Retraites : après 7 semaines de conflit, les opposants jettent leurs dernières forces dans la bataille

Sur le terrain, la guerre d'usure continue, tandis que deux projets de loi visant à créer le "système universel" de retraite par points seront à l'ordre du jour de l'exécutif vendredi. La mobilisation, elle, est toujours soutenue par une majorité de la population.
Gouvernement et syndicats se renvoyant la responsabilité des actions coup de poing.
Gouvernement et syndicats se renvoyant la responsabilité des actions coup de poing. (Crédits : Reuters)

Après deux ans de concertations et sept semaines de conflit, la réforme des retraites doit franchir une étape-clé avec sa présentation vendredi en Conseil des ministres, gouvernement et syndicats se renvoyant la responsabilité des actions coup de poing.

Deux projets de loi - l'un organique, l'autre ordinaire - visant à créer le "système universel" de retraite par points promis par Emmanuel Macron seront à l'ordre du jour de l'exécutif vendredi.

Ces textes seront aussitôt transmis à l'Assemblée nationale où les débats débuteront le 17 février, en vue d'un premier vote début mars.

Mais la guerre d'usure continue sur le terrain.

"Il y a deux agents en garde à vue à Périgueux, il y en a eu deux à Orléans, trois à Bordeaux, il y a ceux de la RATP, etc.", a énuméré mercredi le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, en visite à la centrale de Gravelines (Nord).

"La conception de la négociation et de la discussion avec un mouvement de grève, c'est les gardes à vue. Je crois que ça, c'est jeter de l'huile sur le feu", a-t-il ajouté.

Deux syndicalistes agents d'Enedis (ex-ERDF) en Dordogne ont été placés quelques heures en garde à vue mercredi pour une coupure sauvage d'électricité, le 10 janvier, dans une entreprise classée Seveso. Ils sont ressortis libres et sans poursuite mais "l'enquête se poursuit", a assuré le parquet de Périgueux.

Mercredi, c'est la plus grosse centrale hydro-électrique de France, celle de Grand'Maison (Isère), qui a été mise à l'arrêt, selon la CGT-Energie.

Lors de la 7e journée d'actions programmée vendredi par l'intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU, CFE-CGC et organisations de jeunesse), la centrale de Montreuil essaiera de maintenir la pression. "Vendredi, c'est le jour ou jamais", a souligné Philippe Martinez.

Haka

La mobilisation continue d'être soutenue par une majorité de la population. Plus de six Français sur dix (61%) considèrent qu'Emmanuel Macron devrait retirer la réforme, une opinion en hausse de quatre points en un mois, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié mercredi.

Lire aussi : Retraites : une majorité de Français approuve la grève après les annonces de Philippe

Épaulés par des égoutiers, des fonctionnaires ont jeté mercredi à la mi-journée bleus de travail, plots de signalisation, casques et gants, codes de la Fonction publique, crayons et câbles d'ordinateur devant le ministère des Finances, à l'appel de cinq de leurs syndicats.

Environ 350 salariés du commerce et des services selon la police avaient manifesté auparavant de la gare Saint-Lazare à l'Opéra. "On a 80% de femmes dans la distribution et beaucoup sont à temps partiel imposé et gagnent entre 600 ou 800 euros par mois. Le calcul de la retraite sur l'ensemble de la carrière va les pénaliser", a expliqué Amar Lagha, secrétaire général de la CGT-Commerce.

Dans le secteur maritime, trois jours de "ports morts" sont annoncés jusqu'à vendredi. À Marseille, Nantes-Saint-Nazaire et Le Havre, les perturbations se sont poursuivies mercredi au point que les acteurs du secteur commencent à s'inquiéter de pertes qui se chiffrent en dizaines de millions d'euros.

Dans les transports en commun RATP et SNCF, fers de lance de la contestation, le trafic est quasiment revenu à la normale, les grévistes souhaitant "reprendre des forces" avant vendredi.

De leur côté, les avocats ont maintenu la pression sur leur ministre Nicole Belloubet grâce à des actions spectaculaires, comme devant le tribunal de Bobigny où une cinquantaine d'entre eux ont fait un haka - deux traits tracés au noir sur leurs joues, écharpe rouge sur leur robe -, célèbre danse rituelle des guerriers maoris pratiquée par l'équipe de rugby de Nouvelle-Zélande, frappant leurs genoux, leur torse, leurs coudes.

"Radicalisation"

Devant les actions coups de poing qui se multiplient, l'entourage d'Édouard Philippe pointe la "radicalisation" d'une minorité de "jusqu'au-boutistes". Pour le député Adrien Quatennens (LFI), une "forme de radicalisation du mouvement" est "inéluctable dès lors que le gouvernement entend passer par la force".

Treize formations de gauche, dont le PCF, EELV et le PS, ont par ailleurs présenté un contre-projet de réforme, avec retraite minimum au Smic et meilleure prise en compte de la pénibilité.

Lire aussi : Réforme des retraites: le PCF va déposer sa propre réforme à l'Assemblée nationale

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin et celui de l'Économie Bruno Le Maire ont reçu des lettres de menaces de mort, l'une d'elles réclamant l'abandon de la réforme, selon Bercy. Le parquet de Paris a ouvert une enquête.

En parallèle, les négociations se poursuivent entre gouvernement, syndicats et patronat sur des points-clés comme la pénibilité, le minimum de pension, les fins de carrière et l'emploi des seniors. Autant de sujets qui rendent incertain le coût final de la réforme, dont "l'équilibre d'ici 2027" est renvoyé à une "conférence des financeurs" censée trouver la martingale avant fin avril.

Par les bureaux régionaux de l'AFP / Gabriel Bourovitch

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 94
à écrit le 25/01/2020 à 8:21
Signaler
Qu'on tape dans l'épargne des Français, avaricieux en diable, pour payer les retraites. Sacré pays, à feu et à sang, alors qu'il cache ses cassettes d'or.

le 25/01/2020 à 9:41
Signaler
Le plus simple est alors de ne plus payer de retraites et laisser les français épargner pour leurs vieux jours.

à écrit le 24/01/2020 à 14:20
Signaler
toujours pas expliqué par mr PM comment on finance des caisses déficitaires des RS ?

à écrit le 24/01/2020 à 12:07
Signaler
Notre " petit père des peuples " n'aura pas son " grand soir ".

à écrit le 24/01/2020 à 11:39
Signaler
La réforme Delevoye l' évaporé n'est que l'application des "GOPÉ" fixées par la Commission européenne en application des traités européens. Contrairement à ce qu’affirme la prétendue « opposition », FI et RN en tête, la « réforme -comprendre le s...

le 25/01/2020 à 9:49
Signaler
Mais que vient faire l'UE et les GOPE (quii ne sont que des principes de bonne gestion économique qui relèvent du simple bon sens...) dans tout ça ? Membre de l'UE ou pas, aucun pays ne peut se permettre de financer durablement ses dépenses publiques...

à écrit le 24/01/2020 à 10:34
Signaler
En parlant de retraite : C’est une décision qui pourrait avoir un impact pour près de 400.000 micro-entrepreneurs. Après avoir gagné en première instance et en appel avec la participation du défenseur des droits Jacques Toubon, un auto-entrepreneu...

à écrit le 24/01/2020 à 10:23
Signaler
Belgique ,il y a trois ans : Le 28 octobre 2017, le ministre des Pensions annonce : « J’introduis un projet de loi sur la pension à points avant la fin de l’année. » Très vite, les trois organisations syndicales du pays réagissent et le 19 décembr...

à écrit le 24/01/2020 à 10:02
Signaler
....leurs dernières forces ? ....Pas sur ! .....par contre les actions vont prendre des formes différentes , les travailleurs n'ayant pas les moyens d'amputer leur salaires a long terme (..... ce sur quoi comptait le gouvernement en laissant...

le 24/01/2020 à 14:53
Signaler
Certaines actions coup de poing, les sabotages et évidemment les actions violentes contre les élus sont illégaux, j'espère que la justice n'hésitera pas à les sanctionner durement.

le 24/01/2020 à 18:44
Signaler
Ce n'est pas aux syndicats de faire les lois. On est en démocratie, pas dans un pays fasciste : les violents iront en prison. Et ils n'auront que ce qu'ils méritent.

à écrit le 24/01/2020 à 9:08
Signaler
Les salariés du privé vont-être très pénalisés par la réforme des retraites. Pensions en baisse d'environ 30 % qui sera calculée sur 42 ans au lieu des 25 meilleures années. Les réserves Agirc/Arcco qui seront absorbées dans le régime universel , so...

à écrit le 24/01/2020 à 8:53
Signaler
La rem sur les chaines lci bfm etc ou l'art de l'enfumage.La reforme touraine se suffisait à elle meme

à écrit le 23/01/2020 à 23:28
Signaler
Le petit jacobin passe en force et accumule un maximum de ressentiment sur tous les dossiers de réforme indispensables au progrès économiques de la France. Ces réformes hyper centralisatrices (taxe habitation, chomage, formation professionnel, sécuri...

à écrit le 23/01/2020 à 21:50
Signaler
Il fallait utiliser l'article 11 de la constitution pour faire un référendum sur la réforme. Le président ne le fait pas car il sait que les français ont compris que son progressisme engendre en réalité une régression sociale: https://blogs.media...

le 24/01/2020 à 5:21
Signaler
On ne gouverne pas à coup de referendum, surtout sur des sujets ausi compliqués. Time to grow up!.

le 24/01/2020 à 8:42
Signaler
"surtout sur des sujets ausi compliqués" Tu sais tout le monde n'a pas ta faible capacité d'analyse hein, ne prends pas ton cas pour une généralité !

le 24/01/2020 à 8:43
Signaler
"surtout sur des sujets ausi compliqués" Tu sais tout le monde n'a pas ta faible capacité d'analyse hein, tu fais une énorme erreur en prenant ton cas pour une généralité, mais cela reste une erreur commune.

le 24/01/2020 à 10:04
Signaler
le réferendum c'est dans la cultures Suisse c'est a dire en démocratie réelle , pas ici !

à écrit le 23/01/2020 à 19:21
Signaler
Les manifestants et les grévistes sont très minoritaires. Sauf dans les médias, qui n'ont que ça à se mettre sous la dent, après les chiens écrasés. Et toute la rhétorique foireuse des posts ci-dessous n'y changera rien : il va bien falloir que tou...

le 23/01/2020 à 20:11
Signaler
On parle des retraités du privé qui vont perdre en moyenne 25 %, cessez d' opposer les français les uns aux autres pour continuer de diviser pour régner, c' est désormais usé et substantiellement condamné.

le 23/01/2020 à 22:30
Signaler
Votre argumentation est étique. Vous connaissez beaucoup de manifs et de gréves auxquelles plus de 50% de la population a participé? Et si l'on parle de majorité relative, combien y a t'il eu de manifestations en faveur de Macron et de sa réfor...

le 24/01/2020 à 10:05
Signaler
....informez-vous un peu mieux !

à écrit le 23/01/2020 à 18:52
Signaler
C'est quand même intéressant de voir que 61% de gens sont contre ces réformes alors que 38% se font enflés par Macron et le soutiennent. A-t-on le %age de la communauté SM en france?

le 23/01/2020 à 21:52
Signaler
38% d'adhésion, c'est plutôt un bon score pour un premier tour de présidentielle.

le 24/01/2020 à 14:44
Signaler
""A-t-on le %age de la communauté SM en france? " 65 ans et + apparemment.

à écrit le 23/01/2020 à 18:37
Signaler
@AlainD Je vous la sert toute fraiche car tout y est, le 22 janvier 2020, s’est tenue à Lyon à l' Université Jean Moulin et à la demande de Poleteia, une conférence animée par François Asselineau. Le thème était « Quel avenir pour l’Uni...

le 23/01/2020 à 19:59
Signaler
Asselineau, super référence, super patriote. Et RT le rémunère bien?

le 23/01/2020 à 21:54
Signaler
Demander à Asselineau quel avenir il voit pour l'UE, c'est un peu comme demander à un palestinien de Gaza membre du Hamas quel avenir il voit pour Israël...

le 24/01/2020 à 11:28
Signaler
@bruno_bd La réponse est contenue dans la question, peut-on durablement imposer par le haut en ayant viré démocratie ? Asselineau a le plus bel avenir politique français, il est le seul à réintroduire la démocratie en virant les GOP...

le 24/01/2020 à 14:56
Signaler
La réponse est dans les faits, peut-on maintenir un système qui part une nouvelle fois en vrille financièrement ? Ou essayer d'en construire un nouveau malgré les protestations corporatistes ?

à écrit le 23/01/2020 à 17:50
Signaler
C' est à mourir de rire tant les réformes (en novlangue bruxelloise) sont commandées à travers la feuille de route de Bruxelles s' adressant à tous les représentants de la France depuis le traité de Lisbonne. Se pose alors la seule question qui ...

le 24/01/2020 à 15:00
Signaler
Ca fait belle lurette que sans l'UE et l'€ on aurait dû faire des coupes drastiques dans les dépenses publiques et sociales (dont les retraites). on comprend très bien que l'UE (qui n'est pas une machine mais 26 autres pays dont certains très bien gé...

à écrit le 23/01/2020 à 17:39
Signaler
@kakech Gros bémol à votre remarque : En 2012 ou 2013, la France était aussi endettée, voir plus, en % de PIB, dette et déficit, et elle tournait autour du zéro en croissance, et allait de record en record sur le taux de chômage. Durant le campag...

le 23/01/2020 à 18:41
Signaler
Réduire le chômage ? les emplois en CDT et le halo du chômage qui augmentent fortement (plus que la baisse du chômage annoncée à grands renforts de publicité), et pourquoi le halo grossit très fortement eh bien parce que mr macron et consorts ont dra...

le 23/01/2020 à 18:57
Signaler
Et pourquoi la France est-elle endettée bon petit soldat ? Asselineau "Il y a 14 ans, jour pour jour, disparaissait le franc " Rappelons-nous : l’euro sous forme fiduciaire (pièces et billets) fut introduit en France, comme dans tous les p...

le 23/01/2020 à 20:22
Signaler
@Biglouton Bah faut qu'Asselinaeu mettent ses données à jour, parce que comme la France fait, et va faire, de plus en plus dans le haut de gamme, les hautes technologies et les niches, parce que notre R&D le vaut bien, elle aura de moins en moins de...

le 23/01/2020 à 22:04
Signaler
En 2012 la France était endettée à 90% de son PIB. Elle en est quasiment à 100%. Hollande puis Macron ont continué à creuser la dette alors que les pays comparables la stabilisaient voire la résorbaient. En 2011 (dernière année de Sarkozy) la Fran...

le 23/01/2020 à 22:20
Signaler
@biglouton : si vous regardez des courbes d'inflation plutôt que les évangiles selon Saint Asselineau, je vous mets au défi d'y voir la moindre accélération liée à l'€. Les seules hausses de prix significatives résultent d'une part de hausses de taxe...

le 24/01/2020 à 11:35
Signaler
@bruno-bd Pas la moindre accélération mais une incapacité à régler la cause de la destruction intrinsèque de l' industrie français cad l' euro fort. Un petit coup de Stiglitz prix Noble d' économie, qui marque l' impossibilité de f...

le 24/01/2020 à 15:10
Signaler
@biglouton, il y a du vrai dans ce que dit Stiglitz. Maintenant est-il bon, € ou pas, que notre compétitivité, pour un tas de raison dont des coûts salariaux trop élevés, une sous-robotisation majeure liée à un sous-investissement chronique des entre...

à écrit le 23/01/2020 à 17:26
Signaler
Les syndicats n'ont pas manifestés contre le glissement de la sécu vers les mutuelles privées rendues obligatoires. Pourquoi payons-nous encore la sécu qui rembourse de moins en moins? (double peine). La retraite par point est pourtant beaucoup plus ...

à écrit le 23/01/2020 à 16:45
Signaler
La Gleichschaltung c'est effectivement la mise en pas de la société! Le macronisme est effectivement dans le sens de l'histoire....

à écrit le 23/01/2020 à 16:12
Signaler
C'est devenu un conflit politique car qui peut nous faire croire qu'un fonctionnaire, un agent EDF, un cheminot SNCF, un conducteur RATP...de plus de 30 ans va perdre un euro avec cette réforme? De plus des régimes particuliers vont se mettre en plac...

à écrit le 23/01/2020 à 15:31
Signaler
"les opposants jettent leurs dernières forces dans la bataille" C'est vrai que l'avenir des syndicats radicaux, des partis extrémistes et anti-anti système, et des frexiteurs s'annonce mal. La France résorbe son chômage, recrée des emplois, des soc...

le 23/01/2020 à 16:54
Signaler
n'oublions pas que l'Etat empruntera 200 milliards d'euros cette année pour boucler ses dépenses ,soit plus de 8% du PIB national ; ça invite à un gros bémol sur la performance économique de la France comparée à celles de nos voisins bien plus vertu...

le 23/01/2020 à 17:40
Signaler
Mon ami, je ne vous confierais pas même un emploi de ..placier en machines à laver dans ma petite boutique, pourquoi ? Car par l' habituelle renversement de la preuve et le déni du réel qui l' accompagne, vous vous définissez...

à écrit le 23/01/2020 à 15:17
Signaler
Plutôt que se remuer pour défendre les intérêts des français dans la durée, les syndicats ont accepté de se laisser financer par la CES, confédération européenne des syndicats pour démarrer au coup de sifflet et s' arrêter au coup de s...

le 23/01/2020 à 17:00
Signaler
Qui peut croire que l'UPR pourrait améliorer le sort des français. 99 % des français ne veule t pas de l'UPR.

le 23/01/2020 à 18:28
Signaler
@marc469 C 'est très simple, vous donnez les 31 % de temps médiatique de Macron-des-GOPE à Asselineau qui en a moins de ..1% à chaque élection et vous avec un grand président pour servir la FRANCE et les français et re...

le 23/01/2020 à 19:40
Signaler
A gedeon Sinon macron a été elu. et il fait ce qu il dit.d onc en fait où est le pb ? Le temps de parole d asselineau est porportionnel a son score. 1%

à écrit le 23/01/2020 à 15:15
Signaler
De mon côté j'ai surtout l'impression que le mouvement se renforce et s'intensifie!

à écrit le 23/01/2020 à 14:18
Signaler
C’est un nouveau coup dur pour le gouvernement concernant son projet de réforme des retraites. Car il ne convainc pas non plus l’armée, révèle Le Parisien. Saisi par le ministre des Armées, le Conseil supérieur de la fonction militaire a expliqué dan...

à écrit le 23/01/2020 à 13:40
Signaler
Pendant ce temps : C’est une mesure qui va coûter très cher. En 2025, avec la mise en place du régime universel de retraite, les personnes gagnant plus de trois plafonds de la Sécurité sociale par an (120.000 euros), ne paieront pas de cotisation...

le 23/01/2020 à 14:42
Signaler
Le concept de "manque a gagner" est devenu obsolète.Le gouvernement actuel l'a compris:baisse des impots,des charges et des taxes locales pour redynamiser le pays

à écrit le 23/01/2020 à 13:12
Signaler
Le gouvernement Philippe reproduit pour la France la faillite d'Areva ou Philippe a été cadre du bricolage amateur désastreux. nous avons entendu Philippe tel un gamin attardé, s'offusquer des coupures de courant durant 1 heure par ci par là ... c...

à écrit le 23/01/2020 à 13:03
Signaler
Ça change de chirac,sarko,hollande qui n’ont fait que gérer les affaires et utiliser leur signature pour s’organiser une retraite a l’abri du besoin.....On a pour la première fois depuis bien longtemps une équipe qui travaille et le fait en plus dans...

le 23/01/2020 à 13:41
Signaler
Est-ce que tu es concerné au moins par cette réforme, apparemment non.

le 23/01/2020 à 14:00
Signaler
On a une équipe de clones comme Hollande après Sarkozy, qui travaille à satisfaire aux GOPE de l' UE, particulièrement l' article 121 qui commande -en novlangue bruxelloise- la réforme des retraites, entendez destruction des retrait...

à écrit le 23/01/2020 à 12:16
Signaler
Le mythe de la révolution française - conduite par des bourgeois et des nobles, semble être resté dans certains cerveaux. Ces luttes de 2020 créent-elles moins de pauvres ? Non, puisque la pauvreté ne fait qu'augmenter en France tout comme le nombre ...

le 23/01/2020 à 15:19
Signaler
L'Histoire de France va bien au delà de la révolution française. Ici on est plus dans le front populaire que la révolution Française. Cette Histoire de France montre que tous les progrès sont le fruits de luttes.

à écrit le 23/01/2020 à 12:11
Signaler
Staline a parié la moitié de sa moustache s'il gagne : il coupera la moitié DROITE de sa moustache ( Communiste, donc pro-dictature, il gardera la gauche ) Après la mode barbu, la mode demi moustache. Un centriste l'arborera donc à la Chapl...

le 23/01/2020 à 15:20
Signaler
Il y a un autre personnage de des années 20-30 qui portait la moustache de centriste.

à écrit le 23/01/2020 à 11:29
Signaler
je ne puis comprendre que l'on donne raison à des privilégiés, des nantis avec des départs en retraite à 57 ans avec des sommes astronomiques;. C'est nous qui payons. je ne vois pas pour quelle raison le conducteur de bus de bordeaux partirai à 62 a...

le 23/01/2020 à 12:17
Signaler
Vive la retraite à 60 ans 🦶

le 23/01/2020 à 13:30
Signaler
les conducteurs de Bordeaux se sont laissé tondre comme des moutons. Ils auront la retraite qu'ils ont mérité.

le 23/01/2020 à 13:44
Signaler
"je ne vois pas pour quelle raison le conducteur de bus de bordeaux partirai à 62 ans et celui de paris à 57". Et toi tu es parti ou tu vas partir à quel âge ,par rapport à d'autres professions ?

le 23/01/2020 à 15:47
Signaler
Il n'y a pas d'explication acceptable. Si tu dois travailler un peu plus parce qu'il y a augmentation de l'espérance de vie, que le rapport actif/retraité est plus faible, c'est qu'on peut t'inviter à "diner". De toute manière, il y a de l'argent, ...

le 23/01/2020 à 15:48
Signaler
Votre exemple du chauffeur bordelais versus le chauffeur parisien est l'exemple même. Personne ne peut y répondre intelligemment alors les gens vous insultent. En une génération, celle du babyboom aura ruiné la France et toutes les chances de leurs e...

à écrit le 23/01/2020 à 11:11
Signaler
Il est possible que Macron ne se représente pas même en ayant fait le job. De toute façon il faut remonter à Pompidou pour voir un pouvoir en place réinstallé dans une élection (bien observer où est le pouvoir : président ou premier ministre). Le qui...

le 23/01/2020 à 11:43
Signaler
Les "réformes Macron" n'existent pas ce sont soit des réformettes qui ne changeront rien au déclin du pays ou des réformes turbo-étatistes et liberticides qui couleront le pays. En 2 ans et demi, quelle réforme majeure? la SNCF ? Une usine a gaz; le ...

à écrit le 23/01/2020 à 11:05
Signaler
On ne parle pas des cadres et des salariés du privé. Ils seront pourtant les dindons de la farce. 42 ans de cotisations, donc départ vers 67 ans et pensions en baisse. Leur caisse complémentaire, Agirc /Arcco va être absorbée par le régime universel ...

le 23/01/2020 à 15:25
Signaler
Les enseignants font 43 ans et partent à 67 ans! Pourquoi vous ne les incluez pas dans votre liste? Quant aux avocats et professions libérales ils doivent cotiser au même taux que les salariés du privé et du public s'ils veulent la même valeur ...

à écrit le 23/01/2020 à 10:56
Signaler
Les menaces de mort, gravissimes, peuvent néanmoins être cas d'individus isolés (et bien difficile de comprendre ce qu'elles recouvrent). Elles sont néanmoins intolérables et si les auteurs sont identifiés, il va falloir taper fort. Plus grave, car p...

le 23/01/2020 à 13:50
Signaler
" La sortie de ce conflit est déjà actée" Faut dire que dès lundi, les JT ont mis le paquet, j'ai rarement vu cela ,on a l'impression qu'ils avaient reçu l'élément de langage le matin même de la part d'LREM : "La grève est finie, je répète la grév...

à écrit le 23/01/2020 à 10:42
Signaler
nous sommes en dictature vous avez votez larem alors vous n'avez qu'a la fermer c'est le principe macron le peuple ne peut plus se défendre pourtant 61% des personnes interrogées estiment que la contestation actuelle de la réforme des retraites devra...

le 23/01/2020 à 11:36
Signaler
Vous voyez, j'ai voté blanc et je le regrette, car le Président fait le "Sale boulot" " que personne n'a jamais fait auparavant. C'est plus facile d'augmenter les impôts et de distribuer le fric que l'on a ponctionné sans doute tout comme l'a fait h...

le 23/01/2020 à 12:42
Signaler
Un président élu sur un contrat doit faire le job. Qu'il ne soit pas réélu ne change rien. Si le changement avait été fait progressivement depuis des lustres on n'en serait pas là. Il faut bien un jour commencer à réformer ce pays qui continue à s'en...

le 23/01/2020 à 13:52
Signaler
@rolars " car le Président fait le "Sale boulot" " que personne n'a jamais fait auparavant." Rappel moi la réforme qui te concerne ?

le 23/01/2020 à 17:29
Signaler
Si cette réforme s'était faite en 1995 comme prévue, nous n'en serions pas là. Ce pays est ingérable, toute réforme doit être repoussée, aménagée, dès qu'1% de la population sort dans la rue. Sans parler du fonds de la réforme, enfin un Président qu...

à écrit le 23/01/2020 à 10:38
Signaler
C’est une affaire vieille de plus de cinq ans qui vient de nouveau hanter la CFDT. En pleine discussion autour du projet de réforme des retraites, le syndicat a été condamné par la cour d’appel de Paris le 16 janvier dernier pour "abus de pouvoir" su...

à écrit le 23/01/2020 à 10:34
Signaler
"Quand l'injustice devient force de loi, , la resistance devient un devoir". Sic, T. Jefferson, lors de la proclamation de la Constitution americaine. Micron est fichu, sa fin de mandat va etre un calvaire.

le 23/01/2020 à 15:55
Signaler
Je pense que c'est tout à fait comparable en effet. D'un coté, on avait 13 colonies sans prérogatives politique qui se faisait imposer des décisions par un toi situé de l'autre coté de l'atlantique. De l'autre, on a un président et une assemblée léga...

à écrit le 23/01/2020 à 10:07
Signaler
Peine perdu ils ont la majorite a assemblee nationnale avec 18 % des inscrit du corp electoral soit 6 millions electeurs sur 47 fallait reflechir aux elections en 2017 une minorite dirige la france

le 23/01/2020 à 10:37
Signaler
Les autres candidats dont le vôtre ont obtenu encore moins de voix et sont donc minoritaire.

le 23/01/2020 à 11:41
Signaler
Si vous etes républicain vous devez respecter le vote majoritaire des français. Vous manipulez les chiffres. Je n'ai pas voté pour Macron mais je respecte, le vote de la majorité de mes compatriotes car je suis laïque et républicain. Faites de meme...

le 23/01/2020 à 15:31
Signaler
Lorsqu'on fait une réforme avec des mesure contraires aux engagements du programme, la légitimité démocratique est perdue. La moindre des choses serait d'organiser un referendum. De plus les opposants ont la liberté d'expression et le droit de ...

le 23/01/2020 à 15:59
Signaler
Le vote est à deux tours, vous semblez l'oublier. De plus, c'est aussi le parti ayant obtenu le plus de votes, c'est donc le plus légitime de tous. À un moment, en démocratie, il faut accepter les règles. Si plus personne ne respecte les règles démoc...

à écrit le 23/01/2020 à 10:03
Signaler
"Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin et celui de l'Économie Bruno Le Maire ont reçu des lettres de menaces de mort, l'une d'elles réclamant l'abandon de la réforme, selon Bercy" Ces lettres de menaces de mort n'ont absolument aucune c...

le 23/01/2020 à 10:38
Signaler
Le complot bien sûr. !

le 23/01/2020 à 11:09
Signaler
@ multipseudos: Tu n'as décidément plus rien à dire, tu es rincé tu ne fais plus que polluer. Pense au moins à la nature stp. Signalé

le 23/01/2020 à 11:09
Signaler
En vouloir a Darmanin peut etre!Mais Le Maire:qui peut en vouloir a un personnage aussi fade!ça ne tient pas la route.

le 23/01/2020 à 11:22
Signaler
"n'ont absolument aucune crédibilité" ben non, les fêlés ça n'existe pas, je suis rassuré, on va vider les H.Psy. Une variante serait de dire que c'est pour impressionner mais que celui/celle/ceux qui envoient ça n'ont pas l'intention de mettre leu...

le 23/01/2020 à 11:44
Signaler
@ contradicteur officiel: Oh il est difficile de savoir si c'est vrai ou faux, certainement un peu des deux du genre des prêcheurs néolibéraux, hystériques donc par définition, qui envoient des vraies lettres afin de discréditer le mouvement. ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.