La popularité de Macron au plus bas dans les sondages

 |   |  1037  mots
Interrogés en janvier, 17% des Français déclaraient soutenir l’action menée par Emmanuel Macron et le gouvernement et ce score reste inchangé en mars.
Interrogés en janvier, 17% des Français déclaraient soutenir l’action menée par Emmanuel Macron et le gouvernement et ce score reste inchangé en mars. (Crédits : POOL New)
Confronté à un mouvement social, Emmanuel Macron est en perte de vitesse dans l'opinion des Français. Selon la dernière enquête mensuelle BVA-La Tribune-Orange-RTL, 57% des répondants déclarent avoir une mauvaise opinion du président de la République, soit 4 points de plus qu'en février et son pire score depuis son arrivée à l'Elysée. A l'inverse, 40% des interrogés indiquent avoir une bonne opinion du chef de l'Etat, soit 3 points de moins par rapport au dernier sondage réalisé le mois dernier.

La popularité de Macron s'effrite sérieusement. Selon la dernière enquête exclusive BVA-La Tribune-Orange-RTL (*), le président de la République voit sa cote de popularité diminuer pour le troisième mois consécutif. Cette baisse intervient dans un contexte de grogne sociale alimentée par la multiplication des réformes menées à grands pas par l'exécutif. La mobilisation des fonctionnaires et des cheminots ce jeudi 22 mars reflète en partie le mécontentement de la population.

| Lire aussi : Grève : pourquoi les fonctionnaires et les cheminots sont-ils dans la rue ?

40% des interrogés ont une bonne opinion

Seuls 40% des interrogés par l'institut de sondages affirment avoir une bonne opinion de l'ancien banquier d'affaires, soit une baisse de 3 points par rapport à février mais surtout 12 points en comparaison à décembre. A l'opposé, 57% des Français signalent qu'ils ont une mauvaise opinion (+4 points) et 3% ne se prononcent pas. A titre de comparaison historique, ce niveau est relativement proche de ces prédécesseurs récents. Selon BVA, François Hollande disposait en effet d'un capital de 35% de bonnes opinons en mars 2013 contre 40% pour Nicolas Sarkozy en mars 2008 alors que la mesure se situait à un niveau plus élevé pour Jacques Chirac (44% en mars 1996 après une chute à 32% en novembre 1995) et François Mitterrand (51% en mars 1982). Au total, Emmanuel Macron a perdu 22 points de popularité chez les Français interrogés par BVA depuis son arrivée à l'Elysée. A l'inverse, la part des mauvaises opinions est passée de 35% à 57% sur la même période.

 -

Cote de popularité Macron graphique Statista

(Un graphique de notre partenaire Statista)

 -

Du côté de Matignon, Edouard Philippe est également en perte de vitesse chez les personnes interrogées par l'institut de sondages. Seuls 43% des Français déclarent avoir une bonne opinion du Premier ministre (-4 points) alors que 54% en ont une mauvaise. "Les bonnes opinions à l'égard du chef du gouvernement régressent de 9 points en comparaison à décembre" souligne l'organisme.

Minoritaire chez les plus de 65 ans

L'une des leçons éclairantes des résultats est que pour la première fois depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron en mai dernier, les bonnes opinions deviennent minoritaires chez les plus de 65 ans. Pourtant, cette catégorie constituait un socle électoral fort au moment de la campagne présidentielle. La hausse de la CSG chez les retraités a contribué à l'érosion de la cote de popularité de M.Macron alors que des milliers de seniors ont manifesté la semaine dernière pour défendre leur pouvoir d'achat. Dans la population des moins de 35 ans, la part des bonnes opinions est également en baisse de 6 points (42%)

| Lire aussi : Des milliers de retraités manifestent partout mais Macron "ne sent pas de colère" dans le pays

Dans les catégories à bas revenus, la chute est vertigineuse. Seuls 21% des interrogés ont une opinion favorable pour l'ancien ministre de l'Economie, c'est 9 points de moins qu'en février et 25 points de moins qu'en décembre.

Baisse très marquée chez les sympathisants socialistes

Par couleur politique, la cote de popularité connaît une baisse très marquée chez les sympathisants socialistes (-11 points à 22%). Cette baisse de crédit "auprès de la gauche socialiste se retrouve dans une régression des bonnes opinions chez les Français ayant voté pour Benoît Hamon en 2017 (-7points à 36%) mais aussi dans l'électorat de premier tour du chef de l'Etat (-8 points à 76%)" explique BVA. Enfin si l'ancien haut-fonctionnaire maintient un bon taux de bonnes opinions chez les sympathisants de LREM (94%), il est en perte de vitesse chez les sympathisants LR (40%, -6 points).

Laurent Wauquiez en tête chez les sympathisants de droite

A droite, le président du parti Les Républicains domine le classement des personnalités politiques préférées. 62% des sympathisants de la droite veulent que Laurent Wauquiez ait davantage d'influence dans la vie politique française.

"Ce chiffre est en progression de 6 points en comparaison à février et place le président LR en tête dans cette frange de l'électorat. Ce résultat est appuyé notamment par une cote très élevée auprès des sympathisants Debout la France (74%)."

Chez les sympathisants LR, c'est François Baroin qui reste en tête du classement des cotes d'influence (70%, -3 points) alors que Nicolas Sarkozy arrive en deuxième position. L'ancien chef de l'Etat gagne même des points (68%, +7 points) alors qu'il vient d'être mis en examen pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électoral" et "recel de détournement de fonds lybiens". Pour BVA, l'ancien ministre de l'Intérieur bénéficie "probablement d'un massif soutien, de circonstances, de son électorat de référence".

Besancenot en tête à gauche

Avec la mobilisation du 22 mars, le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et soutien de Philippe Poutou à la présidentielle de 2017 occupe la première position du classement des cotes d'influence auprès des sympathisants de gauche. "64% d'entre eux souhaitent qu'il ait davantage d'influence dans la vie politique française", souligne BVA. Olivier Besancenot devance même Jean-Luc Mélenchon (5 points, 59%) et Christiane Taubira (-9 points, 56%) alors que Benoît Hamon (52%, -8 points) et le député de la France Insoumise François Ruffin bénéficie de cotes d'influence majoritaires. Chez les socialistes, M.Besancenot arrive à la cinquième position dans un classement dominé par Anne Hidalgo (70%, +10 points).

Marion Maréchal Le Pen gagne du terrain

L'ancienne députée du Vaucluse gagne du terrain dans l'opinion des Français. Selon les résultats de l'enquête menée par BVA sur une sélection de femmes et d'hommes politiques, 31% des interrogés veulent que Marion Maréchal Le Pen ait plus d'influence dans la vie politique française. Elle arrive en troisième position derrière Alain Juppé (32%) et Nicolas Hulot qui reste la personnalité politique préférée des Français.

_______

(*)Méthode : enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internet du 21 au 22 mars 2018. Elle est basée sur un échantillon de 1.053 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/03/2018 à 14:00 :
bonjour

dommage pour le jouvenceau

croit il qu avec une politique aussi anti sociale

il puisse demeurer populaire ,?

Il n y a probablement que les journalistes de la Tribune

à croire a cela

bien a vous
a écrit le 25/03/2018 à 20:05 :
Macron est là pour signer une fois l' an les GOPE, oups les réformes en novlangue bruxelloise et mettre les ruraux à 80 kms/h, les cheminots au chômage, fermer les hôpitaux, dégommer la fonction public, engraisser le privé, quel beau challenge..
Comment pourrait-il ne pas descende encore plus bas, toujours plus bas notre GOPEman ..?
https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
a écrit le 25/03/2018 à 16:24 :
Je ne comprend pas tous ces commentaires qui , lorsque les sondages étaient positifs, se refusaient a les prendre en compte.
Cela veut-il dire que, pour certains, les sondages ne sont valables que quand ils baissent pour Macron ?
Je n'ose croire a ce manque de partialité et d'objectivité !
a écrit le 25/03/2018 à 15:17 :
Juste une remarque : il se montre très sévère avec les chômeurs et les petits retraités, mais laisse des fichés S obtenir la nationalité française ! Quand aux centaines de milliers de migrants que l'on accueille c'est Byzance : sécu gratuite, caf, revenu d'insertion, stage de langue...rien n'est trop beau pour le politiquement correct !
a écrit le 25/03/2018 à 14:52 :
C'est pas bon cette chute dans les sondages, ça conduit souvent nos présidents à déclencher des guerres qui doivent durer quelques semaines et qui durent encore aujourd'hui.Le Mali en est le triste exemple !
a écrit le 25/03/2018 à 13:13 :
ON S EN FOU DE LA COTE DES SONDAGES SUR MACRON ? ON A BIEN COMPRIS QU IL A SENTI LE BOULET PASSE? ET QUE LE MONDE OUVRIER ET IMPREVISIBLE? IL DEVRAS DESORME ECOUTE LES SYNDICATS AVANT TOUTE LES REFORMES ? SEUL LES SYNDICALISTES SONT LES VRAIS ACTEURS SUR LE TERRAIN DE LA REALITE ET CONNAISSENT COMMENT S EN SORTIR POUR PREPARER LE MONDE DE DEMAIN? IL FAUT LES ECOUTE C EST CELA LA VRAIS DEMOCRATIE? ? ? SI MACRON NE NEGOSIE PAS IL BLOQUERONS L ECONOMIE C EST LA GREVE LEURS SEUL ARME POUR CE FAIRE ENTENDRE???
a écrit le 25/03/2018 à 11:57 :
Voila ce qui arrive quand on veut remettre les français au bouleau!On ne va pas se mentir:c'est pas gagné
Réponse de le 26/03/2018 à 18:20 :
"Voila ce qui arrive quand on veut remettre les français au bouleau!"

On manque de bûcheron ?
a écrit le 25/03/2018 à 9:47 :
La France va mieux économiquement mais pas dans la poche des citoyens car l'exécutif parle de masse hors chacun regarde ce qui est réellement sa fin de mois. La France va mieux économiquement mais la création d'emplois se situe principalement dans les services catégorie d’emplois rémunérée souvent à hauteur du SMIC. Pour l'instant l'exécutif ni est pour rien, aucune des réformes actuelles est source d’emplois L’exécutif n’est pas dans les reformes structurelles dont la principale celle de l’état bien au contraire il continue à faire exploser la charge par de nouvelles créations d’agences d’état dont le nombre astronomique plus de 1000 et les coûts qui vont de pair plus de 50 milliards est la première dépense de fonctionnement de l’ogre état. Le président par sa formation énarque n’est pas capable de mettre fin à cette maladie française des agences nationales et territoriales à tout va. Pour l’instant et malgré les discours la feuille de la présidentielle n’est pas vraiment en ligne avec les actions ou à minima. Autre point extrêmement négatif un état qui se mêle de tout bientôt jusqu’au boutons de guêtres avec bien sur des actions de l’état mais qui laisse les coûts aux régions donc encore aux contribuables. Peu de différence pour le citoyen lambda entre le matraquage fiscal des couples M. Sarkozy/ Fillon et M. Hollande/Ayrault/Vals et le couple d’aujourd’hui, de la com à outrance pour peu d’actions. En fait M. Macron, avec il faut le reconnaître avec un certain talent de vendeur sur les marchés , nous vend pour l’instant que du vent, de l’image très contrôlée et du discours pour le concret espérons que cela viendra mais j’en doute un peu plus chaque jour car ce n’est ni la réformette de la SNCF ni celle de la formation, du chômage et des ordonnances travail qui d’ailleurs pour ces dernières a donné la part belle aux entrepreneurs voyous au détriment des entrepreneurs honnêtes avec ce fumeux plafonnement des indemnités pour licenciement abusif qui vont sortir notre pays de son immobilisme qui n’est pas celui des français malgré le discours de l’exécutif et des petits soldats de LREM mais bien du politique incapable de donner un cap avec les réformes qui vont avec dont la première la grande réforme de l’état dépensier. Il faut noter que l’exécutif refuse de donner une vision pour la France, aucun schéma directeur et pour cause l’exécutif par des réformettes touche à tout mais bien loin du fond, donc dans l’incapacité de proposer des scénarios à 5 ou 10 ans comme les autres avant lui. Cette com à outrance qui commence à user et montre s’il en était besoin que notre économie est bien loin du discours ambiant, la comparaison de croissance avec nos principaux concurrents est sans appel nous sommes à la traine. Nous devons espérer que les taux et les matières premières ne prennent pas des couleurs sinon l’exécutif montrera qu’il n’a pas, pour l’instant été a niveau des réformes pour notre pays, le sera-t-il un jour????? Conclusion comme en 2007 nous avions un Président avec beaucoup de com voulait redresser la France nous connaissons le résultat, actuellement cet exécutif avec lui aussi beaucoup de com tombe dans les mêmes travers le verbe haut le résultat à minima. Reste un autre point qui n’est pas sans incidence sur le pays ses actions volontaires de fracturer la France entre ruralité et agglomérations, entre jeunes et vieux entre riches et pauvres, diviser pour mieux régner est dangereux sur le plan économique mais également sur le plan sociétal et politique, dont faire le lit des extrêmes un jeu dangereux. M. Macron devrait se méfier car gouverner en opposant les uns contre les autres n‘ est jamais un signe de force au contraire il montre une certaine fébrilité.
a écrit le 24/03/2018 à 23:30 :
Macron a été élu, parce qu’une majorité relative ne voulait plus de l’équipe au pouvoir depuis 30 ans,et pas pour son programme néo libéral. On peut dire qu’il été élu par défaut. Les français majoritairement ne veulent pas d’un système calqué sur l’économie anglo saxonne. Hors Macron et son équipe sont des adeptes de ce système qui permet, peut être de créer des emplois (pas certain que cela réussisse) mais des emplois précaires et des salaires à minima. On ne répétera jamais assez que la financiarisation excessive de notre économie et la mondialisation ne profite qu’aux rentiers et spéculateurs. Socialement, le néolibéralisme issu des années 80 n’a rien de neutre. Il a accru les inégalités sociales et les a légitimées. Sa force réside sans doute dans le fait de s’être doté d’institutions, type OMC par exemple, qui l’ont pérennisé. Faute de concurrence il s’est petit à petit imposé comme idéologie dominante.
La prospérité censée découler de la financiarisation associée à la globalisation a très vite été remplacée par une intensification progressive de l’insécurité sociale, matérielle, économique et- accessoirement, par la crise financière la plus grave depuis 1929.
Aujourd’hui, il devient crucial de restaurer l’autorité des Etats, de mettre en place une régulation digne de ce nom et de rétablir le contrôle des capitaux afin de mater cette globalisation qui bat nos démocraties en brèche, et qui livre nos sociétés en pâture aux instincts animaux les plus répréhensibles et volontairement moins contrôlables. On pourra me traiter de passéiste ou nostalgique, mais comment ne pas constater que les trois décennies ayant précédé l’avènement de la mondialisation, époque marquée par la gestion stricte des flux de capitaux transfrontaliers, fut aussi une ère de plein emploi, de société plus égalitaire, de forte productivité, de consommation florissante, d’endettements publics inexistants et de dirigeants politiques responsables.
Les quadras n’ont pas connu cette époque, et Macron et son équipe, n’ont pas mieux trouvé que de cliver les générations ; ce n’est certes pas l’évolution attendue.
Il n’y aura vraiment de nouvelle politique que lorsqu’un gouvernement osera, par exemple, baisser sensiblement les taxes sur les énergies y compris carburants et fioul. Ce n’est pas demain la veille. Pour terminer sur une note teintée d’humour, je dirai ; Macron une enveloppe certes plus avenante que ses 2 prédécesseurs, mais rien de changé à l’intérieur.
a écrit le 24/03/2018 à 22:52 :
AINSI NOUS VIVONS , PARMI D'AUTRE CRIMES = DEUX SORTES

Le 1er =  LE PRETEXTE RELIGIEUX : Ce serait au nom de dieu qu'"on" aurait le + tué , assassiné !

AINSI , NOUS SOMMES PARMIS DES ASSASSINS QUI NE CRAIGNENT PLUS DE PASSER A L'ACTE

Le temps ou la société parvenait , tant bien que mal à contenir les penchants assassins de certains , certaines de nos concitoyens !
Des groupes , relancent ce penchant assassin ? (Au près de gens qui n'attendaient que ce signal pour assouvir leurs penchants d'assassins) : Au nom de dieu : Et encouragent le meurtre = Que feront -elles , ils de ces assassins , s'ils ou elles parvenaient au pouvoir …. ? Nous voilà donc dans le monde du crime organisé …...au nom de dieu ! .....Nous continueront à tuer le + , au nom de dieu !
Ces assassin ne craignent pas , armés = eux à se servir de leurs armes contre , y compris des femmes âgées ,contre des gens non armés(es)…..Pour prouver leur mentalité la plus crade , assassine , lâche …...Sans doute à l'image de ce que certains , certaines de notre société sont allées faire chez "eux" ? , en notre nom à toutes et à tous !
Le 2ème : LE BESOIN DE FRIC (certains , certaines n'en auront jamais assez !

Ainsi , le pouvoir politique est de plus en plus confié à celles et ceux qui disposent du plus de fric ! Alors qu'ils , elles subissent de moins en moins de contrôles « démocratiques » = La France d'en bas , de + en + éloignée des zones de prises de positions politiques , économiques , sociales != Portés (es) aux pouvoirs , maintenant : Y compris par trop de gens de la France d'en bas ! Qui votent encore pour = çà ! …..Ce régime des nantis(es) qui , de + en + oublient ce qu'est la République du Liberté , Égalité , Fraternité = Pour un régime de + en + friqué ! = TOTALITAIRE ! Appliqué à tous et à toutes = PAS MERCI LES FRANCES D'EN BAS QUI VOTENT POUR + çà et nous soumettent toutes et tous ,à ce pouvoir basé sur le pouvoir du fric d'une minorité , contre la majorité = 55 % et contre les 6 % qui s'abstiennent = Au total , les celles et ceux qui jouent encore à ce jeu politique de ce qu'ils , elles nomment encore la République …qui ne représentent plus 40 % de l'électorat inscrit = TOUS PARTIS CONFONDUS
Nous assistons à ce que ce régime pourrit = Conduise à une espérance de vie , de + en + réduite pour la France d'en bas = Elles et eux , les riches , connaissent des sommets d'espérance de vie !
Il serait temps que la France d'en bas comprenne qu'elle représente une majorité électorale = A ELLE SEULE !
a écrit le 24/03/2018 à 22:47 :
Moi Macron j'approuve tout ce qu'il fait ! 24ans, jeune diplômée parisienne, en stage et dans deux mois chômage... Vive Macron ! Fan depuis le début !
Réponse de le 25/03/2018 à 8:21 :
Quand vous serez sortie du bocal parisien et que vous aurez un peu plus d'expérience e la vraie vie, vous changerez probablement d'avis sur ce roitelet qui fait beaucoup de com et pas grand chose de concret
Réponse de le 25/03/2018 à 19:58 :
@azer Vous ne voyez pas le trait d ' humour et le truc à prendre au douzième degré!
a écrit le 24/03/2018 à 21:52 :
Un jour ils monte un jour ils dessent c est pas macron c est leS journaux ? Macron csg du pouvoir d achat de la précarité la ok
Réponse de le 25/03/2018 à 9:48 :
.... vive l'expression inclusive !!!
a écrit le 24/03/2018 à 21:43 :
je suis a la retraite. j' ai perdu plus de 50 euros par mois .
faites comme vous voulez,sachez que nous sommes diriges par un dictateur.
les ministres et autres entrent au conseil avec leurs idees. ils en ressortent avec
l'idee du president. ceci est une dictature.
reclamez tant que vous voulez,vous pissez dans un violon.
a écrit le 24/03/2018 à 18:38 :
Chez Elabe il reprend 3 points. Qui se trompe ?
Réponse de le 24/03/2018 à 19:37 :
Il date de quand ce sondage?
Sur le site de Elabe, le dernier sondage de popularité du tandem macron/philippe date du 1er mars.
https://elabe.fr/tag/emmanuel-macron/

Pour ce qui est des autres instituts, tous les sondages récents convergent, il est en baisse.
Réponse de le 25/03/2018 à 8:56 :
Ce n'est pas les 3 points qui sont intéressants mais Elabe donne aussi 41 % de français satisfait, sur le fond le résultat est le même.
a écrit le 24/03/2018 à 16:29 :
Macron se fiche des sondages et des vieux retraités de plus de 65 ans
Moi au Portugal retraité de 72 ans je me fiche aussi des sondages et de Macron duquel je n'attendais RIEN
Donc ni en colère ni déçu juste clairvoyant c'est l'avantage des vieux d'avoir tellement vu et cru depuis 50 ans (mai 68)
Réponse de le 25/03/2018 à 9:50 :
certes mais votre retraite est réglée et TAXEE en France non ?
Réponse de le 25/03/2018 à 10:35 :
Réponse à Cheheffe : NON taxée ni en France encore moins au Portugal pas d'I.R. pendant 10 ans
Réponse de le 25/03/2018 à 13:56 :
Ne claironnez pas trop sous les toits car au bout de 10 ans surtout si vous êtes propriétaire au Portugal, le clairon va prendre des sons aigus. Autre point qui devrait vous préoccuper l'économie portugaise va mieux et tant mieux pour nos amis portugais, les taux vont remonter il y aura forcément des réajustements pas des lois actuelles mais après les 10 ans. Je vous conseille de suivre la vision du ministre de l'économie portugaise mais également de la BCE pour vous éviter peut-être d'un réveil que vous n'avez pas anticipé. Bonne journée oui le Portugal est un beau pays mais dans le sud un peu trop envahi par les "'vieux" européens dont certains portugais, malgré toute la gentillesse de ses habitants, commencent à trouver les "envahisseurs" un peu trop arrogants.
Réponse de le 25/03/2018 à 18:49 :
Réponse à tous ceux intéressés par la position de NON RESIDENT, au Portugal ou ailleurs :
Les pensions françaises étant bloquées pour un temps indéterminée, donc baisseront, surtout en fonction de l'évolution des prix et des salaires Français
Donc une pension taxée par MACRON pour une personne seule à hauteur du SMIC net actuel (1.283 euros) ne payant déjà pas beaucoup d'I.R. n'en paiera plus du tout dans 10 ans.
Le Portugal évoluera aussi dans le bon sens et l'IRS actuel, nettement supérieur à l'I.R. français ne le sera peut-être plus non plus dans 10 ans
Donc je choisirai la meilleure solution fiscale et sociale à ce moment là.
Ce qui sans doute restera: l'exonération sur les pensions pour tous les Non Résidents des prélèvements sociaux (CSG, CRDS, CAPA) outre l'assurance maladie pour laquelle on cotise actuellement.
il faut aussi ajouter qu'au Portugal en recevant par ASTRA (TNT SAT) toutes les chaînes françaises gratuites, on ne paie sur sa facture d'électricité qu'une redevance de 3,02 euros mensuels; et qu'il n'y a pas de TH au Portugal.
Donc e,n résumé un français retraité au Portugal peut où bien très bien vivre (coût de la vie inférieur de 20% en moyenne) prendre une super mutuelle santé (on ne sait jamais en vieillissant) ou mettre de l'argent de côté.
a écrit le 24/03/2018 à 11:29 :
Avec la baisse des dotations d’Etat et la fin de la taxe d’habiation, Macron met au pied du mur les collectivités locales. Le Président de ma communauté urbaine, le maire LR de Perpignan, s’est engagé à voter une hausse de la fiscalité dans les prochains mois. La méthode Macron, c’est refiler la patate chaude à ses amis politiques. Cela s’appelle réformer.
Réponse de le 24/03/2018 à 14:35 :
Quand Macron instaure un service national obligatoire pour tous les jeunes, il a en tête que les 700 000 jeunes concernés seront pris en charge par les associations (subventionnée par les régions, les départements, les villes), voire les administrations locales, et pratiquement pas sur le budget de l'état.

Quand Macron indique que le sort des 9 000 km; soit le 1/4 du réseau ferré, sera décidé localement après la réforme de la SNCF, et que les collectivités n'auront pas un centime pour celà, il ne fait que renvoyer sur d'autre la responsabilité de la fermeture.

Quand Macron décide de démultiplier les mesures judiciaires de TIG, c'est parce que ce n'est pas Belloubet qui fera le boulot de surveillance, de re-education et de resocialisation, ce seront des associations plus ou moins bénévoles.

Idem pour la taxe locale d'habitation, dont chacun sait qu'elle ne sera plus compensée d'ici 5 ans et que les mairies n'auront pas d'autre choix que d'augmenter lourdement la taxe foncière.

Macron est dans la lignée de Sarkozy: il décide et il assume des mesures "courageuses et audacieuses".... mais c'est uniquement parce que c'est vous qui payez.
Réponse de le 25/03/2018 à 9:52 :
EXACT ! ..... l'état se décharge de plus en plus de ses DEVOIRS , impots et taxes n'arretent pas d'augmenter : OU passe l'argent des contribuables ???
a écrit le 24/03/2018 à 10:51 :
En fait le tandem President-Premier Ministre, aussi brillant que soit présenté celui-ci ou qu’il se présente lui-même, suit la même pente inexorable que les tandems précédents au fur et à mesure qu’il se banalise et s’enfonce face aux résistances de plus en plus fortes suscitées par les mesures prises ou simplement envisagées.....
a écrit le 24/03/2018 à 10:49 :
Encore une contradiction, les Français sont majoritairement pour les réformes, mais dès qu'elles sont appliquées ils sont mécontents.
Lors du vote, les Français c’étaient aussi exprimées contre l’extrême droite et pour un positionnement centriste ou pouvant s'abstraire des partis traditionnels, une forme de "juste milieu" quasi utopique. Même si en termes d'état d'esprit on est bien loin des capacités de compromissions germaniques, on s'attendait tout de même à un certain équilibre et à des compromissions lors de l'exercice du pouvoir.
Or, incontestablement ce gouvernement penche à droite, au risque de reproduire la même erreur que le précédent et de prêter à la critique sous le prétexte d'un sentiment de trahison Réel ou imaginé, car parfois ce ne sont que des maladresses ou des manques de préparation. Plus grave, parfois cela semble être un manque de connaissances ou de discernement, ce qui renvoie à un déficit de dialogue constructif (donc par définition contradictoire) ? Cela conforte l'idée d'un hermétisme à toute critique ou contradiction.
Voir aussi les effets secondaires bien connus, surtout des régimes communistes, inhérents à l’exercice d'un pouvoir de manière trop technocratique.
Un problème de forme, plus que de fond ?
La forme des réformes n'est pas toujours bien travaillée, probablement en raison de la stratégie de rapidité d’exécution. Du coup cela nécessite souvent un travail de service après vente, ce qui renforce l'impression d'un travail mal préparé (ou d'un entourage incompétent ?)
Ceci dit la critique est facile mais l’exercice difficile et beaucoup de Présidents prédécesseurs le savent, ce qui les a conduits à abandonner les réformes déplaisantes. Au moins celui ci essaye et travaille au redressement.
Réponse de le 24/03/2018 à 11:34 :
Les français souhaitent des réformes parce qu'ils sentent qu'elles sont nécessaires, mais ça ne veut pas dire que ce sont celles que Macron met en œuvre.

Quand 74% des français estiment que Macron à une politique injuste c'est qu'il y a un vrai problème et qui va plomber définitivement le quinquennat.
Réponse de le 24/03/2018 à 11:36 :
Si faire des réformes c'est faire flamber les impots et les taxes,ça se saurait!Meme un golden retriever y arriverait.C'est ce que Macron a fait sous Hollande,et c'est ce qu'il recommence a faire.Les gens commencent a le comprendre
Réponse de le 24/03/2018 à 17:25 :
Il faut dire aussi qu'il est impossible de résoudre l'équation des réformes Françaises lorsque les citoyens ne veulent surtout :
1) pas de hausse de taxes et d'impôts;
2) pas de réduction des services de l'État;
3) pas d'augmentation des déficits et de la dette publique;
4) pas de réduction des fonctionnaires;
5) pas de réduction de la dépense publique;
6) pas de privatisations... etc, etc, etc.

Et en plus, il faudrait que les réformes se fassent de nuit pour surtout ne pas que ça troublent leur sommeil. Vive la France !
Réponse de le 25/03/2018 à 9:55 :
@Wemopachi ........ sauf qu' il y a 50 ans un budget moindre faisait tourner le pays BEAUCOUP mieux !
Cherchez l'erreur et surtout les profiteurs !
Réponse de le 25/03/2018 à 14:08 :
@ Hassan Ceheffe

En effet, vous soulevez un point intéressant. Il y a 50 ans à peu près toutes les économies européennes fonctionnaient mieux, même la Grèce.

Alors, est-ce la spirale de l'endettement des États qui les amènent à toujours plus dépenser (et gaspiller) et à vivre au-dessus de leurs moyens.. ?
a écrit le 24/03/2018 à 10:41 :
il a bien déçu les BRETONS... qui ont pris note pour demain
a écrit le 24/03/2018 à 10:25 :
Le coté "artificiel" de Macron se révèle chaque jour un peu plus. Lui-même parlait d'une entrée "par effraction". Les gens prennent progressivement conscience qu'il avance "sous un faux nez" et que les objectifs qu'il cherche à atteindre ne sont pas ceux dont il parle dans ses discours. Mis en place par un système mondialiste qui contrôle la finance et les médias, sa marge de manœuvre est d'autant plus faible que les chances de voir triompher ce système s'amenuisent, sous l'action concertée de Trump et Poutine, plus enclins à favoriser la montée des souverainistes. La Chine elle-même apparaît bien décidée à ne pas se laisser dissoudre dans ce mouvement mondialiste, pas plus que les autre PIGS....
Réponse de le 24/03/2018 à 21:25 :
Les derniers "présidents" arrivés au pouvoir font penser à des outres vides. Ce sont des phraseurs, des péroreurs assis sur leur planche dorée qui passent leur temps à faire du vent. Beaucoup d'entre eux airaient fait merveille dans le domaine des énergies éoliennes. Leur seul critère est le fric qu'il érigent en veau d'or. Aucune consistance, aucune conviction, aucune flamme intérieure, excepté l'argent, l'argent, l'argent,...
a écrit le 24/03/2018 à 9:14 :
Vous pouvez déjà mettre -10% avec 80 KM ! Bravo c'est une bonne décision que les Danois arrête et que même les USA flipper de la route n'ont jamais prise ! Super décision en pleine réforme, vivement la vignette !
a écrit le 24/03/2018 à 8:58 :
Mr Collomb qui s est empressé de virer le préfet de région Rhône Alpes lors du dernier attentat devrait en tirer les conclusions et démissionner sur le champ ! Le chef c est lui ! Il me semble que le préfet de région de Lyon lui n était même pas sur place quand un gars a relâché le criminel de Marseille ! Alors Mr Collomb un peu de courage et surtout d honnêteté intellectuel
Réponse de le 25/03/2018 à 8:54 :
Faut dire que le prefet de région en question avait eu le courage de rétorquer Collomb ( qui n était que maire de Lyon ) sur un dossier ou ce dernier n avait pas le luc très propre ....! et n a pas osé saisir le tribunal administratif contre l avis de ce préfet ! Sachant qu’il se serait fait mettre une boule noire....! Alors on attends d être sinistre pour virer le prefet pour un faux prétexte ....
Le dégoût des politiques ....!
a écrit le 23/03/2018 à 23:32 :
manquait plus qu'un attentat pour achever la chute de popularité . Malgré tous les efforts pour verrouiller la communication l'état se fourvoie et ne défend pas les français . Ce nouvel assassin est un multi récidiviste salafiste fiché S ! Il y en a 12000 connus en liberté et 1200 en prison . Du Bataclan à Nice , d'un prêtre à 2 cousines , des enfants juifs aux policiers et militaires sans oublier les moines de Thibérine . Cela suffit ! La coupe déborde . Nettoyez ce pays ...
a écrit le 23/03/2018 à 21:39 :
Eh bien pour tous les joyeux et fervents partisans d'un Frexit, de la sortie de l'UE et de l'Euro, vous allez faire des bienheureux du côté des entreprises étrangères qui sont directement concurrentes avec les entreprises Françaises et qui vont bénéficier bien largement de ce beau cadeau, quelle chance inespérée pour eux, quelle joie !

Non seulement, les Chinois et les Américains vont venir faire leurs emplettes de Noël mais les Britanniques, les Indiens et les Allemands aussi. Enfin, pourrons-nous être fiers de la Gaulle et de nos ancêtres et serions-nous plus soumis et plus conquis pour notre grand plaisir. Je suis tellement POUR que j'ai hâte que les Français se décident.

Enfin !
Réponse de le 26/03/2018 à 18:36 :
@Raphael
Je crois qu'il vous faut arrêter TF1 et BFM. Vous vivez dans quel monde justement ? C'est déjà le cas depuis longtemps dans cette merveilleuse UE. On se fait piller tous les jours. Par les US et allemands sur nos grosses industries, les quataris dans l'immobiliers/TV/domaines viticoles ..., les chinois dans l'industrie, domaine viticole et même des terres arables. Ils achètent des champs partout.
Donc je ne vois pas comment ça pourrait être pire. On est déjà dans le pire puisque cette soit disant puissante UE est sensé nous protéger et faire "contre poids" ...
Réponse de le 26/03/2018 à 19:37 :
@ Raphaël

J'admet que votre intervention est ironique mais pas dénuer de vérité non plus... mais pensez-vous vraiment que le ciel va nous tomber sur la tête ?

@ Yukimuras

Avec la spirale des déficits publiques, le déficit du commerce extérieur et la constante désindustrialisation du pays, êtes-vous bien certain que le pire est derrière nous ?
a écrit le 23/03/2018 à 19:55 :
C'est le plus à même à diriger et à transformer le pays à l'heure actuelle et de loin; tout le reste n'est que du blabla...
Réponse de le 24/03/2018 à 8:19 :
....veau un jour , veau toujours !
a écrit le 23/03/2018 à 19:17 :
Sondages ! rien à cirer. Fini les rois Fainéants, 59 ans durant. Tout ce travail en 10 mois.
Autant, en 2019, et tout l'essentiel sera réalisé au 1/01/2020. BRAVO !! Et, Je n'ai pas voté au deuxième tour, pour la toute première fois. Dans quatre ans je vote E.MACRON aux deux tours.
Réponse de le 25/03/2018 à 10:09 :
Quel travail ? ..... TAXER ? .... rien de vraiment nouveau !
On attend toujours la baisse du chômage , l'augmentation du pouvoir d'achat , zéro SDF dehors , la réforme de l'Europe et j'en passe ....
Vous dormiez ?
a écrit le 23/03/2018 à 19:16 :
Pas de reforme d'envergure une administration toujours en surnombre, que du bricolage et beaucoup de discours.La baisse ne fait que commencer.
Il n'y a que les impots qui augmentent dans ce pays!!!
a écrit le 23/03/2018 à 18:06 :
Moderniser les statuts des cheminots et des fonctionnaires, pour les rendre équitables selon les moeurs actuelles et compatibles avec plus de 10 réformes constitutionnelles depuis 1940, aurait du être un travail de juriste. Eh bien non! le gouvernement préfère le désordre et la chienlit. Est-ce vraiment sans arrière pensée, foi de haut fonctionnaire! Intérêt est principal.
a écrit le 23/03/2018 à 17:42 :
sans commentaire ! il suffit d ouvrir les yeux . politique de com au regard des résultats
parfois censurés.. et des élus privés de parole
a écrit le 23/03/2018 à 17:09 :
40% je trouve ca plutôt bien en fait, à des législatives ça te donne une majorité écrasante à l'AN par exemple...Pareil, ils doivent même pas rêver de faire 40% aux européennes par exemple.
Comme en plus les cheminots vont paire pschit, ça lui ouvre les portes pour une grosse année de réformes désagréables, mais nécessaires, à passer et puis après, si tout va bien, il peut rééquilibrer et corriger si besoin.
a écrit le 23/03/2018 à 13:56 :
Il paie pour les decisions contraires a ses promesses comme le 80 kmh. On croyait avoir affaire a un gouvernement bienveillant capable de modifier ses pratiques au gré des critiques... Que nenni ! Autoritarisme et aveuglement comme ceux de l ancien monde sont bien la... Tel le Juppé droit dans ses bottes ou le Villepin du CPE
a écrit le 23/03/2018 à 13:47 :
La cote de Macron baisse comme notre vitesse à partir du 1er juillet ! ...
a écrit le 23/03/2018 à 13:40 :
Détourner sa colère sur Macron ne sert pas la prise de conscience, le vrai sujet est, Macron pourquoi l' européiste signe la feuille de route de Bruxelles ou GOPE et en tirer les conséquences actuelles.

Et comprendre que sortir de l’UE n’est pas un problème, la France commerçait avant, elle pourra le faire après sur le mode anglais. L’UE sous tutelle US

https://www.youtube.com/watch?v=Bb8dB7d3BdE

n’a rien apporté aux français, c’est un aréopage de lobbyistes qui nous coûtent très cher, qui nous a enlevé notre démocratie et notre souveraineté nationale, notre pays est dépecé, et la seule solution pour éviter la suite à venir gravée dans le marbre des traités européens est le FREXIT, au plus vite...
Il y a a peu, nous apprenons que le plus gros hedge fund du monde -américain pays du propriétaire de l' Ue mise 22 milliards contre l'Europe ..!

https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301302365227-le-plus-gros-hedge-fund-du-monde-mise-20-milliards-contre-leurope-2154363.php#xtor=CS1-60

Il y est plus que temps de comprendre ce qui nous arrive et pourquoi cela nous arrive car lorsqu' une crise dure depuis 50 ans, il s' agit bien d' une volonté érigée en système...
Réponse de le 23/03/2018 à 14:16 :
L'européisme a voulu croire, pour on ne sait quelle raison, certainement celle décrite par Nietzsche sur la décadence de l'europe, que sans pouvoir politique cela irait mieux, il était logique qu’elle se fasse immédiatement avaler par les états unis.

"Avoir plus d’une idée" https://www.monde-diplomatique.fr/2017/12/LORDON/58194 (article gratuit)

Si on ne fait jamais les bons bilans on ne pourra jamais se faire entendre, nous autres pro-frexit d'autant que les profiteurs de l'europe utilisent leurs outils de production pour défendre leurs intérêts, censurant tacitement toute analyse objective. L'europe est une vieille chose âgée de plusieurs millénaires. dont on ne peut pas se passer d'étudier l'histoire si on veut comprendre pleinement pourquoi elle est si minable actuellement.

Et c'est pas la faute aux citoyens européens on est bien d'accord, seulement a ses dirigeants.
Réponse de le 24/03/2018 à 12:59 :
Ouf je suis rassuré, je ne suis donc responsable de rien... et le fait que Les Echos et Le Monde confortent mes idées me rassure...ça vole haut tout ça mes petits rebelles du net !
Pour comprendre, il faut écouter sans a priori (ou le moins possible) et surtout avoir une capacité d'analyse critique certes mais aussi une autre à projeter ce qui n'est pas encore...
Vos pensées sont engoncées dans une idée de société française qui n'est plus mes cocos, l'organisation du monde celle des hommes/femmes et non celle décidée par leurs politique bouge, ouvrez un peu vos chakras c'est désolant...
Quant à Emmanuel, il bouge au moins : il était avec Hamon celui dont le programme était l'un des plus modernes dans le sens de chercher de nouvelles voies..
Réponse de le 26/03/2018 à 13:15 :
"Kermao1800"

A part critiquer les gens qui pensent différemment de vous, que vouliez vous exprimer dans votre commentaire que du coup j'ai signalé car improductif au possible hein... -_-

Si vous voulez vraiment nous convaincre essayez au moins d'être un minimum cohérent, merci.
a écrit le 23/03/2018 à 13:03 :
Les français seraient ils en train de se réveiller....quelque soit le gouvernement en place, les problèmes sont là : les caisses sont vides et très peu de marge de manœuvre !
Certains ont cru au miroir aux alouettes, il suffit de se rappeler sous le quinquennat hollande avec plus plus de 30 milliards d'impôts supplémentaires et tous les problèmes non réglés !
A force de donner de l'argent tout azimut..., il faudra bien faire des choix drastiques et voir la réalité en face : il n'y a plus d'argent, par contre de plus en plus d'impôts !!!!!
a écrit le 23/03/2018 à 13:03 :
Avec Macron le dénouement est proche, ses mesures économiques et sociales iniques propulseront inéluctablement le FN et consorts à la tête du pays dans 4 ans.
A époque médiocre dirigeants médiocres, voire autoritaires. Pauvre France et pauvre democratie qui recule partout dans le monde, et pour qu'elle raison? La même politique partout, celle de l'horreur économique avec ses conséquences humaînes et environnementales désastreuses.
Réponse de le 23/03/2018 à 13:41 :
Le FN est pro UE et nous rejouera le sketch de l' autre Europe...
Réponse de le 24/03/2018 à 8:20 :
..... ENFIN !!! (mais pas avec MLP par pitié ! )
a écrit le 23/03/2018 à 12:41 :
C'est normal , se moquer des retraités, ne pas tenir compte des problèmes des gens
augmenter les impôts , réformer le code du travail , le tout de manière arbitraire et sans dialogue. Pas étonnant que sa cote de popularité baisse. Par ailleurs , taxer via la CSG des revenus à partir de 1300 euros pour un retraité et dans le même temps , supprimer l'ISF pour les actionnaires, on ne peut pas dire que la psychologie de notre jeune président soit au top niveau.
Réponse de le 25/03/2018 à 10:14 :
.... est-ce qu'on demande a un politique d'etre "psychologue" ?
Il y a des "aptitudes" bien plus rentables quand on veut le pouvoir !
a écrit le 23/03/2018 à 11:17 :
En dehors de l'infantilisme consternant de certains adorateurs de Macron, il est assez logique de voir la cote d'un président , quel qu'il soit, reculer lorsqu'il présente des réformes. Il est à noter également que le petit Jupiter narcisse a mangé son pain blanc, et qu'il entre à présent dans le dur. C'est là qu'il est attendu, et comme il a commis quelques bourdes magistrales avec les retraités et les automobilistes notamment, ce sera de pied ferme. L'embellie économique de la France se referme doucement, l'Europe ne saurait être indéfiniment un exutoire, la conjoncture internationale devient une scène difficile où seuls les lourds vont compter, le faire devra prendre le pas sur le paraitre, une équation délicate pour les mois qui viennent.
Réponse de le 25/03/2018 à 10:15 :
...." reculer lorsqu'il présente des réformes ...." ........ SURTOUT quand elles sont injustes et discriminatoires !
a écrit le 23/03/2018 à 11:11 :
et voila,le vernis a craqué,Macron s'effondre.Il va devoir ouvrir son gouvernement a la gauche,seule capable de parler a la fois aux entreprises et aux syndicats.je ne serais pas surpris que Hollande prenne ses responsabilités et s'exprime pour rassurer le paysil se murmure que Ségolène,Duflot et Ayrault pourraient entrer au prochain remaniement
Réponse de le 23/03/2018 à 11:55 :
"le retour de Ségolène, Duflot et Ayrault au prochain remaniement. Nous voila rassuré....
Réponse de le 23/03/2018 à 13:57 :
vous avez oublié, cahuzac, dray, hamdoui, benguigui, arif, thevenoud et enfin beaucoup de gens honnêtes chez ceux là, allons allons on se laisse aller au parti des saucisses PS
Réponse de le 25/03/2018 à 10:17 :
" ...... ouvrir son gouvernement a la gauche " .... !?!
Vous retardez un peu : on en sort !!!
a écrit le 23/03/2018 à 11:11 :
Fin avril il sera à 35%. Le titre de président des riches lui colle à la peau (un autre sondage nous dit que 74% des français trouve ses réformes injustes et 77% qu'il divise les français) Avec Macron comme ceux qui nous dise que quand dans certains pays les populistes gagne les élections il faut plus d'Europe, et bien la, les mêmes nous disent quand Macron baisse, il faut plus de réformes, plus de Macron.
Je pense qu'ils n'ont pas saisi le ras le bol qui est en train de monter contre ses réformes et sa personne bouffie d'autoritarisme. Les français sont en train de comprendre que sous couvert de réformes ils assistent au grand bradage des services publics pour complaire à l'Europe ultra-libérale avec le résultat que l'on connait, à terme plus de précarité, plus de pauvreté et des riches qui vont voir leurs revenus s'envoler au nom de la fumeuse théorie du ruissellement.
a écrit le 23/03/2018 à 11:10 :
Rahh ces fainéants toujours prêts à foutre le bordel !

PS : si tu doubles la CSG pour les 68ards, je voterai pour toi en 2022
a écrit le 23/03/2018 à 11:05 :
C'est a mourir de rire.....a-t-on vu dans ce pays un seul président qui n'a pas amené la contestation des CORPORATISTES? Tous ont reculé pour ne pas mettre en danger leurs futurs politiques et ....leurs portfeuilles!! Macron ne reculera pas pour la simple raison qu'il n'est pas un POLITIQUE comme on peut l'entendre,mais un homme qui lorsqu'il aura fait les reformes pour remettre sur les rails le pays....nous tirera sa révérence,il laissera la place a une ou un autre qui se chargera de DETRUITE ce qu'il aura accompli! La France pays qui ne demande qu'a se ...suicider finira par y arriver.
Réponse de le 23/03/2018 à 14:00 :
quelles réformes?? des gadgets, des réformettes contre les salariés, retraités, chômeurs, clandestins, cheminots pour caresser dans le sens du poil son maigre électorat; tiens ça rappelle les sombres années du début 20e siècle, un POPULISTE le jupiter admiré des enfants enfin au moins au niveau mental. les autres, aujourd'hui l'immense majorité, le vomissent.
a écrit le 23/03/2018 à 10:56 :
Les réformes sont impopulaires. C'est normal.
Mais on paie très cher dans nos impôts pour toutes les réformes qui n'ont pas été faites, parce que les gouvernants avaient peur de l'impopularité.
Mr Macron n'a pas peur. Et il se fiche comme d'une guigne des sondages et des commentaires de la presse.
Bref : ça change vraiment.
Et ceux qui n'aiment pas ça devront bien se faire une raison : Mr Macron a un mandat du Peuple, et il ne le trahira pas.
Réponse de le 23/03/2018 à 16:46 :
Un mandat du peuple ? Non, d'une toute petite partie des électeurs, comme de nombreux élus? Et avec notre mode électoral cela ne va pas changer, les modifications constitutionnelles ne concerneront pas l'élection Présidentielle.
Réponse de le 24/03/2018 à 5:39 :
"M. Macron a un mandat du peuple", sauf qu'il y a une belle erreur là dedans. Vous auriez du écrire "M. Macron a un mandat de 24% des électeurs qui ont daigné voter". De plus, il y a vraiment quelque chose d'anachronique dans le fait d'accoler le mot "peuple" à celui de "Macron", le second ("Jupiter" autoproclamé) injuriant et méprisant sans cesse le premier ("les riens") ! Vous en souvenez-vous ?
Réponse de le 24/03/2018 à 16:31 :
À ce que je sache, depuis 40 ans, à peu près tous les gouvernements n'ont pas eu de majorité d'électeurs qui ont voté pour eux... et c'est encore vrai aujourd'hui et le sera encore aux prochaines élections.
a écrit le 23/03/2018 à 10:51 :
La popularité de Macron au plus haut dans les sondages soutenue par la société civile qui approuve à 100% les réformes de la fonction publique, territoriale et des fonctionnaires. La France dans un état piteux ne peut plus se permettre d'entretenir ses 6 millions d'assistés agents publiques et les salariés des entreprises de type sncf ratp areva... Il y a urgence à réformer ces corporatiste et égoïstes plus soucieux de leur nombril que de l'intérêt de la collectivité !
Réponse de le 24/03/2018 à 5:44 :
"Que la force de la manipulation médiatique et des Fakes News soit avec toi Macron alias Jupiter autoproclamé". "Que la Sagesse ..., que la Force ... et que la Beauté ..." : j'ai déjà entendu quelque chose comme cela quelque part ! Je vous laisse le soin de remplir les "cases manquantes" !
Réponse de le 24/03/2018 à 11:14 :
"La France dans un état piteux ne peut plus se permettre d'entretenir ses 6 millions d'assistés agents publiques et les salariés des entreprises de type sncf ratp areva.."
Que dire de nos dirigeasnts qui après 1962 ont ouvert les portes de la gaulle aux bons peuples du Monde...et ainsi perpétuant le Bon Esprit de 1789ont laissé aller à "veau l'aut " notre nation enviée par beaucoup d'autres de ce Monde. Et donc en tout bon Démocratique Mécène, FRANCE à accordée par brassées des Milliards et des Milliards aux tiers monde...et par la suite " Royalement" effacé !????....les dites dettes en se disant que les "bons moutons " gaulois - citoyens francais - se laisseront tondre jusqu'à l'exanguinité et quand l'heure de la rébellion sonnera, " ON" donnera LA Garde afin que Le " Gouverneur-Dirigeant " de la Maison reste MAITRE en toutes circonstances ..;Non , mais !
" je suis au pouvoir " Que cà vous plaise ou non " c'est MOI qui décide "
Ah Bon ?...euh, M'sieur pourquoi vous avez écrit : LIBERTE - E G A L I T E
Et puis auqnd on est 98 pour cent d endette;ent .....fqut bien sqcrifier un peu non ...
a écrit le 23/03/2018 à 10:36 :
C'est "drole" cette idée de croire que les réformes qui ne constituent que des casses de droits acquis par les salariés seraient indispensables au sauvetage de la France.
Depuis quand, par exemple, la destruction d'un statut a-t-elle sauvé une entreprise mal en point ?
Rappelons la suppression de l'autorisation administrative de licenciement qui devait, selon le patronat de l'époque, créer des millions d'emplois. A la vérité, elle a surtout permis d'en supprimer.
Casser des droits ne peut en aucun cas constituer une réforme positive. Elle assure avant tout la pérennité des marges et du taux de profit, mais est sans influence sur le taux de chômage ou les grands équilibres économiques. Affirmer cela est une ignorance pour certains ou une tromperie pour d'autres.
Réponse de le 23/03/2018 à 13:10 :
Vous avez peut-être raison. Mais on a un problème, manifestement : vous avez des solutions ? au delà de vos affirmations péremptoires.
Réponse de le 25/03/2018 à 10:21 :
......libéralisme ( forcené ! ) et progrès social sont INCOMPATIBLES : il faut choisir et apparemment c'est fait ! !
a écrit le 23/03/2018 à 10:32 :
Au plus bas ? Non, il a encore une marge importante pour descendre. De toutes façons tant qu'à être impopulaire sa seule issue est de lancer au plus vite les réformes de libéralisation économique nécessaires pour avoir une chance d'échapper au sort de Schröder, mettre le pays sur des bons rails (agenda 2010) mais ne pas avoir le temps d'en récolter les fruits...
Réponse de le 23/03/2018 à 17:10 :
Et puis c 'est pas comme s'il y avait une opposition un tant soit peu crédible en face hein...
a écrit le 23/03/2018 à 10:30 :
Les causes de son recul dans les sondages proviennent du fait qu'il agit.
Ce que l'on constate , c'est que les habitués et nostalgiques de l'establishment syndical font feu de tout bois, tellement ils sont déstabilisés, et font ce qu'ils peuvent pour exister et prouver qu'ils sont utiles à leurs adhérents et soutien, ce qui reste quand même à démontrer.
A quand le big bang syndical qui a encore des références de lutte des classes à la soviétique au lieu de véritablement défendre les salariés même s'il le font croire.
Réponse de le 24/03/2018 à 5:49 :
+ de 53% de Français qui n'approuvent pas la politique macronienne, cela fait une belle majorité de "nostalgiques de l'establishment syndical", vous ne croyez pas ? Et moi qui pensait bêtement que les syndicats n'avaient plus la cote ! Me serais-je trompé à ce point ou alors fut-ce un "fake news" destiné à enfumer "le bon petit peuple" ?
Réponse de le 24/03/2018 à 9:19 :
C'est quoi pour vous défendre l'intérêt des salariés, faire baisser les salaires, les impôts sur les plus riches et augmenter les profits ?
a écrit le 23/03/2018 à 10:25 :
Il est là depuis bientôt un an et les résultats se font surtout sentir sur le matraquage fiscal

mais par exemple sur l'immigration RIEN voir Calais Mayotte, mineurs isoles,reconduite a la frontiere !!!!!
Puis beaucoup de promesses non financees,
ND des LANDES
puis les injustices 1,7 CSG pour les petits revenu MAIS 0,85 pour la tranche a 50%
AUTRE proposition injuste annoncee LA DETAXATION HEURES SUP ETC ETC
a écrit le 23/03/2018 à 10:19 :
LE FN est out donc vu que vous ne parlez que de marion maréchale qui en est parti ?

Marine est aux fraises ? Faut dire qu'elle commence même à avoir du mal à parler, mais bon pas autant que son père hein, d'autant que des requins qui veulent prendre sa place ça manque pas au sein de ce parti d'imposteurs.
Réponse de le 25/03/2018 à 10:24 :
MLP est devenus un vrai boulet pour le FN depuis qu'elle a montré sa vraie nature aux présidentielles , mais , telle père telle fille elle s'accrochera jusqu'au bout , quitte a couler le parti !
a écrit le 23/03/2018 à 9:39 :
Les derniers gouvernements qui se sont succédés à la tête de l'État n'ont entrepris aucune grandes réformes ou bien ont reculés devant la pression. Le moment est venu d'inverser la tendance sinon notre pays va dans le mur. Les français sont pour les réformes à condition que cela ne change rien pour eux ou qu'ils y trouvent un intérêt. Chacun sait que certains corps sont irréformables, la SNCF et les transports en général, la justice, l'énergie, l'éducation nationale bien difficile à faire bouger...
Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande n'ont fait que des réformettes à minima voir aucune pour certains. Il est temps que cela change et pas avec des gens comme Mélechon, Poutou, Besancenot, Hamon, Rufin, Le Pen et compagnie qui ne proposent rien que du vent.
Réponse de le 23/03/2018 à 13:45 :
Les réformes, les GOPE, ils les ont suivies à la lettre comme Macron...
C' était le mot pour rire ...?
Aucun média de grande diffusion ne s’en est fait l’écho de façon approfondie et sérieuse auprès de nos concitoyens, aucun des partis politiques ayant accès à ces médias non plus. Soit tout ce petit monde n’y connaît rien à rien – ce qui est hélas certain dans bien des cas – soit il a jugé beaucoup plus prudent de distraire l’attention des Français sur des sujets dérisoires et inoffensifs.
https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
a écrit le 23/03/2018 à 9:29 :
Macron a dégoupillé des douzaines de grenades (ISF, APL, Loi travail, Mayotte, pénitentiaire, lois sur l'immigration, CSG, NDLL, droits au chômage, suppression du RSI, reforme constitutionnelle, droit d'amendement, 80 km/h, fiscalité sur les carburants et des energies, fonction publique, SNCF...), elles n'ont pas toutes explosé encore et comme il va encore en rebalancer, en 2019, sa côte finira en dessous de celle de Hollande et il ne sera pas rééligible en 2022.

Il n'a déjà pas la majorité au sénat et en plus il perd toutes les élections locales et législatives partielles. Il n'est pas exclu qu'il se retrouve sans majorité avant la fin légale du quinquennat avec un groupement de frondeurs qui paralyse son action.
Réponse de le 23/03/2018 à 11:09 :
"""""t il ne sera pas rééligible en 2022."""".....mais il en a rien a foutre c'est ce que vous n'avez pas compris!
a écrit le 23/03/2018 à 9:10 :
Ne dec.....ez pas, 40% en se "tapant le sale boulot indispenssable " que personne n'a jamais osé faire, mais c'est fantastique . Bravo macron !!
Réponse de le 23/03/2018 à 9:40 :
ce que vous dites, c'est tellement vrai, on oublie vite le passé de certains de nos anciens qui n'ont pas osé faire ce qu'il fallait faire. Notre président à cette capacité de comprendre tous les sujets et de les expliquer, ce qui rend illégitime certaines revendications et nous évitent de tomber dans le racolage politique.
Réponse de le 23/03/2018 à 10:35 :
Il est loin d'avoir fait tout le sale boulot nécessaire. Il faut notamment encore dégraisser massivement dans la fonction publique et réduire drastiquement les coûts salariaux pour retrouver une vraie compétitivité.
a écrit le 23/03/2018 à 9:07 :
Ce sont vraiment des"trucs" qui ne veulent rien dire !! On ne pose qu'en opposant !! L'alternative, c'est quoi ? El Melenchone ? MLP la compétence ?? ,le Fou du Puy ?? Et de plus, évidemment, quand on reforme, on ne se fait pas que des amis... Enfin, il faudrait voir les questions...pour finir, quand on sait d'après une étude sérieuse qu'environ 40% des gens ne comprennent pas les questions qu'on leur pose...
Réponse de le 23/03/2018 à 9:16 :
"L'alternative, c'est quoi ?"

Le vieil argument tout rincé des bons soldats néolibéraux "TINA" il n'y a pas d'alternative c'est soit ça soit rien d'autre !

Non mais oh c'est qui qui commande !
Réponse de le 23/03/2018 à 9:43 :
Les journalistes ont besoin d'étiqueter un opposant, c'est leur fond de commerce de la polémique inutile.
Réponse de le 23/03/2018 à 10:37 :
TINA, effectivement, quand à force de déficits et d'endettement 35 ans de lâcheté ont mis le pays dans la seringue.
Réponse de le 23/03/2018 à 10:56 :
"TINA, effectivement, quand à force de déficits et d'endettement 35 ans de lâcheté ont mis le pays dans la seringue"

ET donc ? En quoi s'acharner sur les pauvres et les moyens sans jamais faire payer d'impôts aux plus riches a amélioré la situation ?

"Noyer le moteur en éteignant l’incendie: Les remèdes toxiques à la crise financière" https://www.monde-diplomatique.fr/2017/02/DURAND/57130

Article gratuit.

Et vous savez j'ai suffisamment de pseudos de trolls sur le dos hein, ne vous sentez surtout pas obligé d'en rajouter, merci.
Réponse de le 23/03/2018 à 22:15 :
@citoyen : les plus riches seront ravis d'apprendre que depuis 35 ans ils n'ont pas payé d'impôts ; qu'on en juge : 2% des contribuables acquittent 40% de l'impôt sur le revenu et seuls 43% des contribuables paient l'impôt sur le revenu. Comment voulez-vous qu'une situation si injuste ne provoque pas l'irrésistible envie d'aller se faire imposer ailleurs qu'en France ? L'acceptabilité de cet impôt imposerait en toute logique de diminuer sa progressivité délirante et de réintégrer les 57% de contribuables qui y échappent. Fort heureusement l'ISF, complètement illégitime, a été partiellement vidé de sa substance, mais il faudrait aller plus loin et le liquider entièrement.
Réponse de le 24/03/2018 à 5:54 :
Ce qui voudrait dire que parmi les 40% d'avis favorable, il existerait 40% qui n'auraient pas compris ce qui leur était demandé ? La dégringolade jupitérienne, serait-elle encore pire que ce que l'on veut bien nous dire ? Enorme ...!
Réponse de le 25/03/2018 à 12:03 :
"@citoyen : les plus riches seront ravis d'apprendre que depuis 35 ans ils n'ont pas payé d'impôts"

Ils le savent parfaitement et vous le savez très bien.

"Concurrence : l’Europe du dumping fiscal " https://www.alternatives-economiques.fr/concurrence-leurope-dumping-fiscal/00061157

C'est dommage que vous ne lisiez jamais les liens que je vous oppose, ça vous éviterait de raconter des bobards hein...
a écrit le 23/03/2018 à 8:35 :
Vous devriez donner les résultats brut associé aux question que vous posez et votre méthode pour corriger les résultats obtenu. Dans l'état actuel ces résultats n'ont visiblement aucune valeur scientifique.
a écrit le 23/03/2018 à 8:22 :
Besancenot en tête pour la gauche! Macron peut dire merci à Hollande qui a "tuer" la gauche
a écrit le 23/03/2018 à 6:32 :
c'est Holand qui doit avoir les ch'tons d'être rattrapé ?
a écrit le 23/03/2018 à 6:16 :
C’est une situation normale, tout le monde veut le redressement du pays mais le redressement a un prix, personne n’accepte d’en payer le prix, mais il faut bien se dire que pour redresser le pays il faudra une bonne décennie.
Réponse de le 23/03/2018 à 8:29 :
Non moi je veux la sortie du pays de l'UE et nous sommes certainement bien plus de français à le vouloir que le "redressement du pays" qui ne se fait que sur le dos des pauvres et des moyens comme d'habitude.

Or on a plus de sous !
Réponse de le 23/03/2018 à 8:33 :
Bonjour, merci de votre commentaires.
C est tout a fait d accord. Il y a des scleroses dans ce pays qui a un grand savoir faire mais la grande partie du pays pense qu' on s attaque a la population qui travaille qui a travaillé pour mériter sa retraite. Et que l effort est toujours consenti par les memes ...les privilèges y en a partout. Ceux qui mettent la main a la poche sont aussi ceux qui consomment . ..tout est ralenti sauf le luxe. On a l impression que nos politiques ne sont pas au courant qu il y a aussi une extrême pauvreté qui existe dans le pays. De classe moyenne je me dis que actuellement je n aurais pas pu élever mes 2 filles correctement. Dieu soit loué elles sont grandes et on un boulot un métier.
Réponse de le 23/03/2018 à 8:43 :
Le même discours...Depuis 74 ce pays s'enfonce (l'Europe est riche mais les peuples européens sont pauvres et doivent toujours faire des efforts). Cette aventure européenne tourne au cauchemar et nous n'en avons pas terminé avec la dévaluation interne qui conduit à purger la France. La France telle qu'elle est dans un monde tel qu'il est.
Réponse de le 23/03/2018 à 9:46 :
Le sens de votre réponse de la sortie de l'UE "dans une situation actuelle du brexit, d'un Trump/Poutine/XiJinping conquérant" est à contre sens du bon sens du collectif. Seul nous péririons.
Réponse de le 23/03/2018 à 9:50 :
Parce qu'aucun président, mais vraiment aucun, n'a voulu redresser le pays jusqu'à maintenant. Ils se sont tous "bien" servi dans les caisses de l'état. La folie des grandeurs est terminée et Macron est pragmatique sur le sujet.
Réponse de le 23/03/2018 à 10:02 :
" est à contre sens du bon sens du collectif. Seul nous péririons"

Les anglais vont se retrouver seuls et ça se passe plutôt bien pour eux tandis que l'UE elle continue de plonger de part sa désespérante faiblesse politique.

"Firmes leaders mondiales : l'Europe s'effondre" https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/firmes-leaders-mondiales-l-europe-s-effondre-771494.html

Si cette europe du dumping fiscal, du dumping social, sans influence internationale vous donne encore envie cela ne vient peut-être pas de cette pauvre sale vieille europe hein...
Réponse de le 23/03/2018 à 11:13 :
surtout que l'on sait qui paye et qui va en payer le prix, les salariés, les retraités, les classes moyennes, les plus précaires et les plus pauvres au seul grand bénéfices des premiers de cordée.
Réponse de le 23/03/2018 à 11:17 :
@orchidée.....Il y a et il y aura toujours des pauvres et des riches depuis la nuit des temps c'est ainsi.Et toujours des pauvres qui jalouseront ceux qui par leurs savoir faire...leurs idées et leurs intelligence ont su s'élevé dans la socièté.
Réponse de le 23/03/2018 à 12:02 :
"leurs idées et leurs intelligence ont su s'élevé dans la socièté"

"Les trois quarts de l'humanité menacés de mourir de chaud en 2100" http://www.nationalgeographic.fr/environnement/les-trois-quarts-de-lhumanite-menaces-de-mourir-de-chaud-en-2100

Beaux résultats en effet ! :D
Réponse de le 23/03/2018 à 13:25 :
Et ça c'est pour le quart de l'humanité qui résistera aux vagues de chaleur:

"Perturbateurs endocriniens: où les trouve-t-on ?" http://sante.lefigaro.fr/article/perturbateurs-endocriniens-ou-les-trouve-t-on-/

"leurs idées et leurs intelligence ont su s'élevé dans la socièté. " :D

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :