Nicolas Sarkozy condamné à 3 ans de prison dont un ferme pour corruption

 |  | 540 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : BENOIT TESSIER)
Reconnu coupable par le tribunal correctionnel, Nicolas Sarkozy devient le premier président de la Ve République a être condamné à la prison ferme. Et le deuxième à recevoir une condamnation, après Jacques Chirac en 2011 dans l'affaire des emplois fictifs de la ville de Paris. L'ancien président a dix jours pour faire appel. La prison ferme pourra s'effectuer à domicile, sous surveillance électronique.

Nicolas Sarkozy a été condamné lundi à trois ans de prison, dont deux avec sursis, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des "écoutes", une première pour un président de la Ve République. Il a annoncé faire appel de cette décision.

L'affaire est celle, dite "des écoutes", née en 2014 d'interceptions téléphoniques avec son avocat historique Thierry Herzog.

Dans celle-ci, l'ancien chef de l'Etat a été reconnu coupable d'avoir promis d'aider un ancien magistrat, Gilbert Azibert, à obtenir un poste à Monaco en échange d'informations confidentielles au sujet d'une enquête sur des soupçons de versements illégaux qu'il aurait reçus de la milliardaire Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal, pour le financement de sa campagne électorale de 2007.

L'accusation s'est notamment appuyée sur des échanges téléphoniques entre l'ancien chef de l'Etat et son avocat, Thierry Herzog, par le biais d'une ligne téléphonique enregistrée au nom de Paul Bismuth.

Nicolas Sarkozy, qui a clamé son innocence pendant le procès en décembre, a dix jours pour faire appel. La partie ferme de sa condamnation pourra être aménagée à domicile, avec un placement sous surveillance électronique.

Un « pacte de corruption »

L'ancien leader de la droite devient ainsi le deuxième ancien président condamné sous la Ve République, après Jacques Chirac en 2011 dans l'affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.

Le tribunal correctionnel a estimé qu'un "pacte de corruption" avait été conclu entre l'ex-président aujourd'hui âgé de 66 ans, son avocat Me Thierry Herzog et l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert, également condamnés à trois ans de prison dont un ferme.

Lire aussi : Affaires "des écoutes", "russe", "Bygmalion"... mars, le mois des tempêtes pour Sarkozy

Le 8 décembre, le parquet national financier (PNF) avait requis contre Nicolas Sarkozy quatre ans d'emprisonnement dont deux ferme, en estimant que l'image présidentielle avait été "abîmée" par cette affaire aux "effets dévastateurs".

M. Sarkozy était accusé d'avoir tenté d'obtenir en 2014, par l'entremise de Me Herzog, des informations secrètes auprès de Gilbert Azibert, alors haut magistrat, dans une procédure concernant la saisie de ses agendas en marge de l'affaire Bettencourt. Des informations qui devaient être délivrées par le magistrat en échange d'un coup de pouce pour un poste de prestige à Monaco.

Devant le tribunal, ses avocats avaient fait valoir qu'in fine, Nicolas Sarkozy n'avait pas eu gain de cause devant la Cour de cassation et que Gilbert Azibert n'avait jamais eu de poste à Monaco. Selon la loi, il n'est cependant pas nécessaire que la contrepartie ait été obtenue, ni que l'influence soit réelle, pour caractériser les délits de corruption et de trafic d'influence.

Gilbert Azibert et Thierry Herzog ont eux aussi écopé de trois ans de prison, dont deux avec sursis. Thierry Herzog a en outre reçu une interdiction d'exercer la profession d'avocat pour cinq ans.

Nicolas Sarkozy comparaîtra de nouveau devant la justice dès le 17 mars, cette fois dans l'affaire Bygmalion, pour des soupçons de financement illégal de sa campagne de 2012.

Lire aussi : Nicolas Sarkozy soupçonné de «trafic d'influence», le PNF ouvre une enquête préliminaire

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2021 à 18:27 :
candidat pour 2022 mr SARKOZYserait élu sans aucune difficultée
a écrit le 02/03/2021 à 13:32 :
pour la justice il faut mettre hors jeu tous ceux qui pour eux.
represente une menace dans leur vision de confisquer le pouvoir
aux peuple francais
il suffit de voir les condemnations a tout ceux qui trouble leur fonction
mais pas celle de la police
Réponse de le 02/03/2021 à 16:19 :
Je vous invite à voir le documentaire de dimanche que la rémunération parallèle de certains policiers. Je ne pensait pas que de telle méthode pouvait être dans la police. Aujourd'hui je regarde un agent d'une façon bien différente.
a écrit le 02/03/2021 à 12:20 :
Cela me fait tout drôle de voir la justice fonctionner comme dans une vraie démocratie. C'est comme si le pouvoir judiciaire était réellement indépendant, comme si la carrière des juges et des procureurs ne dépendait pas du Président de la République. On verra bien ce qui se passera en appel mais souvenons-nous qu'à son époque, le Président Sarkozy nommait qui il voulait et où il voulait, au siège comme au parquet, notamment dans les cours d'Appel et de Cassation. Il doit bien en rester quelque chose.
a écrit le 02/03/2021 à 9:43 :
Je ne boude pas mon plaisir de voir Sarkozy de Nagy Bocsa condamné. Et en même temps, je trouve insupportable l'ensemble de ses soutiens monopoliser les médias pour dénoncer une justice "politique". S'attaquer à la justice, c'est agresser la démocratie.
Les puissants ont tendance à trouver insuffisante la justice pour les autres et injuste envers leur petite personne.
On s'étonne que les politiques sont détestés ? Rien d'étonnant avec des gens comme Sarkozy de Nagy Bocsa, Tapie, Cahuzac, Balkany.
Réponse de le 02/03/2021 à 10:56 :
Ce sont les mêmes propriétaires qui ont les médias et les politiciens il est logique qu'ils s'en servent pour soutenir leurs intérêts, que tout ces gens compromis avec le pognon se soutiennent,, c'est surtout que la justice se réveille qui les choque et les inquiète profondément du coup ils paniquent et leurs serviteurs aux salaires à 5 chiffres ne sont que la répercussion de leur profonde peur panique.

Regardez la vivre réaction de notre Macron sur les "67 millions de procureurs français", elle expose avec une délicieuse naiveté d'ailleurs, leur principale peur. AVec tout ce qu'ils font avec tout ce qu'ils ont fait et prévoient de faire ils ne peuvent pas être tranquille du tout, mais qu'ils se tranquilisent, un grand nettoyage tel que moi je ferais n'arrivera jamais.

Enfin ça ne les rassurerait pas puisque comme le disait Sophocle "Tout est bruit pour celui qui a peur". Le problème n'étant pas le "bruit" mais bel et bien la peur.
Réponse de le 02/03/2021 à 15:15 :
Ils sont obligés de lui donner leur soutient qu'ils soient de gauche ou de droite... Ils sont aussi magouilleur et ont forcément peur que leur tour arrive. Dommage qu'aucun tribunal ne se lance dans tout les compte et remboursement des campagnes, où passe l'argent qu'on leur a donné puis que nos impôts leur ont soit disant remboursé (double paye?...)
a écrit le 02/03/2021 à 9:29 :
Nul n'est sensé ignorer la loi, surtout ayant fait des études juridiques! Il a voulu les plus hautes responsabilités mais n'a su être a la hauteur que médiatiquement!
Réponse de le 02/03/2021 à 15:17 :
Malheureusement comme tout ceux de la 5ème république... D’ailleurs quand une classe de quelques privilégiés se partagent le trône peut on appeler ça république? Pourquoi ne peut on pas les rendre inéligible a vie en fonction de notre volonté commune pour éviter de tel gâchie?
a écrit le 02/03/2021 à 8:30 :
Beau signal pour la classe politique passée présente et à venir .... il était temps ! Mais ne désespérons pas de ce pays ... quand il veut il peut c est finalement le résultat qui compte .
Réas le bol de ces politicards - sénateurs députés etc...diseurs de leçon qui ne balayent pas devant leur porte !
a écrit le 02/03/2021 à 4:07 :
Sarko a detruit la reputation presidentielle pourtant deja bougrement ecornee par ses predecesseurs. Sa hargne a l'egard des autres etait sa marque de fabrique.
Ne pas s'etonner de l'etat du pays aujourd'hui et surtout sa reputation a l'etranger devenue derisoire. Quand a ce jugement de justice, mieux vaut en rire, c'est une farce, a l'instar de toutes les institutions de ce pays qui n'ont plus rien de regalien. En 22 la blonde prendra le pouvoir et menera la nation au fond du trou. RIP.
Réponse de le 02/03/2021 à 15:18 :
Amusant que vous vous rendiez pas compte que l'actuel est pire encore...
a écrit le 01/03/2021 à 20:50 :
Nous attendons avec une Grande impatience le procès fleuve puis la condamnation du président Macron, de ses premiers ministres et de ses ministres de la Santé.

Macron et ses macronistes ont beau marché au pas cadencé...La Réalité et La Vérité entament leur course...et, Elles les rattraperont...tous !
a écrit le 01/03/2021 à 20:47 :
Bah, il ne sera pas en danger en prison, étant donné qu'il n'a karchérisé personne, mais surtout réduit les effectifs, des policiers, des militaires, des renseignements et de la police financière.
Les promesses n'engagent que ceux qui les gobent.
Réponse de le 02/03/2021 à 8:45 :
je déteste Sarkosy, mais juste pour la vérité des faits : La France est le pays du monde ou il y a le plus de force armée (militaires, gendarmes, police nationale et municipale). et aucun gouvernement depuis 70 ans n'a fait baisser ce chiffre. Ils sont juste là ou ils ne servent à rien....Plutôt en mission à l'étranger qu'en France, dans le 16 à Paris plutôt qu'en banlieue et à la campagne que dans les centres urbains.... Mais ceci, ça plait aux mamies du 16 au crétin de la campagne et voilà....
Réponse de le 02/03/2021 à 10:11 :
@lachcor
"le pays du monde ou il y a le plus de forces armées" militaires + sécuritaires" n'est certainement pas la France.
Et je parle en ratio, en pourcentage par tête d'habitant.
Vous pouvez classez, entre autres, les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la Biélorussie, l'Arabie Saoudite, l'Iran, le Venezuela, la Turquie, l'Algérie, l'Afrique du Sud, la Corée du nord, les Philippines, la Thaïlande et la Birmanie bien devant la France.
a écrit le 01/03/2021 à 20:35 :
Je ne vais pas pleurer sur qq'un qui, profitant de sa fonction, et pour se mette lui et les siens à l' abri, a supprimé le crime de haute trahison de la Constitution Française.

Le Monde : "M. Sarkozy a organisé son impunité pénale" .. Et spolié de leur vote les français, qui disaient Non au traité de Rome II pour le convertir en un oui en faisant revoter les Chambres ?

Ce qui a eu pour effet de nous pastiller la feuille de route de Bruxelles et allait signer la perte totale de la souveraineté pour la France. Sarkozy est donc un traitre à la France et aux intérêts de la Nation et n' aura pas assez d' une vie pour expier..

Que qu' un en macronie ait interagit pour booster sa condamnation ne me fait en l' occurrence ni chaud ni froid, on a pris, avec le costard sur mesure à Fillon, la ..mesure de leur savoir-faire..
a écrit le 01/03/2021 à 19:48 :
Encore un procès qui ne grandit ni la justice ni notre système politique. Il est évident que cette condamnation vise à mettre hors jeu N Sarkozy pour les prochaines élections, Personellement cela ne me gène pas car je ne suis pas fan du bonhomme. Par contre je me demande ce que font des juges à se mettre au service des politiques. On peut aussi observer que le parquet financier ne fait pas le début du commencement de son boulot qui consiste à traquer les milliards qui partent à l'abri dans les paradis fiscaux, quels sont leurs résultats: RIEN de RIEN. Je crois qu'ils travaillent trop, ils sont surmenés les pôvres,ils sont déjà aux dix heures, pas par jour mais par semaine,.......
a écrit le 01/03/2021 à 18:47 :
Nul n'est sensé méconnaître la loi, surtout...que tout les protagonistes de cet histoire ont fait des études juridiques!
a écrit le 01/03/2021 à 18:43 :
La France est bien le seul pays civilisé où un responsable politique peut être formellement condamné à trois ans de prison et qu'il soit écrit dans le jugement qu'il n'en fera aucune, puisque les deux premières sont "gratuites" et la troisième aménagée par le port d'un bracelet électronique.

Autre point, quand un pédophile est condamné, outre les peines classiques (prison, amendes...) il lui est interdit à vie de fréquenter certains lieux et de pratiquer certains métiers.

Comment se fait t'il qu'un politique lourdement condamné pour corruption aggravée ne soit pas automatiquement privé de tout droit électif à vie?

C'est étonnant comme soudain tous les chantres RN et UMP (défroqués ou pas) de la tolérance zéro, sont aux abonnés absents, voir dans le soutien du condamné.
Réponse de le 01/03/2021 à 20:21 :
Exactement, merci pour le commentaire.
Tant qu'il n'y aura de vraies sanctions, les politiques n'ont pas de raisons de changer.
a écrit le 01/03/2021 à 18:33 :
Une peine excessive qui décrédibilise la Justice..
a écrit le 01/03/2021 à 18:25 :
Juste pour avoir emprunté le nom de Paul Bismuth ?
Réponse de le 02/03/2021 à 15:22 :
Renseignez vous ce Paul Bismuth est qu'une infime partie et rien de répréhensible ce sont les messages qu'il a fait transité sous ce pseudo qui le sont... Rien vous empêche de prendre une seconde ligne téléphonique mais si avec vous vendez des armes, drogue ou autre totalement illégale, c'est pas votre pseudo qu'on vous reprochera mais il servira a vous condamné pour les vrai méfaits, là c'est pareil...
a écrit le 01/03/2021 à 17:08 :
Je ne comprends pas pourquoi il est gratifié d'une peine aussi lourde pour un tel motif!
Ce qu'il a fait en Libye et en Syrie, alors qu'il était président me semble beaucoup, beaucoup plus grave...La justice divine tranchera alors lors de son expérience post-mortem, si la justice humaine ne statue pas sur ces fautes(partagées avec d'autres...)
Réponse de le 01/03/2021 à 19:00 :
Le président jouit d'une totale impunité constitutionnelle sur ce qu'i a fait pendant son quinquennat mais les juges sont après lui pour les affaires Bygmalion et des financement syriens de sa campagne.

Bref, l'année judiciaire ne fait que commencer pour lui.

Chacun a ses valeurs mais pour un président, être corrompu (c'est à dire trahir l'intérêt général pour faire avancer les siens) me semble être une faute lourde.
Réponse de le 02/03/2021 à 15:24 :
Pour nous oui c'est une faute grave, mais pour un politicien c'est juste une journée normale...
a écrit le 01/03/2021 à 17:08 :
Acharnement et jugement politique regrettable pour la France .A qui profite ce complot ?
Réponse de le 01/03/2021 à 18:18 :
A ceux qui veulent l'empêcher de se représenter donc réfléchissez un peu et vous aurez deviné. Entre nous façon lamentable d'écarter quelqu'un qui a quand même résolu en partie l'écueil de 2008.
a écrit le 01/03/2021 à 17:03 :
Donc : est ce le glaive de la justice ou la foudre de Jupiter ?
Réponse de le 01/03/2021 à 18:56 :
Sarko fait partie des visiteurs du soir de l'Elysée depuis plus d'un an.

C'est sarko qui a inspiré le virage islamophobe de la politique macronienne, avec la nomination de Darmanin, les lois "antiséparatiste" et autres joyeusetés qui fleurent bon les mesures supposées couper l'herbe sous le pied de lepen.

Macron aura besoin de Sarko s'il veut gagner l'an prochain. Il a perdu ses électeurs à gauche et chez les écolos. Il sera obligé de racoler à la droite de la droite s'il veut l'emporter sur la blonde.
a écrit le 01/03/2021 à 15:41 :
C'est peu mais c'est normal il a été notre président ce gars là, pendant 5 ans. Mais de ce fait plutôt qu'une peine allégée de prison il faudrait qu'il fasse des TIG a rendre services à tout ces gens, par exemple, qu'il a stigmatisé pour se faire mousser ou élire. Là cela aurait de l'intérêt. Un contrat normal de 35 heures par semaine, avec vacances et s'il veut travailler plus pour gagner plus même il le pourrait et c'est l'ensemble de notre société dont lui-même qui en profiterait, plutôt que cette si improductive prison. Mais mon plaidoyer contre la prison c'est pas ce qui passe le mieux ici, alors que ya bien plus chargé qui passe régulièrement, alors que nous sommes sur un site d'économie libérale et au troisième millénaire qui plus est. La Suède elle, toujours en avance sur son temps, en est à la prison ouverte avec de biens meilleurs résultats que nous. Eccore oui, comme quoi nous avons fort à apprendre des pirates.
a écrit le 01/03/2021 à 15:27 :
Plus ils sont responsables... et moins on perçoit leur responsabilité! La politique enjolive bien le réel!
a écrit le 01/03/2021 à 15:10 :
Justice politique partisane pour tenter de sauver le clampin Macron, peine perdue, cela donne envie de voter Lepen.
Réponse de le 01/03/2021 à 17:12 :
On est en train de tracer un boulevard à Mme Le Pen et Mr Macron pour 2022 ....( c’est évident )
Réponse de le 01/03/2021 à 18:49 :
Mme Lepen est également e délicatesse avec la justice.
Elle est mise en examen, avec la moitié des cadres du FN/RN pour avoir confondu les comptes du parti avec les siens et avoir financé son parti (qui est en faillite et ne tient qu'avec l'appui de Poutine) avec des fonds européens.
Il n'est pas impossible qu'elle soit aussi empêchée de se présenter.
a écrit le 01/03/2021 à 15:09 :
le PNF a montre tellement de d'incohérence et de manque de neutralité dans l'affaire Fillon qu'il n est pas credible .
Réponse de le 01/03/2021 à 18:45 :
Les juges qui ont tranché aujourd'hui n'ont rien à voir avec le PNF. C'st un tribunal ordinaire qui a jugé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :