Face au vieillissement de la population, la Chine supprime la limite de deux enfants par couple

Alors que la Chine fait face à un fort ralentissement de la croissance de sa population, les Chinois sont désormais autorisés à avoir trois enfants par couple. L'année dernière, marquée par l'épidémie de Covid, le nombre des naissances est tombé à 12 millions, contre 14,65 millions en 2019. Cette année-là, le taux de natalité (10,48 pour 1.000) était déjà au plus bas depuis la fondation de la Chine communiste en 1949.

3 mn

Début mai, les résultats du recensement réalisé en 2020 ont révélé un vieillissement plus rapide que prévu de la population chinoise.
Début mai, les résultats du recensement réalisé en 2020 ont révélé un vieillissement plus rapide que prévu de la population chinoise. (Crédits : Thomas Peter)

De moins en moins d'enfants et de plus en plus de personnes âgées: la Chine a décidé lundi de supprimer la limite de deux enfants par couple dans l'espoir de faire repartir la natalité dans le pays le plus peuplé du monde.

Trois semaines après les résultats de son dernier recensement décennal, qui a révélé un fort ralentissement de la croissance de sa population, Pékin s'est résolu à libéraliser sa politique familiale, mais tout en maintenant une limite: pas plus de trois enfants par couple.

"En réponse au vieillissement de la population (...), un couple est autorisé à avoir trois enfants", a annoncé l'agence Chine nouvelle, citant les conclusions d'une réunion du bureau politique du Parti communiste dirigée par le président Xi Jinping.

Cette politique doit s'accompagner de "mesures de soutien" aux familles, a ajouté l'agence de presse officielle sans plus de précisions.

Le Covid a fait chuter les naissances

Début mai, les résultats du recensement réalisé en 2020 ont révélé un vieillissement plus rapide que prévu de la population chinoise.

L'année dernière, marquée par l'épidémie de Covid, le nombre des naissances est tombé à 12 millions, contre 14,65 millions en 2019. Cette année-là, le taux de natalité (10,48 pour 1.000) était déjà au plus bas depuis la fondation de la Chine communiste en 1949.

Après plus de trois décennies de "politique de l'enfant unique", très décriée à l'époque, la Chine a assoupli ses règles en 2016, autorisant tous les Chinois à avoir un deuxième enfant. Mais sans parvenir à faire repartir la natalité.

Les raisons de la baisse des naissances sont multiples: recul du nombre des mariages, hausse du coût des logements et de l'éducation, fertilité plus tardive pour les femmes qui privilégient davantage leur carrière, excès du nombre d'hommes par rapport aux femmes du fait de la préférence traditionnelle pour les enfants mâles...

Les retraites en question

A l'autre bout de la pyramide des âges, la Chine comptait l'an dernier plus de 264 millions de personnes âgées de 60 ans et plus, soit quatre fois la population totale de la France.

Cette classe d'âge constitue désormais 18,7% du total, soit une hausse de 5,44 points de pourcentage par rapport au recensement de 2010. A l'inverse, la population d'âge actif (15 à 59 ans) ne représente plus que 63,35% du total, en repli de 6,79 points sur 10 ans.

En mars, le Parlement a voté un projet de relèvement progressif de l'âge de départ à la retraite au cours des cinq prochaines années, au grand dam d'une bonne partie de l'opinion publique. Les détails de cette politique n'ont pas été révélés.

Des démographes ont mis le pays en garde contre une évolution à la japonaise ou à la sud-coréenne, avec une baisse de la population et un excès de personnes âgées par rapport aux jeunes et aux actifs.

En attendant, la croissance de la population a considérablement ralenti. Selon le dernier recensement, le pays le plus peuplé du monde comptait officiellement 1,411 milliard d'habitants fin 2020.

Par rapport au précédent comptage de 2010, la population a augmenté de 5,38% seulement (ou de 0,53% en moyenne par année), soit sa progression la plus faible depuis les années 1960.

A ce rythme, la Chine pourrait se voir déposséder plus rapidement que prévu par l'Inde de son titre de première population mondiale: le grand voisin du Sud devait compter 1,38 milliard d'habitants en 2020, selon les estimations des Nations unies.

Jusqu'à présent, Pékin prévoyait que sa courbe de croissance démographique atteigne un pic en 2027, lorsque l'Inde la devancerait. La population chinoise commencerait alors à décroître pour se retrouver à 1,32 milliard d'habitants en 2050.

Des voix se sont élevées ces dernières années pour abolir toute limite au nombre d'enfants par famille, mais le régime communiste s'est refusé à lever tout contrôle dans ce domaine.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 01/06/2021 à 0:02
Signaler
Selon une étude publiée en juillet 2017 dans la revue Environmental Research Letters, avoir moins d'enfants est de loin la mesure la plus efficace pour combattre le réchauffement climatique. Le fait d'avoir un enfant de moins revient à diminuer les...

à écrit le 31/05/2021 à 16:38
Signaler
le taux de fécondité serait en fait de 1,1 (Sperm crisis in China as fertility slides, Financial Times, 28/11/2016). la population déclinerait déjà (China's looming crisis : a shrinking population, New York Times, 17/01/2020). le nombre de personne...

le 31/05/2021 à 18:25
Signaler
"hausse notable en France. si la France garde le taux de fécondité le plus élevé des pays développés" En 2020, 740.000 bébés sont nés en France, soit 13.000 de moins qu'en 2019 et 79.000 de moins qu'en 2014. L'indice de fécondité est tombé à 1,84 ...

à écrit le 31/05/2021 à 16:22
Signaler
Vivement le retour d'un nouveau Mao Tse Toug! L'avènement de Deng Xiaoping a servi à préparer du nouvel Empereur-Président chinois qui promet des demains inquiétants. Quand ils s'exterminent entre eux avec le Grand Bond En Avant (vers l'urne funérair...

à écrit le 31/05/2021 à 13:58
Signaler
Après n'est-ce pas non plus la logique d'une stratégie ultra productiviste, ultra compétitive releguant la valeur humaine au second rang ? Le Japon et la Corée du Sud connaissant ce phénomène ont des populations pârticulièrement asservies, pourquoi f...

à écrit le 31/05/2021 à 13:36
Signaler
Parce que les économistes chinois (et autres) font mine de croire à une 'croisse-sens' et des ressources planétaires illimitées peut-être..., sans pollutions majeurs avec trop de produits artificiels de fabriqués (polluants au pire !) ? ______Quelle ...

à écrit le 31/05/2021 à 13:33
Signaler
Voilà une décision bien étrange, et en dépit du bon sens. La politique chinoise passée en matière de réduction de la natalité, a été un succès notable. Que la population vieillisse, c'est tout à fait naturel, et ce n'est pas un problème. Les dernière...

le 31/05/2021 à 16:58
Signaler
Relancer la natalité ? Non plutôt essayer vainement de limiter la casse. A Macao le taux de fécondité est à 1 et le reste de la Chine suit le mouvement. On oublie aussi la pollution qui fait que un million d'enfants naissent malformés par an dans ce ...

le 02/06/2021 à 10:00
Signaler
"On oublie aussi la pollution qui fait que un million d'enfants naissent malformés par an dans ce pays ! " Merci pour cette information même s'il fallait hélàs s'en douter au sein du pays le plus pollué au monde...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.