Donald Trump remporte la présidentielle américaine

 |   |  549  mots
Donald Trump devant ses partisans, dans la nuit du 8 au 9 novembre.
Donald Trump devant ses partisans, dans la nuit du 8 au 9 novembre. (Crédits : REUTERS/Mike Segar)
En remportant le Wisconsin et l'Etat pivot de Pennsylvanie, le candidat du parti Républicain Donald Trump a atteint et dépassé la barre des 270 grands électeurs requis pour remporter l'élection. Il deviendra en janvier le 45e président des Etats-Unis.

Donald Trump a déjoué les pronostics mardi, engrangeant les bons résultats dans plusieurs Etats décisifs comme la Floride, l'Ohio ou la Caroline du Nord face à Hillary Clinton dans l'élection présidentielle américaine. Tard dans la nuit, il a remporté l'Etat du Wisconsin, lui permettant de dépasser la barre des 270 grands électeurs requis pour remporter la course à la Maison Blanche.

"Je ne vous décevrai pas, a-t-il lancé à ses partisans à Manhattan, aux alentours de trois heures du matin (9 heures en France). Chaque Américain pourra réaliser son plein potentiel. Les oubliés ne seront plus oubliés. Nous reconstruirons nos infrastructures, nos ponts, nos écoles, qui seront les meilleures au monde. Et nous prendrons enfin soin de nos vétérans. Nous allons multipliés notre croissance par deux. Et nous nous entendrons avec toutes les nations qui seront d'accord pour s'entendre avec nous."

Le futur 45e président des Etats-Unis en a également profité pour remercier sa famille et rendre hommage à Rudy Giuliani, ancien maire de New York, ainsi qu'à plusieurs anciens concurrents lors de la primaire républicaine comme Ben Carson et Chris Christie.

La nuit la plus longue

En début de soirée, les deux candidats étaient pourtant au coude à coude dans des collèges aussi importants que la Pennsylvanie, le Wisconsin, le Michigan ou encore le New Hampshire, laissant envisager une victoire sur le fil du rasoir pour l'un ou pour l'autre.

Clinton et Trump ont remporté comme prévu les Etats qui leur étaient promis, mais au fil de la soirée, les états clés, comme la Floride, sont tombés dans l'escarcelle du candidat républicain.

Dans l'Ohio, un des Etats majeurs pour décider de l'issue du scrutin, Donald Trump comptait une avance de 400.000 voix sur un collège de 3,9 millions d'électeurs après le dépouillement de 70% des bulletins. Les chaînes de télévision le donnaient vainqueur. En Caroline du Nord, autre Etat important pour influencer de quel côté pourrait pencher la balance, le candidat républicain était également donné gagnant..

Hillary Clinton est donnée gagnante dans plusieurs Etats où sa victoire ne faisait pas de doute comme l'Illinois, le New Jersey, le Massachusetts, le Maryland, le Delaware, le Connecticut, le Rhode Island et le Vermont et dans la ville de Washington mais également dans le Colorado, le Nouveau Mexique et la Virginie. L'ancienne secrétaire d'Etat s'impose comme prévu en Californie, dans l'Oregon et à Hawaï, a annoncé CNN.

Donald Trump arrive logiquement en tête dans les Etats conservateurs du Sud et du Midwest: le Kentucky, l'Indiana, la Virginie-Occidentale, le Mississippi, le Tennessee, l'Alabama, l'Arkansas la Louisiane et l'Oklahoma mais aussi dans l'Idaho et dans l'Utah.

Chute des marchés financiers

Le peso mexicain, considéré comme un "thermomètre Trump", chutait de près de 12% face au dollar mercredi dans les premiers échanges après des indications suggérant que le candidat républicain Donald Trump était en tête en Floride, Etat clef pour remporter l'élection présidentielle américaine.

La Bourse de Tokyo cédait 4,5% tout comme les futures sur indices de la Bourse de New York.

___

> Suivez notre DIRECT : Trump 45e président des Etats-Unis
+ Retrouvez notre Dossier PRESIDENTIELLE AMERICAINE 2016

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2016 à 20:27 :
CE RENVERSEMENT DE SITUATION SERA T-IL POSSIBLE UN JOUR EN FRANCE ?
a écrit le 09/11/2016 à 16:53 :
bravo les Américains ont voté contre l'Etablishment et malgré ce qu'on a pu reprocher à Trump lors de sa campagne j'espère qu'il s'occupera des couches laissées pour compte aux States et qu'il mettra à l'honneur les G.I. vétérans qui ont tout donné à leur pays .Si demain en France ,les citoyens faisaient table rase des énarques , de ceux qui veulent nous imposer leurs us et coutumes , de tous les parasites qui vivent à nos dépends , des députés , sénateurs , ministres qui considèrent qu'ils sont la noblesse de notre pays et que nous, les serfs, les sans dent, sommes corvéables à souhait notre pays enfin respirerait mieux et pour le gouverner des hommes et femmes neufs non polués par des affaires qui ayant vécu notre vie de tous les jours sauront faire changer les choses .
Réponse de le 09/11/2016 à 17:28 :
"et que nous, les serfs, les sans dent, sommes corvéables à souhait"

Eux aussi veulent un milliardaire ?
a écrit le 09/11/2016 à 12:55 :
"Nous reconstruirons nos infrastructures, nos ponts, nos écoles, qui seront les meilleures au monde". et le tout en voulant baisser les impôts ,on va rigoler.
a écrit le 09/11/2016 à 12:39 :
une vraie bouffée d'oxygène pour le peuple américain. Après tous les articles et sondages bidons, cela démontre que même aux USA les médias sont contrôlés par l'establishment (subventionnés en France) pour formater la pensée du peuple. La dictature intellectuelle et la pensée unique ont tué les démocraties US et française (qui se permettent de donner des leçons de morale à Poutine).
a écrit le 09/11/2016 à 11:51 :
Non, comme le pense certain , Clinton n'ira pas en prison, TRUMP n'est pas sans coeur, il sait qu'elle est bien assez punie d'avoir perdu, de voir ses ambitions au fond du trou !!
a écrit le 09/11/2016 à 11:39 :
Trump???
Conséquence pour la France??
Quel personnage politique va pouvoir parler d'égal à égal à ces Gens

Trump, Poutine,Xi, et surtout sortir du bourbier moyen orient.
Pour l'instant nous ne voyons pas l'Homme Politique Français,qui aura la dimension mondialiste et saura en imposer sur la scéne mondiale et Europe,n'est-ce pas un vrai défi??????
a écrit le 09/11/2016 à 11:21 :
Quelle honte pour un Etat model et exemplaire de la Democratie au monde?Vous qui pronnaient le"GENRE" comme vous l'appelez"GENDER"pourquoi ne voulez-vous donc pas qu'une Femme aussi puisse accede à la tête de votre pays?Donc vous devez cesser de nous embrouiller alors avec vos creations sans signification Claire.Merci!
a écrit le 09/11/2016 à 11:11 :
"Nous allons multiplier notre croissance par deux." Il n'a pas précisé en combien de temps...
"Et nous nous entendrons avec toutes les nations qui seront d'accord pour s'entendre avec nous."... Sous entendu, aux conditions des US. Les US ne sont globalement pas appréciés (euphémisme) dans le Monde. Avec une telle déclaration qui ne souffre pas le compromis, ils ne vont pas s'entendre avec beaucoup de monde.
Avec l'élection de Trump, le Monde va radicalement changer, devenir plus instable, donc plus dangereux qu'il ne l'est déjà. L'illusoire croissance entretenue par la "mondialisation heureuse" vient de s'effondrer. La première conséquence sera l'affaiblissement de la Chine, ce qui provoquera inévitablement des soubresauts à l'intérieur de ce pays.C'est peut-être un des objectif de Trump d'affaiblir la Chine, pour l'assécher financièrement et freiner ainsi ses ambitions. Cela devrait se traduire aussi par une agitation politique en Chine, prélude à des "événements". Ca se dit comment en Chinois "Staliniste"?
a écrit le 09/11/2016 à 10:53 :
Le monde change, les gens s'éveillent, la propagande à la Goebbels des grands médias et des politiques à la soldes des oligarchies diverses a vécu.

Ceci offre des perspectives immenses à l'UPR en France et des heures sombres à l'UE.

En tout cas, ce qui m'importe essentiellement avec cette élection aux USA, c'est le fait d'avoir écarté une escalade guerrière déclarée ouvertement et encore plus importante des USA avec la Russie et d'autres pays, ce qui aurait été le cas avec H. Clinton.

Et puis, quelle jubilation à imaginer les têtes des politiques et des patrons de presse français qui n'ont eu de cesse de descendre Trump et d'encenser Clinto !
a écrit le 09/11/2016 à 10:38 :
Voila ce que les média français ne vous ont pas dit sur Hillary Clinton :
http://www.fawkes-news.com/p/hillary-clinton.html
a écrit le 09/11/2016 à 10:20 :
Quelle claque pour les journalistes , pour les grands experts des sondages , pour les Obama et les Clinton , La victoire écrasante de Trump prouve le rejet du peuple profond pour une classe politique sur son nuage à cent-lieux des préoccupations des " sans-dents "
a écrit le 09/11/2016 à 10:16 :
On a entendu les "istes", "logues", les experts en tout genre expliquer aux Français les enjeux, les risques en cas d'élection de Trump. La machine médiatique pro Hillary a tourné à plein régime. Toute cette nomenklatura aveuglée par ses propres intérêts n'a pas voulu voir, a fait du déni de réalité. Et le couperet est tombé, les Américains ont choisi, comme les Français choisiront leur Président(e) en avril 2017. Les sondages, matraquages d'orientation ne servent à rien, les Français ont appris comment les manipuler. Résultat dans 6 mois.
Réponse de le 09/11/2016 à 12:50 :
"Les sondages, matraquages d'orientation ne servent à rien, les Français ont appris comment les manipuler".

Donc MLP au deuxieme tour est faux aussi si je comprends bien .
a écrit le 09/11/2016 à 9:41 :
Alors là je ne m'y attendais pas du tout, les américains, enfin pas la majorité bien entendu, au lieu de faire comme les français à sans arrêt voter le mal contre le pire ont décidé de voter directement contre le pire.

Une minorité de gens a décidé pour une majorité de gens puisque aux états unis il y a seulement 146 millions d'inscrits sur les listes et qu'en général nous avons 40% d'abstention, autant dire que moins d'un quart des américains ont voté Trump.

Dommage que la présidente du parti démocrate aie favorisé Hilary Clinton, Bernie Sanders avait de bien meilleures chances de gagner contre Trump mais la ploutocratie républicaine et démocrate préfèrera toujours l'extrême droite à la gauche.

Démocratie ?
Réponse de le 09/11/2016 à 10:36 :
Tout à fait d'accord avec vous, Sanders aurait remporté la mise face à Trump, le parti démocrate et son parti-pris éhonté s'est suicidé, après les électeurs avait le choix entre un milliardaire et une millionnaire au service des milliardaires...
a écrit le 09/11/2016 à 9:41 :
La présidence, le Sénat et la Chambre des représentants aux republicains, bref, plus de contre pouvoir ,comme Obama a eu pendant sa mandature ou la plupart de ses réformes ont été bloquée par les républicains qui vont surement annuler la couverture maladie des 13 millions d'américains qui n'en avaient pas, bref , plus la construction du mur à la frontière mexicaine dont les travaux devraient débutés dès demain comme l'avait annoncé Trump dans ses meetings.Ca va être chaud.
a écrit le 09/11/2016 à 9:30 :
Ca doit flipper pas mal dans les Pays Baltes et en mer de Chine ce matin. Ca me fait bien marrer de voir qui ils ont élu et ça en dit vraiment très très long sur eux, mais c'est quand même inquiétant...on verra bien
a écrit le 09/11/2016 à 9:27 :
La Vague et la Digue.

En ce moment, c'est la Vague qui l'emporte : Brexit, Trump, ...
a écrit le 09/11/2016 à 9:21 :
Très bon pour la France car Trump souhaite que l’Europe se débrouille toute seule pour sa défense. En Europe à part la France et l'Angleterre, les autres états ne veulent pas entendre parler de dépenses militaires. Maintenant pas le choix ....
a écrit le 09/11/2016 à 9:19 :
Trump Triumphs ! la presse et divers média "votaient " Hillary ...au revoir les désinformateurs de gauche...
a écrit le 09/11/2016 à 9:10 :
1933 Adolf Hitler
2016 Donald TRUMP

la péiode est noire
Poutine Erdogan Trump Xi Jiping Maduro

Le plus grave pour les Etats Unis c'est que D Trump n'a aucun projet.... Le navire va sombrer
Réponse de le 09/11/2016 à 10:54 :
Ne sont-ce pas vos rêves et ceux de l' oligarchie qui prennent l' eau ..?
Réponse de le 09/11/2016 à 11:43 :
Tout ce qui est excessif est dérisoire.
a écrit le 09/11/2016 à 9:04 :
Les Français vont avoir des idées , les Américains n'ont pas hésité à virer la technostructure mondialisée, notre situation est identique , les élections en 2017
pourraient surprendre.
Réponse de le 09/11/2016 à 9:48 :
"les Américains n'ont pas hésité à virer la technostructure mondialisée"

Parce que tu penses que les républicains n'en font pas partie, tu rêves.
Réponse de le 09/11/2016 à 10:20 :
"les Américains n'ont pas hésité à virer la technostructure mondialisée"

Particulièrement naïf.

TRump, lepen, c'est également l'oligarchie, rien ne changera pour les peuples, c'est juste les oligarchies qui bougeront un peu.
Réponse de le 09/11/2016 à 10:42 :
Encore faudrait il que les français arrivent par penser par eux même et non par rapport à ce disent les médias...
a écrit le 09/11/2016 à 8:47 :
J étais assez neutre sur le vote des Américains c est eux qui désignent leur président !!mais tous les journaux américains et français n ont fait que taper sur Trump ,les sondages donnés toujours en faveur de Clinton, la honte pour ces sondeurs ,le grand show de la famille Obama et des Artistes, les commentaires des journalistes Français qui n ont fait que dénigrer Trump, même le président Français avait clairement pris parti pour Clinton !!! pour tout cela je suis heureux que le peuple Américain est désigne Trump comme président de EU !
a écrit le 09/11/2016 à 8:40 :
MAGNIFIQUE !!!! Quelle baffe pour les medias de la "mondialisation heureuse" !
a écrit le 09/11/2016 à 8:34 :
Obama a certainement été un bon président et Trump (qui a l'heure où j'ecris ce message n'est pas encore élu) ne sera certainement pas un bon président . Mais les USA ont eu une croissance économique qui aurait permis de faire beaucoup de choses mais seul une minorité a capté les fruits de la croissance au détriment des autres.
Les américains ne sont pas devenus bêtes en quelques années, ils en ont marre d'être une majorité à trimer dans le pays le plus riche du monde.
Réponse de le 09/11/2016 à 9:30 :
Tout à fait. Le discours sur la croissance est devenu inaudible quand la plupart des gens s'appauvrissent.
a écrit le 09/11/2016 à 7:50 :
Je pense qu'ils ont au contraire déjouer la manipulation bien pensante, je ne dis pas pour autant qu'il s'agit d'un bon vote mais ne rejetons pas des elections démocratiques sous prétexte que ce résultat n'est pas en phase avec nos chères élites ! Ne perdez pas votre sang froid élu PS!
Réponse de le 09/11/2016 à 9:18 :
vous avez effectivement raison. Ce résultat montre à quel point les "politiques" traditionnels et les partis qui les soutiennent sont rejetés par le corps électoral. C'est un désaveu complet de "l'establissement" que l'on retrouve également en France notamment. Ceux qui postulent actuellement à la fonction suprême seraient bien inspirés de s'intéresser aux raisons de cette fracture qui poussent les électeurs à accréditer les discours populistes
a écrit le 09/11/2016 à 7:28 :
Obama ne va-t-il pas nous dire que les Russes faussent le scrutin et qu'il faut suspendre le dépouillement ? En tous cas, on aura bien rigolé.
a écrit le 09/11/2016 à 6:51 :
je ne comprends pas:d'après Hollande Hillary devait etre élue sans problèmes et les médias français étaient unanimes,Trump est imprévisible et dangereux!les élections ont elles été truquées par les républicains?se peut il que les américains soient aussi peu sensibles a l'image internationale qu'ils donnent?comme pour le brexit on peut se poser des questions sur la façon dont les populations ont été manipulées.
Réponse de le 09/11/2016 à 7:54 :
Ce n'est pas eux qui sont manipulés, c'est nous que l'on enfume!
Réponse de le 09/11/2016 à 8:08 :
Les médias français ne rapportent plus que ce qu' ils veulent voir, c'est là le problème. Ils ne veulent pas voir que le monde change que les peuples en ont marre d'avaler des couleuvres Nous vivons une époque de bouleversements et c'est passionnant.
Réponse de le 09/11/2016 à 9:16 :
Effectivement les populations ont été manipulées mais les manipulateurs se sont bien plantés comme souvent d'ailleurs.
Réponse de le 09/11/2016 à 9:20 :
Il n'y a pas de quoi se féliciter de la victoire de Trump, ni se désoler de la défaite de Clinton. Et vice-versa.
Réponse de le 09/11/2016 à 9:43 :
C’est que de son côté Clinton ne faisaient pas du tout flipper … Elle a juste menacé la Russie et la Chine il y a quelques jours encore… Au delà de tous les scandales dans lesquels elle est mouillé. Elle ira peut être enfin en prison.
Réponse de le 09/11/2016 à 11:32 :
Le premier constat est la faillite des médias et des instituts de sondages qui disent ce que les médias veulent entendre. Les sondeurs sondent en fonction de leurs intérêts et les médias "médiatisent" en fonction des intérêts de leurs actionnaires. A part quelques médias nationaux qui "survivent", essaient de faire leur travail objectivement, la grande majorité est aux mains d'acteurs privés. L'objectivité, la liberté de la presse est une illusion. C'est celui qui "paie qui dit" en fonction d'intérêts privés, politiques, financiers...( Bon , il y a aussi quelques Romaric Godin, l'espoir n'est pas totalement perdu d'une démocratie vacillante). Avec l'élection de Trump, c'est encore plus visible. En France, ce sont des points pour le FN, sans qu'il n'ait besoin de dire ou faire. Ils l'ont d'ailleurs bien compris au FN, actuellement ils sont quasi inaudibles, ils capitalisent silencieusement et le FN pourrait bien être une "surprise" à la Trump.
Réponse de le 09/11/2016 à 18:03 :
Vous , êtes-vous sensible à l'image internationale de la France que donne François Hollande? Un personnage qui représente notre pays et qui se répand partout dans les médias, qui soutenait H.Clinton et qui est la risée des ambassades du monde entier.Moi je n'y peux pas grand chose et vous? ça vous va sans doute ?avant de regardez la paille dans l'oeil du voisin regarde, le Mistral ,le scooter,etc.qui sont dans le tien.
a écrit le 09/11/2016 à 6:45 :
Bush a fait des dégâts mais avec lui the sky's the limit!
Ceci dit l'histoire se répète: les gens votent plus contre Mme Clinton que pour Mr Trump.
Ce qui peut nous faire craindre le pire pour les prochaines élections chez nous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :