Donald Trump relance la guerre commerciale avec la Chine

Les taxes douanières sur 200 milliards de biens chinois seront relevés de 10 à 25% vendredi, a annoncé le président américain dimanche.
(Crédits : DR)

Les Etats-Unis relèveront vendredi de 10% à 25% les taxes douanières sur l'équivalent de 200 milliards de dollars de marchandises chinoises importées, a annoncé Donald Trump dimanche, déplorant des négociations commerciales entre les deux pays qui avancent "trop lentement".

Cette sanction tombe alors qu'une importante délégation de dignitaires chinois est attendue à Washington mercredi pour des tractations commerciales qui étaient présentées comme finales et pouvant déboucher sur un accord commercial.

"Pendant 10 mois, la Chine a payé des taxes douanières aux Etats-Unis à hauteur de 25% sur 50 milliards de dollars de (biens) technologiques, et 10% sur 200 milliards de dollars d'autres biens", a écrit le président américain sur Twitter. "Les 10% vont être relevés à 25% vendredi", a-t-il ajouté.

Le président américain avait décidé début décembre de suspendre l'augmentation de ces tarifs en raison de la reprise des discussions commerciales qui étaient présentées jusqu'à cette semaine comme "fructueuses" avec de grandes chances d'aboutir à un accord. "L'accord commercial avec la Chine avance, mais trop lentement, alors qu'ils tentent de renégocier. Non!", a tempêté Donald Trump.

Le président républicain compte réduire le colossal déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine (378,73 milliards de dollars en 2018, surplus des services compris).

Outre une plus grande ouverture du marché chinois aux produits américains, il exige de Pékin des changements structurels en mettant fin au transfert forcé des technologies américaines, au vol de la propriété intellectuelle ou aux subventions aux entreprises d'Etat.

Pour contraindre son partenaire, il a déclaré la guerre commerciale à coup de taxes douanières punitives sur 250 milliards de dollars de marchandises.

L'hôte de la Maison Blanche menace en outre de taxer la totalité des importations chinoises, soit 539,5 milliards en 2018.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 10/05/2019 à 11:30
Signaler
Trump voulait lui mettre une gifle quand cette foto a été prise

à écrit le 06/05/2019 à 14:17
Signaler
Dommage que l'Europe ne fasse pas de même. Nos dirigeants ne veulent pas voir et le fait que ce soit Trump ne va pas les aider à ouvrir les yeux.

à écrit le 06/05/2019 à 8:34
Signaler
Ça y est les journalistes ont mit un an avant de comprendre ce que je disais, et oui c'est pour le bien de tout le monde ce protectionnisme et les européens au lieu de se faire acheter ce qui anéantie ses citoyens feraient mieux de prendre la même vo...

à écrit le 06/05/2019 à 0:43
Signaler
Trump à tout compris alors que les européens joue les naïf

le 06/05/2019 à 16:55
Signaler
Disons quand même que l'on ne sait pas trop s'ils ne voient rien volontairement ou involontairement or vu l'état de profonde naïveté de nos LREM je pencherais sur le inconsciemment malgré tout, oui je sais que quelque part ça les déresponsabilise mai...

à écrit le 06/05/2019 à 0:01
Signaler
Trump n’a pas tord. Je vis encore en Chine et je peux vous affirmer que chaque jour la Chine referme un peu plus ses frontières. La préférence aux produits chinois est imposée à toutes les administrations et entreprises d’Etat. Les formalités pour le...

à écrit le 05/05/2019 à 20:31
Signaler
Ce ne sont pas des «  enchères : les taxes » Pourquoi M.Trump et son homologue Chinois ne comprennent pas que derrière il y a des populations qui triment , des familles qui vivent avec ses ressources : c’est vraiment dommage qu’ils n’arrivent pas à ...

le 06/05/2019 à 0:00
Signaler
@ Citoyen ordinaire Trump n'a jamais envisagé de négocier, il fait semblant. Ce qu'il veut c'est de la confrontation, pour parler simplement, il veut des guerres....et pour les vraies guerres avec de vrais morts, il peut compter sur les "faucons" ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.