Près de 900.000 entreprises ont fait des demandes de chômage partiel

 |   |  952  mots
(Crédits : Reuters)
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a indiqué mercredi sur France Inter que 11,3 millions de Français étaient actuellement au chômage partiel, soit plus d'un salarié sur deux, en raison de la baisse d'activité liée à l'épidémie de coronavirus. Environ 60% des salariés concernés par ces demandes de chômage partiel travaillent dans des entreprises de moins de 50 salariés.

Les répercussions du coronavirus sur le marché du travail ne cessent de s'amplifier. Selon un dernier bilan de la direction statistique du ministère du Travail (Dares), près de 11,3 millions de salariés sont concernés par le chômage partiel. Il s'agit d'une hausse spectaculaire de 1 million de demandes en une semaine. Au total, ce sont près de 900.000 entreprises qui ont fait des demandes depuis le début de la crise. Le dispositif mis en oeuvre par le gouvernement pour limiter la casse sociale dans les entreprises tournent à plein régime.

La perspective d'un déconfinement progressif le 11 mai prochain devrait permettre à un grand nombre d'établissements de reprendre leur activité, sauf les restaurants, les cafés et les hôtels. "Le dispositif d'activité partielle, qui est l'un des plus généreux d'Europe, restera en place jusqu'au premier juin. Il nous faudra ensuite l'adapter progressivement, afin d'accompagner la reprise d'activité si l'épidémie est maîtrisée. Bien sûr, nous continuerons à protéger les personnes vulnérables et les secteurs professionnels qui demeureraient fermés" a expliqué, le Premier ministre, Edouard Philippe lors de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2020 à 12:30 :
que dire de la societe qui a aquis alstom par l'intermediaire de l'avocat d'affaire
monsieur edouard phillippe qui demande a ses fournisseur de reduire de 20pour cent leur facture,. notre 1er ministre actuel soutien il les fournisseurs ou les u s a
a écrit le 30/04/2020 à 9:37 :
C'est bien pour ça, pour punir ces a... de gaulois réfractaires et les PME/TPE, que le gouvernement réduit la voilure sur le chômage partiel, à l'opposé de la demande du patron de la CGPME.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :