FMI : le chef économiste Olivier Blanchard s'en va

 |   |  360  mots
Etant l'un des meilleurs macro-économistes au monde, Olivier a été au premier rang dans la réponse du Fonds à la crise financière internationale, a rappelé Christine Lagarde.
"Etant l'un des meilleurs macro-économistes au monde, Olivier a été au premier rang dans la réponse du Fonds à la crise financière internationale", a rappelé Christine Lagarde. (Crédits : Reuters)
Le conseiller économique et directeur du département des études du Fonds monétaire international rejoindra le 1er octobre le centre de recherche Peterson Institute for International Economics.

Après sept ans de loyaux services au sein du Fonds monétaire international (FMI ), où il exerce depuis 2008 la fonction de conseiller économique et directeur du département des études, le Français Olivier Blanchard a décidé de partir. Il rejoindra le centre de recherche Peterson Institute for International Economics, a indiqué le FMI dans un communiqué publié jeudi 14 mai.

Un départ regretté par la directrice-générale du FMI, Christine Lagarde, qui, citée dans le communiqué, souligne:

"Etant l'un des meilleurs macro-économistes au monde, Olivier a été au premier rang dans la réponse du Fonds à la crise financière internationale, déclenchant une refonte fondamentale de la pensée en matière de macro-économie qui influence toujours les milieux économiques et la politique".

Le successeur doit encore être choisi

Olivier Blanchard, âgé de 66 ans, a surtout travaillé aux Etats-Unis, rappelle le FMI. Après avoir obtenu son doctorat en économie au Massachusetts Institute of Technology en 1977, il a enseigné à la Harvard University, avant de revenir au MIT en 1982, où il a présidé de 1998 à 2003 le département d'économie.

Ses travaux portent sur l'économie du travail comme sur la politique monétaire, la transition des anciens pays socialistes vers l'économie de marché et la crise financière. Il est l'auteur d'un manuel de macroéconomie qui est devenu un classique. En 2008, il a obtenu la décoration de Chevalier de la Légion d'honneur.

Il quittera le FMI le 30 septembre prochain. Son successeur n'a pas encore été désigné.

"Je souhaite me poser et prendre mon temps"

Au Peterson Institute for International Economics, centre de recherche privé, Olivier Blanchard occupera à compter du 1er octobre une nouvelle chaire pour la création de laquelle l'institut affirme avoir levé quelque 5 millions de dollars (4,4 millons d'euros).

Cité dans un communiqué du centre de recherche, Olivier Blanchard explique ainsi son choix:

"Pendant les huit dernières années, j'ai eu à penser à trop de questions, avec trop peu de temps pour réfléchir en profondeur. Ces huit années ont été fascinantes, mais maintenant je souhaite me poser et prendre mon temps."

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2015 à 1:13 :
On a pas dû lire la même description de poste. Je n'ai pas l'impression que les analyses du FMI aient brillé par leur qualité. D'un autre côté, on ne sait pas vraiment il sert non plus, sinon être le bras armé d'une faction.
a écrit le 14/05/2015 à 21:56 :
Enfin une bonne nouvelle. .... Un gauchisten de moins a pluer l´atmosphere economique avec ses idees keynesiennes d´un autre age et qui n´ont jamais contribue a creer de la richesse reelle.... Bon debarras
a écrit le 14/05/2015 à 19:33 :
Tant mieux.

Un homme d'une extreme arrogance
a écrit le 14/05/2015 à 19:33 :
Si il a blanchi il part Blanchard.;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :