Niveau de vie futur : le moral des Français replonge

La confiance des ménages français a nettement reculé en février, après deux mois de hausse, sous l'effet d'un regain de pessimisme sur l'évolution de leur situation financière et de leur niveau de vie, selon les données publiées par l'Insee, ce mardi.
Selon l'Insee, les ménages français estiment que leur situation s'est dégradée dans un passé récent et sont plus pessimistes qu'en janvier pour l'avenir.
Selon l'Insee, les ménages français estiment que leur situation s'est dégradée dans un passé récent et sont plus pessimistes qu'en janvier pour l'avenir. (Crédits : CHARLES PLATIAU)

Les Français seraient-ils redevenus pessimistes quant à leur niveau de vie futur en France ? C'est en tout cas ce que révèle la dernière enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages de l'Insee, ce mardi.

Calculé sur la base de "soldes d'opinions" (différences entre proportion de réponses positives et négatives), le moral des ménages a globalement reculé de 4 points, pour se situer à 100 points, selon l'organisme public de statistiques. L'indice revient ainsi au niveau de "sa moyenne de long terme", au-dessus duquel il se trouvait depuis plusieurs mois. Cette baisse du moral intervient dans le contexte d'une hausse de la CSG et de la fiscalité sur le carburant et le tabac.

Lire aussi : Pouvoir d'achat : les Français déçus par Macron

Sur leur situation financière personnelle : retour du pessimisme

Dans le détail, non seulement les ménages estiment que leur situation s'est dégradée dans un passé récent, mais ils sont aussi plus pessimistes qu'en janvier sur leur situation financière future : le solde correspondant perd 6 points et revient à son niveau de janvier 2015. Conséquence, la part des ménages français estimant pouvoir épargner dans le futur chute de 5 points. Néanmoins, la proportion de Français jugeant "qu'il est opportun de faire des achats importants" reste stable (-1 points).

Sur l'évolution du chômage : les craintes restent stables

C'était la bonne nouvelle de ce début d'année : le taux de chômage est passé sous la barre des 9% au quatrième trimestre, poursuivant ainsi sa décrue entamée depuis 2016. Et selon les derniers chiffres du ministère du Travail et Pôle emploi publiés ce mardi, le nombre de demandeurs d'emploi n'exerçant aucune activité est resté inchangé en janvier.

Ce qui ressort des chiffres de l'Insee, c'est que les craintes des ménages sur l'évolution du chômage, qui avaient sensiblement reculé en janvier, sont restées stables ce mois-ci, le solde correspondant restant bien inférieur à sa moyenne de longue période.

Sur la situation économique de la France : recul de 6 points

Pour autant, les ménages semblent touchés par un regain de pessimisme quant à la situation économique de la France : le solde concernant "le niveau de vie futur en France" perd 6 points et revient à son niveau de janvier 2017. Les Français semblent déçus par les récentes réformes engagées par le gouvernement qui affectent, pour l'instant, leur pouvoir d'achat. Les mesures qui devraient favoriser la consommation des Français vont intervenir plus tard dans l'année (taxe d'habitation, réforme de l'ISF, élargissement du crédit d'impôt pour l'emploi à domicile mis en place par la précédente majorité).

Lire aussi : Budget 2018 : les mesures profiteront davantage aux riches, selon l'OFCE

(avec AFP et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 31
à écrit le 28/02/2018 à 9:12
Signaler
En tant que retraité ,avec un IMPOT CSG supplémentaire de près de 1000 euros par an ( hors augmentations sournoises ! ) , le moral ne peut pas etre au beau fixe . Je n'ai pas l'impression de faire n effort pour la nation mais d'etre honteusem...

à écrit le 28/02/2018 à 9:05
Signaler
En tant que retraité ,avec un IMPOT CSG supplémentaire de près de 1000 euros par an ( hors augmentations sournoises ! ) , le moral ne peut pas etre au beau fixe . Je n'ai pas l'impression de faire n effort pour la nation mais d'etre honteusem...

à écrit le 28/02/2018 à 8:20
Signaler
Les Français n'y comprennent vraiment rien en économie. Ils oublient le role de l'énergie comme si ils vivaient encore au Moyen Age. Réveillez vous, nous sommes au 21eme siècle!

le 01/03/2018 à 23:26
Signaler
Très juste, et c'est sans doute d'ailleurs la flambée des taxes sur l'énergie (notamment le gazole et le gaz) qui est à l'origine de ce coup de blues sur le niveau de vie.

à écrit le 28/02/2018 à 7:31
Signaler
Le gouvernement l'avait annoncé:les réformes mettront quelque temps a produire leurs effets:fin 2021,on aura sans doute une idée pus claire de l'amélioration économique.Les français sont un peuple d'impatients!

à écrit le 27/02/2018 à 22:49
Signaler
La taxe d'habitation sensée être compensé e par l'état n'est pas budgétisee.ou sera trouve le financement ? encore un bel enfumage

le 28/02/2018 à 9:06
Signaler
.... taxation locale de compensation = + ... ??? ...%

le 28/02/2018 à 14:28
Signaler
SI ILS ONT INVENTE LA TAXE INONDATION . J EN DEJA PRIS POUR 5 EUROS MENSUEL ;ET VUE LES DERNIERES CASTATROPHES CLIMATIQUE ON N A PAS FINIE DE PAYE DES INPOTS ?Rapelez VOUSLA CSG DEVAIS ETRE PROVISOIRE???

à écrit le 27/02/2018 à 20:55
Signaler
Je me demande bien comment ledit baromètre a pu indiquer une amélioration du moral des troupes: tout nous montre que rien n'a changé; pléthore de ministres plus politiques que soucieux de l'intérêt du peuple et de la cour qui va avec, budget où le dé...

à écrit le 27/02/2018 à 19:05
Signaler
Il parait que les francais sont plus pessimistes que les irakiens ! Je propose donc a chaque français d'aller faire un petit stage de vie en Irak. Il suffit de vivre a l'étranger, même dans des pays bien notés comme le Canada, pour constater la ch...

à écrit le 27/02/2018 à 17:41
Signaler
STOP ! Vous et je vivons dans un très beau pays aux paysages variés et splendides ,à la gastronomie enviée de beaucoup , au climat tempéré avec 4 vraies saisons . Nous sommes pour notre santé couverts bien mieux que dans beaucoup de pays entre Sé...

le 01/03/2018 à 23:30
Signaler
Avec près de 15 ans de déficit chronique de la Sécu et la flambée des cotisations des complémentaires il est légitime que les français doutent de la possibilité pour le pays de continuer à s'offrir ce niveau de couverture santé.

à écrit le 27/02/2018 à 17:29
Signaler
ça s'en va et ça revient , ce n'est qu'un tout petit rien .

à écrit le 27/02/2018 à 17:23
Signaler
"Les Français semblent déçus par les récentes réformes engagées par le gouvernement qui affectent, pour l'instant, leur pouvoir d'achat". Certes, Mais comme disent nos ministres en chœur :" mais,mais c'était dans notre programme (contrairement à l...

à écrit le 27/02/2018 à 17:10
Signaler
le probleme est que les français se reveillent lorsqu'ils compte ce qui reste dans le porte-monnaie ,mettre un banquier a la tete de l'etat est une connerie pour le peuple qui travaille et une bonne affaire pour les riches qui s'en mettent plein les ...

à écrit le 27/02/2018 à 17:09
Signaler
Dans la grande majorité des entreprises : productivité toujours plus avec une baisse importante des effectifs . Menace à la perte d emploi même si la société explose ses bénéfices et on doit dire que tout va bien !!!

à écrit le 27/02/2018 à 17:08
Signaler
Dans la grande majorité des entreprises : productivité toujours plus avec une baisse importante des effectifs . Menace à la perte d emploi même si la société explose ses bénéfices et on doit dire que tout va bien !!!

à écrit le 27/02/2018 à 17:04
Signaler
C'est lié au prix de l'énergie, mais les Français ne peuvent pas le comprendre, et sont les seuls à ne pas le comprendre. Pourquoi? Mystère!

le 01/03/2018 à 23:33
Signaler
Les français comprennent surtout qu'ils ont subi un matraquage fiscal sans précédent sur leurs consommations en énergie depuis le début de l'année...

à écrit le 27/02/2018 à 17:02
Signaler
Aux états unis, alors que pourtant ils ont un "monstre" à la présidence, c'est l'euphorie par contre... : "La confiance du consommateur aux États-Unis à un pic depuis novembre 2000" https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KCN1GB23Z/la-confiance-du...

le 01/03/2018 à 23:35
Signaler
Trump a surtout prouvé que ce qui est bon pour l'économie US, c'est la baisse des impôts concernant surtout les plus favorisés.

à écrit le 27/02/2018 à 16:17
Signaler
Je croyais que tout allait mieux depuis Jupiter ?! Après les fêtes, les français ont décuvés des fêtes de fin d'année et ont découvert avec stupéfaction l'essence à 1.60 euros, la CSG en hausse, la taxe inondation et j'en passe. Tout le blabla des ...

le 27/02/2018 à 16:57
Signaler
carburant plus cher, hors la taxe carbone qui croit chaque année (pas bon le CO2, ça réchauffe la Terre), pour compenser le manque à encaisser des allègements de charge sur les salaires. Les PV radars aident un peu à désendetter le pays, le prix des ...

à écrit le 27/02/2018 à 15:59
Signaler
Haa haa macrin et arrive c est biens mieux à peine à an c'et pire pas finis en marché tout s augmente Avec macron c est la précarité aggravé votez macron je Me suis trompe

à écrit le 27/02/2018 à 15:39
Signaler
L'effet positif Macron certainement....🤣

à écrit le 27/02/2018 à 15:25
Signaler
"Les Français semblent déçus par les récentes réformes engagées par le gouvernement qui affectent, pour l'instant, leur pouvoir d'achat. Les mesures qui devraient favoriser la consommation des Français vont intervenir plus tard dans l'année (taxe d'h...

le 27/02/2018 à 16:41
Signaler
En attendant, les communes augmentent la taxe foncière et la taxe d'habitation pour ceux encore redevables. Augmentation aussi des amendes et des transports. Il faut être naïf pour croire qu'une suppression de la TH va donner du pouvoir d'achat. ...

le 27/02/2018 à 17:05
Signaler
"Il faut être naïf pour croire qu'une suppression de la TH va donner du pouvoir d'achat." En effet on voit bien que leur seule chimère est rincée, mais bon ils ont fait le choix d'enrichir les plus riches, ils vont pas leur prendre leur fric à e...

à écrit le 27/02/2018 à 15:22
Signaler
Pourquoi parler de hausse potentiel du pouvoir d'achat? Les retraités sont pénalisés, les taxes augmentent, tout augmente, les assurances, l’électricité, les péages , le pétrole, les transports, les impôts etc..pour le chômage, les français se rende...

le 27/02/2018 à 16:21
Signaler
Il n'y a que les gogos à pouvoir croire une hausse du pouvoir d'achat. On dit les français très sensible au prix à la pompe, avec un euro qui rebaisse un peu et un baril de brent proche des 70 dollars sans compter les taxes carbonnes additionnelles ...

à écrit le 27/02/2018 à 15:12
Signaler
Le franc sait !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.