La Suède et le Japon payent au prix fort leur politique du "non confinement"

 |  | 1497 mots
Lecture 10 min.
(Crédits : DR)
OPINION. Ces deux pays, qui ont attribué leurs succès initiaux en matière de lutte contre la pandémie à leurs spécificités nationales, affichent désormais un nombre record de contaminations et de décès. Par Paul O'Shea, Lund University (*)

L'un des aspects les plus frappants dans la pandémie de Covid-19, c'est la différence radicale des stratégies mises en place d'un pays à l'autre. Un tel contraste n'était pas surprenant au début de l'année, quand nous en savions très peu sur le virus. Aujourd'hui, quand des dizaines de milliers d'articles scientifiques ont été rédigés et quand nous disposons de nombreux exemples de bonnes pratiques, on s'attendrait à davantage de convergence.

Pourtant, certains pays résistent encore aux stratégies plébiscitées par la plupart des États de la planète, comme les confinements, et s'obstinent dans leur voie... avec plus ou moins de succès.

Parmi ces réfractaires aux méthodes généralement utilisées, on trouve la Suède et le Japon, qui ont opté pour une approche différente de celle de leurs voisins, et qui ont attribué leur succès initial aux avantages présumés de leurs spécificités nationales. Les deux pays semblent aujourd'hui payer le prix de cette stratégie.

Pays sans confinement

Les modèles japonais comme suédois s'appuient notamment sur le concept d'exceptionnalisme national. J'entends par là un consensus général selon lequel la population d'un pays se distingue non seulement du reste du monde, mais lui est aussi, d'une certaine manière, supérieure.

Les dirigeants de ces deux pays ont souligné que leur Constitution empêchait de restreindre les libertés individuelles, notamment par le biais de mesures de confinement ou des amendes. Ces deux gouvernements ont préféré se baser sur le volontariat, la responsabilité individuelle et, surtout, le caractère exceptionnel de leurs citoyens.

La Suède n'a ainsi pas ordonné la fermeture de ses bars, restaurants et salles de sport durant la pandémie, pas plus qu'elle n'a imposé le port du masque dans les espaces publics. D'ailleurs, le discours officiel maintient que les masques sont susceptibles d'accélérer la propagation de la maladie. Ce point de vue était partagé par de nombreux pays européens au début de la pandémie, mais la plupart ont rapidement privilégié le port du masque obligatoire dans les lieux publics.

À l'instar de la Suède, le Japon a choisi l'option sans confinement et refusé d'imposer des restrictions strictes, même si le pays a fermé ses frontières il y a quelques mois. Cependant, contrairement à la Suède, tous les Japonais ou presque portent d'eux-mêmes un masque, et le gouvernement se livre à une véritable traque des cas-contacts.

En juillet, le Japon a lancé une campagne de tourisme intérieur, Go to Travel, afin d'encourager sa population à consommer et, ce faisant, de redynamiser l'économie. On craint désormais que cette initiative, qui a vu le gouvernement subventionner les déplacements touristiques intérieurs, soit à l'origine de la troisième vague dans le pays.

Mindo et nihonjinron au Japon

L'exceptionnalisme japonais ne faisait aucun doute dans la rhétorique employée pour expliquer la gestion relativement réussie des deux premières vagues. En avril, Shinzō Abe, alors premier ministre, s'était empressé de se féliciter du succès de ce modèle, qui découlait d'une efficacité « typiquement japonaise ».

Le vice-premier ministre, Taro Asō, s'est montré plus explicitement nationaliste, en avançant comme explication que le mindo du Japon était plus élevé qu'ailleurs. Ce terme, que l'on pourrait traduire par « normes du peuple », est associé à l'ère impériale du Japon, quand les Japonais se plaçaient au sommet d'une hiérarchie des civilisations asiatiques. Cela rappelle la notion d'exceptionnalisme japonais, le nihonjinron, qui vise à justifier l'unicité du Japon. Chaque pays est unique, affirme ce genre littéraire, mais le Japon l'est encore plus... et aussi légèrement supérieur aux autres.

Le quotidien nationaliste de droite Sakei Shimbun s'est même référé aux principes du shinto, ainsi qu'à « l'expérience et la sagesse de nos ancêtres » pour expliquer le succès du pays.

Dans le cas du Japon, l'exceptionnalisme serait néanmoins à part : puisque le pays doit son succès au caractère unique de sa culture et de sa propreté proverbiale, le modèle japonais ne fonctionnerait pas ailleurs. Toutefois, exceptionnalisme et orgueil vont souvent de pair et la troisième vague qui enfle aujourd'hui sous la gouvernance du nouveau premier ministre, Yoshihide Suga, s'avère plus meurtrière que les deux premières.

JAPON COVID

Le Japon s'en est mieux tiré que certains pays, mais subit à présent une troisième vague. OurWorldInDataCC BY-SA

Folkvett en Suède

Au lieu d'appliquer la moindre restriction, le premier ministre suédois, Stevan Lofven, a appelé la population à se fier à son folkvett, un état d'esprit qui combine savoir-vivre, moralité et bon sens supposément inné des Suédois respectables, afin de suivre les recommandations sur la base du volontariat.

De son côté, Anders Tegnell, épidémiologiste du gouvernement et architecte de la stratégie nationale, a qualifié les mesures de confinement des pays voisins de « folie » « ridicule ».

Johan Giesecke, son mentor et proche confident, qui est également conseiller auprès des autorités sanitaires suédoises, s'est montré tout aussi véhément : « La Suède a raison » et « tous les autres pays se trompent ». L'un et l'autre ont déclaré que la Covid-19 n'était pas plus dangereuse qu'une grippe saisonnière et les autorités sanitaires ont affirmé (à tort) en avril, en mai et en juillet que Stockholm approchait de l'immunité collective.

SUEDE COVID

La stratégie de l'immunité collective n'a pas porté ses fruits en Suède. OurWorldInDataCC BY-SA

Les médias locaux s'en sont fait l'écho, rappelant aux Suédois qu'ils pouvaient être « fiers de vivre en Suède », et non sous les directives draconiennes et populistes en application dans le reste de l'Europe. Contester cette approche revenait à douter de la science et de la raison elles-mêmes.

Suite à la publication d'un article où vingt-deux éminents scientifiques évoquaient les dangers de la stratégie suédoise, la presse a tourné les auteurs en dérision. Chroniqueurs et critiques, comme Ida ÖstenbergVictor Malm et Alex Schulman ont lancé des attaques personnelles dans lesquelles M. Schulman remettait même en cause la santé mentale des signataires. Même la plus célèbre et la plus fiable des professionnels de la communication scientifique, Agnes Wold, a questionné leurs motivations.

Alors que les décès repartaient à la hausse en juin et que le reste de l'Europe (et le Japon) avait repris le contrôle de l'épidémie, seuls les Démocrates (un parti d'extrême droite) osaient critiquer Anders Tegnell et les autorités sanitaires suédoises.

Fin juillet, le nombre de décès quotidiens en Suède est enfin redescendu sous la barre des dix. La réaction n'a pas tant été un soupir de soulagement qu'une autocongratulation collective : la stratégie suédoise était la bonne, on l'encensait d'ailleurs à l'étranger. De fait, il semblait alors que la moindre couverture médiatique internationale complimentant la gestion de crise suédoise méritait d'être relayée, comme l'article élogieux du tabloïd britannique The Sunlargement diffusé par des médias suédois complaisants.

D'où le paradoxe de l'exceptionnalisme suédois, basé sur le folkvett inhérent de la population, alors que le pays a fait l'article de la « stratégie suédoise » comme modèle scientifique dont tous les autres États finiraient par s'inspirer.

Inertie exceptionnaliste

La Suède comme le Japon rencontrent à présent un problème d'inertie exceptionnaliste. D'autres pays ont changé rapidement de tactique, s'adaptant à l'évolution de la pandémie et aux études scientifiques à même de l'expliquer. Alors que la troisième vague menace de submerger le Japon, le gouvernement n'a pas renoncé à sa campagne Go to Travel, ne concédant qu'une suspension du 28 décembre 2020 au 11 janvier 2021.

Pendant ce temps, les bars, restaurants et salles de sport restent ouverts en Suède, alors que le nombre de décès quotidiens continue d'augmenter, même si un récent sondage publié par le journal Dagens Nyheter montre que la cote de popularité de M. Tegnell n'a jamais été aussi basse.

La problématique de la Covid-19 ne se résume bien sûr pas à l'exceptionnalisme national et, pour l'heure, le Japon a bien mieux réussi à contrôler l'épidémie que la Suède et bon nombre d'autres pays.

Toutefois, ces deux exemples suggèrent qu'associer la réussite (et, par extension, l'échec) d'une politique de santé publique à une invocation des spécificités nationales n'est pas sans danger. Il devient alors difficile d'apprendre des autres et le changement de cap, même face à des preuves accablantes, devient plus douloureux, voire impossible.

The Conversation _____

(*) Par Paul O'SheaSenior Lecturer, Centre for East and South-East Asian Studies, Lund University (Traduit de l'anglais par Mathilde Montier pour Fast ForWord)

La version originale de cet article a été publiée en anglais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2021 à 0:52 :
L'augmentation des cas au Japon n'a rien à voir avec cet "orgueil" qui vous obsède. Elle est simplement liée au fait que les nouveaux variants sont beaucoup plus contagieux et dangereux.
Les chiffres restent par ailleurs très enviables vu de France, donc je trouve ça déplacé de venir donner une leçon de morale en allant carrément sur le chantier du nihonjinron à cause des imbéciles du LPD qui ne représentent pas la manière de penser du japonais moyen (quoique moi j'ai envie de dire, un peuple qui a l'aménagement urbain le plus sophistiqué et efficace au monde, le + grand nombre de Michelins au monde et qui dépasse d'autres cultures dans leur propre élément, est spécial à mon sens, qu'on veuille l'accepter ou pas du point de vue chauviniste français).
a écrit le 03/02/2021 à 17:17 :
Toujours la même logohrrée journalistique à propos de la Suède : "nombre record de décès" alors qu'il n'y en a pas plus qu'en France par habitants !
Le cas de la suède est très intéressant et devrait nous obliger le respect.. pas de confinements, couvre-feux etc.... et résultat similaires.
Et quid de l'immunité collective en Inde ?
un peu de sérieux que diable !
Réponse de le 20/02/2021 à 18:39 :
il faut comparer ce qui est comparable: il faut regardez la Suède par rapport à ses voisins qui ont le même taux ou de flux de circulations de voyageurs et de passages à leurs frontières. Et là la Suède ... est très loin derrière
a écrit le 22/01/2021 à 20:22 :
Sans confinement strict ils se comportent pas plus mal que les autres pays et leur courbe de contagion est la même aussi. À croire que fin avril 2021 le résultat sera le même la baisse subite de la contagion.
a écrit le 09/01/2021 à 20:26 :
La Suède et le Japon payent au prix fort leur politique du "non confinement".
Je suis étonné par ce titre: le Japon est à 31 morts par million d'habitants, et la France à....1032!
Je ne sais pas quel prix fort ce pays paie, mais j'aimerais bien que la France paie le même...
Quand à la Suède: 931... sans confinement, sans détruire son économie, et les vies qui vont avec.
a écrit le 08/01/2021 à 8:30 :
La Suisse c'est pire encore !
a écrit le 07/01/2021 à 11:04 :
Les derniers chiffres sur le nombre de mort au Japon et en Suede semblent plutot infirmer le titre de l'article
Au Japon, pas besoin de confinement, ils ecoutent les consignes de leur gouvernement sans qu'il y ait besoin de publier des lois et decrets. En France, on a toute la panoplie administrative, mais sur le terrain, que d'infractions...
a écrit le 07/01/2021 à 10:05 :
La grande exceptionnalité du japon est surtout qu'il est un archipel isolé du monde et qu'on ne peut y pénétrer que par un poste de frontière officiel aérien ou maritime. Il suffit de fermer les frontières pour ne pas avoir d'arrivée de personne contaminée.
Ce n'est pas le cas de la France qui a des frontières terrestres avec 6 pays en plus d'un tunnel avec l’Angleterre, et qui surtout fait partie d'une entité comme l’Europe.
D'autre part, les japonais sont plus disciplinés et une bonne partie des citoyens portaient le masque de façon naturelle avant même la période de pandémie (signe de respect pour protéger les autres).
a écrit le 06/01/2021 à 8:46 :
Les pays confinistes ont eu de biens pires résultats que le Japon ou la Suède
Réponse de le 07/01/2021 à 8:27 :
Faux, regardez la Nouvelle-Zélande, il y a pourtant un confinement et les résultats sont là ... très, très peu de décès, très très peu de cas ...
Réponse de le 04/02/2021 à 17:09 :
La Nouvelle Zélande est une ile qui a fermé ses frontières donc plus facile à contrôler les flux de personnes contaminées. Le Japon étant dans une situation similaire a mieux géré que des pays comme la Suède ou la France au cœur d'une Europe à haute densité de population.
La Suède n'a pas confiné et elle est dans la même situation que la France ou l'Espagne; au moins ils ont maintenu les libertés individuelles et limité les dégâts sur l'économie (notamment restauration et tourisme).
a écrit le 05/01/2021 à 17:31 :
Hallucinant ce type de commentaire. Ces pays payent au prix cher leur non confinement !! je rêve. Taux de décès de la France au 05-01-21: 975/MH, chute du PIB 2020: 14%. Taux de décès Suède: 854/MH (15% de mois que la France, chute du PIB 2020 : 8%( soit 75% de moins que la France). Taux de décès du Japon 28/MH (soit 35 fois moins qu'en France), son PIB a chuté de 8% sur 3 mois. Terrible de véhiculer des informations qui sont fausses. Quand on voit dans quel situation économique notre exécutif à mis notre pay, les journalistes feraient mieux de communiquer sur les vrais problèmes.
Réponse de le 07/01/2021 à 8:40 :
Il faut comparer ce qui est comparable.
Par exemple la Suède et la Norvège, tous les deux états scandinaves à la très faible densité de population.
A la date d'hier, Suède : 8985 décès et Norvège : 465 décès.
Selon vous, lequel de ces deux pays, qui partagent une frontière de 1619 kms, a pratiqué une stratégie de confinement ?
Réponse de le 04/02/2021 à 17:17 :
La Suède a 10 millions d'habitants et la Norvège 5 millions donc le double. Ce n'est pas comparable.
La Suède possède des frontières terrestres avec le Danemark, Finlande et Norvege alors que la Norvège seulement avec la Suède (leur frontières avec la Russie et Finlande se situent au pole nord donc pas très transitées).
a écrit le 05/01/2021 à 14:18 :
Selon la même source que celle de l'article, au 03/01 :
- Japon = 0.37 morts / million d'habitants
- France = 5.03 morts / million d'habitants.

Ok pour dire que la tendance repart à la hausse, mais de là à dire qu'ils "payent le prix fort", c'est plus qu'incertain.
a écrit le 05/01/2021 à 0:39 :
Ou comment essayer de convaincre la terre entière que les 2 seuls pays qui ont agi avec intelligence ont eu tort. Or, quoiqu'en dise cet article , la Suède a toujours un taux de mortalité beaucoup plus bas que tous les pays qui ont pris des mesures délirantes telle que le confinement ! Ce n'est pas parce qu'ils sont minoritaires dans la façon de gérer ce pseudo virus qu'ils ont tort. L'histoire nous a quand même bien souvent démontrée combien la majorité n'avait pas toujours raison 😊
Réponse de le 05/01/2021 à 13:24 :
Vous devriez (re)lire l'article ci-dessus si ce n'est pas assez clair pour vous que ces deux stratégies étaient démontrées comme mauvaises !!!
a écrit le 04/01/2021 à 20:23 :
moi je vois un truc c'est que le Japon fait mieux...
outre l'aspect presque confidentiel de ce virus absolument pas comparable à la grimpe espagnole
sacs compter que les chiffres sont pipeautes en France et à l'étranger (Italie etc) devenant par exemple plus gros avant les allocutions....
je rappelle aussi que la médiane des morts est à 82 ans
ça nécessite de tuer l'économie ??
Bref chacun son idee
Réponse de le 06/01/2021 à 1:18 :
la mediane on s en fiche un peu.. Lamédiane des morts toutes causes confondues doit être proche de 82. Cequi intéresse c'est le premier tiers -ou quartile ou...). Si il est relativement bas (genre 50 pour le premier quintile) c'est 20% des décès (+de 13000) (en 9mois pour une population "jeune". Donc d'un point de vue strictement économique (vous vous foutez du reste visiblement) il faut faire qqchose. Là où c'est gravec'est qu on a un gvt d incapables!
Réponse de le 07/01/2021 à 10:29 :
Certes les densités de populations peuvent jouer un role.
Cependant celle de la Suède est quasiment le double de celle de la Norvège.
Et si on va dans ce sens, celle de l'Allemagne est le double de celle de de la France et cependant la mortalité y est moindre rapportée au nombre d'habitants, avec un confinement moins rigoureux qu'en France.
Il y a certainement d'autres facteurs ,qu'il faut avoir l' humilité de dire qu'on les ignore, qui influencent tout cela.
En tous cas , il est clair que cet article ne sert a rien et ne prouve rien ..
a écrit le 04/01/2021 à 18:00 :
Article inutile
Vous voulez juste pointez du doigts des pays qui ont fait un choix different du notre.

Il en reste un fait imparable

On fait pire avec notre confinement et nos restrictions en terme de bilan covid que ces deux pays.
a écrit le 04/01/2021 à 16:32 :
Le titre de cet article est injustifié. La Suède n'a pas fait de miracle mais son taux de mortalité covid rapporté à la population est néanmoins plus faible qu'en France , sans mesure drastique de confinement...
a écrit le 04/01/2021 à 15:42 :
Quelle est l'explication des chiffres ci dessous?

Suède : 883 morts/ million (sans confinement)
Finlande : 101 morts/million (avec confinement)
Norvège : 82 morts/million (avec confinement)

Merci par avance
Réponse de le 05/01/2021 à 13:26 :
Peine perdue car certaines personnes ne savent pas lire !
Réponse de le 06/01/2021 à 11:11 :
sans aucune ironie:
le classement par million d habitant permet une comparison en terme de mort.
regardons la situation globale, et non pas que des chiffres choisies:
--> , la Suede est classé 25eme, le Japon 130eme.
la plupart des pays europeens (France, italie, espagne, belgique ,etc) sont malheureusement bel et bien devant la suede , et bien sur bien devant le japon en terme de mort. par consequent il n est pas correct de remettre en question la politique de protection contre le Covid de ces deux pays.
source des données: worldometer.
PS: desolé Medecin, mais vous devriez regarder les données sans emotions et avec le moins d apriori possible, au lieu d insulter les autres commentateurs.
Réponse de le 06/01/2021 à 18:37 :
Quelle est l'explication des chiffres ci dessous?

France : 1017 morts/ million (avec confinement)
Finlande : 101 morts/million (avec confinement)
Norvège : 82 morts/million (avec confinement)
Réponse de le 22/01/2021 à 20:31 :
Tu as oublié de mettre les autres pays Européens !!
a écrit le 04/01/2021 à 14:47 :
Peut-être faudrait-il apprendre à certains journalistes à bien faire le travail pour lequel ils sont payés ! Il y a des chiffres officiels qui ne reflètent pas du tout l'article ici présent !
Si nous comparons la Suède avec des pays européens à population équivalente, à savoir, Portugal, République Tchèque et la Belgique, des pays qui confinent et masquent, on s'aperçoit qu'effectivement la Suède à moins de personnes contaminées, moins de morts et moins de personnes en réanimations ! Je crois sincèrement que le gouvernement Suèdois ne ment pas sur les chiffres, ce n'est pas dans la mentalité des scandinaves.
Alors, peut-être que l'auteur de cet article devrait enlever de temps en temps son masque de façon à oxygéner son cerveau ? Ca lui serait salutaire !
a écrit le 04/01/2021 à 13:35 :
Quelle désinformation sur la suede, ils n ont pas confinés pendant un an pas de masque pas de fermeture des bars discotrheques restaurants ni rien, et lorsqu on voit le nombre de morts pour 10 millions d habitants il reste inferieurs a celui de la france pour 10 millions
arretez de prendre les gens pour des idiots, les scientifiques ont demontres que le masque etait inutile dans un lieu confiné le microbe se retrouve partout
Réponse de le 06/01/2021 à 1:22 :
Faux:
Si dans un lieu clos il y a une personne supercontaminante l abscence de masque se fera ressentir la semaine suivante. Le masque ne bloquera pas tout maisune partie!
a écrit le 04/01/2021 à 13:12 :
Sans être trop critique présenter au moins les chiffres de mortalité serait le minimum pour effectuer une comparaison, les contaminations ca veut pas dire grand chose et ce n'est pas forcément une fin en soit si on y réfléchit bien..
a écrit le 04/01/2021 à 12:24 :
Je suis étonné par cet article. A partir des chiffres officiels, le bilan de la mortalité (pour 100 000 ha) et de la létalité (en %) montre, à ce jour, respectivement : Japon 3 et 1,42%; Suède 87 et 2,18%; France 97 et 2,41%; Monde 24 et 2,18%. Je ne détaille pas les autres pays, mais en dehors des extrêmes (Danemark et Italie), au total, en raison des incertitudes, tout le monde en est peu ou prou au même point sur le strict bilan sanitaire direct COVID-19. Cela ne sera surement pas le cas des conséquences médicales, sociales et économiques des mesures sociétales prises par certains pays dont la France.
a écrit le 04/01/2021 à 11:39 :
Ce n'est pas en fonction du nombre de morts que l'on mesure la pertinence du choix.
Il me semble au contraire que la Suède et le Japon ont beaucoup mieux tant leur avenir que leur présent
a écrit le 04/01/2021 à 10:37 :
Les chiffres cumulées sont encore en faveurs de ces pays.
On verra a la fin de la foire, mais alors on regardera aussi ceux qui ont poussés.
Le sujet du COVID est politique:
Fermeture des bars et restaurants, mais on ne désinfescte pas les caddies de supermarché alors que les barres sont porteuses.. et nombres d'autres incohérences qui relévent de la protection des profits des multinationnales pendant que l'on étouffe ce qui nous restait d'économie libre.
On serait soupsonneux à moins.
La disporportion des mesures interpelle aussi: on arréte le pays pour une maladie où l'on a du mal à prendre en charge. Si il y avait des morts dans les rues ce serait justifiable, mais dans ce cas cela parait hors de proportion. Que fera t'on pour la prochaine peste noire?
toutes ces incohérences Atirent l'attention et vu les dégats économiques et psychologiques cela se terminera dans les tribunaux avec prison à la clé. Que chacun réfléchisse bien á ses positions.
a écrit le 04/01/2021 à 9:51 :
Franchement quand je lis ce genre d'article les bras m'en tombe.
Moins de morts par millions d'habitants en Suede qu'en France et on ose Parler d'échec !!!!
Le premier échec que je vois est celui des media qui s'emploient si fortement a n'ecrire que des articles a charge que ça en est suspect.
Alors on explique encore : autant de morts en Suède qu'en France peut être mais SANS CONFINEMENT, SANS METTRE SON PAYS A GENOUX ET SANS POLLUTION DE MASQUES qui envahissent nos bords de route et polluent la nature par milliards !
Réponse de le 04/01/2021 à 11:43 :
On ne sait pas trop d'où vient en effet cette fuite en avant de ceux qui alertent sur le soir disant échec du Brésil de la Suède ou du Japon. Ils me semblent au contraire avoir fait le meilleur choix à l'heure du bilan .
Face à un vrai virus mortel, tuant beaucoup plus et tuant des jeunes, il en aurait été tout autrement, mais précisément ce n'est pas le cas.
Réponse de le 04/01/2021 à 11:45 :
Petits rappel de chiffres :

Suède : 883 morts/ million (sans confinement)
Finlande : 101 morts/million (avec confinement)
Norvège : 82 morts/million (avec confinement)

10 fois plus de mort sans confinement que avec.
Imaginez en France ...

Ceci est une comparaison des pays semblable du nord.
Comparer la France avec ces pays n'a pas de sens (pour plein de raisons (j'explique dans une autre réponse plus bas)

Je ne m'amuserai pas a juger la politique Suédoise, finlandaise ou Française, chacun fait selon sa population, ces traditions et expérience. Mais ce que je sais, c'est que la critique est facile.
a écrit le 04/01/2021 à 8:04 :
" ....Les dirigeants de ces deux pays ont souligné que leur Constitution empêchait de restreindre les libertés individuelles, notamment par le biais de mesures de confinement ou des amendes" .....!
l'exact opposé de la France ou amendes , restrictions et interdictions sonrt de mise mais SANS le consentement des citoyens !
Ca s'appelle comment comme régime , déja ?
a écrit le 03/01/2021 à 21:47 :
Les chiffres sont disponibles un peu partout sur le net (chiffres du jour, depuis le début de la pandémie):
France: 995 morts / million d'habitant
Suède: 861 morts / million d'habitant (sans confinement)
Japon: 28 morts / million d'habitant (idem, et oui, vous lisez bien: 28)
Voila, 3 lignes, 2 minutes de recherche => au mieux le confinement ne sert à rien, au pire, il est un facteur aggravant.
Réponse de le 04/01/2021 à 8:49 :
Exactement
Réponse de le 04/01/2021 à 9:44 :
Aahh, le journalisme d'état ...
Réponse de le 04/01/2021 à 9:51 :
Vous devriez vous intéresser au paradoxe de Simpsons quand vous utilisez des chiffres pour appuyer votre argumentaire.
Et l'état du système médical de ces pays n'entrerait pas en jeu par hasard ?
Réponse de le 04/01/2021 à 11:34 :
Vos recherches, en 2 minutes, sont bonnes.
Cependant, il aurait fallu passer quelques minutes de plus a réfléchir à l'opportunité des vos comparaisons.
Par exemple, je peux aussi vous donner ces chiffres :
Suède : 883 morts/ million (sans "confinement" comme vous dites)
Finlande : 101 morts/million (avec confinement)
Norvège : 82 morts/million (avec confinement)

L'idée, c'est de se dire que lorsqu'on fait des comparaisons, on essaie de comparer ce qui est comparable.
A titre d'exemple, comparer la france avec un pays africain est totalement absurde car :
Climat tres different
Densité de population tres différent
Age moyen de population tres different (France : 20% de plus de 65 ans - Pays Africains, souvent autour de 3% de la population de plus de 65 ans)

De la même façon, mais dans une moindre mesure, la comparaison de la France et de la suède n'est pas valable, pour un grand nombre de raisons, la première étant la densité de la population ou le "respect" naturelle des règles. Un suédois n'a pas besoin qu'on le confine, et en réalité, ils se sont dans les fait auto-confinés pour partie.

Si vous voulez faire des comparaisons qui se valent un peu plus, comparer Norvège / Suéde / Finlande ... comme je l'ai fait.

Voyez vous même les chiffres, ils parlent d'eux même, avec confinement et sans confinement, on a presque 10 fois moins de morts dans les 2 autres pays de la péninsule nordique.

C'est bien de faire de comparaisons et de passer 2 minutes sur le net, c'est mieux si on réfléchi un peu à ce qu'on compare.

Je ne m'amuserai pas a juger la politique Suédoise, finlandaise ou Française, chacun fait selon sa population, ces traditions et expérience. Mais ce que je sais, c'est que la critique est facile.
Réponse de le 05/01/2021 à 8:38 :
"Si les écoles et les universités ont fermé le 18 mars – jusqu’au 14 mai –, les 5,5 millions d’habitants n’ont jamais eu l’interdiction de sortir de chez eux. La plupart des magasins sont restés ouverts, et les cafés et restaurants ont pu continuer à vendre de la nourriture à emporter." Extrait du journal le Monde.
Il y a le confinement à la finlandaise, et le confinement à la française, avec amendes et violences policières. Dans les faits, les finlandais ne portent pas de masques dehors lorsque les distances physiques peuvent être respectées. La densité de population de la Finlande est extrêmement faible, d'où la facilité de réduire les contacts. La densité de population de la Suède est 2 fois et demi plus élevée que celles de la Norvège et de la Finlande.
Réponse de le 06/01/2021 à 11:15 :
Roland,

la densité de la population du Japan et le climat (chaud humide) ne peuvent etre que des facteurs agravant en comparison de la France.
resultat par nombre de mort par habitants.

France classée 18eme, Japon 130 eme

bonne journée
Réponse de le 07/01/2021 à 10:15 :
Comme je le dis plus haut, la grande exceptionnalité du japon est surtout qu'il est un archipel isolé du monde et qu'on ne peut y pénétrer que par un poste de frontière officiel aérien ou maritime. Le pays est confiné des autres puisque les frontières sont fermées.
a écrit le 03/01/2021 à 21:40 :
Évidemment pour le Japon la lutte contre le covid est une réussite mais l'article dont la version originale date de deux semaines mérite qu'on y prête attention.
Pour ceux qui connaissent le Japon, il ne fait aucun doute que le civisme des japonais est certainement un atout de taille pour lutter contre le covid mais comme le fait remarquer pertinemment l'article, le Japon a tendance à surestimer ses spécificités culturelles et peut effectivement souffrir d'une certaine inertie faute d'être capable de se remettre en question.
Le Japon est très densément peuplé, la population est âgée, l'épidémie peut démarrer de façon bien plus fulgurante qu'ailleurs. En fait le covid n'avait pas réussi lors de la première vague à pénétrer l'archipel en profondeur, maintenant avec un pic de 4500 contaminations le 31 décembre on peut dire que le Japon est dans une situation bien plus compliquée qu'en avril.
Or pour l'instant le Japon reprend la même recette que lors de la première vague: on ferme les frontières du pays, le problème c'est l'étranger . Et d'un autre côté le Japon continue à faire la promotion du tourisme interne. Cette stratégie ne peut pas fonctionner, toute la question est de savoir si le Japon sera capable de changer de cap.
Réponse de le 03/01/2021 à 23:03 :
Le gouvernement japonais a décidé de fermer les frontières du pays à cause de la nouvelle variante du virus, ce qui est tout à faite compréhensible car le problème vient bel et bien de l'étranger. La France aurait dû faire de même mais nous n'avons pas le même contrôle sur nos frontières... Aussi, cela fait plusieurs semaines que la campagne de promotion "Go to travel" a été suspendue à cause de la propagation du virus dans le pays. Concernant l'inertie du gouvernement, je suis tout à fait d'accord. Lorsque je vivais au Japon, l'accès au test PCR était un véritable casse-tête. Il faut obligatoirement présenter des symptômes sinon l'hôpital ne vous prend pas en charge. Selon des amis, cela commence à se démocratiser un peu... Le gouvernement n'a jamais imposé de couvre-feu à proprement parler mais a plutôt conseillé à la population de rester enfermé et d'éviter les rassemblements. De toute façon, il est plutôt rare d'aller chez ses amis (même proches) pour boire un verre ou faire la fête, on préfère se voir à l'extérieur.
Réponse de le 03/01/2021 à 23:06 :
Remarquez d'abord, avant de dire "cette stratégie ne peut pas fonctionner", qu'en Europe, les pays où ont lieu les soit disant deuxième et troisième vague sont Espagne, Angleterre, France, Belgique, Suisse, Italie. Tous ces pays semblent s'aligner sur les recommandations désastreuses de l'OMS et suivent les mêmes politiques de confinement, en dépit d'une baisse flagrante du nombre de décès. Pourquoi, la France et ses médias persistent à dire qu'en Suède ou ailleurs les choses vont plus mal et qu'ils ont eu tort de suivre une autre ligne, alors que la réalité montre le contraire ? Les japonais ne se sentent clairement pas supérieurs, ce fantasme hérité de la littérature ou de la propagande datant de la guerre n'est absolument pas une réalité dans le Japon d'aujourd'hui. Les peuples d'Asie ont connu d'autres pandémies et les populations sont largement plus immunisées. Par contre, ils peuvent en effet rigoler de la façon dont les dirigeants européens maternent leur peuple. Le taux de létalité, le nombre de morts montre que c'est une grippe comme une autre, les gens ouvriront peut-être les yeux quand on établira le nombre réels du nombre de morts liées au covid. Il faut arrêter de croire les mensonges d'un gouvernement et peut-être se tourner vers les scientifiques du monde entier qui de plus en plus prennent la parole pour dénoncer un décalage total entre la réalité et la peur qu' alimentent ces politiques, et leur politiques castratrices. Il apparaît évident que la santé des français n'est pas la priorité et ne l'a jamais été dans cette aventure. D'autres pays gèrent la chose comme on devrait gérer une grosse épidémie de grippe. Ce qui se passe dans tous les pays soumis au diktat du nouvel ordre mondial tant vanté par Sarkozy, Attali ou d'autres, se ressemble étrangement, et comme par hasard ca se passe en Europe. C'est quand même étrange que ca soit dans nos pays, parmi les plus stables et avancés de la planète, (sur le plan de la médecine) qu'ont lieu ces "deuxième" et " troisième vague"...Tout ce qu'on peut entendre par ailleurs, n'est que propagande.. Il faut se réveiller et prendre conscience de la réalité.
Réponse de le 04/01/2021 à 5:01 :
@ Mat.
Vos pays pretenduement plus developpes d'un point de vue medical est une chimere.
L'Asie est desormais dans le peleton de tete dans les publications medicales. Avant le corona, bcp de francais faisaient du tourisme medical, qui pour les dents, la chirugie esthetique et autres joyeusetes.
Desole, mais c'est la realite. Bonne annee.
Réponse de le 04/01/2021 à 8:52 :
Il ne vous aura pas échappé que la population japonaise est le double de la population française. 4500 contaminations sur un jour…
Réponse de le 04/01/2021 à 18:34 :
@kroune
Le taux de positivité au Japon est de l'ordre de 4 pourcent c'est à dire comme en France actuellement. Le Japon teste beaucoup moins sa population. Le nombre de cas est toujours à rapporter au nombre de tests.
a écrit le 03/01/2021 à 19:15 :
La politique du confinement peut durer combien de temps ? Là on a des variants qui apparaissent et menacent de faire perdurer lea menace covid pendant des années. Va t on réellement se confiner des années ? Là on vit totalement à crédit mais bientôt les sous sous il va falloir les prendre sur l'épargne des gens pour continuer dans cette absurdité. Et la destruction du tissu industriel et SURTOUT du système scolaire tout entier nous amènera 100 ans en arrière voir bien plus.
a écrit le 03/01/2021 à 15:14 :
Une étude chinoise sur 10 millions de personnes publié dans NATURE suggère qu'il n'y a aucune preuve que les personnes asymptomatiques soient contagieuses.

C'est notre politique moyenageuse de confinement généralisé qui est un échec, alors qu'il suffit d'isoler seulement les malades.

On comprend l'échec en France, Italie, Uk... et le succès en Corée, Japon, Taiwan, Vietnam.
a écrit le 03/01/2021 à 14:54 :
J'aime beaucoup les intervenants qui concluent leur commentaire par "Point final" ou, encore mieux, "Point barre". Cela permet de situer le niveau de leur argumentation et, en réalité, de leur réflexion...
a écrit le 03/01/2021 à 14:09 :
Scandaleux...
Des accusations non vérifier sur deux pays ayant parfaitement réussi la lutte contre le virus, notamment le Japon. Encore un article voulant essayer de redorer le blason d'un pays où les mesures sont moins utiles les une que les autres... Un confinement ne fait baisser les contamination que de façon passagère avant un regain..
a écrit le 03/01/2021 à 13:22 :
Effectivement il s'agit d'un article de piètre niveau....
Quasiment aucune donnée chiffrée.
Dans ces 2 pays il y a eu moins de 10 000 morts et nous en sommes à 64 000 avec en plus aucune différence entre la vague 1 et la vague 2.
Comment peut on se permettre de critiquer la politique des autres pays.?
Lamentable
Réponse de le 03/01/2021 à 15:24 :
Il me semble que l'auteur est suédois, ou au moins il professe en suede.

Le ressenti des fois....
Réponse de le 04/01/2021 à 4:45 :
En fait, même si c'est noir, vous allez dire que c'est blanc ?
On vous donne des chiffres, des proportions chiffrées, et vous vous entêtez à nier la vérité.
Au Japon ils sont 126 millions d'habitants !!! Le double de la France quasiment !!! Ils ont des villes plus peuplées que les villes françaises, avec des mouvements de populations 10 fois plus importants !!!
C'est quoi la prochaine excuse ? La pyramide des âges ? Le civisme ? L'hygiène ? Quand ça vous arrange, vous dîtes que les japonais sont propres...
De toute façon, on aura beau prouver noir sur blanc que le confinement est inutile, vous resterez sur vos positions, car ce serait avouer l'échec de la politique française, donc du gouvernement, donc ceux que VOUS avez élu.
a écrit le 03/01/2021 à 13:01 :
La Suède et le japon ne paie rien du tout au prix fort.
A ce jour 3 janvier 2021:
- 8827 morts en Suède pour 10 millions d'habitants, soit 8,8 décès pour 10 000 habitants
- 3369 morts au Japon pour 126 millions d'habitants, soit 0,26 décès pour 10 000 habitants
- 64632 morts en France pour 67 millions d'habitants soit 9,6 décès pour 10 000 habitants
Donc la France qui a hyper confiné fait moins bien que la Suède qui n'a pas confiné et beaucoup beaucoup mojns bien que le Japon.
Donc la preuve n'est pas faite que le confinement sert à quelque chose contre le virus
Point final
Réponse de le 03/01/2021 à 20:27 :
Il fait comparé ce qui est comparable, taille, culture, densité de population, mouvement de population....
Norvège, pays plus comparable à la suède :
436 mort pour 5,3millions d habitants.... 0.8 pour 10000...avec un semi confinement...
Par ailleurs l article ne parle pas des morts passés mais de la situation actuelle...où le nombre de congamination pour 10000 habitant est plus élevé que la moyenne européenne... donc de moins bon résultat, malgré une censé meilleur imunité...
Vous voulez comparer, trouver d autre modèle.... Pays Plus semblable ... Et de vrai meilleur résultat.
Réponse de le 03/01/2021 à 20:28 :
Bravo pour votre commentaire !
a écrit le 03/01/2021 à 12:48 :
Article bidon au titre mensonger, un prétexte pour organiser un mauvais procès en nationalisme aux japonnais et aux suédois. Lamentable.
a écrit le 03/01/2021 à 12:44 :
Ces pays ont eu de la chance, comme l'Allemagne lors de la première vague.
La Thaïlande félicitée par l'OMS pour son excellente gestion est en train de sombrer.
En France, nous serions bien meilleurs si nous étions plus rigoureux mais il n'y a pas d'éducation de la population aux savoir faire...
Portez un masque ! Dire ne suffit pas car il faut bien le porter, le mettre, l'enlever...
Désinfectez les mains ! Vous savez comment faire ? 2 secondes ou 20 secondes ? Combien de ml de produit sur les mains ? Un tout petit peu ou 3ml ?
Voilà le problème, un manque d'éducation collective et ne dites pas d'information car elle existe.
De bons spots TV, et surtout des "Fais pas ci. Fais pas ça."
Pour acquérir les savoir être associé...
a écrit le 03/01/2021 à 12:07 :
Que j'aime ce type d article fallacieux...

La stratégie de ces 2 pays a échoué parce qu'ils ont une 3eme vague. C'est vrai que chez nous tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. 10% de récession au niveau économique, durcissement du couvre feu sans compter un probable nouveau confinement, la méthode française est championne du monde et nous n'avons pas du tout tendance à prendre les autres pour des imbéciles...
Réponse de le 03/01/2021 à 20:13 :
Pouvez-vous nous montrer vos données avec les courbes superposées du nombre de morts France, Angleterre, Japon, Suède ?
Parce que je ne vois pas comment vous arrivez à ces conclusions.
a écrit le 03/01/2021 à 11:48 :
Désolants, les français réclament maintenant ce qu'ils ne voulaient pas, à savoir une vaccination de masse.
Si cela avait été retenu en première intention, les français seraient descendus dans la rue...
Réponse de le 03/01/2021 à 12:51 :
C'était donc tactique...
Bravo au gouvernement, il a bien appris de la première vague. l'OMS disait pas de masque, le gouvernement a dit pas de masque, la population a dit des masques...
Maintenant on sait qu'il faut des masque alors la population dit que le gouvernement nous a menti, c'est dément.
Pour le vaccin, ils ont joué finement...
Dans 15 jours quand nous aurons un ÉNORME retard tous les politiques vont crier 'moi je veux mon vaccinodrome'
Nous aurons 70% des français vaccinés rapidement.
Bravo à nos tacticiens.
a écrit le 03/01/2021 à 11:41 :
super article ça change de notre presse
a écrit le 03/01/2021 à 11:20 :
Comme nous a dit notre président il a pris les bonnes décisions au bon moment quand je vois ce qui se passe en Suède les chiffres ne sont pas plus mauvais qu'en France alors que nous on a eu deux confinements et des couvres feux qui s'éternisent donc conclusion vivre en prison comme en France où en liberté comme en Suède n'a pas beaucoup d'influence sur l'épidémie.
a écrit le 03/01/2021 à 11:07 :
Pourtant, si on regarde les chiffres du Jhu, les seuls auxquels on peut accorder une confiance limitée, les autres venant des médias asservis à l'oligarchie ultralibérale du nom, ces deux pays ne sont pas pire que les autres, contrairement au ton anxiogène de cet article.
a écrit le 03/01/2021 à 10:34 :
Mensonge , heureusement Que certains français on de vrai nouvelles de ces pays
a écrit le 03/01/2021 à 10:32 :
Article ridicule. Heureusement que c'est classé comme "opinion". C'est bien une opinion, et une opinion stupide se reposant sur des données choisies de façon partiale. La simple comparaison du nombre de morts par million d'habitants demontre facilement que l'argument de l'auteur ne tient pas debout...
a écrit le 03/01/2021 à 9:37 :
La Suède est dans une situation "risquée" car leur progression est en forte hausse.

Avec 850 morts pour 1 million d'habitants, la Suède est en train de rattraper la plupart des pays européens (dont la plupart sont aussi en progression).
Donc c'est à la fin de la pandémie qu'on pourra faire les comptes et voir quelle stratégie est la plus efficace pour la prochaine pandémie.

Par contre, parler de "prix fort" pour le Japon est très très (très?) exagéré.
Ils sont à 28 morts par million d'habitants et sont parmis les pays les moins touchés. Ce qui est assez admirable quand on voit la densité à Tokyo.
Et même si leurs courbes sont aussi en nette progression, ils ont une très grosse marge avant de pouvoir être comparés aux pays occidentaux.

Et pourtant c'est vrai que leur gestion de l'épidémie n'est pas exemplaire.
a écrit le 03/01/2021 à 9:34 :
Le Japon ne peut pas confiner car ce n'est pas dans sa constitution. Pour avoir de la famille là-bas tout va bien pour eux et pour leur santé.
La vie et l'économie continuent pour eux et ils ont bien de la chance d'avoir une constitution qui les protège.
a écrit le 03/01/2021 à 9:34 :
Le Japon ne peut pas confiner car ce n'est pas dans sa constitution. Pour avoir de la famille là-bas tout va bien pour eux et pour leur santé.
La vie et l'économie continuent pour eux et ils ont bien de la chance d'avoir une constitution qui les protège.
a écrit le 03/01/2021 à 9:06 :
Il y a quelque chose de vulgaire dans cette approche culturaliste face à une pandémie qui tue et fait des ravages. Il n n'y a pas de bonne ou moins bonne décision. Nous sommes dans le même bateau et nous naviguons à vue. Toute ma sympathie aux peuples suédois et japonais.
a écrit le 03/01/2021 à 9:01 :
Pourquoi encore un article pour nous faire croire que les français font toujours mieux que les autres. Sur ourworldindata.org vous afficher le graphique des morts confirmés pour la france, Suède et Japon et vous voyez que la Suède n'ayant pas confiné a toujours moins de morts que la france. Le japon n'en parlons même pas ....
a écrit le 03/01/2021 à 8:16 :
Mouais, c'est une vue suedoise comparativement aux autres pays nordiques. On pourrait très bien faire un article la france, l'italie et l'espagne payent au prix fort leur politique de confinement.
a écrit le 03/01/2021 à 8:15 :
N'importe quoi. De toute façon l'heure n'est pas au bilan, peut être qu'ils n'ont pas encore l'immunité collective certes mais ils l'auront sûrement avant nous. Donc au final le nombre total de mort sera plus élevé chez nous puisque l'épidémie durera plus longtemps. Et on ne compte pas toutes les personnes dans le besoin qui meurent chez nous car complètement abandonnées... Et l'économie à reconstruire!
Réponse de le 03/01/2021 à 8:55 :
Sauf que l immunité dure à priori moins d un an... Un village brésilien l avait atteins... Et aujourd'hui l epidémie y est plis forte qu ailleurs moins d un an après la première vague.
Economoquement la suède paye également un lourd tribus et fait bien moins bien que ses voisins scandinaves qui ont pris des mesures sanitaires ....
a écrit le 03/01/2021 à 7:42 :
Très surpris par cet article... J'étais en séjour long au Japon de septembre 2019 à juin 2020. S'il n'y a pas eu de confinement officiel, en pratique la population s'est auto-confinée quand le gouvernement a décrété l'état d'urgence et a demandé de ne plus sortir. Tous les magasins, restaurants, bars, salles de sport, écoles, universités, etc. étaient fermés à partir d'avril et les recommandations de ne pas sortir étaient suivies. D'ailleurs leur économie s'est effondrée, commepartout !

Le confinement ne peut pas être imposé au Japon parce que la constitution ne le permet pas. Elle ne permet même pas de fermer les écoles en temps normal. Pour cela il faut déclarer l'état d'urgence, ce qui a été fait au printemps et ce qui sera sans doute fait bientôt.

Les japonais sont actuellement très inquiets parce qu'ils ont 2000 à 3000 cas par jour pour 130 millions d'habitants. Nous en avons en proportion 10 fois plus ! Je ne vois pas en quoi ils payent le prix fort !!

Bref, le confinement, imposé ou suggéré, marche, c'est même à peu près la seule approche pour éviter de saturer les services de réanimation. Non, le Japon ne paye pas le prix fort, mais oui ils sont très inquiets actuellement !
a écrit le 03/01/2021 à 7:02 :
Pour couper court au réponse à ma réaction je ne suis pas complotiste. Ensuite vos informations sont erroné. Je m'explique. Vos courbes sont fausses dans le sens où ces deux pays pratique un dépistage massif de la population et donc forcément vous aurez plus de cas covid. Exemple vous demandez à la totalité de la population de faire un test pour le cancer de la peau. Vous allez forcement par mécanisme faire grimper le nombre de personne potentiellement et donc susceptible de l'avoir dans les prochaine années. Donc d'être porteur d'une maladie ne définit absolument pas le nombre de mort réel. Pour le nombre de décès aussi la courbe est fausse. Les personnes décédé ne sont pas toutes décédés du covid . Mais lors du test post mortem il a été constaté qu'une partie d'entre elles étaient porteuses du virus. Merci à la rédaction de faire les bonne investigation avant de donner ces informations.
a écrit le 03/01/2021 à 5:04 :
Le Japon, pays avec une très forte densité de population : 0.002% de morts covid par rapport au nombre d'habitants.
La suède, 0,08%
La france , 0,09%
Et tout ça en faisant ... rien.
Effectivement, ils s'en sortent mal lol
Réponse de le 03/01/2021 à 7:10 :
J'ai lu vos articles comparatifs sur la Pandémie au Japon ,en Suède ...vos descriptions de gestions. ..et la soi disant 3 ème vague qui déferle dur ces deux pays. ..qui croire que croire vraiment en comparant les gestions européennes confiner /...deconfiner...couvre feu .. vaccination... Isoler recherche de l'.immunité ..expliquez moi qui est dans le vrai ...merci .
a écrit le 03/01/2021 à 0:39 :
pourtant le nombre de décès pour 100K habitant reste moindre en Suède qu'en France quand au japon c'est plus de quatre fois moins qu'en France. On devrait donc plutôt dire que le confinement est la mauvaise mesure. Parce que en plus du moindre taux de décès il y a eu en Suède comme au Japon moins de morbidité et de décès hors covid qu'en France, moins de dégâts économiques et moins de conséquences psychologiques sur la population. Depuis le début de cette épidémie il a y eu une forme d'hostilité avec des accusations la plupart du temps injustifiées de la part des pays qui ont pris des mesures fortes envers ceux qui ont été moins sévères, comme s'il s'agissait de convaincre les opinions que les mesures dures mais impopulaires et contestées étaient les meilleures.
a écrit le 03/01/2021 à 0:35 :
hallucinant un tel article mensonger , je me desabonne de la tribune immediatement.
a écrit le 02/01/2021 à 21:09 :
Pour avoir un avis plus éclairé et largement moins polémiste, je vous invite à vous rendre sur France soir ou un article est paru par un journaliste qui lui s est rendu en Suède du 21 au 29 décembre 2020 dans 4 villes de suede ...
Le retour qu il fait, de son travail de journaliste d investigation, lui, est une nouvelle fois à l opposé de cet article plus que tendancieux dont les tenants m échappent une nouvelle fois
Un constat s impose , la Suède, même après la 2 eme vague, a moins de morts qu’en France par million d à habitants
Et l argument de la densité ne tient pas car plus de la moitié de la population vit dans des grandes villes et ou des villes moyennes ...
Et la bas, on continue de vivre....
a écrit le 02/01/2021 à 19:42 :
Paye le prix fort ??
Votre article ne fait état d'aucun chiffre montrant que les cas de décès sont pire que s'ils avaient fait comme les autres pays.
Au moins, leur façon de faire à sûrement éviter ou reculer la dépression de certains de leurs citoyens et dépôt de bilan de certaines activités. Je trouve donc leur choix totalement légitime.
a écrit le 02/01/2021 à 19:39 :
Remarque, en France on commence à s'inquiéter quand les cas sont au dessus de 100 par 100 000 habitants *cumulés* au cours de la dernière semaine. Pour comparer avec les chiffres montrés ici, ça fait environ 140 cas par million d'habitant *moyennés* au cours de la dernière semaine.

Quand on voit les chiffres au Japon ou en Asie, je comprends pas qu'on puisse dire qu'ils "payent le prix fort". Je vous laisse comparer les échelles sur les deux graphes pour vous faire votre avis...
a écrit le 02/01/2021 à 17:52 :
Au moins la responsabilité individuelle est mise en avant et le conseil médical est écouté en conscience! On évite de manipuler la population par la contrainte!
a écrit le 02/01/2021 à 12:47 :
"Il n'y a pas de phénomènes moraux, rien qu'une interprétation morale des phénomènes."

Nietzsche

L'UE des moralistes hygiénistes, pitoyable de faiblesse, dernière dans tous les domaines, incapable de se réinventer ne sachant que couler.

Aucune de vos stratégies, donneurs de leçons que vous êtes, n'a évité des morts par dizaine de milliers, que vous le vouliez ou non et prendre le seul facteur de l'autoritarisme comme seule solution à un virus est plus que douteux ne pouvant que nous faire encore plus nous méfier de vos pitoyables messes.

Car de ce truc que vous avez pondu on ne peut que conclure que les gens sont des idiots et qu'il faut penser à leur place en leur imposant ce qu'ils doivent faire car ils ne sont pas assez raisonnables alors que de l'autre côté vous comptez sur eux pour sauver la planète grâce aux "gestes quotidiens" ! :D

Faudrait savoir les hypocrites hein. Ce papier me donne la nausée il aurait pu être écrit par les services propagandistes du boucher goebbels.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :