévu.
a écrit le 14/02/2020 à 23:21 :
Griveaux va pouvoir s'allumer une clop et ses économies ne pourront bientôt lui offrir qu'un Diesel...
J'aime beaucoup l'intervention de Serge July à son sujet sur LCI, il résume parfaitement le personnage (il peux employer des termes à la TV qui serait sinon censuré ici)
Réponse de le 15/02/2020 à 8:51 :
Effectivement, Serge July a dit ce qu'il fallait dire sur les qualités de M.Griveaux. Nous noterons au surplus que la transparence totale est demandée dans beaucoup de domaines, mais que les politiques mettent souvent l'argument du respect de la vie privée dans d'autres (ce n'est pas nouveau, François Hollande et son scooter..). Nous noterons la promptitude de tous à condamner voire suspecter des cas d'agressions sexuelles, et on s'interroge sur la satisfaction de la maitresse de M.Griveaux que de recevoir de telles images...
a écrit le 14/02/2020 à 21:16 :
Dodo la saumure renaît de ses cendres ... encore une affaire socialo-russe . Heureusement la France insoumise s'affiche en chien de garde de la moralité républicaine .
a écrit le 14/02/2020 à 20:23 :
Diffusion de vidéos intimes: "Griveaux est le premier, cela va continuer", affirme Piotr Pavlensku [BFMTV] Ouf il y en a qui ont du souci à se faire d' où ce réflexe basique d' auto-défense de la communauté ...
a écrit le 14/02/2020 à 19:51 :
Ces gents-là de LREM comme lui, ne sont pas faignant avec l'argent des autres. Lui voulait donner 10.000 euros aux parisiens pour l'achat d'une habitation. Heureusement qu'il vient de se faire virer! Celui qui nous a imposer 1,7% de CSG en plus pour les retraités, celui qui nous a imposé les 80 km/heure et l'autre qui n'a pas rendu sa légion d'honneur Jean-Paul Delevoye, dehors..................
a écrit le 14/02/2020 à 19:48 :
Pourquoi il est parti?
Qui a demandé la tête de Grivois?

- Pas ses opposants politiques, pour une fois unanimes à condamner la dénonciation crapoteuse.

- Pas l'opinion publique, qui a tout appris après la démission et n'a donc pas pu faire savoir comment elle jugeait le comportement de l'excité du quiqui et surtout si elle comptait lui faire payer dans les urnes.

La vérité est que c'est sa propre équipe de campagne qui l'a débranché !..... ils sont fabuleux chez LAREM.
a écrit le 14/02/2020 à 19:08 :
Tout comme LREM ce Monsieur peut dure merci à celui ou celle qui a diffusé la vidéo car ce personnage n’ a jamais été à la hauteur du poste de maire de la capitale, la déculottée aurait ébranlé la majorité.
Ce Monsieur choisit pardon imposé par le sommet n’ a jamais trouvé le ton et les idées en dehors des rocambolesques, pour que sa campagne décolle.
Autre point et non des moindre sa petite aventure mise en ligne montre toute la médiocrité du personnage pas au niveau de la capitale de la France même pas au niveau du maire d’une bourgade le poste demande un autre niveau.
Ce qui me fait rire à en pleurer toute la classe politique qui condamne alors que pour une grande majorité quel plaisir. Dans le bal des faux culs difficile de faire mieux qu’en politique.
Les politiques ont besoin pour exister d’être prisonniers des réseaux sociaux ils n’en prennent même plus le temps de la réflexion.
le Président mérite ce qu’il seme car la « bande de copains » de la première heure manque cruellement de hauteur.
Enfin et peut-être le plus important que la classe politique cesse de mettre le mot démocratie à chaque affaire. Ce mot a-t-il encore un sens en politique, je ne le pense pas car ce mot n’est pas une sauce que l’on clame à chaque affaire. Il doit être prononcé avec beaucoup de respect et non galvaudé dans les médias parr ceux qui en ont oublié le sens profond.
a écrit le 14/02/2020 à 18:39 :
C est la famille de Macron à st Martin la photo de Macron avec des Blake
a écrit le 14/02/2020 à 18:35 :
C'est sa vie, il n'a de compte à rendre à personne de ce côté là. Par contre, cette affaire révèle l'incompétence de certains à vouloir préserver la réputation de quelqu'un proche du système et de laisser tomber une adolescente française se faire menacer de mort pendant une quinzaine de jours. Cela démontre la poltronnerie de certains et de certains médias. Depuis plusieurs semaines, nous assistons à l'idolâtrie d'une statue par une ville, le lynchage d'une adolescente sur toutes les chaînes (sans aucune interdiction) l'omerta d'une vidéo gênante et j'en passe. Mais en résumé, nous avons tous eu des histoires de sexe.....
a écrit le 14/02/2020 à 17:42 :
On a jamais connu un Président de la République aussi mal entouré. Avant Macron, Bonaparte et de Gaulle avaient conquis le pouvoir en venant de nulle part mais s'ils avaient été entourés d'une telle bande de bras cassés leur exercice du pouvoir aurait fait long feu.
Réponse de le 15/02/2020 à 12:39 :
Relisez l'histoire avt de faire des comparaisons inappropriées avec de Gaulle et Bonaparte qui constituent des références historiques.
A ces époques, la France était gouvernée telle une dictature imposée par des situations exceptionnelles.
Pour de Gaulle, la guerre d'Algérie l'a conduit à la création de la 5eme République avec le risque avéré de guerre civile et de putsch en métropole, avec le terrorisme sanglant de l'OAS et l'attentat du petit Clamart sur sa personne.
Bonaparte, promu consul par coup d'état puis se proclamant autoritairement empereur a été contraint de faire la guerre à tte l'Europe monarchiste coalisée contre les acquis de la jeune République française.
Ds les 2 cas, la violence physique, la mort , la peur et la haine baignaient le quotidien des citoyens.
Fort heureusement, notre petite République d'opérette n'a plus à subir de telles affres depuis bien longtemps.
a écrit le 14/02/2020 à 17:21 :
Il y a trois ans M. Grivaux était l'un des contempteurs qui ont abattu F. Fillon avec l'aide forcénée et inouïe des juges du PNF.
S'il y avait eu un deuxième tour Macron / Fillon, le résultat aurait sans doute été différent. M. Grivaux n'aurait, alors, pas été élu député faute de tsunami LREM et il se serait épargné ce qu'il subit actuellement.
Le juste retour des choses s'appelle aussi le retour de bâton.
Réponse de le 14/02/2020 à 17:31 :
Si Fillon n'avait pas été empêtré dans l'affaire Pénélope, il y aurait eu un second tour Fillon/Le Pen mais sûrement pas Fillon/Macron. Dans tous les cas Griveaux serait resté un illustre inconnu.
Réponse de le 15/02/2020 à 11:45 :
Allons, allons !!
Ne refaite pas l'histoire avec des hypothèses à la c..
Griveaux ds cette affaire n'a fait de tord qu'à lui même par une imprudence d'une naïveté déconcertante.
Fillon, avec tte la suffisance, l'arrogance et le mépris propre à la classe sociale dt il est issu, s'est jusqu'au bout inscrit en victime d'un complot politico médiatique tt en niant jusqu'à la caricature des faits avérés de détournement à son profit d'argent public, qui auraient conduit tout Pékin lambda en tolle !!
La pire des fautes à reprocher à une personnalité politique.
a écrit le 14/02/2020 à 17:05 :
Ah Macron est ses légions du désastre ! A quand des vidéos sur lui ?
a écrit le 14/02/2020 à 16:39 :
Il ne s’est jamais remis de sa blessure narcissique lors de son évacuation du ministère fin 2018.
Dans ces conditions, il pouvait annoncer son programme pour Paris à midi et son renoncement à 18h. Il est un fusible de la macronie totalement grillé et non recyclable qui vient de sauter sa 10eme fois.
Comme d’autres peluches politiques ratées, il invoque les photos, les vidéos..etc mais finalement il était l’esclave de son incompétence, son amateurisme comme l’a reconnu Macron.
Je lui conseillerai bien d’aller à l’hopital public pour se faire soigner mais les hôpitaux sont dans un tel état. Et le pire, les services psychiatriques.
a écrit le 14/02/2020 à 16:38 :
Dans cette affaire, quand c'est mal parti, c'est mal parti avec un candidat qui une fois désigné insulte ces concurrents à l'investiture et voit l'un deux se présenter contre lui. Macron devrait cesser de s'entourer d'amateurs (même s'ils doivent être fiers de l'être) et s'inspirer de Chirac qui lui savait mettre au pas les membres de son équipe qui avaient compris qu'il devait filer droit.
a écrit le 14/02/2020 à 16:22 :
Remettons aux goûts du jour ce vieux slogan : taisez-vous, méfiez-vous les oreilles + les yeux ennemis vous écoutent et vous regardent...
a écrit le 14/02/2020 à 16:10 :
que Benjamin Grivois jette l'éponge à cause de pratiques d'élimination qui n'ont rien à voir avec le débat de fond est en soi une dérive de la démocratie inquiétante.

Ceci étant c'est une chance pour Rem car le seul projet de déplacer la gare de l'Est pour faire un grand parc est d'une surenchére au superflu délirante, encore plus inquiétante pour la démocratie. Il avait de grandes chances d'échouer, surtout que si on part du diagnostic, le besoin serait surtout d'avoir des liens directs et rapides entre les gares parisiennes parce que les correspondances entre gares sont de plus en plus risquées avec les retards incessants de notre sncf à la ramasse (j'évite).

Il faudrait que villani devienne le candidat de Rem mais ils l'ont excommunié un peu trop tôt et un peu trop vite, pas conforme à la religion, et en jetant le discrédit sur le discours initial d'ouverture, de respect, du grand changement...en mettant en évidence aussi le manque total d'autorité du Président et le retour du vieux monde à grande vitesse...

Mais affaire à suivre, il faut s'attendre à tout...

Quant aux autre projets déconnectés de tous diagnostics terrain (logement, flambée de l'insécurité, déplacements...), la plantation de 140 000 arbres (où ?) et tout le reste, y'a pas de quoi pavoiser non plus. C'est pitoyable en seule recherche de parts de marchés et de votes verdissants et ruineux, peut importe l'intérêt général.

Et on s'étonne que 70% des citoyens rejettent les politiciens à faire leur entente commerciale d'alliances, et les médias qui relayent sans analyse de fond, en cultivant la seule polémique, qu'en pense LFI, qu'en pense Marine, et est ce que la droite du centre ne serait pas à gauche de la droite...face aux citoyens spectateurs et désabusés et en colère d'autant de déconnexions et d'absence de liens avec leurs problèmes à eux.

ça s'appelle la démocratie représentative, oui mais représentative de quoi ?
a écrit le 14/02/2020 à 15:36 :
Il n’a jamais hésité à insulter les autres. Et bien qu’il se défoule sur les fumeurs de gitanes qui roulent au diesel. Il est tellement dans le sens de l’histoire qu’il tombe lui aussi sous les coups du dégagisme dont il n’a jamais hésité à utiliser les ressorts. Ciao pantin!
a écrit le 14/02/2020 à 14:41 :
Comment un homme politique , en 2020 , peut il etre aussi naif ? Evident que ça sortirait un jour ou l'autre .
Réponse de le 14/02/2020 à 15:44 :
entièrement de votre avis ça situe le niveau de notre classe politique ce qui me scandalise c'est que les députés larem le plaignent
Réponse de le 14/02/2020 à 16:29 :
que disait macron il y a deux jours à ses députés..... qu il revendiquait d être entouré d amateurs plutôt que de professionnels.... on voit le résultat... pathétique.......
a écrit le 14/02/2020 à 13:58 :
Benjamin n'a personne à blâmer si ce n'est sa bêtise. Belle, innocente, voire juvénile, sa bêtise est telle qu'elle déteint sur la majorité de son immense orgueil n'ayant plus la force de briller sous les projecteurs tant la suite du roman photo semble croustillante. Bêtise, je t'aime en ce jour politiquement incorrect ! Majorité, santé!
a écrit le 14/02/2020 à 13:50 :
Avant meme toute preuve ! et vérité !

Quel Défoulement, révélateur !!!! de la haine généralisée entre tous les FR eux-memes

Je ne suis pourtant pas soutien de LREM

Il s'agirait de l'Extrème Gauche Mélenchon-Martinez-Quattenens-Besancenot,
Pro-Dictature Communiste
Ma réaction serait la meme.
a écrit le 14/02/2020 à 13:33 :
Même si le personnage, hautain et méprisant (qui a abondamment jeté de l'huile sur le feu dans la crise des gilets jaunes-les clopes et le diesel), ses méthodes discutables (le dézinguage à tout va), le programme délirant (le déplacement de la gare de l'Est) ne tient pas la route, la méthode utilisée pour l'abattre est abjecte. Quant au député Son-Forget qui a relayé les vidéos en cause, j'espère qu'il pourra être poursuivi au même titre que les auteurs de cette cabale. Ce député, qui ne l'est que grâce à l'investiture LREM dans une circonscription des français de l'étranger (où, en 2017, même une chèvre estampillée LREM aurait été élu) où sa candidature a tellement rassemblé que le taux d'abstention y a été de 82%, doit répondre de ses actes.
Parlant de députés d'ailleurs, une bonne réforme, plutôt que de réduire administrativement le nombre de députés, serait de décider que les circonscriptions où l'abstention dépasse les 50% des inscrits ne seront pas représentées à l'assemblée et que leur siège restera vacant pour la législature. Après tout le message des abstentionnistes est qu'ils ne veulent pas être représentés.
Réponse de le 14/02/2020 à 13:58 :
Votre idée de ne pas représenter les circonscriptions atteignant 50% d'absentions est géniale. Enfin une idée simple, concrète et efficace pour reconnaitre l'abstention.
Réponse de le 14/02/2020 à 15:42 :
Bein Bruno, c' est lui qui s' est abattu tout seul et hors domicile à ce qu' 'on croit comprendre. Et ça n' est pas maladroit de se faire pécho par là pour ce féroce bretteur des GJ qui n' avait que famille enfants à la bouche, convenez que tomber par où on a pêché est tout de même ballot. Qui pourra regarder Griveaux le carbonisé les yeux dans les yeux demain sans se marrer ? Ca vaut bien une messe, non ?
Réponse de le 14/02/2020 à 16:24 :
excellente proposition de responsabilisation.
J'entends certains dire que le vote devrait être obligatoire, idem pour les syndicats...

mais s'il y autant d'offres solides que de marchandises dans un magasin cubain, de quel droit obliger à voter ?

Ce qu'on fait certains pays pour les syndicats est de donner un chèque aux employés que chacun donne à son syndicat préféré ou à personne s'il juge qu'ils ne font pas leur travail. ça change tout plutôt que la manne mécanique de 4,4 milliards actuelle, donc ils font que de la politique de gauche...(suffit de lire un tract).

Idem pour les élus. Il faut trouver les moyens d’arrêter le seul clientélisme et travail pointilliste sur les sujets à leur discrétion quelle que soit la situation du pays. Et donc un vote entre la peste et le choléra, pour les vrais sujets il y a personne.

Votre proposition lié à l'abstention va dans ce sens de responsabilisation qui va les mettre au travail.

Une autre mesure serait de rendre constitutionnelle l'obligation de traitement de tout rapport de la cour des comptes qui signale des gaspillages honteux (incroyable d'ignorer ces constat et de rester en place...),
Une autre serait que la CdC dresse un bilan complet et comparé de la situation du pays et ratios d'efficacité et dresse un diagnostic simple de la contribution de chaque programme à l’amélioration des postes principaux.

Parce qu'on monde sans obligations de résultats, sans pilotage par les objectifs, sans aucune analyse d'efficacité et de performance, avec une paye juste pour être présent et le reste à la discrétion de chacun, un tel monde ne peut pas fonctionner et ne peut qu’être la source de déficits, dette croissants, et donc chômage de masse pour les secteur productif.

Si rien ne change, la défiance et la crise n'en sont qu'au début.
Réponse de le 14/02/2020 à 23:57 :
NE vous y trompez pas, je déteste ce qu'était devenu le mouvement des gilets jaunes même si leur revendication de départ, l'arrêt de la hausse de la fiscalité des carburants et énergies, était totalement légitime. Si l'exécutif avait cédé d'emblée la-dessus (voire même en revenant sur les hausses de 2017 et 2018) ça aurait coûté bien moins cher que ce qu'il a fallu lâcher. Et évidemment les propos de Griveaux ont eu un effet désastreux.
Réponse de le 15/02/2020 à 15:24 :
Je suis en désaccord complet avec ce commentaire qui paraît encourager le poids et la signification de l'abstention à la française dt les motifs malheureusement vont bien au delà du simple rejet de tel ou tel candidat, surtout qd les conditions météo sont clémentes...
Et puis, vous semblez bafouer le vote du pequin qui s'est déplacé parce qu'il croit en son candidat (et j'espère bien qu'il y en a encore !) au delà des abstentionnistes majoritaires.
Enfin, n'oubliez pas que chez nos cousins belges ou luxembourgeois ou même chez la lointaine Australie, l'abstention est punie par la loi.
A la rigueur, la prise en compte des seuls votes blancs ou nuls serait à mon sens bcp plus crédible, ss être forcément applicable.
Mais réfléchissons un peu aux conséquences d'un tel système.
Soit, le scrutin serait annulé car le quorum d'élus ne serait pas atteint, et alors avec le mécontentement general induit, l'anarchie et ses troubles civils ( blackbloc en tête) prendraient possession de la rue.
Et tel un bateau à la dérive ds la tempête, la sanction inéluctable serait le naufrage... càd en politique, une reprise en main violente et musclée par une quasi dictature qui gouvernerait à coup d'ordonnances et de lois d'exception ( la mise au pas avec violence policière de la crise des GJ ne serait à côté qu'un exercice d'entraînement pour forces para militaires ).
Ou bien, le scrutin serait maintenu coûte que coûte avec une couleur politique quasi uniforme, correspondant au vote des électeurs de partis n'ayant pas suivi de consignes d'abstention, comme svt les partis extrêmes, avec un rejet massif et spontané de la ste civile, ce qui conduirait comme précédemment à l'anarchie.
L'abstention c'est la négation même de la mémoire de celles et ceux qui ont donné leur vie pour que chacun d'entre nous puisse bénéficier du droit de vote démocratique.
a écrit le 14/02/2020 à 13:31 :
Le meilleurs d'entre nous...

On a le droit de s'en foutre et de rigoler fort.

Heureusement que Villani est là pour monter le niveau
a écrit le 14/02/2020 à 13:21 :
Bon courage à sa femme en ce jour de St Valentin !
a écrit le 14/02/2020 à 13:13 :
Cette affaire Griveaux donne aux Français un bon sujet de réflexion :

les politicards de tout bord soutiennent les frasques sexuelles et la vie dissolue d'un très proche de macron et Philippe ;

c'est une curiosité ... les politicards de tout bord précités expliquent que les réseaux sociaux sont responsables !!!

la réalité, ce sont les déviances sexuelles et la vie dissolue du monde politique qui vit avec des moeurs dégueulasses

et le pire c'est Madame Chiapa qui soutient un Griveaux qui se comporte tel potentiel violeur de femmes ... !!!!

ca pose questions ?
Réponse de le 14/02/2020 à 14:03 :
@amandine. Je pense que ce qui choque, c'est la bassesse du coup politique. Utiliser des frasques sexuelles pour abattre un homme ou une femme politique est décevant, qu'on apprécie ou pas la personne. Tant que cela reste légal, il n'y a aucune raison d'en faire un sujet politique. Je ne souhaite pas cela, même à la pire personnalité politique de France. Une poursuite pénale serait justifiée.
Réponse de le 14/02/2020 à 14:20 :
Toutes les déclarations offusquées ne sont que des formules visant à absoudre par avance toutes les frasques commises par ces politiciens qui intéressent les français, car ils aiment savoir pour qui ils votent.
Et non ! En 2020 les comportements amoraux et surtout l’hypocrisie d’un Benjamin Griveaux qui défendait la famille, les enfants « et en même temps » se livre à des « activités » incompatibles avec l’image qu’il veut donner n’est pas acceptable. Le pire étant qu’un responsable politique puisse croire en 2020 qu’il puisse se permettre impunément de mettre sur les réseaux sociaux ses turpitudes sexuelles. C’est atterrant de bêtise. Au moins les électeurs savent maintenant à qui ils auraient eu affaire et connaissent son vrai QI …
Par ailleurs, parler d’une menace pour la démocratie est une provocation. Quand on constate que depuis son arrivée, Macron a fait voter les lois les plus liberticides que ce pays ait connues en instituant une quasi censure sur les réseaux sociaux et en limitant considérablement la liberté d’expression.
Il ne faut pas être dupe de la polémique que vont créer ce gouvernement et tous les politiciens en parlant de « menace pour la démocratie » venant des réseaux sociaux. L’objectif sera de les museler davantage ; la vraie menace est là et nulle part ailleurs.
Il va s’agir de la suite du combat pour la liberté d’expression ou de ce qu’il en reste. La menace pour la démocratie elle est là.
a écrit le 14/02/2020 à 12:54 :
au lieu de donner des conseil
qu'il aille se procurer une morale
et il prétend gérer une ville mais ne sais pas être propre
décidément rien de bon chez nos politiciens
a qui faire confiance la macronie a tous faut
Réponse de le 14/02/2020 à 14:40 :
En fin de compte ,Griveaux applique le slogan LREM à la lettre :" je suis marié avec trois gosses et en même temps, je vais voir ailleurs".
Ou alors,le slogan de campagne municipale 2020 de Sophie Stenström, candidate (SE) soutenue par LREM :«Bezons de toutes nos forces».
a écrit le 14/02/2020 à 12:50 :
Et par le fait que sa femme soit juriste, peut on donc imaginer que le divorce peut pour elle permettre de les mettre a ses tords?

Non, disons qu'il n'avait pas ou peu de chances. Et finalement, l'idée c'est que tous en cette st valentin sont conscients que le pouvoir permet; donne accès, voir le normalise.

Ici le statut est la pour ça. Je ne comprenais pas pourquoi avant tout les gens en France, voulaient un statut, mais en fait le plus souvent, c'est pour ce qui n'est pas implicite......

C'est pour les résultats éco, politique et social sont néants !
a écrit le 14/02/2020 à 12:18 :
La dénonciation est acceptable quand elle est le moyen le plus efficace, ou le seul, de protéger des victimes. Dans le cas présent, c'est de la dénonciation doublée de délation venant d'un individu condamné à de la prison pour un incendie volontaire, auteur de nombreuses autres dégradations et même accusé d’agression sexuelle d’une actrice de théâtre. Drôle de façon de remercier la France de lui avoir accordé, avec sa famille, l'asile politique. Vladimir Poutine doit bien rigoler !
Réponse de le 14/02/2020 à 14:20 :
Puis :

L’affaire va changer de dimension jeudi à 18h15, quand le député ex-LREM Joachim Son-Forget ( ex-UDI) devenu proche de Marion Marechal Le Pen décide de sortir ces images du caniveau et d’en partager le lien à ses 58.000 abonnés sur Twitter.
a écrit le 14/02/2020 à 11:47 :
Tres fort le griveaux. Ex PS qui rejoint Macron, il veut la mairie de paris. Pour cela il fait le mari modele alors qu il est comme DSK. Pire il se filme lui meme histoire de bien laisser des traces. La video sort et il choisit de partir. Pas grave vu qu il allait de toute facon perdre face a Hidalgo ...
Enfin il ui reste plus qu a retourner au PS dans sa province d origine. Ah oui, ca va la aussi etre dur quand on a insulte ses electeurs qui sont juste bon a rouler au diesel et a fumer des clopes.... Mais il y a un poste d ambassadeur chez les pingouins qui vient de se liberer. Tout n est pas perdu . IL pourra faire plein de video la bas
a écrit le 14/02/2020 à 11:30 :
Il n'avait pas Certainement pas, ma préférence.

Toutefois je suis PLUS QUE !!!! Dégoutée,
par le torrent, de JUGEMENTS Précipités sur lui.

Que chacune et chacun des " rapaces " s'en gardent.

Rien n'est pour le moment avéré.

Et affirmer : qu' " il n'y a pas de fumée sans feu " : Dans 50% des fois ! faux !

ATTENDONS ! DIGNEMENT !
sans jeter l'opprobre
Réponse de le 14/02/2020 à 12:58 :
C'est aussi une trahison politique puisque sa femme a fait le programme juridique de macron! nous sommes bien donc dans la politique !

Et dans la politique, je crois qu'il n'y a que les naif pour ne pas croire que ce genre de sites seraient autre chose et que de laisser passer des infos, finalement on ne peut pas tout avoir!

Mais comme il s'agit donc des mêmes pratiques qui conditionnent le monde politique en particulier en France, disons que finalement c'est la vie privée, comme les avantages des fonctions a status.

Donc dans ce cas, l'envie était trop forte face a la raison?

Et lorsque l'on s'adresse aux gens comme des malpropres, faut pas s'étonner du résultat !

On a peut être éviter qu'un jour il fasse comme celui de castorama? non?
Réponse de le 14/02/2020 à 13:07 :
Vous étiez moins prolixe quand lrem rinçait la candidature Fillon en trois mois ..
Réponse de le 14/02/2020 à 13:51 :
Sans attendre cette conclusion; on peut se permettre de juger l'individu sur ce qu'il a déjà montré. A mon avis (donc c'est subjectif) il était suffisant, prétentieux, arriviste. Et dans les faits (ce n'est plus subjectif), il a insulté, avec des termes indignes, tous ses adversaires lors de la campagne des municipales. Il a aussi fait des propositions insensées dans son programme : déplacement Gare de l'Est, 100 000 € de cadeau pour aider les achats immobiliers.... Après tout ça, on peut avoir un avis sur son comportement privé ... ce n'est pas ça qui est décisif !
Réponse de le 14/02/2020 à 14:37 :
En politique tous les coups de preference bas sont autorises.
Ne soyez pas surprise.
La politique c'est la lie.
a écrit le 14/02/2020 à 11:24 :
Coucou, voilà la pudibonderie et l'obcession du trou de serrure US qui débarque chez nous, bonjour l'ambiance.
a écrit le 14/02/2020 à 11:12 :
Les français champions du monde des corbeaux!Il faut réediter "Je suis partout",journal célèbre pendant l'occupation!
Réponse de le 14/02/2020 à 13:00 :
Si tu es un élu ps, disons que parler de l'occupation alors que le ps gérait la chose disons que difficile d'expliquer qu'il s'agirait du sujet!

Et comme nous sommes le pays dont, il n'y a aucun fait sur la sexualité condamné sur un politicien ou un magnat du business, franchement en regardant de plus près, c'est pouquoi nous avons aussi ces situations!

Quand a la seconde guerre mondiale, c'est ce parti qui a vendu avec la police un membre de ma famille au nazi, alors ce qui est allusif est souvent relatif !
a écrit le 14/02/2020 à 11:00 :
Qu'en dit Macron ?
Réponse de le 14/02/2020 à 12:27 :
... c'est un coup en dessous de la ceinture !
a écrit le 14/02/2020 à 10:44 :
Je n'ai pas vu cette vidéo, et ne souhaite pas la voir. Il faut vraiment être stupide, pour faire ce genre de vidéo. Je plains sa famille. Lui non.
a écrit le 14/02/2020 à 10:21 :
Il faut absolument aller sur le site de Piotr Pavlenski. Un autre regard sur la politique
a écrit le 14/02/2020 à 10:15 :
"c'est d'abord ma famille "

En trompant sa femme ,donc.
Réponse de le 14/02/2020 à 11:05 :
La stupidité n'a pas de limite.Pas de mairie, famille détruite. Et une baffe pour Macron au passage.
a écrit le 14/02/2020 à 10:15 :
il y a longtemps que j'ai compris que larem est un parti sans.... queue.... ni tète
a écrit le 14/02/2020 à 10:11 :
En quelques heures, on a eu les "candidatures" de Hanouna et du tandem Son Forget/Benalla, Balkany libéré et traité en héros par les médias français, puis cette affaire Griveaux, lancée par ce cinglé de Son Forget...
J'ai vraiment, vraiment envie de vomir et je comprends de plus en plus les gens qui ont envie de renverser la table.
Réponse de le 14/02/2020 à 11:05 :
Son-forget qui par ailleurs s'affiche ouvertement avec Marion Maréchal-nous-voila.

Et je trouve aussi malsains tous ces micros complaisamment tendus aux Balkany, Fillon, Benalla, Sarkozy, comme s'ils ne s'étaient pas disqualifiés par leur conduite.

Et on s'étonne que les jeunes n'en tirent pas des conclusions sur l'inutilité de la probité, de l'honneur, de la décence...
a écrit le 14/02/2020 à 9:54 :
le fils spirituel de dsk, même cause = mêmes effets
a écrit le 14/02/2020 à 9:51 :
ça fait un peu ancien monde tout ça.... mais en plus glauque.....pour des mecs qui nous chantent la... "responsabilité" à tous les étages, et macron qui se vante que sa bande soit fait d amateurs...... comme dit hollande, mieux vaut encore des professionnels....

à tout prendre, je préfère l humanisme d un jacques chirac qui avait remis au gout du jour le droit de cuissage, que des mecs qui bandent an cachette sur internet:-)))))))
a écrit le 14/02/2020 à 9:50 :
le parti au pouvoir sans tête de liste à Paris alors qu'on vote dans un mois...

Avec LREM on ne touche jamais le fond. C'est un échec personnel cuisant pour Macron qui a tout fait pour imposer le mauvais candidat face au bon...

Bon candidat qui est parti avec la moitié des voix de 2017 après avoir été humilié, insulté, exclu.
Réponse de le 14/02/2020 à 10:01 :
"le parti au pouvoir sans tête de liste à Paris alors qu'on vote dans un mois...
"

J'allais dire l'inverse: le parti au pouvoir avec un candidat crédible en tête de liste c'est incroyable ! :-)
a écrit le 14/02/2020 à 9:41 :
Aurait il pris de mauvaises habitudes au contact de DsK?
Vu son parcours, son arrogance, ses trahisons, son ambition, il ne devait pas manquer d'ennemis.
Quant aux "réseaux sociaux", à moins de les interdire...eh bien il va falloir faire avec, pour le meilleur et surtout pour le pire.
On peut aussi s'interdire de les utiliser. Personnellement, j'ai renoncé à Facebook et ...Rien.!
Réponse de le 14/02/2020 à 10:45 :
C'était un quasi inconnu, hors du microcosme politique, avant d'être propulsé porte parole du gouvernement.

Et pendant des mois il nous a donné à voir son sourire goguenard qui a laissé à penser à chaque français, presque personnellement, qu'il le prenait pour un con.
Tous ces comportements d'arrogance, ce se paye un jour
a écrit le 14/02/2020 à 9:37 :
A toute chose malheur est bon puisque de voir que Hidalgo avait encore un boulevard devant elle pour son élection était un peu désespérant quand même, espérons que les parisiens vont enfin se réveiller et arrêter de se faire endormir par la sociale démocratie d'abord centrée sur elle même.

Oui il est évident que Villani c'est un pari (désolé... ) pas forcément gagné d'avance mais c'est de loin celui qui laisse espérer le plus de potentiel possible à cette ville pour l'avenir.

On ne va pas commenter ces évènements intimes, par contre soulignons comme les médias adorent nous exposer Villani comme dérangé mentalement, voir dangereux, à comparer un peu avec Greta Thunberg d'ailleurs mais ils osent moins parce qu’elle est mineure, passée 18 ans ça va être l'horreur, parce qu'il n'est seulement pas dans les clous de règles sociales strictes imposées, alors que hein... -_-
a écrit le 14/02/2020 à 9:36 :
Qui doute encore que les deux ressorts de la conquête politique sont l'argent et le sexe. Un de plus épinglé par son excès de testostérone, après tous ceux qui ont été épinglés par leur comptabilité douteuse.
Réponse de le 14/02/2020 à 23:41 :
Le triptyque qui gouverne le monde politique: argent, sexe et pouvoir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :