Omicron : vaccinés ou non, la France impose le test négatif à tous les voyageurs en provenance d'un pays hors de l'UE

Face au nouveau variant du coronavirus, le gouvernement a annoncé un durcissement des conditions d'accès au territoire en imposant notamment un test négatif pour tous les voyageurs, même vaccinés, provenant d'un pays hors de l'Union européenne. De nouvelles restrictions qui risquent de freiner la motivation au voyage, notamment des touristes en provenance d'Amérique du Nord.

3 mn

Pour les voyageurs en provenance des pays de l'UE, la France imposera un test de 24 heures pour les non-vaccinés.
Pour les voyageurs en provenance des pays de l'UE, la France imposera un test de 24 heures pour les non-vaccinés. (Crédits : LOREN ELLIOTT)

Alors que le variant Omicron risque de faire plonger les chiffres de l'activité touristique de la fin d'année, la France va durcir ses conditions d'accès à son territoire. Le gouvernement a annoncé ce mercredi 1er décembre que tous voyageurs provenant d'un pays hors de l'Union européenne, même vaccinés, devront présenter un test négatif de moins de 48 heures à leur arrivée.

Pour les voyageurs en provenance des pays de l'UE, la France imposera un test de 24 heures pour les non-vaccinés. Mais le test obligatoire, pour les vaccinés, pourrait bientôt s'étendre à tous les voyageurs en provenance d'un Etat membre. "La question d'une obligation de tests négatifs pour les voyageurs (vaccinés) en provenance de pays de l'UE se pose", a prévenu le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. De fait, le gouvernement cherche "une coordination européenne" sur ce sujet, et espère qu'une "décision sera prise d'ici la fin de la semaine".

A quelques semaines des fêtes de fin d'année, attractives pour les touristes - notamment des Etats-Unis -, ces nouvelles restrictions risquent de freiner la motivation au voyage. Même avant l'arrivée du variant Omicron et des nouvelles mesures, le tourisme mondial va encore perdre 2.000 milliards de dollars cette année, notait l'OMT.

Déjà, des mouvements d'annulations massifs ont été observés pour les voyageurs qui avaient prévu de se rendre dans certains pays africains pour la saison hivernale.

Jeudi, un premier cas de variant Omicron a été confirmé en métropole chez un homme résidant en Ile-de-France, dépisté à son retour d'un voyage au Nigeria, a annoncé l'Agence régionale de santé (ARS). Par ailleurs, les autorités sanitaires françaises ont recensé treize cas suspects de contamination.

Dans le même temps, la riposte se durcit chez les voisins européens, le chancelier allemand Olaf Scholz évoquant même la question de la vaccination obligatoire pour ses citoyens.

Lire aussi 6 mnTourisme à l'étranger: l'étau se resserre sur les voyageurs français

Un encadrement des voyageurs à l'arrivée de dix pays d'Afrique

Autre mesure, Gabriel Attal, a également annoncé que les vols avec dix pays de l'Afrique australe reprendraient à partir de samedi mais avec un "encadrement extrêmement strict et drastique". Seuls les Français, les ressortissants de l'UE, les diplomates et les navigants pourront voyager sur ces destinations.

Ces mesures concernent les sept pays avec lesquels les vols étaient suspendus depuis vendredi (Afrique du Sud, Lesotho, Botswana, Zimbabwe, Mozambique, Namibie et l'Eswatini), auxquels ont été ajoutés le Malawi, la Zambie et l'île Maurice.

Ces voyageurs subiront, en outre, un test Covid à leur arrivée en France, suivi d'un isolement de sept jours en cas de résultat négatif et de dix jours si le résultat est positif, a-t-il précisé.

Dans les deux cas, l'isolement "sera surveillé par des forces de sécurité intérieure et en cas de non respect de l'isolement, une amende de 1.000 à 1.500 euros" sera infligée, a ajouté le porte-parole.

Le gouvernement intègrera ces dix pays dans une nouvelle catégorie "rouge écarlate" créée pour les "pays à risque", pour lesquels "il n'y aura pas de déplacements ou d'accès autorisé à des fins professionnelles, touristiques, familiales, d'études et même de recherche".

(Avec AFP)

Lire aussi 9 mnOmicron, 5ème vague, Antilles : nouveau coup de massue pour le transport aérien français

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 02/12/2021 à 21:26
Signaler
Big pharma toujours à la manoeuvre entre tests PCR source de faux positifs et l'obligation vaccinale pour des individus asymptomatiques non malades. Par ailleurs, à Wuhan ça travaille dur à l'étude de variants... Il semblerait que la réalité ...

à écrit le 02/12/2021 à 20:15
Signaler
Ce jeudi 2 novembre 1933 pardon 2021 ,l’État allemand a décidé de durcir les restrictions qui visent les personnes non vaccinées contre le Covid-19.Les restrictions seront strictes. Elles imposeront un “quasi-confinement” aux personnes non vaccinées,...

à écrit le 02/12/2021 à 14:38
Signaler
Triplement vacciné, je me pose donc la question pourquoi? Certes, le vaccin protège mais quelle différence entre un non vacciné qui fait un test PCR pour voyager et un vacciné qui est est aussi obligé de faire un test au départ et à l'arrivée? Je dev...

à écrit le 02/12/2021 à 13:34
Signaler
Les pharmas vous ont bien entubés avec leur 90 % d'efficacité ! Une 4e injection pour la route ? MDR !

à écrit le 02/12/2021 à 13:22
Signaler
alors ça sert à quoi de faire un vaccin ? Et un 3e rappel ? C'est vraiment n'importe quoi.

à écrit le 02/12/2021 à 12:26
Signaler
La mesure à prendre, ce serait plutôt que les non vaccinés payent leurs soins quand ils sont atteints du COVID. Ca en calmerait plus d'un.

le 02/12/2021 à 18:36
Signaler
Absurde ,puisqu'ils sont non -vaccinés ,ils ne voyagent donc pas .Ce sont ceux qui voyagent environ 20% des français souvent toujours les mêmes d'ailleurs et qui ont les moyens qui veulent ce vacciner pour continuer leur petit loisir.Tant pis pour eu...

à écrit le 02/12/2021 à 12:19
Signaler
Encore du grand n'importe quoi, on ne va pas demander aux Français revenant d'un pays étranger quelconque, de faire un test PCR avant de monter dans l'avion, alors que dans de nombreux pays, ils ne connaissent même pas le test PCR et n'ont pas de lab...

à écrit le 02/12/2021 à 10:15
Signaler
C'est idiot comme mesure, importer une personne positive au Covid-19 sur le sol français n'a qu'un impact négligeable sur l'épidémie chez nous. On n'est pas dans la rationalité

le 02/12/2021 à 12:43
Signaler
Ne pas prendre au mot tout ce qui est annoncé , car cela n'a pas changé dans la gestion de la pandémie beaucoup d'annonces , mais sur le terrain c'est les portes grandes ouvertes si bien que l'information est réduite au stricte minimum ( entrée le 2...

le 02/12/2021 à 12:48
Signaler
Le mot rationnel n'est pas au lexique de la micronie.

à écrit le 02/12/2021 à 9:32
Signaler
Un test négatif signifiera que l'individu ne possède aucun anticorps lui permettant de lutter contre la maladie! Et pourra être plus facilement vecteur par la suite!

à écrit le 02/12/2021 à 8:39
Signaler
Enfin une mesure logique et donc réellement prudente vu que le vaccin ne protège pas bien il n'est pas possible de le rattacher à une sécurité sanitaire totale, au contraire même il faut s'en méfier et de plus en plus. A quand un test salivaire fiabl...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.