Un Smic européen et un nouvel impôt pour l'environnement prônés par Glucksmann

 |   |  297  mots
La tête de liste Place publique et PS pour les élections européennes Raphaël Glucksmann.
La tête de liste Place publique et PS pour les élections européennes Raphaël Glucksmann. (Crédits : Tomas Bravo)
Raphaël Glucksmann, la tête de liste Place publique et PS pour les élections européennes, préconise un impôt "de 1 à 5%" sur les bénéfices des sociétés (hors PME) et une taxe sur le kérosène pour les vols intra-européens afin d'affecter "1.000 milliards d’euros sur cinq ans pour l’écologie". Il prône aussi "un Smic européen fixé à 65% du revenu médian et une sur-assurance chômage européenne

"Notre projet vise à réconcilier l'écologique et le social", affirme Raphaël Glucksmann, la tête de liste Place publique et PS pour les élections européennes, dans un entretien au Journal du Dimanche. Il déclare être favorable à la création d'un nouvel impôt européen pour financer la "transformation écologique".

Un impôt "de 1% à 5%" sur les bénéfices des sociétés (hors PME) et une taxe sur le kérosène pour les vols intra-européens doivent permettre d'affecter "1.000 milliards d'euros sur cinq ans pour l'écologie", évalue-t-il.

"Assumons d'augmenter largement le budget de l'Europe, nous sommes les seuls à le faire", dit Raphaël Glucksmann, et "tant pis si c'est impopulaire".

La nouvelle taxe permettrait de financer "un grand plan de rénovation thermique des bâtiments", au bénéfice du pouvoir d'achat des familles qui réaliseraient des économies d'énergie. Il estime que "l'urgence écologique peut se traduire par une exception écologique" à l'orthodoxie budgétaire: ainsi, "on peut considérer que la règle du déficit public inférieur à 3% n'intègre pas les dépenses de protection de l'environnement."

Un salaire minimum européen

Autre proposition défendue par la tête de la liste PS/Place publique, qui est créditée de 6% d'intentions de vote aux Européennes du 26 mai : "un Smic européen fixé à 65% du revenu médian et une sur-assurance chômage européenne" pour répondre à l'urgence sociale.

"En France, on a trop tendance à penser qu'une européanisation du social signifie forcément un nivellement par le bas", déplore Raphaël Glucksmann, appelant à une réorientation du fonds social européen. "C'est la meilleure façon de faire comprendre que la solidarité peut être moins coûteuse que l'absence de solidarité."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2019 à 9:49 :
les socialiste non pas cessez de trair le peuple Français , ils continuent a faire des promesses qu ils ne pourrons pas tenir?, beaucoup d acien socialistes sont avec macron dont castaner qui mutile les gilet jaunes avec des armes illégales d apres l o n u et drian qui vends des armes qui tue en les vendant a des dictatures,: voila la verite, ils devrais se dissoudre au lieux de revenir se refaire elire ,?;les carriéristes sont de retour avec leurs grand sabots qu ils se presente avec macron se seras plus clair,???
a écrit le 29/04/2019 à 18:49 :
Sous le gouvernement Hollande, les impôts et taxes ont augmenté de plus de 30 milliards...
c'est la plus grande spécialité du PS, par contre rien sur la les dépenses de l'état et cela fait des décennies que cela dure...et c'est tellement facile !
a écrit le 29/04/2019 à 11:30 :
Glucksman tape la ou cela fait le plus mal:salaires souvent indignes,et aucune politique écologique!Enfin des solutions de bon sens!Bravo!
a écrit le 29/04/2019 à 8:56 :
Ce garçon est tristement comique !
Comique car les 27 n’accepteront jamais ces propositions même si on menaçait de sortir des Traités.
Tristement car non seulement il surfe sur une vague de mécontentement mais en plus il ne propose encore que de taxer.

Quand est-ce qu’ils nous diront qu’on ne peut rien changer dans l’UE et que la seule issue possible pour concrétiser des idées c’est d’en sortir ?
Toute proposition est démagogique sans ce préalable.
a écrit le 29/04/2019 à 8:47 :
Tiens étrange un fils de qui ne voit pas l'intérêt d'aller récupérer les 100 milliards d'évasion fiscale permis à nos mégas riches et qui veut taxer une nouvelle fois dep lus les outils de production rendant le travail encore plus cher et du coup les salariés encore plus exploités.

En ce qui concerne le kérosène il serait surtout temps de le taxer comme l'essence à la pompe hein, un minimum de bon sens ne serait pas du luxe dans cette société guidée par des dégénérés.

Crédibilité ? Zéro.

Heureusement que plus personne ne votera pour eux.
a écrit le 29/04/2019 à 8:32 :
Un smic européen? Gluksman ignore t il à ce point la nature de la construction européenne? L'Europe n'est pas une fédération de type USA que je sache. C'est le naïf de la crèche ce garçon!
a écrit le 29/04/2019 à 8:12 :
Et une taxe de plus.
Encore un impot juste , enfin plus pragmatiquement... juste un impot.
a écrit le 29/04/2019 à 8:11 :
j'ai écrit hier: non à de nouvelles taxes ou de nouveaux impôts, cela a été bloqué. Donc je répète !
a écrit le 29/04/2019 à 1:38 :
5% minimum,
et ce Gaucho-Fiscalo-Taxo, sera " élu " à vie 10000eur/Mois + Voyages de " mission",
+" Frais " + " Assistants parlem " payés grassement, à rien faire.

Causes toujours " Gluck " :
tu sais bien que ton programme comme tous les autres ne vaut que dalle :
il faut l'unanimité des 27 Chefs d'Etat ou de Gouvernement.
a écrit le 28/04/2019 à 18:46 :
P.S = IMPOTS
( obsessionnel et si jouissif pour tous les SOCIALISTES FRANCAIS
Réponse de le 29/04/2019 à 13:55 :
Ah?Et la redistribution ?La France est le pays qui redistribue le plus socialement avec le Danemark.Jusqu'a présent ce système nous a plutot bien réussi puisque nous sommes meme devant le "champion "Allemand niveau croissance!
a écrit le 28/04/2019 à 18:37 :
Ce serait une avancée pour les pays ne disposant pas de SMIC certes, revaloriserait à la marge le SMIC des pays en ayant peu etre mais surtout ça ne changera rien à la concurrence déloyale intra-européene avec des pays dont le cout d'un salarié est 20% d'un Français...
Evidemment, si toute fois la majorité des Etats étaient favorables, ce dont je doute fortement... bref inapplicable et ne résoud en rien le problème du dumping social... Echec
Réponse de le 29/04/2019 à 10:07 :
la France champion europienne des subvertions agricoles n'est pas de concurrence deloyale?
a écrit le 28/04/2019 à 17:09 :
Comparer un salaire minimum et un revenu médian n'a pas vraiment de sens. L'un est la contrepartie d'un travail individuel et d'une création de valeur, l'autre inclut des revenus hétérogènes, pensions retraite, produits spéculatifs, plusvalue ou contrebande, rentes de toutes sortes y compris aides sociales.
a écrit le 28/04/2019 à 14:51 :
Plus d'impots-taxes, de dépenses, de déficit : C EST L A.D.N DU P.S LE PLUS ARCHAIQUE AU MONDE.

Heureusement que les programmes des partis, pour l'europe, sont fictifs : les 27 doivent
etre d'accord sur CA : ils sont divergents sur tout.
Les programmes de P.S Communistes Insoumis ne seront jamais acceptés.
L'Elect Eur est juteuse pour les tetes de liste en grasse rémunération : leur seule motivation.

Ils peuvent ne rien y faire, ne pas y travailler : pas d'électeurs en circonscription pour sanctionner : etre en haut de liste comme JM Le Pen (25 ans) et d'autres que lui, et peinard : 10000eur/Mois + " assistants " + Frais tous payés.
a écrit le 28/04/2019 à 14:25 :
Le PS est crédité de 5% d'intention de vote. C'est beau de rêver Mr Glucksmann.
Réponse de le 28/04/2019 à 14:55 :
4.95% ce serait trop Rigolo.
a écrit le 28/04/2019 à 13:56 :
Un nouvel impôt, quelle idée totalement novatrice, j'avais lu quelques ouvrages de son père, apparemment le talent n'est pas héréditaire.
a écrit le 28/04/2019 à 13:41 :
Manque total d'ambitions, c'est 1000 milliards par an d'impots europeen qu'il faudrait pour financer la transition ecologique au niveau mondial, a minima
a écrit le 28/04/2019 à 13:39 :
Quel clown qui pense faire admettre ça aux 27 autres quand toute modification de l' existant couché dans les traités requiert l' aval de tous les autres pour en changer une virgule dans ce piège antidémocratique qu' est l' UE ..
Réponse de le 28/04/2019 à 17:03 :
Vous n'avez pas voté pour la constitution qui prévoyait le vote à la majorité qualifié. Votre remarque est donc un parfait aveu de votre incohérence. Je pense surtout que vous ne l'aviez jamais lu et vous ne faites que répéter comme un perroquet ce vous dicte votre gourou.
Réponse de le 29/04/2019 à 8:57 :
"Vous n'avez pas voté pour la constitution qui prévoyait le vote à la majorité qualifié. "

@tototiti Vos propos sont bidons puisque la politique de l' UE est du ressort exclusif des 28 commissaires non élus qui expédient une fois l' an leurs GOPE pour application à chaque chef d' état.
Aujourd ' hui chaque modification des traités nécessite l' unanimité des 28 c' est-à-dire qu' elle irréalisable et pose en soi les limites non démocratiques de l" UE. Le jour où les 28, unanimes , s'accorderont sur les modifications nécessaires à apporter à l'Europe, l'humanité aura depuis belle lurette (quelques milliards de milliards d'années) déménagé quelque part sur Mars ou Jupiter ..
CQFD.
Frexit, UPR, vite...
a écrit le 28/04/2019 à 13:34 :
nouvel impôt ou nouvelle taxe: c'est non !
a écrit le 28/04/2019 à 13:11 :
Toujours la même chose : un problème donc une taxe. Au PS, il faut croire qu'ils n'ont pas encore intégré leurs derniers scores aux élections. Ceux qui mettront de nouvelles taxes, même sur les entreprises, qui ne recrutent presque plus en France d'ailleurs, perdront les élections. C'est aussi simple que ça. Encore un bel exemple qui va se réaliser. Bravo.
a écrit le 28/04/2019 à 13:07 :
Encore un taxeur compulsif. A éviter absolument.
a écrit le 28/04/2019 à 12:53 :
Il fallait vraiment que le PS soit dans un état de désespérance avancée pour s'en remettre à un personnage aussi quelconque, il va finir le travail et abréger ses souffrances.
a écrit le 28/04/2019 à 12:45 :
Ce lui qui va la payer la nouvelle taxe ? Non alors qu'il révise son manuel " y en a marre des impôts et des taxes"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :