Vote obligatoire : Hollande l'envisage, les Français l'approuvent

 |  | 520 mots
Lecture 3 min.
Commandé au lendemain des attentats terroristes qui ont frappé Paris, le rapport a été élaboré par une mission de réflexion composée de membres de tous les groupes de l'Assemblée.
Commandé au lendemain des attentats terroristes qui ont frappé Paris, le rapport a été élaboré par une mission de réflexion composée de membres de tous les groupes de l'Assemblée. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone a proposé mercredi dans un rapport l'instauration du vote obligatoire afin de resserrer le lien civique. La mesure est approuvée par une majorité des Français, d'après un sondage publié jeudi.

Le vote obligatoire, bientôt une réalité au sein de l'Hexagone ? L'instauration d'une telle mesure est en tout cas approuvée par une majorité des Français (56%), d'après un sondage* publié jeudi 16 avril par Harris Interactive pour la Fondation Jean Jaurès, un think tank proche du Parti socialiste.

Proposée par le président de l'Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone, dans un rapport commandé par François Hollande sur les moyens de retisser le lien civique, la mesure rencontre un succès encore plus important (67% sont favorables) si elle s'accompagnait d'une reconnaissance du vote blanc, au même titre que les autres suffrages exprimés.

Commandé au lendemain des attentats terroristes qui ont frappé Paris, le rapport a été élaboré par une mission de réflexion composée de membres de tous les groupes de l'Assemblée. Claude Bartolone y rappelle que son groupe parlementaire avait formulé en 2003 une proposition de loi en faveur du vote obligatoire, afin de lutter notamment contre l'abstention, qui a atteint des niveaux records lors des dernières élections.

"Le débat est ouvert" pour Hollande

Lors de son déplacement en Suisse, le président de la République a commenté la mesure, estimant qu'elle "fait partie des sujets que l'on aura à regarder". Et a ajouté :

 "Le débat reste ouvert. On ne va pas conclure immédiatement en donnant une préférence ou une solution."

Du côté de l'opposition, l'instauration du vote obligatoire ne rencontre que peu de succès. L'ancien Premier ministre François Fillon a déclaré jeudi 16 avril sur BFM TV-RMC être "totalement contre",  "insupportable" pour les Français de leur dire "nous, on s'en fout, nos comportements, on ne les changera pas, mais vous, on va vous obliger à aller voter".

Un point de vue déjà exprimé mercredi lors de l'émission "Questions d'info" LCP-France Info-Le Monde-AFP mercredi par l'élue UMP de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet, qui "trouve que c'est une mauvaise réponse à un vrai problème".

En Europe, trois pays appliquent le vote obligatoire

À ce jour le vote est obligatoire dans plusieurs pays de l'Union européenne mais tous ne sanctionnent pas d'éventuels manquements :

  • Au Luxembourg, une abstention non justifiée peut entraîner une amende de 100 à 250 euros la première fois, puis de 500 à 1.000 euros en cas de récidive dans les cinq années suivantes.
  • En Belgique, malgré les sanctions prévues par le Code électoral, aucun électeur n'a été condamné depuis plus de 10 ans. (En Belgique, le vote est obligatoire depuis 1984.)
  • Même chose en Grèce où les sanctions administratives n'ont plus court et ce malgré une baisse de la participation (63,6% aux législatives de janvier, qui ont vu arriver au pouvoir le parti de gauche radical Syriza).

L. P. avec Reuters

Enquête réalisée en ligne du 3 au 7 avril 2015. Echantillon de 1 322 personnes, représentatif de la population française âgée d'au moins 15 ans, à partir de l'access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d'habitation de l'interviewé(e).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2015 à 17:36 :
En reconnaissant le vote blanc et son rôle propre. C'est-à-dire que s'il est majoritaire, l'élection est reportée et les candidats ne peuvent se représenter à la prochaine élection, il n'y aurai par conséquent pas de soucis pour moi.
a écrit le 29/04/2015 à 17:38 :
Mais oui biensûr... Quand il y a plus de 50% d'abstention, c'est le système qui est biaisé.
En obligeant les gens à voter, on jette de la poudre aux yeux, on atténue les symptômes mais on laisse se développer la maladie..
a écrit le 29/04/2015 à 12:03 :
Je refuse d’être obligé de voter. Le vote est un droit et non une obligation
a écrit le 28/04/2015 à 9:32 :
Si les Français ne vont plus voter, c'est qu'ils n'ont plus confiance dans la classe politique qui les trahit (cf. référendum sur le Traité pour une constitution européenne, cf. l'autorisation de mise sur le marché des OGM, etc.). Mais le député EELV (De Ruby, je crois) a inventé une nouvelle "taxe" : ceux qui n'iront pas voter paieront une amende d'une trentaine d'euros. Comble de l'hypocrisie, ce député a prétendu que les votes blancs étaient comptabilisés grâce à une récente loi. C'est un mensonge. Les votes blancs sont simplement séparés des votes nuls mais ne sont pas comptabilisés parmi les suffrages exprimés. Ce vote obligatoire, compte tenu des arguments utilisés pour le justifier, est une insulte au peuple français et une absence totale de remise en question des politiciens professionnels.
a écrit le 22/04/2015 à 13:24 :
je le veux !
a écrit le 22/04/2015 à 12:42 :
ont voté et après ?
a écrit le 22/04/2015 à 10:01 :
=DICTATURE
a écrit le 22/04/2015 à 9:30 :
ça ne changera rien à mes habitudes: je n'ai jamais voté et c'est pas demain la veille que j'irai voter ! vive l'Anarchie!!!
a écrit le 19/04/2015 à 18:36 :
ha bon je le savait pas messieurs les journaliste mettez en ligne un sondage et vous verrez
moi ma liberte en ce moment c est de ne pas voter car nos politique n ont qun mot a la bouche cause toujours et moi je fais ce que je veut ( comme la loi prolongeant les allocations chomages aux battus des cantonales et bientot des regionales
a écrit le 19/04/2015 à 17:02 :
sondage bidon
a écrit le 18/04/2015 à 9:01 :
le communiste revient à grand pas allez voir le film enfant 44 vous aurez compris, Valls est un adepte de ce système.
a écrit le 17/04/2015 à 21:10 :
Déplacer l'abstention vers le vote blanc, c'est comme transférer une partie de la dette de l'Etat central vers les collectivités. A part la Belgique, le Luxembourg et ... la Grèce, personne n'a mis en place ce dispositif et pourtant le taux de participation moyen en Europe est de 72%. En Allemagne, aux Pays Bas, au Royaume Uni, les citoyens sont bien plus motivés par leurs dirigeants. Il se trouve que dans ces pays, ceux qui ont échoué, les menteurs, les tricheurs ou ceux qui ont eu des problèmes avec la Justice sont moralement exclus du scrutin. Avec ce critère, ça ferait de la place chez nous, tant mieux c'est ce dont nous avons besoin !!!
a écrit le 17/04/2015 à 15:54 :
Il y a t il autre chose que le mot interdiction, obligatoire , répression ou surveillance généralisée et hors contrôle judiciaire de 60 millions de citoyens pour 10 000 timbrés ?

Ils sont devenus fous... avec la complicité des français
a écrit le 17/04/2015 à 14:29 :
Comptabiliser le vote blanc et en cas de majorité obtenue par celui-ci on change de candidat ou de programme.
Respecter la voie du peuple (dernier référendum de 2005)
après on verra
a écrit le 17/04/2015 à 13:58 :
Décidemment on nous prend pour des imbéciles. Que ce gouvernement projette déjà une loi obligeant chaque parlementaire à être présent lors des votes à l'hémicycle sous peine d'amende élevée. Après on en reparlera....
Réponse de le 19/04/2015 à 14:53 :
Tout à fait d'accord, quand on enlève les absents, ceux qui dorment etc... Le compte est vite fait. Et le taux d'absention dans l'hémicycle est bien plus important chez eux.
a écrit le 17/04/2015 à 13:28 :
1) Au bout de 2 scrutins sans vous déplacer, vous êtes radiés des listes electorales.
A vous de faire la démarche pour vous faire réinscrire.

2) supprimer également l'inscription automatique sur les listes électorales.
a écrit le 17/04/2015 à 12:08 :
Sur quelle base juridique constate t-on l'amende et surtout combien cela coûterait-il pour la récupérer ?
En effet, il y a quelques petits problèmes très simples qui me traversent l'esprit.
Comment faire la différence entre un électeur potentiel (mais qui n'est pas inscrit) et un électeur inscrit mais qui n'a pas voté ?
Comment retrouver les adresses des électeurs qui n'habitent pas la ville où ils sont inscrits ou qui ont changé d'adresse ? Ils devraient être rayés de la liste mais mon expérience prouve que je n'ai jamais été rayé et je ne suis pas inscrit ailleurs. Si vous vous inscrivez ailleurs, vous devez demander votre radiation de la liste antérieure: bonjour les dégâts.
Que faites-vous des décédés ?
Comment résoudre le problème des Français qui habitent à l'étranger et qui sont inscrits au Consulat et donc qui peuvent voter ? Et pour ceux qui ne sont pas inscrits au Consulat, qu'est-ce qu'on fait ?
etc...
Je suis certain que notre Administration serait capable de proposer au ministre le l'Intérieur un texte genre usine à gaz mais qui serait amendé à l'Assemblée pour produire une super usine à gaz, genre usine nucléaire......
Belle bataille juridique en perspective.

Personnellement, mon sentiment est que notre pays a d'autres chats à fouetter en ce moment.
Cordialement
a écrit le 17/04/2015 à 11:49 :
je vote pas pour me détacher de ceux qui votent très mal par leurs choix .
je ne veux participer pas à l'agonie du pays .
a écrit le 17/04/2015 à 10:39 :
Bonjour,
Le vote obligatoire est une bonne mesure à condition qu'il soit accompagné d'une mesure phare à savoir l'annulation des élections si 51% de votes blancs sont observés.
Car disons le tout net les gens ne vont pas voter car il y a un manque d'adhésion criant face aux candidats inaptes, sans intérêts et sans charismes qui sont très souvent présentés aux citoyens. De plus cela forcerait les partis à revoir leur copie en tenant compte des avis citoyens concernant le programme du parti afin de ne plus tenir des lignes politiques purement idéologique qui sont finalement totalement inutiles et contre-productive lorsqu'il s'agit du sort de la Nation et de l'avenir du pays et de ses citoyens.
Mais bon de courage politique il n'est point question lorsque l'on observe nos politiciens car ils sont devenus des professionnels qui ne se soucient que de leurs émoluments et avantages au lieu de se soucier de bien être des citoyens et du bien commun.
Ils ont perdu de vue que la satisfaction des intérêts particuliers est incompatible avec l’intérêt général donc de ce fait les lobbies sont un aberration et ne devraient même pas être toléré au lieu de cela ils rédigent même les lois à la place de nos parlementaires et leur soumettent par mail ces derniers ne font que relayer au parlement !!!! Une folie !!!
Réponse de le 17/04/2015 à 16:01 :
EXAT???
a écrit le 17/04/2015 à 9:35 :
Au fait, c'est quand la derniere fois ou il y a eu 56% de participation?
Echantillon a priori pas trop representatif pour ce sondage. On voudrait nous enfumer, on ne s'y prendrait pas autrement.....
a écrit le 17/04/2015 à 9:28 :
Le problème c'est que les ens ne votent pas. lol Avec une telle loi les politiques seraient toujours les memes, sauf qu'ils auraient le plein formel de legitimité forcé.
a écrit le 17/04/2015 à 9:03 :
On nous présente encore un faux sondage truqué pour faire croire que le vote obligatoire est une solution ;
Le vote obligatoire risque bien de se traduire par des urnes inondées de votes "blancs motivés" (votes nuls) avec des inscriptions délétères et peut être même des traces odorantes..!.
a écrit le 17/04/2015 à 8:55 :
On est dans la logique franco-française. Un problème, une répression. Plutôt que de se remettre en question et d'essayer de comprendre pourquoi les français se désintéressent des urnes, les politiques préfèrent légiférer et obliger. Je parie que ça ne marchera pas. Puis, en représailles, on enverra les CRS chercher les « électeurs » pour les urnes dans des trains à bestiaux qu’on rassemblera dans des camps. Puis on mettra en place un système de dénonciation. Bon là je m’égare mais ça me rappelle quelque chose. Ah ! bonne conscience quand tu tiens nos «zélites ».
a écrit le 17/04/2015 à 8:37 :
Ok mais si 50 % de vote blanc....on refait l election avec d autres candidats..
Réponse de le 17/04/2015 à 11:11 :
@der: c'est déjà ce que font certains pays, dont la Colombie. Je doute toutefois qu'en France, où la politique est un métier rentable plus qu'autre chose, les politiques acceptent :-)
a écrit le 17/04/2015 à 8:10 :
(Suite)
Le microcosme ne demande peut etre qu' a etre libéré de cette incurie dont il commence a prendre conscience. Voir ci après ce qu' en dit un historien et anthropologue (de gauche)
http://www.youtube.com/watch?v=cWZ3bIJn4Sc&feature=youtube_gdata_player
a écrit le 17/04/2015 à 7:26 :
Il faut réfléchir.
La désaffection des citoyens pour la vie de la cité n' est peut etre pas seulement causée par l' incurie des citoyens-professionnels-en-politique.
Il se peut que cette incurie soit une conséquence de la désaffection, qui mécaniquement réduit le nombre de postulants à un petit groupe qui peut s' entendre, un microcosme avec son propre langage ses propres règles, sa propre complexité ...
Le phénomène s' autoentretient (cercle vicieux, rétro action positive ?). C' est de la physique, donc cela se calcule.
a écrit le 17/04/2015 à 3:12 :
pourquoi pas ?

moi je prefererais surtout une obligation d adhesion a un syndicat
Avec comme contre partie la fin de toutes les subventions d etat a ces organisations, que ce soit sous la forme de personnels detaches ou de subventions directes.
ils seraient alors reellement representatifs de toute la population, desireux de faire au mieux et ancre ds le reel.
Réponse de le 17/04/2015 à 7:24 :
C est du pareil au même seul les apparatchiks des réseaux sont aux commendes et les encartés de simple faire valoir.
Réponse de le 17/04/2015 à 9:20 :
@Imi
"moi je prefererais surtout une obligation d adhesion a un syndicat"

Plus simple , les non-syndiqués n'obtiendraient pas les avancées obtenues par les syndicats en particulier lors de négociation salariale.En effet pourquoi donner la même chose à des salariés non-syndiqués qui ne se bougent pas et qui attendent tranquillement que d'autres se battent pour eux.Pas d'engagement pas d'augmentation .
Réponse de le 18/04/2015 à 3:42 :
Non. Le but est surtout Que Les syndicats ne soient plus extremistes et pour Une large partie controlles par Des fonctionnaires en disponibilite defendant surtout leurs interets corporatistes. Si ils representent LA population ILS defendront De facon naturelle LA population et eviteront comme aujourdhui LA politique du pire. A CE jour Les appareils au final ne rendent cpte a personne. Si Les revenus Des organisations ne dependent plus De l etat mais De leur capacite a attirer Les adherents, ILS seront bien plus conscients De leurs responsbilites.

Le capitalisme a besoin De syndicats puissants et reformistes.
a écrit le 17/04/2015 à 0:16 :
Comment dire non aux bonimenteurs et bien je ne vois pas d'autre manière que de leur tourner le dos .
a écrit le 17/04/2015 à 0:10 :
Il faudrait déjà faire les élections un jour de semaine .De plus les électeurs n'ont plus confiance dans les politiques et ce n'est pas rendre le vote obligatoire qui les ferait voter ..Il ne devrait ne plus avoir de cumul et réduire le nombre d'élections .Départementales et régionales font doublons et le Sénat est une maison de retraite .
a écrit le 16/04/2015 à 23:48 :
moi je suis pas d acoord que l on nous oblige a voter

si on m oblige j irais votter pour ne payer l amende ( car bien sur l etats va penaliser les abstensionnistes ) mais je reclame le droit de ne pas prendre les bulletins de candidats qui sont juste la pour la place et qui ne s occupe de leurs problemes et non des problemes du citoyen .
a écrit le 16/04/2015 à 22:35 :
Je suis résolument hostile à une telle mesure. Elle n'a pas de sens en démocratie, je veux dire dans une vraie démocratie... Elle constituerait à mes yeux une preuve supplémentaire du délitement progressif de l'esprit démocratique qui devrait animer notre vieille nation. Mais celle-ci est frappé d'Alzheimer, et oublie progressivement, dans la douillette torpeur dans laquelle l'ont plongée plus de cinquante ans de paix et de prospérité, les sacrifices lourdement consentis pour gagner ce droit de s'exprimer dans les urnes sur la conduite des affaires publiques.

Je ne suis pas d'accord du tout, donc, car je considère que la démocratie ne peux se concevoir que pour des hommes et des femmes s'exprimant librement et sans contrainte de quelque nature qu'elle soit. C'est un devoir de voter, et un devoir n'a de valeur que s'il s'exprime en toute liberté.

Par ailleurs, le désintérêt de la moitié environ de nos compatriotes pour l'exercice de ce droit si consubstantiel à la démocratie est le symptôme de la médiocrité croissante de l'offre politique. Rendre le vote obligatoire ne va pas arranger les choses, bien au contraire ! Assuré de la participation de l'ensemble des électeurs, une telle disposition ne pourrait avoir pour effet que de favoriser la paresse de la classe politique dans son ensemble. Alors que dans la situation actuelle, il faut quand même un peu mouiller sa chemise et se battre pour amener le citoyen électeur jusqu'à l'isoloir ! ET ce n'est pas plus mal...
a écrit le 16/04/2015 à 22:03 :
Rendre le vote obligatoire quand on voit que les rangs de l'assemblée nationale sont clairsemés pour voter une loi d'importance sur le renseignement. Qu'ils commencent à montrer l'exemple nos députés et que l'on rende obligatoire leur présence dans l'hémicycle pour toucher leur salaire mirobolant.
Réponse de le 17/04/2015 à 13:49 :
entièrement d'accord, je ne vois pas pourquoi je me déplacerais pour élire des gens qui seront payés à ne pas se déplacer
a écrit le 16/04/2015 à 21:46 :
Si voter est aujourd’hui souvent considéré un droit fondamental de l’Homme cette pratique permet de mettre tout le monde sur un pied d'égalité Une première absence non justifiée peut être punie d’une réprimande ou d’une amende pouvant varier entre 55 et 150 €. En cas de récidive, l’amende peut monter jusqu’à 225 €.
Réponse de le 16/04/2015 à 23:51 :
mais j ai le droit de ne pas voter et une amende de 150 a 200 euros pour ceux qui ne vote pas mais vous revez

un dictature a l envers
Réponse de le 17/04/2015 à 13:56 :
non didier, pas à l'envers !!!! une dictature tout court
liberté (obligation) égalité (riche et sans dents) fraternité (blanc/noir, riche/pauvre,différences ...) vive la France !!!!!
a écrit le 16/04/2015 à 21:25 :
Une loi bien socialiste. Aucune remise en question sur leur crédibilité auprès des français, aucune remise en question après la branlee électorale. Ils pensent que la majorité des gens qui ne votent pas, voterons pour eux si le vote est obligatoire. Ce pays ressemble de plus en plus a une république bananière. Pitoyable !!!
J ai toujours voter mais je n irai plus si cette lois passe car je trouve cette loi antil démocratique. S
Réponse de le 17/04/2015 à 13:43 :
nous ne sommes pas tous des moutons, je suis entièrement contre ce genre de pratiques ce n'est pas démocratique, ne pas voter est un droit et une façon de s'exprimer on vit dans un pays où actuellement on ne peut plus s'exprimer librement et j'appelle cela une dictature
a écrit le 16/04/2015 à 20:45 :
Rendre le vote obligatoire c'est courir le risque de voir le papier toilette usagé recyclé dans les enveloppes. Il y aura des tas de surprises. Cela détendra l'atmosphère lors des comptages. Et c'est pas plus mal.
a écrit le 16/04/2015 à 20:36 :
56 % des français approuvent !!!! et lors de certaines élections il y a plus de 50 % d' abstention !!! Bizarre ! De plus il y a quelques années, le peuple a voté contre le traité européens, et par un tour de passe passe démocratique, Sarkozy a fait passer le traité; les français ne l' ont pas oublié, et maintenant on voudrait nous obliger à voter !!!! On sz moque de qui ???
a écrit le 16/04/2015 à 19:59 :
"Enquête réalisée en ligne du 3 au 7 avril 2015. Echantillon de 1 322 personnes, représentatif de la population française âgée d'au moins 15 ans"
Sauf que seul l'expression du peuple dans les urnes permet d'établir la volonté des Français ; mais certainement pas un échantillon de 1322 personnes
a écrit le 16/04/2015 à 19:48 :
Au fait, le coup du sondage, à force de nous le faire, ça va finir par user. Mais ... c'est vous qui voyez...
a écrit le 16/04/2015 à 19:46 :
Don d'organe(s) obligatoire, vote obligatoire, espionnage systématique, et tout le reste... Certes, l'extrême-droite profite TOUJOURS de l'abstention, mais, je sens que je vais voter différemment la prochaine fois. Ou peut-être veulent-ils ne pas se faire ré-élire...
a écrit le 16/04/2015 à 19:00 :
Il faut ne pas se focaliser sur les taux de votants citoyens mais beaucoup plus sur les votes des députés et des sénateurs. Nous reprocher que n'adhérant pas à leurs "offres" nombreux ne les croient plus (les promesses ne sont pas suivies de leur application, voire totalement trahies) des gens ne se déplacent pas pour voter, mais quand les lois sont votées avec peu de participants, on dit quoi ? Rien ? C'est normal ? ils sont trop occupés ? Ils sont censés nous représenter, non ?? On les paie pour ça dont voter les lois, avec 98% de présence (y a bien des malades selon la saison).
Les penseurs proposent quoi pour les bulletins blancs ? Les enterrer et ne pas les compter ? Les brûler ? Si ça fait 50% des suffrages, suite au déplacement (forcé) des gens, on gère ça comment ???
Réponse de le 16/04/2015 à 19:48 :
Tout à fait d accord qu'ils soient d'abord présent dans les hémicycles avant, encore une fois, de nous dire ce que l'on doit faire ou pas. Ils sont vraiment à côté de la plaque. Encore une mesure de gauche pour les gens de gauche. La liberté fout le camp. Bizarre pour des gens de gauche ? Ils n'ont qu'a etre plus crédibles et on ira voter, pas de temps à perdre. Allez zou !!
a écrit le 16/04/2015 à 18:56 :
Si la gauche propose ça, c'est qu'elle sait que ceux qui ne votent pas voteraient à gauche. C'est bon pour les carrières des gauchistes mais mauvais pour la France. Mais qui aime la France? Ceux qui la méprisent en la ruinant pour faciliter leur promotion personnelle?
Réponse de le 17/04/2015 à 9:36 :
+1000
Totalement d'accord.
Objectif vise : faire voter l’électorat populaire censé favoriser la gauche.
a écrit le 16/04/2015 à 18:55 :
mais d'ou le vote obligatoire!!!! en tout cas t'en que le vote blanc n'est pas reconnu je n'irai pas voté ......ils sont vraiment a coté de la plaque, je pense que si cela devient obligatoire j'aurai une phobie administrative lol
a écrit le 16/04/2015 à 18:21 :
L'abstention c'est internet.
Plus personne ne comprend pourquoi il faut se déplacer pour aller au bureau de vote, mettre des PAPIERS dans l'urne, les compter à la main.
Mettons le vote sur internet et l'abstention est résolue.
Comment ne pas voir une telle évidence ?
Permettre est plus fort qu'obliger. Cela peut être utile de le savoir pour gouverner.
a écrit le 16/04/2015 à 18:18 :
Idée d énarques
Le problème est la crédibilité des politiques
Moi je n'ai pas voté aux cantonales car le vote blanc ne compte Pas et aller voter pour des menteurs et tricheurs comme Hollande ou Sarko merci pour moi
a écrit le 16/04/2015 à 18:14 :
Quand on voit la médiocrité du personnel politique, cela ne donne pas envie de voter ...Il reste le vote blanc mais bon. Ils feraient mieux de se remettre en cause plutôt que de forcer les gens à voter. Et qu'ils prennent leurs responsabilités !
a écrit le 16/04/2015 à 18:12 :
Est-ce ces députés qui votent les lois auront aussi l'obligation de voter à la chambre ?
Pour mémoire, la loi santé à ete votée par les 35 députés présents ( sur 577!) ... Les autres ne s'étant pas déplacés . Et M. De Rugy, qui propose le vote obligatoire, n'était même pas présent!
Réponse de le 16/04/2015 à 19:02 :
Pas présent pour pouvoir dire ensuite "moi je ne l'ai pas votée" (sous entendu "j'étais pour, mais n'ai pas voulu me mouiller sinon, on risquerait de me le reprocher").
Citoyens votent => les élus votent les lois aussi à 99%, OBLIGATOIREMENT.
a écrit le 16/04/2015 à 18:10 :
L'abstention c'est internet.
Plus personne ne comprend qu'il faille se déplacer pour aller au bureau de vote, mettre de papiers dans l'urne, les compter à la main...
Mettons le vote sur internet et l'abstention est résolue. Permettre est plus fort que contraindre...
Comment ne pas voir une telle évidence ?
a écrit le 16/04/2015 à 18:09 :
L'abstention c'est internet.
Plus personne ne comprend qu'il faille se déplacer pour aller au bureau de vote, mettre de papiers dans l'urne, les compter à la main...
Mettons le vote sur internet et l'abstention est résolue. Permettre est plus fort que contraindre...
Comment ne pas voir une telle évidence ?
a écrit le 16/04/2015 à 18:05 :
Plutôt que de rendre le vote obligatoire, ne serait-ce pas plus intelligent que les hommes politiques soient plus compétents, plus honnêtes et accordent plus de valeur à leurs paroles
Plutôt que de contraindre il vaut mieux inciter
Mais il est vrai que nous ne sommes pas dans la pays des Bisounours
a écrit le 16/04/2015 à 17:57 :
Qui vote le moins en France ?

- Les Français d'origine extra européenne

Combien sont-ils en France en 2015 ?

- Ils sont 15 à 20 millions et la part qu'ils représentent dans la population française croît année après année; ils représentent donc un vivier électoral colossal qui ne fera qu'augmenter.

Pour qui votent-ils ? Et pour qui voteraient-ils si ils étaient obligés de voter ?

- à "gauche" et pour le Parti Socialiste

Voilà, c'est pas plus compliqué que ça.
Réponse de le 16/04/2015 à 20:50 :
"Et pour qui voteraient-ils si ils étaient obligés de voter ?"
Ben comme tout le monde, un joli rectangle de papier blanc. Si on vous oblige à aller au bureau de vote, vous faites quoi ? Vous mettez un "vrai" bulletin dans l'enveloppe ? Étrange, pourquoi ne pas le déposer "avant" ??? Les gens qui ne votent pas, c'est parce que rien ne leur convient, ils ont perdu foi dans ces "marionnettes" et qu'ils refusent de voter pour la peste au lieu du choléra.
a écrit le 16/04/2015 à 17:54 :
Qui vote le moins en France ?
- Les Français d'origine extra européenne
Combien sont-ils en France en 2015 ?
- Ils sont 15 à 20 millions et la part qu'ils représentent dans la population française croît année après année; ils représentent donc un vivier électoral colossal qui ne fera qu'augmenter.
Pour qui votent-ils ? Et pour qui voteraient-ils si ils étaient obligés de voter ?
- à "gauche" et pour le Parti Socialiste

Voilà, c'est pas plus compliqué que ça.
Réponse de le 16/04/2015 à 18:18 :
Les français de souche ne votent pas beaucoup non plus et s'abstiennent, car ils sont déçus par la politique, alors déjà votre point 1 est faux. Ensuite combien sont-ils les "extra européens" ? Quelles sont vos sources ? minute ? Non ils sont 90 millions en France, parano. Point 2 faux. Finalement, il y a plein de "noirs et d'arabes" qui votent FN, donc point 3 faux...voilà.
a écrit le 16/04/2015 à 17:33 :
1. Montant de l'amende ?
2. Comment fait-on pour contrôler ?
3. Combien cela coûte pour contrôler ?
4. Combien cela coûte pour récupérer les amendes ?
Des slogans, toujours des slogans...
Cordialement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :