Covid-19 : une nouvelle version du vaccin face à Omicron ? Pfizer et consorts se disent prêts

Par le passé, Pfizer a déjà créé deux nouvelles versions de son vaccin en moins de cent jours, contre les variants Delta et Beta, qui n'ont finalement pas été utilisées. Face au nouveau variant du Covid-19, le laboratoire américain et ses concurrents se montrent confiants.

4 mn

Le PDG de Pfizer assure toutefois être assez confiant dans le vaccin distribué actuellement.
Le PDG de Pfizer assure toutefois être "assez confiant" dans le vaccin distribué actuellement. (Crédits : STEPHANE MAHE)

Après la ruée sur la fabrication des vaccins, une nouvelle course s'engage avec l'apparition en Afrique du Sud, puis en Europe, du variant Omicron, énième mutation du Covid-19 et successeur du Delta. Il s'agit aujourd'hui pour les laboratoires - dont certains ont vu leur cours s'envoler jeudi 26 novembre, le jour où Omicron est connu du grand public - de proposer une version adaptée de leur premier vaccin. Or le PDG de Pfizer, Albert Bourla, l'a assuré lundi : la firme américaine associée à l'allemand BioNTech a déjà commencé à travailler sur une nouvelle version, au cas où le vaccin actuel ne serait pas suffisamment efficace contre le nouveau variant Omicron.

"Si le vaccin (actuel) protège moins et que nous avons besoin de créer un nouveau vaccin, nous avons commencé à travailler dessus vendredi, nous avons fait notre premier modèle d'ADN, qui est la première étape du développement d'un nouveau vaccin", a-t-il expliqué.

Et d'expliquer la démarche :

"Il y a encore beaucoup d'inconnues" autour du nouveau variant détecté en Afrique du Sud, a-t-il souligné dans une interview sur la chaîne américaine CNBC. "Nous saurons l'essentiel de ce qu'il y a à savoir d'ici quelques semaines".

Il faut notamment d'abord mener des tests pour évaluer l'efficacité des vaccins actuels, développés avec BioNTech, contre Omicron.

Les concurrents sur les rangs

Ses concurrents AstraZeneca comme Pfizer/BioNTech, Moderna et Novavax se sont aussi déclarés confiants dans leur capacité à combattre la souche Omicron.

De son côté, la Russie a annoncé lundi qu'elle était en train de développer une version de son vaccin Spoutnik V ciblant spécifiquement son variant Omicron, dans le "cas improbable" où le sérum actuel ne suffirait pas.

En France, où huit cas suspects sont signalés mais non confirmés, la détection du variant Omicron est "très probablement une question d'heures", d'après le ministre de la Santé Olivier Véran lundi.

Le nouveau variant Omicron du coronavirus présente "un risque très élevé" au niveau mondial, a prévenu lundi l'Organisation mondiale de la santé, et le G7 réunit en urgence ses ministres de la Santé à Londres sur la question.

Une version adaptée au variant Delta qui n'a pas été utilisée

Pfizer a déjà créé par le passé deux nouvelles versions de son vaccin en moins de cent jours, contre les variants Delta et Beta, qui n'ont finalement pas été utilisées. Au besoin, "en 95 jours, nous aurons le nouveau vaccin" contre Omicron, a assuré M. Bourla.

Le groupe a les capacités de produire au besoin quatre milliards de doses l'an prochain, a-t-il aussi affirmé.

Le PDG de Pfizer assure toutefois être "assez confiant" dans le vaccin distribué actuellement, "car nous sommes parvenus au bon dosage dès le début".

La pilule anti-Covid développée par Pfizer pour traiter la maladie, qui a démontré une efficacité de 89% contre les hospitalisations et décès lors d'essais cliniques, a par ailleurs "été développée avec l'idée" que des mutations du virus allaient apparaître, a aussi relevé Albert Bourla.

"Je suis très très confiant en la capacité (de la pilule) à fonctionner avec toutes les mutations, y compris Omicron", a-t-il affirmé.

"Il faut garder à l'esprit (...) que la situation est différente quand vous avez un traitement" qui permet de réduire de dix à un le nombre de personnes allant à l'hôpital, a-t-il ajouté.

Omicron a d'ores et déjà accru les inquiétudes sur le trafic des voyageurs avec la fermetures temporaires de plusieurs espaces aériens (Maroc, Israël, Afrique du Sud, Japon) ou avec de nouvelles restrictions à l'arrivée. De son côté, Joe Biden "n'anticipe pas à ce stade" de nouvelles restrictions aux voyages. Les Etats-Unis ont déjà fermé leurs frontières aux voyageurs en provenance de huit pays d'Afrique australe.

(Avec AFP)

Lire aussi 5 mnOmicron: le tourisme mondial va faire un nouveau plongeon abyssal en 2021 (OMT)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 30/11/2021 à 10:14
Signaler
encore une fois c'est tout bénèf pour les labos.

à écrit le 30/11/2021 à 8:54
Signaler
"Rajoute un peu plus de sucre et de sodium !" Le vaccin nouveau est arrivé ! Il y a deux ans il fallait dix ans pour élaborer un vaccin maintenant c'est 100 jours. Incroyable les progrès réalisés dites moi !

à écrit le 30/11/2021 à 8:31
Signaler
Et les triples dosés devront en repasser deux couches de nouvelle formule pour conserver leur pass, business is business, ah ah ah

à écrit le 30/11/2021 à 7:21
Signaler
Bof, les vaccins a anti spike ça semble pas être la panacée, c'est pas parce que c'est la "protéine de pointe" comme ils disent, celle qui permet d'entrer dans la cellule que c'est efficace, autrement ça ferait longtemps qu'on aurai un vaccin anti si...

à écrit le 29/11/2021 à 22:18
Signaler
Bingo, champagne, la rente à vie garantie par un pseudo virus et une réelle corruption des politiciens

à écrit le 29/11/2021 à 21:31
Signaler
Combien de lettres dans l'alphabet grecque ? Cela va en faire des variants et des vaccins avec rappels .Ils n'ont toujours pas libéré les brevets ? Moderna, Pfizer pour les milliards d'humains cela ressemble à un monopole . Ils peuvent ériger une st...

à écrit le 29/11/2021 à 19:55
Signaler
Si, ils peuvent passer de 1000 à 2000 dollars par seconde, ils ne vont pas se gêner.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.