Avec Macron, les petits patrons retrouvent le moral : du jamais-vu depuis 2007 (sondage)

Les patrons de TPE sont à nouveau optimistes pour l'économie française en général, mais également pour leur propre entreprise, selon un sondage Fiducial/Ifop publié lundi. Pour autant, ces dirigeants ne manquent pas de lucidité concernant les difficultés que va devoir affronter le gouvernement d'Emmanuel Macron dans la mise en oeuvre de ces mesures qu'ils appellent de leurs voeux.

2 mn

(Crédits : © Andrew Winning / Reuters)

C'est inédit, pour la première fois depuis la crise financière de 2007, une majorité de patrons de TPE (très petites entreprises) se déclarent optimistes concernant l'économie française, guidés par un fort niveau de confiance dans le nouvel exécutif, selon un sondage Fiducial/Ifop publié lundi. Cela représente un gain de 24 points en trois mois, souligne le sondage. Et, remarque le Figaro, cette confiance des patrons de TPE (moins de 19 salariés) se maintient alors que la popularité du nouveau président a lourdement chuté en juillet.

|Lire : La popularité de Macron se fane en juillet : 7 points d'un coup (sondage)

Les pronostics positifs sont également en nette hausse en ce qui concerne l'activité de leur propre entreprise (60%, +14 points), est-il également noté.

L'optimisme des petits patrons, un déjeuner de soleil ?

Cette confiance est notamment portée par l'arrivée d'Emmanuel Macron à la présidence de la République et de son nouveau gouvernement: 66% des patrons interrogés estiment ainsi que le nouvel exécutif est apte à "améliorer la situation de la France", tandis que 61% le jugent capable "de favoriser le développement des petites et moyennes entreprises".

Mais ce regain d'optimisme pourrait n'être que passager et fondre comme neige au soleil à la première occasion. En effet, il y a un effet conjoncturel, prévient Jean-Marc Jaumouillé, directeur des techniques professionnelles de Fiducial :

"A chaque élection présidentielle, à l'exception de celle de 2012, l'optimisme l'emporte sur le pessimisme", mais "cette embellie ne dure au mieux qu'un trimestre."

Crainte de mouvements sociaux, manque d'information...

Ainsi, 83% des petits patrons interrogés anticipent que les réformes envisagées par l'exécutif risquent de passer difficilement. 66% craignent également l'émergence de mouvements sociaux contre la politique gouvernementale d'ici la fin de l'année. Enfin, 78% reconnaissent connaître mal le programme du nouveau gouvernement pour les TPE-PME.

Concernant la réforme du Travail, plus de la moitié des petits patrons l'accueillent favorablement, mais seulement un quart s'estiment suffisamment informés.

|Lire : Code du travail : le projet "sera présenté le 31 août", annonce Edouard Philippe

___

(*) Méthodologie : ce sondage a été réalisé auprès d'un échantillon national représentatif de 1.003 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés (hors auto-entrepreneurs), interrogés entre le 2 et le 19 juillet.

(Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 36
à écrit le 19/08/2017 à 22:19
Signaler
C'est étrange les petites entreprises que je fréquente n'ont pas du tout ce discours. Et pire encore beaucoup préféraient Sarkozy. Pourtant ils ne l'aiment pas...

à écrit le 08/08/2017 à 11:59
Signaler
Evidemment, ils doivent avoir raison : quand on voit ce qui s'est passé en 2008, on peut avoir confiance dans leur jugement.

à écrit le 08/08/2017 à 11:58
Signaler
Evidemment, ils doivent avoir raison : quand on voit ce qui s'est passé en 2008, on peut avoir confiance dans leur jugement.

à écrit le 08/08/2017 à 11:19
Signaler
Comme le dit l'analyste cité par l'article, à toutes les élections présidentielles c'est pareil; il ne faut pas non plus y voir un soutien à l'empereur Néron. C'est lors de l'élection de Hollande que exceptionnellement les patrons n'étaient pas en co...

le 08/08/2017 à 13:22
Signaler
Qu'est ce que vous pouvez dire comme conneries. Je suis patron et salarié donc assujetti à la CSG ! Quand a ceux qui se paient en dividende - deja faut attendre un an, faites-le donc ! - ils ont des pélevement liberatoire dont ... 11% sociaux composé...

le 08/08/2017 à 21:38
Signaler
@ Steph Par définition si vous êtes salarié vous n'êtes pas patron. Un patron c'est quelqu'un qui n'a personne au dessus de lui, car il est propriétaire de tout ou partie des moyens de production,. Ce n'est pas votre cas donc votre cas n'est pas lié...

à écrit le 08/08/2017 à 11:18
Signaler
« 78% reconnaissent connaître mal le programme du nouveau gouvernement pour les TPE-PME » Ce chiffre est assez surprenant. Il est un peu tot pour se dire optimiste pour l’avenir. Un chef d’entreprise doit s’appuyer sur du concret. Et non sur des préj...

le 19/08/2017 à 22:21
Signaler
Il est pourtant si simple de ce poser la bonne question... Que va faire Macron pour remplir les carnets de commandes? Réponse rien du tout car il faut faire des économies...

à écrit le 08/08/2017 à 11:02
Signaler
Sans blague ! Et à qui appartient l'institut de sondage ?

à écrit le 08/08/2017 à 10:42
Signaler
les petites entrEprises travaillerons plus si le pouvoir d achat des Français augmente , tous le resteN EST du baratin de politicard???

le 08/08/2017 à 13:23
Signaler
Les petites entreprises travaillerons mieux s'il y a moins de taxes et d'impots a chaque nouvelle legislature, si le droit du travail est moins repulsif à l'embauche et si les normes s'allègent, tout le reste n'est que du baratin d'incompétent coupé ...

le 19/08/2017 à 22:24
Signaler
Vous vous trompez... Quelques soit les allègements ou les facilité de virer les employés rien n'aidera... La seule et l'unique chose qui fasse qu'une entreprise embauche c'est le carnet de commande plein. Et si celui ci l'est peu importe les taxes qu...

à écrit le 08/08/2017 à 7:59
Signaler
Les artisans peu ou mal défendu aiment se raccrocher aux branches. Un exemple mais j’en ai d’autres des amis souhaitent une véranda ils font appel à deux artisans locaux et apprennent qu’une entreprise ayant pignon sur rue au Portugal démarche des cl...

le 08/08/2017 à 10:47
Signaler
Je vous rejoins sur le rôle des instances professionnelles dont les dirigeants abusent des cotisations de leurs adhérents non pour les défendre mais pour asseoir leur pouvoir d'obstruction et profiter de ces ressources pour bien vivre . Mais ce con...

le 08/08/2017 à 10:58
Signaler
..suite..des solutions existent pour améliorer la compétitivité des entreprises de quelque taille qu'elles soient et elles ont fait leurs preuves lorsqu'elles ont été mise en œuvre . Il est regrettable que toutes ces petites baronnies ne se remetten...

le 08/08/2017 à 11:10
Signaler
Le problème dépasse le cadre de la France. Tous les candidats à la présidence de la république ont dans leur programme l’idée de réformer l’Europe pour harmoniser les pratiques. L’écart est tel que c’est quasiment impossible. Toutes les mesures euro...

le 08/08/2017 à 11:14
Signaler
Bravo aux gros,gras et prospères dirigeants des chambres de métiers ,de commerce et d'agriculture.

à écrit le 08/08/2017 à 6:56
Signaler
Espérons que le Président Macaron soit l'équivalent d'un patron de Startup et que les patrons de PME ne s'y trompent pas. "C'est quoi une Startup?, c'et une bonne idée qui ressemblait à une mauvaises idées pour beaucoup!..." C'est le principe...

à écrit le 08/08/2017 à 6:56
Signaler
Espérons que le Président Macaron soit l'équivalent d'un patron de Startup et que les patrons de PME ne s'y trompent pas. "C'est quoi une Startup?, c'et une bonne idée qui ressemblait à une mauvaises idées pour beaucoup!..." C'est le principe...

à écrit le 08/08/2017 à 6:52
Signaler
Espérons que le Président Macaron soit l'équivalent d'un patron de Startup et que les patrons de PME ne s'y trompent pas. "C'est quoi une Startup?, c'et une bonne idée qui ressemblait à une mauvaises idées pour beaucoup!..." C'est le principe...

à écrit le 07/08/2017 à 22:15
Signaler
C'est vrai que pour une fois qu'il y a une lueur d'espoir ça dérange les communistes. Continuez à vous enfoncer vous même et laissez travailler ceux qui sont motivés et optimistes

le 19/08/2017 à 22:26
Signaler
Vous voyez une lueur vous? Moi je vois le néant et un Macron viré dans 4 ans et 9 mois...

à écrit le 07/08/2017 à 20:19
Signaler
C'est du Pipo tout ça. Vraiment du grand n'importe quoi. De la com inutile juste pour nous faire croire que E Macron c'est bien. Mais rien n'a encore été fait!! De toute façon c'est l'Europe qui décide pas le serveur de cette union.

à écrit le 07/08/2017 à 19:51
Signaler
Les petits patrons pensent printemps ! Le problème, c'est que l'hiver arrive...

à écrit le 07/08/2017 à 18:09
Signaler
Surtout c'est une information des économistes de BFM WC, Ils veulent nous faire croire quoi ?

à écrit le 07/08/2017 à 17:42
Signaler
Ce facteur n'est pas un argument de poids. Les petits patrons en majorité était pour le candidat Fillon. Les petits patrons sont des girouettes, tout dépend de la direction du vent et de la force.

à écrit le 07/08/2017 à 17:40
Signaler
Oui. Ils aiment l'idée que Toufriquet les délivre de leurs entraves mais au fond, ils n'entravent que dalle.

à écrit le 07/08/2017 à 13:55
Signaler
"Concernant la réforme du Travail, seulement un quart s'estiment suffisamment informés" !! Alors, c'est quoi la question qu'on leur a posé pour qu'il retrouve le moral ? Si on résume: ils n'ont rien compris, mais ça les a rassuré :-)

à écrit le 07/08/2017 à 13:17
Signaler
Évidemment qu’ils ont le moral. Ils vont pouvoir traiter leurs salariés comme des sous-merde et ne vont plus rien risquer. Ils vont pouvoir les faire bosser bien plus gratos, baisser leurs salaires, tout négocier au rabais. Gageons que demain, qua...

le 07/08/2017 à 15:30
Signaler
Tout à fait d'accord. Et vous oubliez l'effet le plus important sur l'économie : moins de revenus et moins de postes fixes vont entrainer ... une récession. Gloire aux rentiers.

le 07/08/2017 à 22:11
Signaler
EXAT???

à écrit le 07/08/2017 à 12:57
Signaler
P.S.: "du jamais-vu depuis 2007" Depuis que sarkozy est arrivé au pouvoir donc et a endetté de 600 milliards de plus le pays et que nous sommes entrés dans la plus profonde crise économique mondiale de l'histoire du capitalisme, ya pas à dire...

le 07/08/2017 à 17:19
Signaler
Si Sarkozy n'avait pas emprunté pour maintenir le budget de l'état ,alors que la croissance s'effondrait ,tu serrais surement pas en train de pianoter sur ton clavier !Quand on comprend rien à l'économie on profite d'internet pour se renseigner .....

le 07/08/2017 à 17:50
Signaler
"Si Sarkozy n'avait pas emprunté pour maintenir le budget de l'état ,alors que la croissance s'effondrait ,tu serrais surement pas en train de pianoter sur ton clavier !" Oh vous voudriez dire que nous serions tous morts dans un conflit nucléaire...

le 08/08/2017 à 10:57
Signaler
@sez Ce que Sez n’a pas compris c’est que le 1er ministre de Sarkozy Mr Fillon a commencé par dire que les caisses étaient vides. Dans ce cas on ne se prive pas d’une partie de ses recettes, cela en faisant des cadeaux aux plus riches. Sarkozy a com...

le 08/08/2017 à 11:36
Signaler
@ Gerard71 Merci à vous et ce que l'on oublie de dire souvent parce que c'est presque aussi scandaleux que l'affaire Khadafi, presque, c'est qu'il a vendu le quart des stocks d'or français d'une part et d'autre part au moment où le cours de l'or ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.