Classement Forbes : le bond de Bernard Arnault, la dégringolade de Trump

 |   |  713  mots
(Crédits : JORGE SILVA)
Certes, cette année, Bill Gates, longtemps indétrônable mais qui continue à truster régulièrement la première place, se fait devancer par le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos... Mais dans cette course de milliardaires mise en scène par le magazine Forbes, l'année 2018 recèle d'autres surprises que ces petites oscillations en tête de peloton... comme par exemple, le brusque bond de la fortune de Bernard Arnault, qui entre dans le Top 5 mondial, ou la fonte accélérée de celle de Donald Trump.

Cette année, le fondateur d'Amazon Jeff Bezos, qui était 3e l'an dernier, a ravi à Bill Gates la première place du classement mondial des milliardaires publié mardi par le magazine américain Forbes. Grâce à la hausse des actions Amazon de 59% lors des douze derniers mois, M. Bezos a pratiquement doublé sa fortune qui est passée à 120 milliards de dollars (97,4 milliards d'euros), devançant ainsi le fondateur de Microsoft Bill Gates avec ses 90 milliards de dollars (73 milliards d'euros).

Mais il n'y a pas que le podium dans ce palmarès des personnes les plus riches de la planète : on y apprend aussi le bond de la fortune de Bernard Arnault, qui grimpe de la 11e à la 4e place, ou à l'inverse, la dégringolade de celle de Trump qui s'amplifie d'année en année.

Le président américain, qui avait déjà perdu 200 places au classement Forbes 2017, chutant à la 544e place, plonge encore plus bas, pour atterrir en 2018 à la... 766e place! Sa fortune a fondu de 400 millions de dollars depuis mars 2017, pour atteindre aujourd'hui "seulement" 3,1 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros). Les millions de dollars que lui ont coûté sa campagne électorale expliquent en partie cette chute. Mais pas seulement, selon un décryptage réalisé l'an dernier par Le Monde.

Bernard Arnault dans le Top 5 mondial, et numéro un français

Quant à Bernard Arnault, il gagne la 4e place (juste après le milliardaire Warren Buffet, qui a conservé sa 3e place), et fait donc son entrée dans le Top 5 des plus grandes fortunes mondiales. Un bond notable car il a gagné 7 places par rapport à l'édition précédente, ceci grâce à la hausse de l'euro, selon ce classement établi à partir des cours des actions et des taux de change.

Dans le classement des milliardaires français (publié simultanément dans l'édition française de Forbes France), l'homme d'affaires propriétaire du groupe LVMH, est bien évidemment numéro un, consolidant sa position d'homme le plus riche de France avec une fortune estimée à 72,2 milliards de dollars (58,6 milliards d'euros).

Sur les 40 milliardaires français, 17 sont des héritiers

Au second rang, Françoise Bettencourt Meyers fait son entrée dans le classement, avec une fortune estimée à 42,2 milliards de dollars (34,2 milliards d'euros), après avoir hérité de la fortune de sa mère Liliane Bettencourt, la propriétaire de L'Oréal décédée en septembre.

Le magazine note que la moyenne d'âge des plus grandes fortunes françaises est de 69 ans, mais ajoute une remarque importante: sur les 40 milliardaires du classement, 17 sont des héritiers.

Seulement 4 femmes dans le palmarès français

François Pinault, fondateur et propriétaire du groupe de luxe Kering, a pris la 3e place du podium avec 27 milliards de dollars (21,9 milliards d'euros), devançant Serge Dassault (18,3 milliards d'euros) qui occupait auparavant la troisième place du classement. Emmanuel Besnier, le Pdg de Lactalis, occupe la 5e place.

Selon Forbes France, ces cinq premières fortunes françaises représentent à elles seules 169,1 milliards de dollars (137,2 milliards d'euros).

"De plus, cette année, 29 milliardaires français ont vu leur fortune augmenter par rapport à 2017", précise le magazine qui constate que seules 4 femmes figurent parmi les 40 Français les plus riches.

Le plongeon de Drahi

La chute la plus marquante chez les Français est celle de Patrick Drahi dont la fortune a largement perdu de sa superbe. Alors que l'an passé, le Pdg d'Altice/SFR caracolait à la 5e place, le voilà qui se retrouve à la 11e... le magnat franco-israélien des télécoms paie le contrecoup de sa folle dégringolade boursière en novembre dernier qui avait vu s'envoler plus de 11 milliards d'euros (sur un total de 22 milliards).

Lire aussi : Chute boursière d'Altice : coup d'arrêt aux ambitions américaines de Drahi

La Chine entre dans le Top 20

Deux milliardaires chinois font leur entrée parmi les 20 plus riches au monde: Ma Huateng, patron du géant de l'internet Tencent, qui est devenu l'homme le plus fortuné d'Asie en décrochant la 17e place mondiale, et Jack Ma, l'emblématique fondateur du géant chinois du commerce en ligne Alibaba, qui se hisse à la 20e place.

Statista, fortunes, ok, classement Forbes, milliardaires,

(*) Un graphique de notre partenaire Statista.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2018 à 14:27 :
Le plus scandaleux , c'est surtout le niveau de fiscalisation des fortunes mondiales que ce soit lors de la transmission du patrimoine ou bien même lors du paiement des dividendes par rapport à la classe moyenne laborieuse ... D'ailleurs, les médias ne se sont absolument pas questionnés sur les holdings luxembourgeoises de certains et le comparatif de fiscalité avec un compte titres par exemple est sans appel ... Le système est devenu une ploutocratie où quasiment tous les médias français de premier plan sont possédés par des milliardaires et où la démocratie n'est qu'un leurre.
a écrit le 08/03/2018 à 11:17 :
Elon Musk, Charlie Munger l'associé de Warren Buffett et beaucoup d'autres ont déclaré que vous devez avoir une collection ou un treillis de modèles dans votre tête pour être efficace.

"Vous avez peut-être remarqué des étudiants qui essayent juste de se rappeler et de citer ce qui est retenu. Eh bien, ils échouent à l'école et dans la vie. Vous devez accrocher l'expérience sur un treillis de modèles mentaux dans votre tête. "- [I]Charlie Munger[/I]

Voici un modèle mentale des plus cools identifié par: [I]Jeff Bezos[/I] :

[B]Minimisation des regrets[/B]


"Je savais qu'à 80 ans je n'allais pas regretter d'avoir essayé ça. Je n'allais pas regretter d'essayer de participer à cette chose appelée Internet. Je savais que si j'avais échoué, je ne le regretterais pas, mais je savais que la seule chose que je pourrais regretter est de n'avoir jamais essayé. "
- [I]Jeff Bezos[/I]

[IMG]https://pic4.zhimg.com/80/91fa6022f2cbc7c96db063843b458ee0_hd.jpg[/IMG]

La minimisation des regrets aide à avancer dans la vie en se projetant en aval de la décision.
a écrit le 08/03/2018 à 8:43 :
Merci aussi à Macron et sa réforme de l'ISF qui lui ont fait gagner 500 millions d'euros. Allez Manu encore un effort pour le faire monter sur le podium pour que nous soyons fiers d'être français et de nos chef de cordée!!!
a écrit le 07/03/2018 à 18:26 :
On est content pour lui....😎
a écrit le 07/03/2018 à 16:41 :
Tout cela, c'est de l'évaluation boursière et pour B. Arnault cela tient au taux de change euro/dollar. C'est fait pour amuser le gogo.
a écrit le 07/03/2018 à 15:59 :
Toi aussi, tu pourrais toucher 3 millions d'années de salaire... https://www.youtube.com/watch?v=UC5X9SJftc8
a écrit le 07/03/2018 à 13:13 :
Nos milliardaires français pourraient prendre exemple sur certains américains comme Bill Gates , des patrons autrement plus généreux et décontractés .
Réponse de le 07/03/2018 à 16:47 :
Généreux ? Il a gagné encore des dizaines de milliards en une année, comment peut on dire ça ?
le larbinisme a encore de beaux jours devant lui.
a écrit le 07/03/2018 à 12:24 :
A quand le classement des plus pauvres ?
a écrit le 07/03/2018 à 12:00 :
arnault tout comme son gendre niels sponsors officiels de macron. nous les pauvres allons nous faire voir......voir 20minutes du 07/03
a écrit le 07/03/2018 à 11:29 :
Bonne nouvelle, il va sans doute acheter le PSG ...
a écrit le 07/03/2018 à 11:20 :
Ce qui prouve que Trump n'est pas devenu président pour augmenter ses profits, ce qui du coup va faire encore grimper sa côté de popularité.
Réponse de le 07/03/2018 à 15:02 :
Bof, tout ça n’est que des estimations. Faute de mieux vu qu’il a toujours refusé de publier sa déclaration fiscale, contrairement ses prédécesseurs...
Réponse de le 09/03/2018 à 13:44 :
Pourquoi n'ai je pas le droit de répondre svp ?

Il est ou le problème que vous seuls voyez svp ?

Je resignale donc... -_-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :