Puma arrive à Strasbourg près d'Adidas

 |   |  410  mots
L'entreprise a retenu ce quartier, situé près du Parlement européen, en raison de ses nombreux équipements sportifs et pour proposer un « cadre de vie agréable » pour les quelque 120 salariés du siège.
L'entreprise a retenu ce quartier, situé près du Parlement européen, en raison de ses nombreux équipements sportifs et pour proposer un « cadre de vie agréable » pour les quelque 120 salariés du siège. (Crédits : Michaela Rehle)
Puma France va déménager son siège et s'installera en 2020 à Strasbourg dans le quartier d'affaires européen, à deux pas de son concurrent et rival historique Adidas, ont annoncé  ce samedi 2 juin l'entreprise et la Ville.

L'entreprise basée à Illkirch-Graffenstaden près de Strasbourg, investira « plusieurs millions d'euros » pour construire son futur siège au Wacken sur le site du théâtre du Maillon, a annoncé le directeur général de Puma France, Richard Teyssier, à la presse. Le quartier abritera ainsi d'ici 2020 les sièges français des deux concurrents, fondés par les Allemands et frères ennemis Adolf Dassler (Adidas) et Rudolf Dassler (Puma).

« Le hasard » a voulu que l'entreprise installe ses nouveaux locaux, à quelques centaines de mètres de ceux d'Adidas France, a assuré le DG de Puma France. « A l'origine nous cherchions un lieu plus attractif pour nos salariés. Nous nous sommes rapprochés de la mairie (...) avons commencé à travailler sur différentes localisations possibles dans la Ville et assez rapidement le Wacken s'est imposé comme une évidence », a souligné Richard Teyssier.

« Cadre de vie agréable »

L'entreprise a retenu ce quartier, situé près du Parlement européen, en raison de ses nombreux équipements sportifs et pour proposer un « cadre de vie agréable » pour les quelque 120 salariés du siège.  
Le futur bâtiment réalisé par deux cabinets d'architectes nantais et bordelais, comptera 4.000 m² de surface, sur quatre plateaux coffrés de verre arborant le logo de la marque au félin. Outre des bureaux, il abritera une salle de fitness, et sur son toit un espace extérieur avec des mini-terrains de football et de basket. Le chantier doit démarrer en mai 2019, pour une entrée sur site en septembre 2020.

Strasbourg se félicite de ce « rassemblement »

Le premier adjoint au maire Alain Fontanel (LREM) a confirmé « une forme de rassemblement de la famille allemande des équipementiers de sport dans ce quartier d'affaires » et s'est félicité d'un projet qui vient « conforter la dynamique de ce quartier ».

Puma France emploie 230 salariés dont quelque 120 employés de vente en magasins. Valorisée près de 6 milliards d'euros - Puma a doublé son bénéfice net en 2017, à 135 millions d'euros, tandis que ses ventes annuelles ont passé la barre des 4 milliards d'euros, fruit d'un plan de redressement qui l'a recentré sur le sport et les chaussures.

Le groupe Kering, qui en avait pris le contrôle en 2007, s'est séparé de l'équipementier sportif en avril pour se recentrer sur le luxe. A l'issue de cette cession, Artemis, holding de la famille Pinault, détient environ 29% de Puma, le capital flottant s'établissent autour de 55%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :