Vaccination des enfants, nouvelles restrictions, troisième dose : le menu du Conseil de défense face à la 5ème vague de Covid-19

A deux semaines des fêtes de fin d'année et alors que l'épidémie de Covid-19 flambe sur le territoire, le gouvernement va devoir trancher sur d'éventuelles nouvelles mesures. L'exécutif n'envisage pas de restrictions pour tous, contrairement à d'autres pays européens. D'autre part, la question de la vaccination des enfants sera au cœur du Conseil de défense sanitaire qui se tient ce lundi.

4 mn

La vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19 sera au programme du Conseil de défense sanitaire lundi, selon un document du ministère de la Santé.
La vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19 sera au programme du Conseil de défense sanitaire lundi, selon un document du ministère de la Santé. (Crédits : RODRIGO GARRIDO)

Alors que la cinquième vague continue de frapper l'Hexagone et que le variant Omicron s'est ajouté à l'équation, le gouvernement va-t-il resserrer la vis ? La question sera tranchée ce lundi, à l'issue du Conseil de défense sanitaire.

Face à un variant Delta très contagieux et une efficacité vaccinale qui s'estompe avec le temps, le nombre de nouveaux cas quotidiens se compte désormais en dizaine de milliers, avec 42.252 cas dimanche, une situation qui ne cesse de se dégrader. La France a même désormais dépassée la moyenne de l'Union européenne, avec 608 cas de Covid-19 par million de personnes contre 595 en moyenne dans l'UE, selon Covidtracker le 4 décembre.

"Plan blanc" réactivé dans certains hôpitaux

Plus inquiétant, le nombre de patients hospitalisés est aujourd'hui supérieur à 11.000, un seuil qui n'avait plus été atteint depuis fin août. Plusieurs hôpitaux ont réactivé leur "plan blanc", mesure qui permet la déprogrammation d'opérations non urgentes et de solliciter des renforts de personnels.

Cette cinquième vague a déjà poussé plusieurs pays européens à mettre en place de nouvelles restrictions. L'Allemagne va en effet interdire l'accès aux restaurants, commerces non essentiels et lieux de culture aux non-vaccinés. L'Autriche vit, jusqu'au 11 décembre, un nouveau confinement partiel. La Belgique va quant à elle fermer ses écoles primaires avec une semaine d'avance pour les congés de Noël. Mais la France ne semble pas sur cette ligne. "En étant vigilants et responsables, nous avons tous les moyens de passer Noël ensemble", a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal dans un entretien au Parisien dimanche.

"Il faut restreindre au maximum le virus et restreindre au minimum les contraintes sur nos libertés", a renchéri Christophe Castaner, le patron des députés LREM.

Vers une vaccination des enfants en janvier

Autre question cruciale qui va être abordée aujourd'hui : alors que le taux d'incidence explose chez les enfants, la vaccination des 5-11 ans devrait être au programme de ce Conseil de défense sanitaire.

La Haute autorité de santé (HAS) a déjà donné son feu vert pour vacciner les enfants présentant des risques de faire des formes graves de la maladie (souffrant par exemple de maladies hépatiques chroniques, de maladies cardiaques et respiratoires chroniques ou d'obésité) mais ne s'est pas encore prononcée pour les autres.

"Si elle devait le faire positivement, et qu'une décision politique était prise en ce sens, les vaccinations pourraient démarrer au début du mois de janvier sur la base du volontariat", a indiqué Gabriel Attal.

Un document du ministère de la Santé consulté par l'AFP évoque l'annonce d'un "calendrier précis" après le Conseil de défense ce jour.

Eviter les mesures "qui concernent tout le monde"

Le gouvernement devrait aussi marteler la nécessité de respecter les gestes barrières, plusieurs études ayant noté un recul de la vigilance des Français. Le porte-parole du gouvernement a exclu en revanche le retour des jauges, assurant que l'objectif est "d'éviter d'avoir à reprendre des mesures générales qui concernent tout le monde".

Reste aussi la cartouche du vaccin et de la dose de rappel, qui permet de considérablement "booster" l'immunité, a souligné vendredi Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, qui conseille le gouvernement depuis le début de la crise sanitaire. Plus de 10 millions de Français ont déjà franchi le pas. De plus, l'exécutif promet l'ouverture de nouveaux créneaux et martèle qu'il n'y aura pas de pénurie de doses et invite à ne bouder aucun vaccin à ARN messager (Pfizer mais aussi Moderna).

Enfin, pour ne rien arranger, la diffusion du variant Omicron, possiblement plus contagieux et résistant aux vaccins, pèse comme une épée de Damoclès. Seize cas sont désormais confirmés en France, selon le dernier bilan officiel en date de samedi des autorités sanitaires. Un bilan appelé à évoluer rapidement. Les scientifiques surveillent aussi un nouveau variant, détecté pour la première fois au Congo et en France. "Il porte beaucoup de mutations, sans atteindre le nombre record d'Omicron, et il a lui aussi un potentiel de transmission important", a souligné dans le JDD le virologue Bruno Lina. Mais "en attendant davantage de certitudes sur ces variants, "notre problème, pour les fêtes, c'est Delta", a-t-il rappelé.

(Avec AFP)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 06/12/2021 à 17:59
Signaler
un peut partout les hopitaux declenchent le plan blanc mais cela n'emeut pas nos dirigeant ou plutot notre grand manitou les autres pays europeens prenent des mesures severes mais en Franve il y a les elections il a une trouille bleue pour sa plac...

à écrit le 06/12/2021 à 17:36
Signaler
Ns sommes dirigés par des robots...L'imaginaire seul peut sauver le monde..le changement intérieur..et non l 'égalité ou la liberté seules: surtout la fraternité

à écrit le 06/12/2021 à 13:55
Signaler
Maintenant que octante pour cent de la population est vaccinée, et que les contaminations redémarrent quand même, on voit bien que le tout vaccinal ne fonctionne pas totalement. Pourquoi donc vacciner des enfants, c'est absurde

à écrit le 06/12/2021 à 12:08
Signaler
"Conseil de défense" donc prend la place du conseil des ministres et donc de la démocratie ! c'est comme le ministère de la santé sous tutelle de mac kinsey.... la démocratie française est morte de sa belle mort, et le fascisme a présent (car macro...

le 06/12/2021 à 13:15
Signaler
"c'est comme le ministère de la santé sous tutelle de mac kinsey...." Oui, avec Victor Fabius directeur associé de McKinsey & Company et frère de Laurent Fabius président du conseil constitutionnel qui valide toutes les mesures prises par les LRE...

le 06/12/2021 à 13:25
Signaler
Le conseil de défense a ceci d'intéressant qu'il permet que les conversations échangées soient couvertes par le secret défense durant 50 ans. Ce qui est parfait pour ce gouvernement d'incompétents notoires. On est le seul pays au monde dans ce cas ...

à écrit le 06/12/2021 à 11:35
Signaler
quand a attal il sait tres bien mentir on lui en a surement donne l'ordre on a beau vacciner a tour la pelle ce n'est pas en quelques jour que cela sera efficace il faut d'abord 2 injections au depart a 15 jours minimum et le 3 ieme peut etre...

à écrit le 06/12/2021 à 11:24
Signaler
notre general en chef macron ne voit pas la necessitee de reconfiner ou de couvre feu doi pas etre au courant de la flamblee du virus c'est un veritable feu de foret mais il veut sauver sa peau pour les elections mois d'abord peux importe s'il ...

à écrit le 06/12/2021 à 9:29
Signaler
1.8 Mds de doses rien qu'en pfizer a passer, nos bambins peuvent bien participer a l'effort collectif pour écouler ce stock. Allez, une dose pour papa, un dose pour maman, une dose pour la maîtresse, une dose pour le facteur.... C'est important de le...

à écrit le 06/12/2021 à 8:50
Signaler
Bon ils ont trouvé des morts pour le omicron ou toujours pas ? On pourrait faire un sondage national afin de trouver le nom du 4021 ème variant qui vient du Congo svp ? La dictature sanitaire en marche. Non je suis injuste vu que c'est la classe diri...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.