Recherche (toujours) désespérément agents d'entretien, aides à domicile...

 |  | 337 mots
Lecture 2 min.
57.023 projets embauches d'agents d'entretiens locaux sont prévus en 2015
57.023 projets embauches d'agents d'entretiens locaux sont prévus en 2015 (Crédits : REUTERS/Dinuka Liyanawatte)
L'enquête annuelle de Pôle emploi sur les besoins en main-d'oeuvre fait état d'une hausse de 2,3% du nombre de projets de recrutement en France. Les métiers de services et de la restauration notamment font une nouvelle fois partie des secteurs les plus demandeurs.

Une bonne nouvelle pour la lutte contre le chômage à première vue. Dans son enquête annuelle sur les besoins en main-d'oeuvre, publiée jeudi 16 avril, Pôle Emploi annonce une hausse de 2,3% des intentions d'embauche dans la métropole et les départements d'Outre-Mer, pour un total de 1.739.300 projets de recrutement.

Et ce, en raison d'un surcroît d'activité des 405 bassins d'emploi en métropole et dans les départements d'Outre-Mer auprès desquels Pôle Emploi a enquêté, est-il écrit. Thomas Cazenave, directeur général adjoint de Pôle Emploi cité dans le rapport, est convaincu qu'il y aura une véritable hausse des embauches durables. "Les CDI et CDD de 6 mois représentent quasiment 58% des intentions", assure-t-il.

Les même secteurs prêts à recruter

Lorsque l'on s'intéresse précisément aux secteurs qui comptent pourvoir beaucoup d'emplois (hors saisonniers), ce sont les mêmes secteurs qui recrutent depuis plusieurs années.

 | Lire Les secteurs qui comptaient recruter le plus en 2013 et en 2014

  • Le secteur des services concentre, à lui seul, 64,4% des projets de recrutement pour 2015, une hausse de 3,4% par rapport à l'année dernière. Les employeurs comptent ainsi engager 51.960 aides à domiciles et aides ménagères.
  • Les postes peu qualifiés sont tout autant prêt à recruter massivement.Sont prévues 57.023 embauches d'agents d'entretiens locaux en 2015, qui faisait partie des dix métiers les plus détestés par les Français, selon une étude de 2013. Idem dans la manutention où 41.031 recrutements sont en projet.
  • La restauration devrait être une nouvelle fois à la recherche d'employés. Le secteur projette d'engager 39.521 aides ou apprentis de cuisine et autres employés polyvalents et 20.307 serveurs de cafés-restaurants.
  • Enfin, suivent les postes de cadres en informatique et ingénieurs, qui devraient représenter le 5e plus gros pourvoyeur d'emplois (25.487 projets) cette année.

À noter que la viticulture et l'arboriculture promet d'être le numéro des secteurs recruteurs (100.653), mais qu'il s'agit d'emplois saisonniers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2017 à 11:22 :
AIDE MÉNAGÈRE

Bonjour

Nous sommes un couple sans enfant et nous recherchons une femme ou un homme pour le poste d'aide ménagère et d'entretien de notre résidence. Il s'agit d'un CDI poste à pouvoir immédiat. Nous vous remercions de recevoir votre demande d'aides ménagère, d'emploi,et de l'entretien. Vous pouvez nous contacté par: groupesartistique@gmail.com
a écrit le 07/04/2017 à 10:54 :
AIDE MÉNAGÈRE

Bonjour

Nous sommes un couple sans enfant et nous recherchons une femme ou un homme pour le poste d'aide ménagère et d'entretien de notre résidence. Il s'agit d'un CDI poste à pouvoir immédiat. Nous vous remercions de recevoir votre demande d'aides ménagère, d'emploi,et de l'entretien. Vous pouvez nous contacté par: groupesartistique@gmail.com
a écrit le 19/02/2017 à 8:55 :
bonjour , je suis devenue agent d'entretien pour trouver absolument un travail pour avoir mon quota pour ma retraite , je peut vous dire d'une part que c'est un métier mal considérer et ingrat et mal payer . faudrait essayer de changer sa .

mes salutations


ps : sa ne se bouscule pas vraiment beaucoup aux portes pour faire ce genre de travail.
a écrit le 20/04/2015 à 17:48 :
@Romany
Depuis quand le chômage a baissé en Angleterre?
Les pourcentages ne sont jamais comparables car la population active (dénominateur) n'est jamais fixe et le nombre de chômeur (numérateur) n'est pas calculé de la même manière que dans les autres pays européens. Quand un % baisse ou monte, il faut donc savoir si c'est la population active qui en est la raison ou si c'est le nombre de chômeurs!
Dernier point, si la raison selon vous est: "parce que les ASSEDIC c'est maxi 6 moi et maxi 580€ par mois...", il ne devrait plus y avoir un emploi non pourvu!
Pour vous, seuls les chômeurs sont fautifs.
a écrit le 19/04/2015 à 10:41 :
pour ces emplois , pas besoin de diplômes, simplement du courage ! en Angleterre le chômage a fortement baissé , parce que les ASSEDIC c'est maxi 6 moi et maxi 580€ par mois quelque soit le précédent salaire ! et on supprime les ASSEDIC si vous refusez un job dans vos compétences! donc les chômeurs se précipitent sur tous les petits boulots ! chez nous , 5 millions de chômeurs dont des millions sans aucune formation ! reportage FR3 sur le ramassage des fraises dans le Périgord: uniquement des Portugais et des Polonais !trop dur pour nos chômeurs !
a écrit le 17/04/2015 à 15:30 :
Ils ont oublié à cette recherche d'emploi " TRES MAL PAYE " bien sur !
Réponse de le 19/04/2015 à 10:48 :
très mal payé ? Ah bon , le SMIC en France , c'est 5 fois le SMIC roumain , marocain ou slovéne !et des millions d'assistés en France qui attendent leur RSA payé par l'emprunt , et les restau du cœur ! ce boulot tu le prends ou on te coupe le robinet
Réponse de le 19/04/2015 à 12:59 :
Bonjour Romany,
Lorsque Didier écrit "très mal payé", je pense qu'il veut dire que le salaire proposé est insuffisant pour survivre en France?! Qu'en pensez-vous?
Concernant le RSA socle (car il en existe 2), savez-vous quelles sont les conditions d'obtention? Allez sur le site de CAF et vous constaterez qu'il ne faut rien posséder et n'avoir aucune liquidité pour en bénéficier et son montant est au maximum de 450€. Souhaiteriez-vous en bénéficier?
Enfin, concernant votre remarque, je cite"...ce boulot tu le prends ou on te coupe le robinet...", Je ne pense pas que les gens ne veuillent pas prendre le poste mais plutôt que les conditions dans lesquelles il doivent l'accepter ne leur permettent pas de l'assumer. Par exemple une aide ménagère doit avoir plusieurs clients avec des temps et des coûts de transports pour aller de l'un à l'autre, etc...).
Peut-être que pour vous les plus mal lotis sont toujours fautifs?
Bon dimanche.
a écrit le 17/04/2015 à 14:21 :
Il importe de prendre acte de l'auteur de l'étude et des données chiffrées... et en attendant les résultats concrets, y croire et espérer.
a écrit le 17/04/2015 à 14:21 :
C EST BIZARE LA FRANCE? IL Y AURAIS CINQ MILLIONS DE CHOMEURS? 500 000 OFFRES D EMPLOIS NON SATISFAITES ET 50 000 EMTREPRISES A REPRENDRE ? ALORS M ETM LES ELITES ONT FAIT QUOI POUR RESOUDRE CETTE EQUOITIONS DANTESQUE???
a écrit le 17/04/2015 à 13:41 :
La majorité des annonces sont sur des taf précaires, à bas salaire, au temps horaire bas et en CDI/CDD de 6 mois max....

C’est le serpent de mer des « offres d’emplois non pourvues » qui resurgit. Il avait déjà été agité par François Fillon en 2004, il parlait alors de 300 000 offres d’emplois non satisfaites. Nicolas Sarkozy l’avait de nouveau utilisé en janvier 2008 pour faire pression sur les demandeurs d’emploi et diminuer les indemnités de ceux qui auraient refusé « deux offres d’emploi acceptables ». Nicolas Sarkozy parlait alors de 500 000 offres non satisfaites.

Beaucoup en déduiront que sur les 5 millions de chômeurs que compte la France, 1,7 millions pourraient trouver un emploi s’ils avaient une qualification suffisante.

C’est faux, pour quatre raisons.

1- Parce que le chiffre d’offres non pourvues, faute de candidat, selon Hélène Paris, directrice des statistiques et de l’évaluation à Pôle emploi n’est que de 126 000 en avril 2013, 1/3 des offres d’emplois non pourvues de Pôle emploi. ( Et 192800 offres en septembre 2014) C’est le seul point de repère stable, le restant n’est qu’extrapolation. Les autres emplois offerts, comptés comme non pourvus (les 2/3), n’ont pas débouché sur un recrutement parce que les offres ont été retirées par les entreprises : elles ont trouvé preneurs en interne, elles sont passées par un recrutement hors Pôle emploi, ou bien elles étaient farfelues (bac + 5, 10 ans d’expérience, payé au Smic), elles permettaient à une entreprise de se faire de la publicité ou de se constituer une base de « curriculum vitae » dans laquelle piocher un jour…

2- Parce que les offres d’emploi ne peuvent pas être pourvues immédiatement et qu’il est normal qu’à un instant T, il y ait des offres d’emplois qui ne le soient pas. C’est ce qu’on appelle le « chômage de friction » qui existe même en période de plein emploi. Contrairement à ce qu’écrit « Le Monde » du 20/06/2013, il ne s’agit pas d’un « stock » mais bien d’un « flux ». Ce qui paraît étonnant, au contraire, c’est la faiblesse du chiffre avancé. Il y a 21 millions de recrutements en France chaque année et 300 000 emplois ne représentent que 1,43 % du nombre de recrutements. C’est dérisoire et ne peut fonder aucune politique sérieuse de l’emploi.

3- Parce que ce chiffre ne dit rien sur la réalité de l’offre d’emplois : s’agit-il d’un CDI ou d’un CDD de 4 jours ? Personne n’en sait rien. Il est pourtant évident que refuser un CDD de 4 jours ne changerait rien à la situation de l’emploi dans notre pays.

4- Parce que la formation ne fait que changer la place dans la file d’attente pour l’emploi mais ne crée pas un emploi de plus. Michel Rocard l’affirmait dès 1989. Si les entreprises manquaient vraiment de salariés, elles dépenseraient ce qu’il faut pour les former, comme elles le faisaient au début des années 1970.
a écrit le 17/04/2015 à 13:01 :
Oui mais chez PE : même si l'offre bidon vient de chez eux, le gentil conseiller vous dira qu'il ne sait pas, qu'il ne connait pas les lois, qu'il a pas le temps, que c'est à vous de savoir, qu'il faut aller voir l'AFPA ou le conseil général, que si vous insistez vous serez radié, que vous n'avez besoin de rien, qu'il n'a pas de budget, que les circulaires ne sont pas sorties et qu'il ne peut pas vous conseiller car c'est en dehors de ses attributions, qu'il vaudrait mieux allez voir au conseil régional, qu'il faudrait conclure un contrat pro avec une société de nettoyage pour apprendre un métier merveilleux, et que et que et que ...
a écrit le 17/04/2015 à 12:10 :
Encore une fois, l'état n'incite pas les personnes à travailler (méme des boulots peu appréciable). il est inaccepable que avec 5 millions de chomeurs, il y ai toujours des postes peu qualifiés de disponible. On devrait forcer les chomeurs de très longue durée a faire ces boulots....
Réponse de le 17/04/2015 à 13:59 :
et pourquoi? le travail obligatoire c est interdit , et puis un chômeur longue durée s il lui reste des droits c est qu'il les a acquis. Arretons les balivernes sur les emplois non fournis . je travaille dans la restauration et je suis qualifié et je peut dire que les seuls entreprises qui ne trouvent pas ont toujours les même et la caractéristique qui est le sic a tout les échelons
a écrit le 17/04/2015 à 11:44 :
les collectivités locales recrutent chaque année de nombreux collaborateurs grace a leur dynamisme!
Réponse de le 17/04/2015 à 17:03 :
Ya pas à redire, vos commentaires seconds degrés sont vraiment drôles. Vous devriez les regrouper dans un livre, ça aurait du succès : tout ce que vous voulez savoir sur les vrais idées du PS.
Le pire, c'est que je suis sûr qu'un certain nombre d'élus PS pensent réellement ce que vous écrivez.
Bravo encore.
Réponse de le 17/04/2015 à 18:59 :
Les sureffectifs dans les collectivités locales sont régulièrement signalées par les organismes de contrôle (CRC, C des Comptes, Rapports parlementaires etc...) mais rien ne change.
Pour avoir côtoyés ces agents, je peux vous assurer que le niveau de recrutement est inversement proportionnel au salaire. Leur activité: ils montent des dossiers ce qui conduit à se demander si le fameux "mille-feuille" administratif français n'est pas fait pour eux ? Des réponses très très approximatives vous seront communiquées. Les lois ne sont pratiquement pas respectées surtout celles concernant les relations avec les usagers. Droit : connait pas. La plupart du temps ils/elles sont sous-diplômés et sont censés vous conseiller: c'est le monde à l'envers. De l'incompétence là où vous en avez le moins besoin.

Comment recrute-t-on ? carte du parti, fille / fils de <<, épouse/ amie de <<, cousin / cousine, neveux / nièce ( c'est la rhétorique Le Pen, mise en œuvre par la gauche).
J'avais vu un reportage sur ça dans une émission sur France 2 dans une agglomération d'une grande ville du sud de la France où la nounou de la fille de la Vice-présidente de l'agglomération avait été recrutée cadre catégorie "A" dans les RH. Ca vaut le coup de faire des études supérieures: devenez assistant familial avec un diplôme d'ingénieur pendant que ces dames avec un CAP vous dirigeront depuis les instances locales.

Elles est pas belle la France ?
a écrit le 17/04/2015 à 11:12 :
On dirait une étude du MEDEF ! La vérité est qu'il y a environ 200 000 emplois non pouvus en fin de mois.
a écrit le 17/04/2015 à 10:47 :
Pour parle de ce que je connais, les offres d emplois en informatqiue sont completement bidonnees: une SSII publie une offre non pas parce qu elle va embaucher mais soit pour remplir sa base de donnees (comme ca quand elle a un besoin, elle pioche dedans) soit parce qu elle a vu un client et qu elle n a pas la competence en stock (ben oui un inge en SSII c est comme le PQ dans une entreprise de nettoyage: du consommable). Donc si elle n a pas en stock, elle va passer une annonce. Par contre comme le client parle en general a plusieur SSII, un besoin lcient, va generer 2-3 annonces. et bien sur au mieux il y a uar une embauche (et encore, le client peut changer d avis et annuler )
Réponse de le 17/04/2015 à 12:57 :
Ex_altran en tant qu'ex_capgemini je voue salue.
ce que vous dites est mille fois vrai.
a écrit le 17/04/2015 à 10:34 :
Afin de répondre aux besoins de certains secteurs d'activité pour lesquels les recrutements s'avèrent difficiles (ex : restauration, bâtiment, agriculture, etc.), les employeurs n'hésitent pas à faire appel à de la main d'oeuvre étrangère, notamment aux ressortissants des pays de l'Union européenne. Pour faciliter l'accès au marché du travail de ces étrangers, l'Etat organise l'immigration professionnelle, notamment en facilitant l'accès de ressortissants étrangers à des métiers choisis par la mise en oeuvre de mesures contribuant au développement économique de la France, et pour lesquels, malgré un taux de chômage important, la main d'oeuvre française ne candidate pas.Il y a la liste sur internet des 291 métiers ouverts aux ressortissants des états européens soumis à des dispositions transitoires et la liste , par région, des métiers ouverts aux étrangers non ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne ( 14) , d’un autre Etat partie à l’Espace économique européen ou de la Confédération suisse - Arrêté du 18 janvier 2008.Cela peut aller du Cadre de l’audit et du contrôle comptable ,Ingénieur production et exploitation des systèmes d’information,Conception et dessin de produits électriques et électroniques etc...
a écrit le 17/04/2015 à 9:50 :
Si l'on observe attentivement les annonces publiées par Pôle Emploi, l'on constate que une majorité d'annonces se caractérisent par des publications pour le moins douteuses :
- des annonces incomplètes
- des annonces dont plus des 2/3 des textes constituent des publicités pour les cabinets de recrutement) (idem dans les annonces à l'APEC !!!)
- des annonces déstructurées, fantaisistes : ingénieurs commerciaux Bac + 5 trilingues avec 5 ans d'expérience au smic ! ...

in finé,
des recruteurs désoeuvrés véritables margoulins utilisent le site de Pôle Emploi pour COLLECTER ABUSIVEMENT et se constituer des bases de données de CV en créant des adresses mails et des sites internet de recrutement qui sont "creux" sans rien derrière, fallacieux...

et Pôle Emploi en est complice pour garnir ses statistiques de facto biaisées.

Pôle Emploi ferait mieux de revoir la structure de ses annonces, structures datée, vieillotte, dépassée, inopérantes, et même "amateuriste" et infantile.
Réponse de le 17/04/2015 à 13:21 :
@Malicieux...: tout à fait. Je les ai testé (non pas que je cherche du travail pusique je suis à mon compte) par curiosité. Par exemple, 99,9 % des offres à l'international sont des copier/coller d'annonces publiées dans la presse étrangère. Pole Emploi joue avec les chiffres pour jusifier son existence, mais n'aide aucunement les chômeurs !!!
Réponse de le 17/04/2015 à 19:03 :
Faux recruteurs, fausses annonces, fausses formations, fausses statistiques...

une vraie mafia
a écrit le 17/04/2015 à 9:12 :
Méfiance.
Il serait inintéressant de connaitre le périmètre de l’étude et le mode de calcul.
Depuis quelques temps pole emploi reprend des offres d'emploi de sites d'annonces divers et variés. qui eux mêmes dupliquent entre eux ces mêmes offres. Ce qui fait que la même offre peut être reprise une dizaine de fois; C'est le miracle de la multiplication des petits pains.
Quid de la comptabilisation ? Si une offre est présente pendant 1 mois sur un site est elle comptabilisée pour un emploi ? ou un emploi par jour, soit un total d'une vingtaine d'emplois ?
a écrit le 17/04/2015 à 8:07 :
ca serait bien de publier le details des annonces !
les boulots de 2 heures par ci, les boulots ou on cherche des ingenieurs parlant poldomoldave avec 20 ans d'experience et ages de moins de 28 ans, au smic a paris, et consors, c'est clair que ca n'interesse personne
apres, le systeme francais fait que bcp de gens n'ont absolument aucun interet a travailler ( ce qui fait dire a touraine qu'il n'y a pas d'assistes en france)
a écrit le 16/04/2015 à 22:01 :
Sauf que Pole Emploi sont une bande de charlatans qui jouent avec les chiffres pour justifier leur existence :-)
a écrit le 16/04/2015 à 21:52 :
Ce qu'oublie de mentionner cet article, c'est les salaires proposés . Notre jeunesse est elle condannéee à accepter des petis boulots sous qualifiés et payer à coup de lance pierre pour essayer de survivre ? Les articles expliquant qu'il y a plein de boulot en France sont à la mode mais personne n'est dupe sur la nature des boulots et des salaires proposés. Nous allons droit dans le mur car ce n'est pas en sous payant les gens que ceux ci pourront consommer ...
Réponse de le 16/04/2015 à 22:22 :
A plus de 20% de chômage chez les jeunes et 50% pour ceux des cités, on y est pas dans le mur d apres vous????quand vous êtes dans ĺ emploi vous rencontrez des gens, avez accès a la formation, bref vous vous créez la possibilité d opportunité. Mieux vaut Ca que le chômage, le pire fléau social et sanitaire. Qu on imagine pouquoi pas un revenu complémentaire de type rsa pour compléter des salaires trop bas, mais l'important c est de bosser.
Réponse de le 17/04/2015 à 11:14 :
Il n'y a pas que la question des salaires, il y a aussi le fait que ce sont souvent des emplois à temps très très partiels qui ne payent même pas les frais de déplacement. Dites nous combien vous gagnez et si vous accepteriez un boulot à quart de temps payé au SMIC avec 20 km de déplacement à l'aller et autant au retour
a écrit le 16/04/2015 à 20:08 :
Plus de la moitié de ces annonces sont des temps partiels à 1/3 ou 1/2 temps
ce qui en temps plein réduit le chiffre à moins 500 000 emplois qui ne compensent absolument pas les 1 000 000 de suppressions d'emplois
De surcroit, des employeurs expliquent que Pole Emploi leur force la main pour publier des annonces "boiteuses" imprécises, inexploitables par les chômeurs, et qui s'avèrent des plus fantaisistes.
Dans ces conditions,
cette annonce de Pôle emploi est constitutive d'un pur mensonge et in finé d'une escroquerie intellectuelle à l'emploi.
a écrit le 16/04/2015 à 18:49 :
Aide ménagères, agents d'entretiens, restauration ...Pas besoin d'être grand économiste pour comprendre pourquoi ces emplois ont du mal à être pourvue...
En effet, en région parisienne, ces emplois ne sont pas tenables ! Sauf si vous bossez dans des grands restaurants (ou brasserie) ou de grand hôtels qui sont les seuls à vous fournir des salaires et des conditions de travail correcte. Le reste, c'est la loi de la jungle.
Quand à l'informatique, c'est le miroir aux alouettes ! En effet, la plupart des postes à pourvoir sont les BAC plus 5 ou les BAC plus 3 en développement fraichement diplômes. Si vous voulez vous reconvertir dans l'informatique (développement), soyez sur d'abord que vous avez les aptitudes intellectuels pour faire ce métier car ne devient pas programmeur qui veut ! C'est un métier très complexe qui demande des qualités de réflexions et de logiques assez élevées. Sinon c'est droit dans le mur. La plupart de SSII ne forment personne ou alors ils prennent que des BAC plus 5
Réponse de le 16/04/2015 à 19:36 :
EXAT???
a écrit le 16/04/2015 à 18:20 :
Quelle mauvaise foi de la part de ces employeurs, j'en frémis de colère.
Il y a deux ans, je suis entrée dans l'une de ces "boutiques à nounous" comme il en fleurit tant dans les quartiers populaires de Paris. J'ai demandé à travailler... Voici la réponse:
- Vous êtes diplômée ?
Heu, oui... j'ai fait de hautes études et...
- On s'en fout de vos diplômes, pour travailler chez nous, vous devez avoir un diplôme de nounou ou de femme de ménage.
Fin de l'entretien.
Ah, pour rappel: je suis blanche, j'ai 50 ans, mon père a été décoré par De Lattre de Tassigny, mon grand-père résistant et, je suis toujours au chômage (non indemnisée et non allocataire de RSA) , tandis que ces "patronnes de nounou-services " font les belles, dans leurs bureaux subventionnés par la Ville de Paris.
Alors, s'il vous plaît, beaux Messieurs du patronat, arrêtez de mentir et de prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages.
Réponse de le 16/04/2015 à 19:34 :
Faut un diplôme pour tout, même pour faire la poussière et laver les sols... Ce monde est devenu dingue.
Réponse de le 17/04/2015 à 0:18 :
Pour du personnel d'entretien, il est indispensable d'avoir des connaissances en technique de nettoyage : si vous vous cassez le dos par des postures inadéquates, vous seriez la première a vous retourner contre votre employeur.
Il faut également des connaissances en hygiène...
Ce n'est pas pour rien que des établissements forment à ces techniques et connaissances ! Ces diplômes sont peut être relativement faciles à acquérir, et peut être même qu'en expliquant une formation sur le tas que vous pourriez démontrer, votre embauche aurait peut être été possible...
Conclusion, l'ENA, Polytechnique et vos Hautes Études ne vous donnent pas des compétences en tous domaines : les énarques du gouvernement feraient bien de s'en rendre compte !!!
a écrit le 16/04/2015 à 18:19 :
Temps partiel imposé, travail sur des lieux multiples et éloignés, propositions de nature non professionnelle, rythme contraint, frais de déplacement restent à charge, contact avec des personnes parfois non discernant et sales, TMS, horaires décalés, CDD multiples, sociétés blacklistées, management moyenâgeux.
Réponse de le 17/04/2015 à 11:48 :
Et si on ajoute que, en cas de décès d'un client, l'intervenante n'est pas défrayée, cela donne un salaire de misère. Les personnes âgées ne devraient pas mourir !
a écrit le 16/04/2015 à 18:03 :
J'ai déposé une offre en CDI, 35h00, mutuelle, repas compris à près de 1200 euros net... et oui dans la restauration... 10 réponses !?
Ah s'il y avait plus de 3 millions de chômeurs j'en aurai eu beaucoup plus...
Réponse de le 16/04/2015 à 18:56 :
Une de mes amis, CAP de cuisine en poche, travailleuse cherche du travail dans la restauration, malheureusement elle essuie refus sur refus .. ah oui, j'oubliais, elle a plus de 40 ans. On lui fait bien comprendre qu'elle n'a plus un corps de 20 ans. Donc votre histoire de chômeur ne tient pas la route.
Réponse de le 16/04/2015 à 19:09 :
et à 2000€ net combien y aurait il de réponses? cela mérite d'être essayé?
Réponse de le 16/04/2015 à 19:19 :
Et a 2000€ net combien y aurait-il de réponse? cela mérite d'être essayé!
Réponse de le 16/04/2015 à 23:06 :
@bonjoursavous, tu le payes ton plat du jour à 40€ alors ?
Réponse de le 16/04/2015 à 23:18 :
"tu le payes ton plat du jour à 40€ alors ?" : Drôle de règle de trois par rapport à un menu à 10 euros... Après, les remarques "Personne ne veux bosser", je les entendu d'héritiers assez bête pour se pavaner dans leurs piscines devant leurs ouvriers au SMIC près 10 ans de boite.
PS : Qui paye des pensions de retraite en moyenne de 1600 si on se bat pour que les salariés acceptent 1200 sur tous les métiers? Quand aux 35 heures, on sait comment ça se passe : "Quoi, tu pars déjà?"
Réponse de le 17/04/2015 à 16:17 :
Bonjour @piedssurterre

Vous me tutoyez alors que nous ne nous connaissons pas?! A priori, cela semble irrespectueux. Mais cela peut-être dû à une colère blanche à la lecture de mon petit message. Si vous êtes dans ce cas, c'est que vous partez du principe que pour un revenu mensuel de 2000€, le menu qui selon votre cas de figure est à 10€ devrait augmenter jusqu'à 40€. Je suppose que vous n'avez pas fait les calculs car vous seriez étonnés de constater que vous n'auriez peut-être pas besoin d'augmenter le prix du menu. Pour cela, il est nécessaire d'établir les calculs...
Merci de votre réponse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :