Qui paie l'impôt sur le revenu ?

 |   |  382  mots
Selon la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), 40,6% de l'impôt sur le revenu a été payé par les 2% de foyers qui ont déclaré plus de 100.000 euros de revenus en 2016.
Selon la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), 40,6% de l'impôt sur le revenu a été payé par les 2% de foyers qui ont déclaré plus de 100.000 euros de revenus en 2016. (Crédits : REUTERS)
Selon le rapport 2016 de la DGFiP paru fin juillet, moins de la moitié des Français s'acquittent de l'impôt sur le revenu. La part de foyers imposés est en effet tombée à 42,3% l'année dernière contre 45,6% en 2015 et 50% en 2012.

Mité par les niches fiscales et les exonérations, l'impôt sur le revenu (IR) n'était acquitté que par 42,3% des foyers fiscaux en 2016 selon le rapport de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) paru fin juillet. Cette proportion est en constante diminution. Elle s'élevait à 45,6% en 2015 et à 50% en 2012.

10% des ménages paient 70% de l'impôt

La concentration des contribuables qui sont assujettis à l'IR est particulièrement élevée. Selon la DGFiP, les ménages qui déclarent des revenus supérieurs à plus de 50.000 euros ont supporté l'an passé 70,4% de la charge globale de l'impôt. Ces foyers représentaient 10,2% des foyers fiscaux. Cette concentration monte d'un cran dans les tranches supérieures. De fait, 40,6% de l'impôt a été payé par les 2% de foyers qui ont déclaré plus de 100.000 euros de revenus.

D'après le fisc, le nombre de foyers fiscaux dont les revenus dépassent le million d'euros s'élevait à 6.400 foyers en 2016. C'est peu. A eux seuls, ils ont rapporté plus de 3 milliards d'euros aux caisses de l'Etat.

Quant aux ménages qui affichent des revenus oscillant entre 30.000 à 50.000 euros - soit 13,6% des foyers fiscaux - ils n'ont réglé 19,3% de la facture fiscale. Enfin, la tranche 15.000-30.000 euros ne " pèse " que 10,7% du produit de l'impôt qui s'est élevé à 72 milliards d'euros en 2016. Un montant à comparer à ceux de la TVA - 145 milliards d'euros, soit la moitié des recettes fiscales de l'Etat - et l'impôt sur les sociétés dont le produit a atteint 33 milliards d'euros en 2016.

Certaines contributions augmentent, d'autres baissent

Autre enseignement de cette étude de la DGFiP, les contributions des différents foyers fiscaux varient au fil des années Ainsi, la part d'impôt réglée par les foyers au-delà de 50.000 euros n'était que de 68,4% en 2012, Elle a donc progressé de 2 points. Cette hausse est d'autant plus mesurée que ces ménages ne représentaient alors que 9,2% de la population, contre 10,2% en 2016.

En revanche, les tranches inférieures ont vu leur contribution baisser : de 1,9 point pour les ménages entre 30.000 et 50.000 euros, et de 2,2 points pour les foyers situés entre 15.000 et 30.000 euros. Lors du précédent quinquennat, Bercy avait fait de la justice fiscale son fil rouge, sa priorité. Cet objectif semble donc avoir été atteint.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/08/2017 à 22:36 :
LES PLUS GROS IMPOTS SONT T V A ET CSG DESORME? ???
a écrit le 05/08/2017 à 8:00 :
10 % des foyers payent 70 % de l'impôt sur le revenu, 2% payent 40 % de l'impôt sur le revenu, la question combien de temps çà peut durer un système où autant de monde est exclu de participer à la charge des dépenses publiques de façon visible
a écrit le 04/08/2017 à 20:38 :
Supprimer les 4000 niches et déductions 3% d'impot sur le revenu pour tous, y compris à 800eur/mois. Dissuade, coute cher, rapporte peu.
Réponse de le 06/08/2017 à 20:37 :
Et çà coutera rien, et rapportera en tous aspects. revenu de1000eur par mois : 30eur par mois. 3000eur de revenu 90eur, 100000eur par mois, impot 3000eur par mois
Réponse de le 16/11/2017 à 10:42 :
bonjour petite chose
a écrit le 04/08/2017 à 17:40 :
Ma tranche familiale ne représente que 13,6% des foyers fiscaux je propose de la supprimer nous sommes si peu nombreux à payer des impôts ....
a écrit le 04/08/2017 à 16:10 :
La véritable inégalité est le quotient familial. Dans ce pays dès que l'on fait un gosse, on ne paie plus d'impôts.
Réponse de le 07/08/2017 à 17:07 :
Le quotient familial a été largement rabotté.. Et pour votre culture, ce sont les enfants d'aujourd'hui qui paieront vos retraites de demain. Vue les dépenses induites par un enfant, un avantage fiscal est indispensable pour maintenir la natalité.
a écrit le 04/08/2017 à 15:47 :
J'ai l'impression de vivre que pour payer des impôts, Tout ce que je touche en retraite qui n'augmente pas depuis 4 ans part en impôts qui eux augmentent chaque année.
l'ensemble des collectivités pleurent pour 300 millions d'euros soit 5 euros par Français, montant à rapprocher des 50 000 euros de dettes publique par français. etc...
a écrit le 04/08/2017 à 14:10 :
Et les autres impôts, masqués car indirects, qui les paie ? Il faudrait mener une enquête poussée. Tout le monde, je crois, mais c'est trop global, ceux qui ont aucun moteur à pétrole (tondeuse à gazon, véhicule, autre) ne participent pas via la TICPE (nouvelle TIPP étendue aux Produits Energétiques).
Supprimons l'IRPP et augmentons la CSG, elle n'est pas par tranches mais en % dès le premier euro de revenu de toute sorte, comme ça on n'en parlerait plus de cet impôt trop visible.
Réponse de le 04/08/2017 à 14:46 :
@Photo73: il n'y a pas de solution miracle. Tu penses bien que ceux qui ne se déclarent pas ou ne sont pas déclarés par leurs employeurs ne paieront pas plus ta CSG qu'ils ne paient le reste. Le problème n'est donc pas tellement l'impôt, mais la façon de faire réaliser aux gens que quand on vit dans une société, on doit y contribuer. "Ask what you can do for your country, and not what your country can do for you", disait John F. Kennedy :-)
a écrit le 04/08/2017 à 12:50 :
Toutes ces études sur les impôts sont biaisées !
Il faudrait (au moins) voir le % impôts + TVA / salaire ....
Et si l'on calcule le % impôts + TVA + charges / revenus on s’apercevra que le smicard paie un bon pourcentage, parce que les charges, c'est une part de salaire .............
a écrit le 04/08/2017 à 12:18 :
la diminution des impots pour les couches populaires peut redonne a la France un nouveaux depart de la croissance???
a écrit le 04/08/2017 à 11:54 :
ah, que de complaintes autour d'un impôt qu'on peut difficilement qualifier de confiscatoire, puisqu'il est progressif, et dont la concentration n'est finalement que le reflet des inégalités de revenus... dont l'état n'est pas responsable!
a écrit le 04/08/2017 à 11:03 :
"Qui paie l'impôt sur le revenu ?"

Vu le nombre de pub dès que l'on ouvre un site qui proposent de ne plus payer d'impôt géneralement si l'on a un salaire de 2500 ou 3000€ ,c'est pas gagné.
a écrit le 04/08/2017 à 10:46 :
On comprend bien en lisant ces chiffres que le mode de fonctionnement "ponctionner oui, mais avec modération" serait bien utile.
a écrit le 03/08/2017 à 22:06 :
A SUPPRIMER TOTALEMENT : dégoute et bride les créateurs de richesses pour tous. Coute cher et rapporte très peu
a écrit le 03/08/2017 à 21:40 :
Passé 50 ans, j'ai enfin compris qu'en France il ne faut pas trop se fouler la rate, dommage d'avoir compris ça un peu sur le tard, tout effort est confisqué. C'est bon cette fois j'ai enfin compris, et la vie est beaucoup plus radieuse, que du bonheur !
Réponse de le 04/08/2017 à 8:28 :
A 50 piges! A 30 balais deja je regardais le travail en France d'un oeil torve.
Deja, je savais qu'il me serait impossible de pouvoir me payer grace au pouvoir du travail un havre.
J'ai rempli un sac et fichu le camp. Aucuns regrets.
En France on a tue un roi, le bourge a pris la place.
Qu'esperer en pareille situation ?
Cordialement.
a écrit le 03/08/2017 à 20:42 :
Puisque j'apprends que ma tranche de revenus ne représentent que 10,7% du total prélevé, je propose de supprimer l'IR pour cette tranche. Ce qui me permettrait de faire partie de la majorité qui ne paye pas.
a écrit le 03/08/2017 à 20:15 :
les povres sans dents !
Les riches sont partis
a écrit le 03/08/2017 à 19:32 :
Et si vous ajoutez la CSG, la TVA et les cotisations non contributives à votre avis quel pourcentage de français paye l'impôt ? L'IRPP est un impôt peu performant, mité par les niches et assez peu rentable. Il devra subir un jour le même sort que la taxe d'habitation en le remplaçant par les prélèvements précédents associés à un revenu universel pour pouvoir les augmenter.
a écrit le 03/08/2017 à 18:57 :
Avant de parler du partage de l'impôt :

ET AVANT D'ATTRIBUER TOUTE DOTATION.... ET EN PREMIER : A L'ATTENTION DE l'Etat et toutes les Régions, Départements, Communes etc... Une loi sur l'obligation de tenir un budget en diminution des dépenses SVP !!!!
a écrit le 03/08/2017 à 17:44 :
Une entreprise dont 40% du chiffre d'affaires est apporté par 2% des clients a un sérieux problème de stratégie et de pérennité.
Pas étonnant aussi que l'impôt soit une telle source de clivage. Ceux qui le payent souhaitent moins d'impôt alors que les autres ...
Réponse de le 03/08/2017 à 19:34 :
Ne vous inquiétez pas. L'IRPP ne rapporte que 7% des recettes publiques.
a écrit le 03/08/2017 à 17:33 :
y a des bonnes nouvelles dans l'air
je connais plein de francais qui ont des boites qui reduisent la voilure copieux, ca reduit les inegalites vu qu'ils gagnent moins ( avant impots; apres le resultat est identique) .............
bon, evidemment, chacun devra s'autoemployer, vu que ca va manquer d'idiots pour embaucher ses concitoyens pour par un rond
on appelle ca ' reduire les inegalites dans le travail et la prise de risques'
bizarrement, c'est les memes qui se plaignent de ne rien trouver et de finir ' a la uber', mais ca ca reduit les inegalites dnas le stress et les formalites administratives
a écrit le 03/08/2017 à 17:28 :
L'IR est un impôt trop concentré et confiscatoire. Il y a 449 niches fiscales qui représentent un manque à gagner pour l'état de 88 milliards d'euros par an. Certaines niches ne servent plus à rien sur un plan économique. Hollande voulait en supprimer pour récupérer 29 milliards d'euros. Hélas,les lobbies ont été efficaces et finalement simplement 3 niches ont été supprimées. Macron devrait reprendre cette idée, cela permettrait d'éviter la hausse de la CSG, financerait les collectivités locales et permettrait d'alléger l'IR. Les contribuables payant l'IR ne seront pas non plus exonérés de la TH, une réforme fiscale s'impose rapidement.
a écrit le 03/08/2017 à 17:24 :
Ce qui est surtout choquant c'est que seulement 10% des foyers fiscaux gagnent plus de 50K ou plus par ans. Cela veut dire que 90% des foyers gagnent moins que ce montant!!!!

L'impôt c'est normal d'EN payer! ce qui est anormal c'est les taux en France et surtout l'utilisation faite de cet argent.

Amis residents Français, fraudez / optimisez, de toute maniére l'argent récoltés sera mal utilisé ou gaspillé...
Réponse de le 03/08/2017 à 17:50 :
j'ai l'impression que c'est un typo, j'ai vu sur une autre source 10%=100000e, ce qui me semble plus cohérent. Sur le fond c'est vraiment inquiétant.
a écrit le 03/08/2017 à 16:31 :
Il y aurait de quoi se rouler par terre de rire si l'arnaque n'était pas aussi grossière et outrancière. Si moins de la moitié des français payent un impôt sur le revenu, faisant de la france l'un des champions de la fraude fiscale, il faut souligner que - selon tous les chiffres officiels unanimement reconnus et acceptés - plus de 75 % des courageux Grecs payent "en direct" leurs impôts sur le revenu (en plus du cadastre qui, contrairement à une certaine désinformation pour demeurés, existe et est bel et bien payé chaque année). En Grèce, en effet, ce sont plus de 75 % de la population qui sont prélevés à la source, sans possibilité de fraude quelconque : les retraités, les militaires, les popes, les enseignants du secteur public, le personnel de la santé publique, les policiers, les fonctionnaires, les salariés des entreprises publiques et privées... A ces 75 % s'ajoutent encore tous les Grecs qui payent leurs impôts en différé, tels que les médecins du secteur privé, les commerçants, les professions libérales etc etc. Une fois de plus, les parasites français feraient mieux de balayer devant leur porte et de payer leurs impôts plutôt que de vivre aux crochets de courageux et honnêtes Grecs. Une fois de plus aussi, la france et les français, y compris leurs politiciens, feraient mieux de se taire, d'arrêter de faire encore plus de bruit que des tonneaux vides (d'idées, de sens et de courage) et de prendre exemple sur ceux qui travaillent vraiment et paient vraiment leurs impôts (par ailleurs beaucoup plus élevés en Grèce que dans cette france moyenâgeuse).
Réponse de le 03/08/2017 à 17:00 :
«Je pense que les Grecs doivent commencer à s’entraider collectivement.» Le 26 mai 2012, Christine Lagarde provoque la colère des Grecs en leur demandant de payer leurs impôts, et en les comparant à des enfants africains, jugés plus méritants. (On apprendra le lendemain que la directrice du FMI, qui touche 550.000 euros par an, est exonérée de taxe sur le revenu en tant que fonctionnaire internationale.)

Les 5 familles de contribuables grecs :

http://www.slate.fr/story/58457/grece-impots-contribuables
Réponse de le 03/08/2017 à 17:14 :
@leçons: Les "courageux" Grecs ne paient "en direct" que s'ils sont fonctionnaires, et même si on constate que maintenant les commerçants acceptent de plus en plus les cartes de crédit et délivrent un reçu avec leur infos fiscales, il reste beaucoup de travail à faire pour que tout le monde (notamment les professions libérales) paient. La taxe foncière (Enfia) n'existe que depuis environ 3 ans et encore faut-il avoir fait sa déclaration auprès d'un comptable pour la payer, ce qui n'est pas encore le cas de tous les "honnêtes" Grecs :-)
Réponse de le 03/08/2017 à 17:43 :
Les impots ont été inventés par les rois pour préveler leurs paysans (les seuls travailleurs à l'époque). La Révolution a supprimé les rois et les impots, mais ceux ci sont réapparus. La TVA a été inventée en 1954 et l'impot sur le revenu en 1914, et le peuple français peut les faire supprimer si il en a l'envie.
Réponse de le 03/08/2017 à 19:39 :
100% des français payent la CSG entièrement prélevée à la source et rapportant beaucoup plus que l'impôt sur le revenu. Moralité : prélevons au plus vite à la source (en simplifiant) pour rendre l'impôt totalement indolore.
a écrit le 03/08/2017 à 16:00 :
la concentration du paiement de l'IR n'est pas spécifique à la France.
cf. ce qu'écrivaient The Telegraph en mars dernier pour le UK, ou CNBC en avril 2015 pour les US. cela s'explique par les inégalités élevées.
les foyers français aux revenus de plus de 100 000 euros ont augmenté de 4%, ceux de plus de 400 000 de 11% et de ceux de plus de 5 000 000 de 23%. cela doit être notamment dû à des Français qui reviennent. au vu de l'instabilité un peu partout ailleurs. et parce-qu'en France, on vit plutôt bien malgré tout. on paie des taxes. mais en contrepartie, le pays investit.
le Financial Times écrivait en avril dernier que, tous prélèvements confondus, les 20% anglais les moins aisés déboursent 38% de leur revenu en impôts contre 35% pour les plus aisés. c'est sans doute la même chose en France.
a écrit le 03/08/2017 à 15:39 :
Je suis dans la tranche des +50k€ suis je content NON car je ne vois pas la pauvreté diminuée je ne vois pas une amélioration de notre système éducatif je ne vois pas une amélioration de nos services hospitaliers, je ne vois pas une amélioration de notre réseau routier secondaire je vois un armée une police en mal d’ équipements je vois une justice digne d’un pays sous développé et je vois un état avec des agences au cout d'env. 80 milliards pour caser les amis politiques ou de l’ENA ou de l’IEP les machines à fabriquer de la dette ceux qui servent à flatter l’ami de promo politique. Il y a le fameux et fumeux politique dont déjà ceux de LREM celui qui aujourd’hui a voulu se moraliser mais à la marge dans une médiocre défense de son pré-carré, un Président qui parait il voulait changer le système mais qui continue comme ses prédécesseurs beaucoup de discours beaucoup de voyages mais rien de bien consistant en dehors du mépris pour certains serviteurs, mais je vois aussi des personnes au RSA qui ne donne pas au prorata de leur indemnité du temps pour la société etc etc Oui je peux quitter mon pays mais est-ce le but de ceux qui ont été élevés par la République ceux qui ont du respect pour notre histoire NON. La France est devenue un monde de voyous en commençant par le politique les mascarades de l’assemblée les combines du sénat ces gens ne servent plus qu’ils ne servent et lorsque l’on voit la moralisation!!! de la classe politique on voit que même ceux qui auraient pu mettre un grand coup de pied dans la fourmilière LREM sont aussi dans ce monde qui moralise!!!!à la marge. Un Président qui méprise de grand serviteur comme le CEMA avec un porte parole indigne dans ses minables commentaires. Aller chercher une économie de 5 euros sur une APL cela montre le niveau de ce qui nous gouvernent mais qui continuent à payer les heures sup des huissiers des assemblées même lorsqu’ils ne sont pas présent, un huissier qui pousse le fauteuil du « petit » président de l’assemblée ou qui prépare le verre d’eau, un ministre ou autre membre du gouvernement qui se fait ouvrir la porte par un huissier dans la cour du palais etc etc tout cela montre que le Président, le Premier ministre et autre de la royauté républicaine sont incapables de faire dans la simplicité et dans le respect des deniers des citoyens. Notre président en qui je croyais est en fait qu’une copie de ses prédécesseurs quelle déception.
a écrit le 03/08/2017 à 15:35 :
Qui paie l'impôt sur le revenu ? normalement la réponse devrait être 100% !
Mais voila dans notre société on prome les inegalités avant tout sous couvert de sociale (en fait c'est juste pour acheter des voix aux élections).
Tout le monde devrait payer l'impot ne serait il que symbolique.
Réponse de le 03/08/2017 à 16:54 :
Dans la loi de finances initiale (LFI) de 2017, les recettes fiscales nettes, c’est-à-dire après les dégrèvements et remboursements d’impôts, du budget général de l’État, s’élèvent à 292,3 milliards d’euros (Md€) (soit 95,3% des recettes nettes de l’État). Les recettes fiscales brutes s’élèvent à 401,2 Md€ et se répartissent comme suit :
Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : 203,9 Md€, soit plus de la moitié des recettes fiscales de l’État (50,8%)
Impôt sur le revenu (IR) : 78,3 Md€ (19,5%)
Impôt sur les sociétés (IS) : 59,1 Md€ (14,7%)
taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) : 10,6 Md€ (2,6%)
Autres : 49.3 Md€ (12,3%), cet ensemble comportant des impôts directs et indirects.Parmi les autres impôts directs figurent notamment l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), ainsi que la taxe sur les salaires acquittée par certaines activités (banque, hôpitaux, secteur associatif) exonérées de TVA.Les autres impôts indirects sont composés pour l’essentiel des droits de timbre et des droits d’enregistrement (en particulier les droits de succession, les droits de donation et les droits de mutation à titre onéreux).
Réponse de le 03/08/2017 à 17:34 :
Mais aussi 449 niches fiscales qui représentent un manque à gagner de 88 milliards d'euros par an pour un résultat économique discutable.
En fait des niches accumulées par strates en fonction des lobbies et des politiciens du moment. Une forme de clientélisme qui complique la perception de l'impôt et creuse les inégalités.
Réponse de le 03/08/2017 à 18:02 :
@BA

Si le nombre de niches fiscales est élevé ; une quinzaine de niches (16) « coûtaient » en 2010 la moitié du total, comme par exemple :
_ Le taux réduit de taxe intérieure du fioul domestique, carburant diesel des agriculteurs, 1,1 milliard d'euros
-'L"allègement Fillon, réduction des cotisations sociales patronales pour chaque salarié payé moins de 1,6 fois le SMIC qui perdure toujours.
-La Niche Copé, concernant l'exonération de l'impôt sur les plus-values des grandes entreprises en cas de vente de leurs titres de participation.
-La défiscalisation partielle des investissements productifs dans les DOM-TOM, qui coûte 550 millions d'euros par an (pour 9 870 contribuables en bénéficiant)
-La niche permettant depuis 2006 aux détenteurs d'assurance-vie et de certains produits financiers de voir leur imposition réduite, créée en 2006 par Jean-François Copé et concernant les hauts-revenus
a écrit le 03/08/2017 à 15:15 :
Et on peut estimer sans grand risque de se tromper que les quelques 58% qui ne paient pas votent pour des candidats collectivistes (socialistes/communistes) qui leur promettent d'augmenter les allocations diverses et variées financées par les autres :-)
Réponse de le 03/08/2017 à 17:11 :
Si c'était vrai 58% ce serait le score de Mélanchon ...
Réponse de le 03/08/2017 à 17:39 :
Votre compétence, comme celle d'autre intervenant, ne va pas jusqu'à savoir que l'impôt sur le revenu ne représente qu'environ 18 % des impôts en FRANCE
Les impôts principaux en FRANCE sont la TVA (Premier impôt), la CSG (2°),l'impôt sur les société ( 4° ) la TIPP (5°). Ce sont des impôts payés par tout le monde et qui ne sont pas progressifs, voir même pas proportionnels.
En outre, beaucoup de personnes bénéficiant de revenus élevés ne payent pas d'impôts à cause du quotient familial.

En outre, il faut remarquer une chose. 100% du déficit public actuel est dû au duo SARKOZY / FILLON. Puisque la cour des comptes anticipait en juillet 2012 un déficit de 5.2 % du PIB (comme en 2011), alors qu'elle anticipait un déficit de 3.2 % du PIB fin 2017.
Il serait donc logique que les incompétents qui ont voté SARKOZY / FILLON soient les seules qui payent pour remettre ce déficit à zéro.
On devrait donc leur augmenter fortement leurs impôts (d'environ 66 milliards d'euros).
a écrit le 03/08/2017 à 14:56 :
"De fait, 40,6% de l'impôt a été payé par les 2% de foyers qui ont déclaré plus de 100.000 euros de revenus".

Logique ce sont eux qui concentrent les richesses dans ce pays.
a écrit le 03/08/2017 à 14:40 :
Toujours les mêmes. Ce sont ceux qui n'ont pas eu le courage de quitter la France et qui pourtant en avaient les moyens. Donc qu'ils ne se plaignent pas maintenant. Mais il n'est jamais trop tard pour eux.
Réponse de le 03/08/2017 à 15:09 :
N'allez pas en Belgique si vous n'avez que des revenus salaire, les taux sont plus forts qu'en France. Il ne faut pas partir n'importe où.
Nombreux partent pour des opportunités locales, le monde est vaste. Si vous créez et développez un produit dont le marché est américain, vous allez vous y installer, c'est essentiel (proximité).
Réponse de le 03/08/2017 à 15:37 :
@Toujours les mêmes: commentaire ridicule! vous dites qu'il faudrait fuir NOTRE pays car l y a trop d'impots? c'est beau dis donc!
et pourquoi pas dire qu'il serait temps de changer ?
Réponse de le 03/08/2017 à 15:54 :
Je ne me plains pas de payer des impôts et à la limite tant que j'en paierai cela sera au moins la preuve que je perçois des revenus en conséquence !!!
Mais il faut savoir que l'impôt sur le revenu ne représente qu'une faible part de ce que tout le monde ou presque paie en impôts locaux ; taxe d'habitation, impôt foncier, tva , taxe sur les carburants et autres ..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :