COVID-19 en 24h : l'après-Noël, la correction du bitcoin, les Galeries Lafayette...

 |  | 1012 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : Jacky Naegelen)
Jamais l'incertitude n'aura été aussi forte, tandis que la France, au lendemain des congés de Noël et de la découverte du variant britannique, érige de nouvelles restrictions de manière localisée. Voici les sept informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.
  • L'INFO A SUIVRE - Les questions en suspens...

Quels effets ont eu les fêtes de fin d'année sur la circulation du Covid-19 ? A quel point le variant britannique, plus contagieux, a pris racine en France ? Ce sont là les deux questions auxquels chacun, et le gouvernement lui-même, aimerait pouvoir répondre.

Après avoir repoussé la réouverture des bars, restaurants, lieux culturels et avancé dimanche le couvre-feu à 18H00 pour huit nouveaux départements, soit 23 au total (ils seront 25 mardi), le gouvernement risque encore d'être placé face à des choix difficiles. Un conseil de défense sanitaire est prévu mercredi, à la veille d'une nouvelle conférence de presse gouvernementale jeudi.

 "A ce stade, il n'y a pas de reconfinement prévu mais évidemment nous suivons la situation avec beaucoup d'attention (...) et évidemment on continuera à prendre les mesures nécessaires, notamment dans certaines villes", a expliqué le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, sur Europe 1.

Lire aussi : Logistique : comment Pfizer déploie ses vaccins en France

  • LE GRAPHIQUE - Le bitcoin plonge après avoir enchainé plusieurs records

Après avoir dépassé les 30.000 dollars, sur certaines plateformes, pour la première fois de son...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/01/2021 à 9:42 :
Je viens juste de regarder le cours du bitcoin qui est à plus de 29000 dollars, il est donc monté bien plus haut les jours d'avant ? It faut arrêter d'écouter les bobards de ces gens éteints que sont nos dirigeants économiques et politiques pour se concentrer sur ce qu'ils font, nouveaux riches comme vieux riches, on ne peut pas laisser ces gens qui ont tout tout seul sans surveillance, on ne peut plus se le permettre, sinon de suite ils font n'importe quoi du fait de leur aliénation cupide.

Nietzsche avait prévenu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :