En Pologne, à 250 km de l'enclave russe de Kaliningrad, la base américaine de défense antimissile devient « opérationnelle »

Construite dans le nord de la Pologne, à 250 kilomètres de l'enclave de Kaliningrad, la base américaine de défense antimissile sera opérationnelle en fin de semaine. Depuis le début, Moscou voit dans ce projet une menace pour la Russie. Mais à l'heure de la guerre en Ukraine, la Pologne continue de renforcer ses moyens de défense.
Depuis le début du conflit en Ukraine, la Pologne a multiplié les commandes d'armement pour renforcer ses moyens de défense.
Depuis le début du conflit en Ukraine, la Pologne a multiplié les commandes d'armement pour renforcer ses moyens de défense. (Crédits : AGENCJA WYBORCZA.PL)

L'annonce fait grincer des dents à Moscou. La base américaine de défense antimissile, construite dans le nord de la Pologne, deviendra « opérationnelle » dans quelques jours, a annoncé ce lundi Mateusz Morawiecki, le Premier ministre polonais.

« Les Américains nous ont informés que le bouclier antimissile de Redzikowo (à 250 km de l'enclave russe de Kaliningrad) deviendra opérationnel le 15 décembre », a-t-il déclaré en présentant au parlement son discours de politique générale.

Conçue comme élément de l'initiative du président américain Barack Obama en 2009, la base de Redzikowo, dont l'installation a commencé en 2016, était prévue à l'origine pour défendre l'Occident contre les missiles balistiques tirés par des pays tels que l'Iran. Et dès le début, Moscou y a vu, tout comme dans d'autres installations militaires dans la région, une menace pour la Russie.

Lire aussiDéfense : les Etats-Unis et la Suède renforcent leur coopération face à la Russie

Multiplication des commandes d'armes

Depuis le début du conflit en Ukraine, la Pologne a multiplié les commandes d'armement pour renforcer ses moyens de défense. Le pays membre de l'Otan et très proche allié de Washington, a fait récemment de nombreuses acquisitions de matériel militaire américain dont des systèmes américains Patriot de défense antiaérienne, des chasseurs F-35, plus de 400 lance-roquettes Himars et des chars Abrams. Elle accueille actuellement sur son sol plus de 10.000 soldats américains. Au-delà des Etats-Unis, le pays a signé de nombreux contrats ces derniers mois avec la Corée du Sud ou encore la Norvège. Via cette dernière, il s'est notamment équipé de systèmes norvégiens de missiles antinavires. Des missiles subsoniques de plus de 185 km de portée, pouvant être tirés de différentes plateformes navales ou terrestres contre des cibles en mer ou à terre.

« Nous savons que les dirigeants du Kremlin ont décidé de reconstruire l'empire russe. Notre objectif est de créer une situation dans laquelle une armée polonaise forte pourra réellement dissuader l'agresseur », a ainsi expliqué en septembre Mariusz Blaszczak, le ministre de la Défense, qui s'était déjà réjoui en août que son pays dispose « d'ici deux ans [de] l'armée de terre la plus puissante d'Europe, si ce processus se poursuit ».

Cette stratégie se traduit également au travers de son budget défense. En 2024, la Pologne compte y consacrer un peu plus de 33 milliards de dollars, soit plus de 4% de son PIB. C'est donc plus que ce que le pays s'était engagé à dépenser initialement et encore bien davantage que les 2% demandés par l'Otan. « Il n'y a pas de prix qui ne vaille la peine d'être payé pour que la Pologne soit libre, souveraine et indépendante, et pour que les Polonais puissent vivre en toute sécurité », a justifié le président Andrzej Duda.

Pologne : le futur gouvernement pro-européen dans l'attente du vote du parlement

La Pologne a un nouveau gouvernement depuis ce lundiLe parlement a élu dans la foulée Donald Tusk, ancien Premier ministre polonais et ex-président du Conseil européen, à la tête d'un nouveau gouvernement. Son élection fait suite au refus du parlement d'accorder sa confiance au gouvernement nationaliste minoritaire, lors d'un vote.

Composée par la Coalition Citoyenne (KO, centre), la Troisième Voie (démocrate chrétien) et La Gauche, la coalition pro-européenne derrière Donald Tusk dispose de 248 députés, face à 194 élus du parti Droit et Justice (PiS) et à 18 autres de la Confédération (extrême-droite), dans l'hémicycle de 460 sièges.

La coalition de forces pro-européennes a remporté les législatives du 15 octobre mais c'est au pouvoir nationaliste sortant que le président Andrzej Duda a d'abord confié la tâche de constituer un gouvernement, retardant de près de deux mois la fin des huit ans du camp nationaliste populiste au pouvoir.

Ce mercredi, Donald Tusk devrait prêter serment pour achever les procédures requises par la Constitution et mettre formellement un terme aux huit ans du pouvoir nationaliste en Pologne. Donald Tusk devrait pouvoir représenter son pays au prochain sommet européen, ce jeudi et vendredi à Bruxelles.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 12/12/2023 à 14:31
Signaler
Tusk a appauvri le peuple, les retraites ont augmenté de 5 zl, il n'y avait pas de salaire minimum, ni aucune aide. Mais c'est le peuple qui a décidé du changement, donc à lui d'assumer.

à écrit le 11/12/2023 à 18:30
Signaler
Ah oui, une défense sol-air avec des plateformes de lancement mark41 qui avec une simple mise à jour logicielle peut tirer des missiles sol sol potentiellement nucléaires; Ils on fait la même en Corée!! Et on s'étonne que ça grince des dents à Moscou...

à écrit le 11/12/2023 à 18:02
Signaler
Certain veule récupérait la Louisiane, moi, je veux récupérer le territoire à l'époque de Charlemagne.

à écrit le 11/12/2023 à 18:01
Signaler
Je préfèrerais de loin une UE souveraine au lieu d'une colonie d'oncle SAM qui la laissera tomber comme les autres au mauvais moment. Au fait c'est quand que la Pologne passe à une autre énergie que du charbon? Prenons garde que la France ne soit pas...

à écrit le 11/12/2023 à 16:49
Signaler
Cela, peuvent se vanter d'être dans tout les coups fourrés, ils pensent toujours être les champions de la démocratie ! :-)

à écrit le 11/12/2023 à 16:49
Signaler
Cela, peuvent se vanter d'être dans tout les coups fourrés, ils pensent toujours être les champions de la démocratie ! :-)

à écrit le 11/12/2023 à 15:27
Signaler
"Le pays membre de l'Otan et très proche allié de Washington, a fait récemment de nombreuses acquisitions de matériel militaire américain" Vous pouvez rappeler avec quel pognon .

le 13/12/2023 à 5:38
Signaler
« Le pays membre de l'Otan et très proche allié de Washington » Très proche?? L’OTAN, n’est qu’un instrument de l’hégémonie américaine.

à écrit le 11/12/2023 à 15:13
Signaler
La France doit demander que les territoires de Louisiane française redeviennent française .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.