Réouverture des terrasses : Bruno Le Maire s'attend à une reprise « forte »

Avec la réouverture des terrasses des restaurants et des bars mercredi, les professionnels espèrent un retour rapide à des niveaux d'avant crise. Pour cela, la venue des touristes, notamment à Paris, sera vitale. L'ardoise des pertes accumulées en 2020, avec les prêts à rembourser, risque de mettre du temps à s'effacer.

3 mn

(Crédits : Reuters)

A la veille de la réouverture des terrasses et des commerces, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a promis mardi une "croissance forte" en 2021 et un retour "progressif" de "l'art de vivre à la française".

"L'économie française va se redresser", a assuré Bruno Le Maire lors d'une visite chez un restaurateur parisien. "Nous retrouverons le niveau d'activité d'avant-crise au premier semestre voire premier trimestre 2022".

A long terme, le ministre compte sur "un retour progressif à la vie normale, de ces moments de convivialité, de notre art de vivre."

Lire aussi : Après un début d'année chaotique, l'économie française se prépare à la réouverture

L'ardoise de 2020 à effacer

Il n'empêche que cet effet d'hyper croissance, car après une année 2020 catastrophique, va devoir combler des pertes accumulées. L'an passé, le Covid et les mesures pour endiguer la propagation du virus ont entraîner une perte de revenus de l'ordre de 191 milliards d'euros, selon l'OFCE.

Résultat, cette année, le déficit des comptes publics de la France devrait atteindre 9% du PIB national, "au lieu des 8,5% inscrits dans le projet de loi de finances initial", avait précisé le ministre de l'Economie. La dette publique devrait, elle, passer de 115 à 118%.

Dernier point d'inquiétude, le démarrage poussif de la campagne de vaccination qui a retardé la reprise. Au premier trimestre, le PIB n'a affiché qu'une progression de 0,4%, certes supérieure aux attentes, mais sans revenir au niveau qui était le sien avant la crise sanitaire, notait l'Insee.

"Il faut faire revenir les touristes!

La réouverture des terrasses, des bars et des restaurants est selon lui "un symbole, une étape fondamentale" en vue d'une reprise de l'activité. "C'est un moment de joie pour nous tous" qui se doit d'être "un succès collectif" a-t-il ajouté.

En visite dans le bar-restaurant "Le Départ" place Saint-Michel, à deux pas de la cathédrale Notre-Dame de Paris, Bruno Le Maire a été interpellé par les commerçants sur l'importance du retour des touristes étrangers.

Après avoir dit souhaiter que l'activité "redémarre fort", l'un des barmans lui a rétorqué "il faut faire revenir les touristes!"

"Sur le tourisme, je ne sais pas quelles seront les règles des Etats-Unis, de la Chine ou du Japon" a-t-il répondu lors d'un tour de table, en assurant que les Français seront au rendez-vous pour "participer à la relance par la consommation".

Et il a promis "une clause de rendez-vous fin août" pour faire un point sur les aides pour les commerçants des zones touristiques.

"Un prêt doit se rembourser" a toutefois rappelé l'ancien député de l'Eure à une commerçante qui l'interrogeait sur la possibilité d'annuler la dette de certaines entreprises qui peineraient à rembourser leur PGE (Prêt Garanti par l'Etat), en reconnaissant qu'il pourrait y avoir des annulations "totales ou partielles" dans des cas exceptionnels.

Lire aussi : Valérie Pécresse : « Nous effacerons la dette Covid pour les TPE-PME en difficulté »

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.