Kering grimpe en bourse sur des rumeurs de cession de Puma

 |   |  249  mots
La marque de sport allemande Puma serait à vendre par son propriétaire Kering.
La marque de sport allemande Puma serait à vendre par son propriétaire Kering. (Crédits : reuters.com)
L'ex-groupe PPR aurait trouvé un repreneur pour sa marque de sport rachetée en 2007. Le groupe n'a pas souhaité commenter cette information.

Kering serait-il sur le point de se retirer du capital de Puma dont il possède près de 70% du capital ? En tout cas, le marché ne voit pas d'un mauvais œil cette perspective, et au contraire, semble l'encourager.

"Il y a des rumeurs selon lesquelles Kering aurait trouvé un acheteur pour sa participation dans Puma", a rapporté à Reuters un trader basé à Paris.

Redressement en vue pour Puma

Dès lors, l'action Puma a bondi de 5,73% à la Bourse de Francfort (après être montée de plus de 11% en matinée), tandis que l'action Kering engrangeait 2,57% sur un marché parisien pourtant en baisse. Les investisseurs pensent que l'opération pourrait jouir d'un bon timing, une semaine après la publication de ses résultats trimestriels. Le groupe avait alors constaté les "premiers effets positifs" de la stratégie de redressement de la marque de sport, et a évoqué une "tendance positive très encourageante".

A lire aussi : Adidas sur le point de se séparer de Reebok?

L'action Puma a perdu 24% de sa valeur depuis janvier. Les cabinets de gestion et conseils ont tour à tour posé des recommandations à la baisse ou la vente sur ce titre. Ni Kering, ni Puma n'ont souhaité faire de commentaires.

Des ambitions déçues

Kering est entré au capital de Puma en 2007 avec le but affiché de constituer une branche sport et lifestyle aux côtés de son pôle luxe. Dans ce but, il avait racheté la marque américaine Volcom en 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :