Guerre commerciale : la Chine menace Trump de représailles

 |   |  283  mots
(Crédits : Thomas Peter)
Pékin "ne veut pas de guerre commerciale avec les Etats-Unis" mais défendra ses intérêts, a averti dimanche le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, en réponse aux projets de Donald Trump d'imposer des droits de douane de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium.

Pour la première fois, le gouvernement chinois a réagi dimanche aux projets de Donald Trump d'imposer des taxes aux importations d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis. Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Yesui, qui fut ambassadeur de Chine aux Etats-Unis de 2009 à 2012, s'est exprimé dimanche lors d'une conférence de presse avant la session annuelle plénière du Parlement.

"La Chine ne veut pas se lancer dans une guerre commerciale avec les Etats-Unis, mais nous ne resterons absolument pas les bras croisés en regardant les intérêts de la Chine être bafoués", a-t-il déclaré.

"Si les mesures sont prises sur la base d'erreur de jugements ou d'hypothèses, cela endommagera les relations bilatérales et aura des conséquences qu'aucun des deux pays ne veut voir", a-t-il ajouté.

Principal producteur mondial d'acier et d'aluminium, la Chine ne représente que 2% des importations américaines d'acier, mais son expansion industrielle massive a contribué à une production d'acier surabondante au niveau mondial qui a fait reculer les prix.

Décisions protectionnistes

Donald Trump a déclaré vendredi que "les guerres commerciales sont saines et faciles à gagner", au lendemain de l'annonce de son projet d'imposer des droits de douane de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium. Ses déclarations ont provoqué un tollé international et fait chuter les places boursières.

Pékin a prévenu à maintes reprises ces derniers mois qu'il prendrait les "mesures nécessaires" pour défendre ses entreprises face à l'abus de "décisions protectionnistes" de Washington. Les autorités chinoises ont ouvert une enquête antidumping sur le sorgho américain et n'excluent pas de cibler les exportations massives de soja des Etats-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2018 à 9:44 :
La solution, pour faire plier la Chine et l'Allemagne, serait de pénaliser les pays selon les excédents des balances commerciales. Il est bien évident que l'on ne peut pas accepter des excédents permanents et énormes surtout comme ceux de l'Allemagne dans l'UE. Les excédents de l'Allemagne provoquent le chômage et l'exode des jeunes dans les pays déficitaires, ceux-ci se désindustrialisent, entre autres la France et l'Italie. Beaucoup de jeunes, souvent hautement qualifiés, quittent le vieux continent pour aller renforcer les économies Outre-Atlantique et Australie. Le dumping social compétitif, préconisé par l'Allemagne pour les pays déficitaires, n'est pas la solution, ces pays ne peuvent gagner cette compétition, étant défavorisés par des facteurs naturels et immuables dont ils ne sont pas responsable. Ces excédents chroniques et énormes causent des dommages irréversibles à l'UE. - Les voix du monde: Le nombre des expatriés est de plus en plus nombreux : 2,5 - millions de Français vivent hors de la France. La moitié des expatriés sont en Europe. - 24 ORE Italia : 2017 Oltre 250mila italiani emigrano all’estero, quasi quanti nel Dopoguerra
a écrit le 06/03/2018 à 17:28 :
si les chinois importent moins de soja américain , son prix va baisser , les éleveurs canadiens seront encore plus compétitifs sur le marché européen , bobo la tête pour les éleveurs français .
les producteurs de soja brésiliens vont aussi devoir réagir et baisser leurs prix à l'export .les cochons hollandais, allemands , et anglais vont être moins chers encore pour les industriels et grandes surfaces alimentaires : la patronne de la FNSEA éleveuse de cochons va beaucoup pleurer .
c'est fou comme le billard américain est inventif
a écrit le 05/03/2018 à 12:51 :
tous parlent de libre echange et des qu ils peuvent ils eleve ntdes amende et barrieres doiniere et meme des murs pour certains pour se proteger, seul l a france ne le fait pas on seras toujours les dindons de la farce,? les suisses eux il se protege depuis des annees et il sont tres propere, l amerique et la chine le font , alors que vas faire macron ce grand economomiste surtout avec les droits des travaillieurs???
a écrit le 05/03/2018 à 10:22 :
Quand on taxe à l'importation, cela renchérit le prix des produits importés. C'est d'une logique implacable.
L'automobile par exemple, même si moins "métallisée", pourrait en faire les frais. D’où l'idée de taxer aussi l'importation de véhicules ? etc, etc... D'où un risque d'inflation.
Certes, les USA sont une grande puissance, ils peuvent se permettre ces choix et ils pourraient quasiment vivre en autarcie.
Le problème est de balayer aussi facilement tous les accords passés et présents. de quoi ôter toute confiance pour une collaboration future.
En dehors de l'industrie et du pétrole, les USA avaient surtout développé un leadership technologique, financier et culturel qu'ils vont mécaniquement perdre.
J’ai bien peur que Jean-Claude Juncker n’ait raison, mais c'est aussi à l'UE de profiter de la leçon pour devenir mature.
a écrit le 05/03/2018 à 6:07 :
elles sont belles les règles de l'OMS : plutôt des règles de loi de la jungle !
a écrit le 04/03/2018 à 18:27 :
Ils peuvent faire ce qu'ils veulent sans le marché américain d'ultra consommateurs ils y perdent tous, s'engager dans une guerre commerciale contre les états unis c'est la certitude de la perdre.
Réponse de le 05/03/2018 à 6:10 :
.... et subir les bras croisés les diktats de Sam , c'est quoi ?
LES USA ont autant a perdre , sinon plus , que tous en se mettant la planète a dos !
Réponse de le 05/03/2018 à 9:00 :
"LES USA ont autant a perdre , sinon plus , que tous en se mettant la planète a dos !"

Sauf que les USA ne se mettront jamais la planète à dos puisque le capitalisme mondiale a besoin des USA pour perdurer.

Les financiers non américains sont coincés mais trop bêtes pour l'instant pour le voir alors pour réagir on est tranquille...

Vite un frexit.
a écrit le 04/03/2018 à 17:48 :
Ce sont des publications que pour le grand publique. Personne savient le capacite d' un seul pays pour bloquer n'importe pas quel systeme du GPS des autres. Avec un tel pertubation (selective?) des systemes du GPS le monde s'arret.
Réponse de le 05/03/2018 à 6:10 :
... en langage normal ça veut dire quoi ?
Réponse de le 05/03/2018 à 8:55 :
Privilege les emissions des satellites quelles servent les systemes gps civiles, et le monde s'arret.
a écrit le 04/03/2018 à 14:41 :
La chine est un géant aux pieds d'argile ... qui a fait sa croissance sur le dos de l'UE et des US parce que l'OMC leur a donné un statut préférentiel... mais c'est vrai que eux , contrairement à l'Europe savent se montrer plus convaincant.
Réponse de le 04/03/2018 à 19:53 :
Là où je vous rejoins, c'est que la Chine a absolument besoin de soutenir sa croissance à un niveau suffisamment élevé pour absorber ses millions de travailleurs et une classe moyenne de plus en plus importante et exigeante.

Mais la Chine fait face à des problèmes majeurs que seule la croissance ne peut résoudre, le changement de modèle économique moins axé sur l'exportation mais plus vers une consommation interne et une montée en gamme de ses industries, une dette absolument colossale qui aura un jour ou l'autre un impact, une population vieillissante qui plombe la croissance, et surtout, des conditions d'hygiène et de pollution qui sont désastreuses pour la santé des populations et détruisent l'environnement.
a écrit le 04/03/2018 à 14:31 :
La France devrait suivre les Américains et taxer les importations Chinoise avant que toute notre industrie soit morte .
a écrit le 04/03/2018 à 13:35 :
Si les USA fabriquent plus d'acier et d'alu (un effort ! Des investissements à faire, baisse des impôts donc argent disponible), pas besoin de continuer à en importer. Le pétrole, le gaz, ils n'en importent plus du tout car en produisent suffisamment. Ça serait plus malin.
Ils se targuent de vendre du soja pas cher du tout en Chine, si la Chine en produit (ou achète ailleurs), ils n'auront plus de débouchés.
Production gigantesque de soja = prix faibles, la Chine produit énormément de fer et d'alu = prix bas, c'est symétrique. "Ne faites pas ce que je fais" ?
a écrit le 04/03/2018 à 13:34 :
Ce sont des gesticulations politico-économiques pour faire chuter un peu le cours des bourses et réduire les bulles spéculatives. Faire peur aux petits actionnaires peu les décider à vendre avec une perte leurs actions. Quand on analyse les chiffres, on se rend compte que montants concernés par ces mesures protectionnistes sont d'une ampleur totalement négligeable.
Réponse de le 04/03/2018 à 18:30 :
Bien vu, faire baisser les bulles c'est bien ce qu'il me semble aussi mais je ne pense pas que ce soient les petits actionnaires qui réagissent là, cela s'est fait dans les minutes après la déclaration, les gros "investisseurs" ne sont pas des gens très courageux par contre...
a écrit le 04/03/2018 à 12:40 :
la Chine qui donne des leçons de libre échange... on a envie de pleurer de rire !
Réponse de le 04/03/2018 à 14:10 :
OUI d'autant plus que l'excédent chine/USa est de 250 mds. Alors le libre échange vu par la chine, très drôle, au fait pourquoi ne peut-on pas s'installer SEUL en chine? tjrs des joint venture.
Réponse de le 04/03/2018 à 14:34 :
Taxons toute les importations Chinoise avant que notre industrie soit morte .
Un seul voulait le faire Sarkozy et on l'a empêché de le faire .
a écrit le 04/03/2018 à 12:03 :
J'ai idée que la Chine envisage des mesures autrement plus significatives et pertinentes que l'UE.
La comparaison avec les déclarations de Junker est cruelle.
a écrit le 04/03/2018 à 11:49 :
tiens une idée...
la Chine vend 100 milliards de bons du trésor américain.
puis annonce qu´elle n´investit plus un centime aux USA pendant les 4 prochaines années...

on verrait la tete des courtiers de Wall Street
Réponse de le 04/03/2018 à 16:49 :
Elle perdra bp se sous. Voila le résultat.
Réponse de le 04/03/2018 à 17:14 :
Aucune importance : la Fed est le premier détenteur de ces bons. Elle 'naura qu'à émettre pour 100 miliards de dollars pour les racheter.
Sinon dans uen guerre commerciale, celui qui a le plus a perdre c'est par définition celui qui a des excédents.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :