Popularité : Macron peine à convaincre

Malgré un léger regain de popularité au mois d'avril (+3 points), Emmanuel Macron peine à rassembler les Français autour de ses réformes. Selon la dernière enquête mensuelle BVA- La Tribune-Orange-RTL, 54% déclarent avoir une opinion défavorable du Président de la République. À l'opposé, 43% des interrogés signalent avoir une bonne opinion du chef d'État.
Grégoire Normand

6 mn

Après une baisse continue des bonnes opinions à son égard depuis décembre, Emmanuel Macron enregistre un regain de popularité en avril.
Après une baisse continue des bonnes opinions à son égard depuis décembre, Emmanuel Macron enregistre un regain de popularité en avril. (Crédits : XXSTRINGERXX xxxxx)

(Article publié le 20 avril à 6h, mis à jour à 17h15 avec une infographie de notre partenaire Statista)

La popularité du chef de l'État regagne quelques couleurs. Après une baisse régulière d'opinions favorables depuis de la fin de l'année 2017, Emmanuel Macron connaît léger un regain de popularité au mois d'avril selon la dernière enquête exclusive BVA-La Tribune-Orange-RTL (*). Ce léger rebond intervient pourtant dans un contexte difficile. L'interview à haut risque accordée aux journalistes Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel dimanche a suscité beaucoup de réactions. Et la multiplication des mouvements sociaux ces dernières semaines complique le rythme des réformes pour l'exécutif qui traverse une séquence difficile. L'institut d'enquête d'opinion signale même que l'écart de popularité marque une nette division entre le secteur public et le secteur privé. 53% des employés du privé (+8 points) ont bonne opinion de l'ancien conseiller de François Hollande contre 30% de ceux du secteur public (-2 pts).

43% des interrogés expriment une bonne opinion

Seuls 43% des interrogés par l'organisme de sondages indiquent avoir une bonne opinion de l'ancien ministre de l'Économie, soit une hausse de 3 points par rapport au mois de mars. À l'inverse, 54% des sondés signalent avoir une mauvaise opinion du locataire de l'Élysée. Dans une perspective historique, la popularité d'Emmanuel Macron lors de sa première année de mandat est meilleure que celle de ses prédécesseurs récents. Les bonnes opinions s'établissaient à 32% pour Nicolas Sarkozy (en avril 2008) et à 34% pour François Hollande. Au bout d'un an de présidence, 48% des Français avaient une bonne opinion de Jacques Chirac en avril 1996 et 51% de François Mitterrand en mars 1982. Depuis son arrivée au palais de l'Élysée, l'ancien banquier d'affaires a perdu près de 20 points de pourcentage chez les Français interrogés par BVA. À l'opposé, la part des mauvaises opinions est passée de 35% à 54% en un an.

--

Popularité de Macron Statista

(Graphique de notre partenaire Statista)

--

Du côté de Matignon, Édouard Philippe regagne quelques points chez les individus interrogés pas BVA. 45% des Français déclarent avoir une bonne opinion du chef du gouvernement (+2 points) contre 51% qui en ont une mauvaise (-3 points) et 4% ne se prononcent pas.

"Ce niveau de popularité du chef du gouvernement à l'issue d'une première année de quinquennat le situe devant les mesures réalisées pour François Fillon (43% en avril 2008) et Jean-Marc Ayrault (32% en avril 2013), 5 points sous celle concernant Jean-Pierre Raffarin en avril 2003 (50%)".

 Remontée chez les moins de 35 ans

Emmanuel Macron regagne 4 points de popularité chez les moins de 35 ans (à 46%) alors que la tranche d'âge des 25-34 ans est celle qui avait le moins voté pour lui. Chez les 35-49 ans, il convainc 36% des interrogés. Chez les femmes, le chef d'État gagne 4 points d'opinions favorables (à 44%). À l'inverse, les progressions sont plus contenues chez les 50-64 ans (+1 point à 40%), les 65 ans et plus (+1 point à 49%) alors que les retraités représentent la catégorie de la population qui a plus le voté pour le candidat de la République en marche. La hausse de la CSG chez les retraités a contribué à l'érosion de la cote de popularité de M.Macron alors que des milliers de seniors ont multiplié les manifestations pour défendre leur pouvoir d'achat au cours du premier trimestre.

>  Lire aussi : Des milliers de retraités manifestent partout mais Macron "ne sent pas de colère" dans le pays

Dans une approche géographique, les bonnes opinions progressent de trois points auprès des habitants en région. Les hausses les plus soutenues concernent les communes rurales avec des populations inférieures à 2.000 habitants (+ 5 points à 46%) et dans les zones périurbaines de 2.000 à 20.000 habitants (+7 points à 40%). Chez les Franciliens, les résultats sont inchangés (à 35%).

Percée chez les sympathisants socialistes et LR

Chez les partis, le Président de la République réalise une véritable percée chez les sympathisants socialistes (31%) avec une progression de 9 points de bonnes opinions et de 14 points chez les proches des Républicains (54%). À l'opposé, la popularité de Macron reste très basse faible chez les sympathisants de la France insoumise (6%) de Jean-Luc Mélenchon et le Front national qui traverse une vraie crise depuis ses échecs aux élections législatives et à la présidentielle de 2017.

À droite, Wauquiez perd du terrain

Chez les sympathisants de droite, Laurent Wauquiez est sur la première marche du podium devant François Baroin et Nicolas Dupont-Aignan. Valérie Pécresse arrive en quatrième position. 57% des sympathisants de la droite veulent que le président de la région Rhône-Alpes-Auvergne ait davantage d'influence dans la vie politique française. Il perd 5 points par rapport au mois de mars dernier. De son côté, la présidente de la région Ile-de-France gagne 3 points chez les proches de la droite.

Du côté des sympathisants Les Républicains, c'est François Baroin qui domine largement le classement (70%), suivi de Valérie Pécresse (62%) et Laurent Wauquiez (62%). Ce dernier est donc loin de faire l'unanimité dans son propre parti. Pour Nicolas Sarkozy, la situation est moins favorable (48%). L'ancien chef de l'État est mis en examen pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électoral" et "recel de détournement de fonds libyens".

> Lire aussi : Sarkozy en garde à vue dans l'enquête sur sa campagne 2007

Taubira en tête chez les socialistes

L'élément à noter à chez les sympathisants du PS est l'arrivée en tête de l'ancienne Garde des Sceaux Christiane Taubira qui gagne 13 points (70%). Elle devance désormais Anne Hidalgo qui se place en deuxième position à 52% et subit une chute vertigineuse avec 18 points en moins sur un mois. L'autre fait marquant est la remontée de François Hollande qui gagne 14 points et se situe désormais à 51%. Enfin, le nouveau secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure enregistre une progression significative de 17 points et atteint désormais les 47%. À gauche, l'ancien président du Nouveau parti anticapitaliste Olivier Besancenot domine largement le classement devant Christiane Taubira et Benoît Hamon.

(*) Méthode : Enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internet du 18 au 19 avril 2018. Échantillon de 1011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Grégoire Normand

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 53
à écrit le 22/04/2018 à 18:17
Signaler
Macron l' homme de Davos, l' abonné et le redevable d' Attali, celui qui cherche à jeter la France et ses bijoux de famille dans les mains de l' oligarchie mondialiste. Geoffroy après Asselineau nous dit, ils vont échouer car le désaveu est là patent...

à écrit le 22/04/2018 à 10:17
Signaler
les sondages c'est une chose, les urnes c'est autre chose, car il faut savoir qui vote !: l'abstention aux dernières législatives était de 74% chez les 18-24ans, 70% chez les 25-34 ans, 62% chez les 35-39 ans, 55% chez les 50-59 ans 43% chez les plu...

le 22/04/2018 à 17:49
Signaler
" il vaut donc mieux(électoralement parlant) pour un politiciens progresser chez les citoyens mur que chez les jeunes ! " C'est toujours le cas.La nouveauté chez Macron, c'est qu'il a en plus réuni les CSP+ âgés des deux bords très européen ( aile...

le 23/04/2018 à 10:12
Signaler
Toutes les politiques confondues ont réussi à dégoûter une bonne majorité des électeurs, tous âges confondus C’est triste pour la démocratie française et européenne.

à écrit le 22/04/2018 à 8:56
Signaler
Rastignac était-il populaire ? Le parallèle etre le héros de Balzac et l'élu du moment a la tète de la République est une évidence : la réussite suscite des jalousies mais aussi des dérives et des déconnections .... !

à écrit le 22/04/2018 à 7:19
Signaler
bon, je viens de lire tous les commentaires et cela confirme le fait que le problème , en France , ce ne sont pas seulement les élites , mais aussi en grande partie ce "peuple" qui pense toujours intérêts particuliers avant intérêt général , qui est ...

à écrit le 21/04/2018 à 21:09
Signaler
la politique de macron est la politique des banquiers de l union europeene , sont role est de mettre tout le monde aux meme niveaux en attirants tous les aquis de ceux qui en ont plus vers le bas,, , la gauche le savais c est pour cela que nous avon...

à écrit le 21/04/2018 à 17:16
Signaler
Appartenant à la classe (2-10%) en dessous des 2% privilégiée par la suppression de l'ISF, pas dans le besoin pour autant, j'ai pris en pleine poire comme beaucoup l'augmentation de la CSG, la hausse du gasoil, la non suppression de la taxe foncière,...

le 22/04/2018 à 9:01
Signaler
a bon ! ...... et vous espériez quoi exactement ! Taxer est la solution de facilité ( ....et de lacheté ! ) des élus qui se suucèdent a la tète de l'état depuis des décennies ! Conjugué a la "bornitude" 'et au manque de courage ) de l'él...

le 22/04/2018 à 9:04
Signaler
a bon ! ...... et vous espériez quoi exactement ! Taxer est la solution de facilité ( ....et de lacheté ! ) des élus qui se succèdent a la tète de l'état depuis des décennies ! Conjugué a la "bornitude" ('et au manque de courage ) de l'é...

le 22/04/2018 à 18:39
Signaler
@Hassan ceheffe Qu’avait-on comme choix entre deux extrémistes hors sujet et le cupide Fillon? J’avais osé imaginer qu’il serait moins pire que ses prédécesseurs, mais comme pas mal, je me suis trompé.

le 22/04/2018 à 21:44
Signaler
@hassan ceheffe Entre les extrêmes complétement hors sujet et le cupide Fillon, le choix était vite fait en 2017 et votre ironie n'y peut rien, mais je pensais très honnêtement qu'on se ferait moins avoir. Quant au Portugal, renseignez-vous les conv...

à écrit le 21/04/2018 à 15:41
Signaler
Vu ces méthodes c'est normal que sa popularité baisse... J'espère que ceux qui ont voté pour lui le regrettent... Mettre un tel individu au pouvoir reste une chose criminelle, Un poste pareil mérite une personne aimable et non tortionnaire comme cett...

le 21/04/2018 à 16:50
Signaler
Une personne aimable comme Mélenchon.

à écrit le 21/04/2018 à 14:26
Signaler
Macron veut se faire passer pour un grand réformiste alors que si on analyse bien les réformes qu’il a faites ou celles qu’il envisage, on reste sur sa faim !!! C’est suffisant pour dire « ça va dans le bon sens » mais notoirement insuffisant pour di...

le 21/04/2018 à 19:39
Signaler
"Macron veut se faire passer pour un grand réformiste alors que si on analyse bien les réformes qu’il a faites ou celles qu’il envisage" Macron ne réforme rien du tout, il ne cesse de paupériser le pays et les couches sociales qui...

à écrit le 21/04/2018 à 10:44
Signaler
Progrés Que de retour en arrière tu nous auras fait faire !

à écrit le 21/04/2018 à 10:16
Signaler
Entres les hauts-fonctionnaires décideurs surpayés au regard de leurs compétences qui par leurs décisions entrainent une inaptitude chronique du Pays qui reste à la traine. Ajouter une minorité syndiquée à nos frais, hurlante et saccageuse qui impose...

le 21/04/2018 à 15:47
Signaler
Désolé de vous contredire, mais ce type ne bouge pas les chose comme il faut... Croyez vous vraiment que ce qu'il fait va améliorer notre pays? Ce que les entreprises ont besoins c'est juste et seulement des carnets de commandes pleins pour embaucher...

à écrit le 21/04/2018 à 8:10
Signaler
Ici en Coree, le President Moon Jae- In a depuis plus d'un an date de son election 72% d'opinions tres favorables. Ce malgre des reformes contraignantes pour la population. Mais l'avenir du pays ici compte davantage que les egos. Meditez ces chiff...

le 22/04/2018 à 16:49
Signaler
Vous voulez nous parler de Park Geun-Hye qui vient d’être destituée par les députés sud-coréens, la privant de ses vastes pouvoirs exécutifs, conséquence d’un vaste scandale de corruption qui a précipité dans la rue des millions de personnes et paral...

à écrit le 20/04/2018 à 22:45
Signaler
excellent président qui s'emploie sans compter pour faire évoluer une société encroûtée dans ces statuts au seul profit de la fonction publique . C'est new !

le 21/04/2018 à 6:55
Signaler
Excellence, vous avez dit excellence ? Il existe quelque chose de terriblement ahurissant dans le système de politique intérieure que l'on nous fait vivre. Lorsque je me réfère aux textes fondateurs de notre République, que ce soit la déclaration...

à écrit le 20/04/2018 à 21:27
Signaler
La popularité de macron elle et nulle trop pour les riches riant pour les classes laborieuse et mois pour les retraitees Avec macron c est la précarité a grand vitrées e marché ! Un smicard gagné 250€ de plus part an ils perdent 500€ de plus ?voila m...

à écrit le 20/04/2018 à 20:29
Signaler
monsieur Macron c'est complètement perdu, trop de cadeaux aux patrons et en assommant les retraités avec la hausse de la CSG, il finit de détricoter ce que Monsieur De Gaule avait construit à son époque et qui avait contribuer à la Grandeur de la Fr...

le 20/04/2018 à 21:09
Signaler
Ce n’est ni les LR ou FN ou le nouvelle droite de buisson et Marion qui va sauver la France ... Entre la haine et la précarité Je choisi la précarité Car c’est moins dangereux que la «  haine » Ce n’est pas parce que certains ont des problèmes d’i...

à écrit le 20/04/2018 à 19:36
Signaler
Il est certain que la popularité de Macron serait plus grande s'il annonçait de nouveaux jours de congé, l'abaissement de l'âge de la retraite, des augmentations générales, et des emplois "d'avenir" bidons, comme autrefois les socialistes.

le 20/04/2018 à 20:35
Signaler
Une plus juste répartition de la charge serait déjà une bonne chose. Il n'est point besoin de tomber dans la caricature....😁😎

à écrit le 20/04/2018 à 16:33
Signaler
Tiens , je viens voir que Valls est avec une nouvelle compagne ,la députée LREM Olivia Gregoire.Qui se ressemble s'assemble.Pour l'un ,loi El Khomri avec 49.3 et elle ,loi travail par ordonnances.Déjà un point commun ,la régression des droits des sal...

à écrit le 20/04/2018 à 16:02
Signaler
"La hausse de la CSG chez les retraités a contribué à l'érosion de la cote de popularité de M.Macron " Comme dit LREM sur chaque sujet (sauf la SNCF) :"Mais,mais les francais le savaient ,c'était dans notre programme ,c'est pour cela que les fran...

à écrit le 20/04/2018 à 15:12
Signaler
Macron ne peine pas à convaincre...C'est un journal de gauche (avec des editos bien gaucho comme on les aime) qui peut dire et affirmer "Macron n'est pas aimé, Macron peine à convaincre, etc." La vérité est que Macron est le meilleur Président de ...

le 20/04/2018 à 16:57
Signaler
"C'est vrai qu'avec Mélencon le petit dictateur d'extreme-gauche de presque 70 ans, la situation serait meilleure...lol." A peu près le même âge que Brigitte d'ailleurs.

le 20/04/2018 à 18:41
Signaler
"La vérité est que Macron est le meilleur Président de la République depuis 40 ans et tout le monde le sait et le ressent." Macron est le commis de Bruxelles et n' a de fait aucune autonomie ... Quand les députés français pas...

le 20/04/2018 à 19:41
Signaler
Vous vivez sur Mars? Macron n'a pas été choisi par les francais. Seulement un choix entre Marine Le Pen et lui donc son programme c'est 24% des francais. L'europe et les medias ont tout fait pour l'elire en cassant Fillon et Melanchon. Voila la réali...

le 20/04/2018 à 22:25
Signaler
C' est beau de croire au Père Noël. Si Macron est le meilleur président de la République depuis 40 ans moi je suis archevêque de Canterbury. Seul le temps dira si ce fut le bon choix et celui-ci commence déjà à parler ...

à écrit le 20/04/2018 à 15:06
Signaler
Dans la vie... il faut avancer... sans préjugés... dans tout les cas... les pires sont derrières Macron c’est le meilleur président que la France n’a jamais «  eu » depuis De Gaulle. Il est «  vrai » ce gars contrairement au PS caviar et ex- ump e...

à écrit le 20/04/2018 à 14:00
Signaler
Il ne lui reste plus qu'à mettre au boulot les assistés, les traine-savates, les radicaux, les extrémistes de NDDL et des universités, plus les cheminots au travail garantie à vie qui prennent le temps de le faire. D'oublier les classes moyennes, les...

à écrit le 20/04/2018 à 13:16
Signaler
à 100% d'accord avec vous Macron est mou plus que mou avec la fonction publique et sociétés publiques. Pfff ! Macron un clone de Hollande

le 20/04/2018 à 15:43
Signaler
"Pfff ! Macron un clone de Hollande " +14 points chez les proches des Républicains (54%) et je parle même pas de l'aile droite du PS qui est chez Macron et qui accepte sans rechigner un instant la loi travail ,la baisse des indemnités prud'homales...

à écrit le 20/04/2018 à 13:10
Signaler
Après avoir matraqué les retraités et matraquée fiscalement la classe moyenne, beaucoup vont comprendre que Marine Le Pen à le devoir et l'obligation morale de revenir sur la scène politique.

le 20/04/2018 à 13:51
Signaler
Pour leurrer son public encore une fois et se déballonner dans la dernière ligne droite sur le sujet FREXIT ?

le 20/04/2018 à 13:59
Signaler
Mais est-ce qu'elle en à la santé ? Pour une femme, tenir à la tête d'un parti politique résolument masochiste, entre autres, c'est épuisant. On voit d'ailleurs qu'elle n'en peut plus et son défaut d'élocution flagrant, cet espèce de zozotement e...

le 20/04/2018 à 17:45
Signaler
En parlant de retraité : « Président des riches ! » Voilà ce qui fusait mercredi à Saint-Dié lors de la visite d’Emmanuel Macron dans la petite cité des Vosges. « Ici, il y a plein de vieux qui sont pauvres. Et vous leur prenez encore de l’argent ...

le 21/04/2018 à 8:16
Signaler
Mais non, vous aurez comme d'hab, le choix entre la niece, vous savez, celle qui a un nom predestine, marechal et votre actuel president monarque. Que du bonheur. La marine est foutu.

à écrit le 20/04/2018 à 12:25
Signaler
Macron ne réforme pas beaucoup, des mesurettes pour la SNCF, 2032 pour s'ouvrir à la concurrence et pas de changement de statut pour les cheminots en place. Idem pour les universités qui sont toutes complètement larguées au niveau international. Pauv...

le 20/04/2018 à 12:41
Signaler
Les réformes sont le cryptage de la novlangue bruxelloise, vous voulez dire en réalité les GOPE ...? https://www.upr.fr/gope-grandes-orientations-de-politique-economique

le 20/04/2018 à 13:52
Signaler
"L'expérience de France Telecom, EDF et GDF rappelle aux naïfs comment ce genre de "réformes" finit toujours: par la privatisation et le recul du service public. La résistance sociale des cheminots est d'intérêt général." @Bartounet La réforme de ...

à écrit le 20/04/2018 à 11:20
Signaler
Je trouve votre titre très tendancieux et ne reflétant pas la réalité. Comment peut-on imaginer un Président populaire au point d'avoir une majorité de français soutenant son programme? Ca n'arrivera jamais, sauf le Président qui se mettrait à dis...

le 20/04/2018 à 12:36
Signaler
"Ce n'est pas Bruxelles qui est responsable de l'Etat dans lequel nous sommes (déficit budgétaire, déficit commercial, dette énorme, chômage chronique, système éducatif en déroute, système de santé malade)" Euh, si .. Conférence de Charles-He...

à écrit le 20/04/2018 à 11:02
Signaler
Tel l'arbre qui cache la forêt, Mr Macron cache le pouvoir de nuisance de cet administration qu'est l'UE de Bruxelles!

à écrit le 20/04/2018 à 10:09
Signaler
hier encore son ministre vente le blocage 0,5 livret A ALORS QU'IL AURAIT DU ANNONCER UNE AUGMENTATION l-inflation est mini 1,3 !!!! hier encore l'annonce ponction fiscale + 10 M L'IMMIGRATION mineur (ISOLE°) aura le droit de faire venir ...

à écrit le 20/04/2018 à 9:23
Signaler
Macron peine à convaincre comme Hollande après Sarkozy puisque ' il est là pour signer une fois l' an la feuille de route de Bruxelles ou GOPE, les politiques français sont devenus interchangeables et maintenant nous le ...

à écrit le 20/04/2018 à 8:33
Signaler
Remontée due aux attentats qui systématiquement font monter la côté des dirigeants politiques, phénomène particulièrement étrange d'ailleurs puisque constat immédiat d'un échec. "Chez les partis, le Président de la République réalise une véritabl...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.