Urgences payantes ? Les députés ont voté cette nuit un forfait payant de 18 euros pour payer son passage sans hospitalisation

 |  | 321 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : STEPHANE MAHE)
Acté dans le cadre du projet de budget de la Sécu, ce "forfait patient urgences" remplacera l'actuel "ticket modérateur" qui laisse à la charge du patient 20% du coût de ses soins. L'intérêt de cette mesure n'est pas financier ni une astuce pour désengorger les urgences, mais pour redonner du temps au personnel hospitalier, soutient le ministre de la Santé. À gauche, on craint néanmoins que cela soit un obstacle aux soins, notamment pour les plus démunis. Initialement prévue au 1er janvier, la mise en oeuvre de cette mesure est décalée de neuf mois, au 1er septembre prochain.

L'Assemblée nationale a voté dans la nuit de jeudi à vendredi le principe d'un nouveau "forfait" de 18 euros pour les patients allant aux urgences sans être ensuite hospitalisés, malgré de fortes réserves de la gauche.

Acté dans le cadre du projet de budget de la Sécu, ce "forfait patient urgences" remplacera l'actuel "ticket modérateur" qui laisse à la charge du patient 20% du coût de ses soins.

Ce reste à charge est de 19 euros en moyenne à l'hôpital public actuellement mais peut être très élevé pour certains patients, a souligné le rapporteur général Thomas Mesnier (LREM), évoquant avec cette réforme un "enjeu de simplification".

Pas une mesure financière ou de régulation des flux, soutient Véran

Le ministre de la Santé Olivier Véran a également affirmé:

"C'est une mesure qui ne rapporte rien"(...) "l'intérêt n'est pas financier mais de mobiliser du personnel à l'hôpital pour faire autre chose que de la facturation."

Il a assuré à Boris Vallaud (PS) qu'il n'y avait pas par ce biais d'objectif de régulation des passages aux urgences, qui connaissent un engorgement. Mais François Ruffin (LFI) a dit son "inquiétude que (ce forfait) contribue à être un obstacle aux soins" pour certaines personnes sans moyens.

Sans mutuelle ou complémentaire santé solidaire, pas de remboursement

M. Mesnier a indiqué que le forfait serait pris en charge par les mutuelles, dès le contrat responsable, ainsi que par la complémentaire santé solidaire et encore l'aide médicale d'Etat pour les sans-papiers.

Les députés ont ajouté au dispositif une exonération pour les femmes enceintes à compter du 6e mois de grossesse et pour les nouveaux-nés durant 30 jours. Les personnes en affection longue durée seront soumises à un forfait réduit.

Par un amendement, le gouvernement a décalé la mise en oeuvre de ce nouveau forfait du 1er janvier au 1er septembre 2021.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2020 à 6:43 :
Allez hop encre une manœuvre pour nous faire payer.
a écrit le 23/10/2020 à 22:22 :
bonne mesure et pourtant je hais le micron
20% des frais ca pouvait couter une blinde sans savoir combien a l'avance
maintenant c est 18 pour tous donc l'équivalent de 20% de 90 euros ce qui n'est pas énorme
ce sera de plus pris en charge pour la plupart
rappelons que ca ne concerne que la bobologie puisque des qu'on est hospitalisé ce n'est plus d'application
cette mesure devrait donc inciter la mere michu a ne plus venir se faire couper un ongle qui pousse de travers aux urgences
Réponse de le 24/10/2020 à 12:08 :
Vous savez, un poignet cassé, il n'y a pas d'hospitalisation, vois sortez dans la journée... Ce n'est donc pas une urgence ? Vous aurez donc à payer pour ça! Pas très logique
a écrit le 23/10/2020 à 14:44 :
On ne devrait payer nos politiciens qu'aux résultats tiens ! Ils seraient beaucoup moins nombreux à vouloir manger à la gamelle et bien plus honnêtes.

Étrange ils n'y ont jamais pensé ? :-)
a écrit le 23/10/2020 à 14:23 :
Dans mon département nous n'avons pas SOS Médecins. Nous avons une maison médicale ouverte: ---- Horaires :
vendredi 14:00–00:00
samedi 12:00–00:00
dimanche 08:00–00:00
lundi 14:00–00:00
mardi 14:00–00:00
mercredi 14:00–00:00
jeudi 14:00–00:00
Le médecin généraliste référant ne se déplace plus à domicile en cas d'urgence mais nous dirige vers cette maison médicale. Comment je fais pour me soigner si je n'ai que les urgences en dehors de ces horaires. Je me fais taxer???????
Réponse de le 24/10/2020 à 8:44 :
Tu payes ta consultation à l hôpital qui te sera remboursé par la mutuelle à l identique de chez le médecin
a écrit le 23/10/2020 à 14:11 :
"le forfait serait pris en charge par les mutuelles, dès le contrat responsable, ainsi que par la complémentaire santé solidaire et encore l'aide médicale d'Etat pour les sans-papiers", oui mais contre une augmentation du tarif de la mutuelle. CQFD.
a écrit le 23/10/2020 à 13:19 :
"remplacera l'actuel "ticket modérateur" qui laisse à la charge du patient 20% du coût de ses soins."
c'était donc payant avant aussi (en fonction des actes réalisés donc variable selon chaque cas), mais là c'est forfaitaire, lisible, prévisible. Voter les Urgences payantes, bis repetita.
"Sans mutuelle ou complémentaire santé solidaire, pas de remboursement" Lapalisse ? On peut bien, ceux comme moi sans complémentaire (hors dentiste annuel ou ophtalmo tous les 6 ans, pas vu un médecin de ville depuis 17ans), se payer une visite aux urgences quand c'est vital et débourser 18 euros, en espérant que ça n'arrive jamais ! Quand on vit seul, en cas d'ennui, ça peut devenir fatal (et encombre moins les hôpitaux surchargés)
a écrit le 23/10/2020 à 10:30 :
la France est 1ère des études Eurostat sur les morts évitables. elle devance même la Suisse (Eurostat) qui dépense près de 8000 dollars par habitant en Santé, contre 4900 dollars chez nous (OCDE). une étude internationale publiée en septembre 2011 par le Commonwealth Fund montrait aussi que la France avait les meilleurs résultats sur les morts évitables.
en temps normal, l'Hexagone a le taux de mortalité le plus faible de l'UE (Eurostat, 21/07/2020), l'Allemagne et le Danemark ayant les taux le plus élevés parmi les pays développés de l'Union.
les Français bénéficient du plus faible reste à charge parmi les pays de l'OCDE (OCDE, 04/2019).
très bons résultats du système de soins, alors que le coût de la vie est raisonnable en France, notamment pour la santé (Eurostat, 24/08/2018).

il faut effectivement faire payer un peu plus.
a écrit le 23/10/2020 à 9:46 :
Beaucoup des habitués sont les marginaux du coin et les immigres qui vivent à la charge de la societe donc resultat 0

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :