Protectionnisme : Trump taxe lourdement les panneaux solaires et les machines à laver

 |   |  552  mots
L'Américain Whirlpool, numéro un mondial de l'électroménager, avait saisi l'ITC, la Commission américaine du commerce international, accusant les deux fabricants sud-coréens Samsung Electronics et LG ELectronics d'inonder le marché avec des appareils à bas prix. Dans des échanges d'après-Bourse, le titre Whirlpool gagnait 1,8% dans des échanges d'après-Bourse.
L'Américain Whirlpool, numéro un mondial de l'électroménager, avait saisi l'ITC, la Commission américaine du commerce international, accusant les deux fabricants sud-coréens Samsung Electronics et LG ELectronics d'inonder le marché avec des appareils à bas prix. Dans des échanges d'après-Bourse, le titre Whirlpool gagnait 1,8% dans des échanges d'après-Bourse. (Crédits : Reuters)
Les importations de machines à laver seront taxées de 20% à 50% dans un premier temps, celles des panneaux solaires de 30%. Les pays concernés, Corée du Sud, Chine et Mexique, ont protesté menaçant de saisir l'OMC.

Le président américain Donald Trump a imposé lundi des tarifs douaniers élevés aussi bien sur des machines à laver que sur des panneaux solaires, donnant un coup de pouce à Whirlpool tout en plombant le secteur des énergies renouvelables aux Etats-Unis. Ces décisions sont le résultat des conclusions de la Commission américaine du commerce international (ITC, International Trade Commission) selon lesquels les deux produits importés "sont responsables de graves dégâts infligés aux fabricants nationaux". La Corée du Sud, la Chine et le Mexique ont aussitôt dénoncé l'imposition de ces tarifs, estimant qu'ils portaient atteinte au commerce mondial des produits visés.

50% après 1,2 million d'unités importées

S'agissant des machines à laver, un tarif de 20% sera imposé sur les premières 1,2 million unités importées, le taux passant à 50% une fois ce seuil dépassé. Ces deux tarifs seront ramenés respectivement à 16% et 40% la troisième année. Dans le domaine des panneaux solaires, le tarif sera de 30% pendant trois ans puis de 15% la quatrième année.

Whirlpool, numéro un mondial de l'électroménager, avait saisi l'ITC, accusant les deux fabricants sud-coréens Samsung Electronics et LG ELectronics d'inonder le marché avec des appareils à bas prix. Dans des échanges d'après-Bourse, le titre Whirlpool gagnait 1,8% dans des échanges d'après-Bourse.

La Corée du Sud a annoncé mardi son intention de déposer une plainte devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qualifiant la mise en place des tarifs d'"excessive" et de "regrettable". "Les Etats-Unis ont opté des mesures qui placent des considérations politiques au-dessus de standards internationaux", a déclaré le ministre de Commerce sud-coréen Kim Hyun-chong.

LG Electronics construit une usine aux Etats-Unis

LG Electronics et Samsung Electronics vendent ensemble entre 2,5 et trois millions de machines à laver chaque année aux Etats-Unis, une activité qui dégage environ un milliard de dollars de bénéfices à l'exportation. LG Electronics a déclaré que cette décision de Donald Trump allait ralentir la montée en puissance d'une usine de machines à laver que le groupe construit dans l'Etat de Tennessee. "Ce tarif est une taxe sur tout consommateur qui veut acheter une machine à laver. Tout le monde va payer plus pour un moindre choix", a pour sa part dit Samsung, dont la production de machines à laver en Caroline du Sud vient de commencer.

D'autres mesures protectionnistes vont suivre

La Chine, premier producteur mondial de panneaux solaires, a déclaré qu'elle allait coopérer avec d'autres membres de l'OMC afin de "défendre ses intérêts légitimes en réponse à une décision américaine erronée".

Les tarifs sur les machines à laver et les panneaux solaires sont les premiers d'une série d'autres que pourrait décider Donald Trump dans les semaines et les mois à venir. Le président américain passe en revue des recommandations préconisant la restriction d'importations d'acier et d'aluminium.

Le Mexique a également déploré la décision des Etats-Unis, ajoutant qu'il allait avoir recours à toutes les voies juridiques possibles pour faire en sorte que Washington respecte ses obligations internationales. Le gouvernement mexicain souligne que les Etats-Unis ont importé du Mexique pour quelque 278 millions de dollars de machines à laver et pour environ 1,127 milliard de dollars de panneaux solaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2018 à 12:26 :
la règle commerciale universelle sera toujours celle imposée par le plus fort . Trump la rappelle à tous ceux qui protestent mais n'ont pas les moyens de la changer .
L'OMC est un truc bidon destiné à favoriser les tricheurs et excuser de leur manque de courage les dirigeants politiques faibles .
"l'Amérique d'abord" n'est pas un simple slogan de campagne électorale .les pays européens et les émergents d'Asie et Amérique du Sud vont vite s'en rendre compte .
a écrit le 23/01/2018 à 20:45 :
Trump qui refait du protectionnisme, qui veut interdire ce soir la double entrée des panneaux solaires et des ..machines à laver aux states !

C' est totalement surréaliste , refaire du protectionnisme quand l' Ue s' ouvre à tout -va, quelle indécence ..

Ce doit être une sorte de fin du monde, une remise en cause du néo libéralisme concocté par Trump, surréaliste, inimaginable hier encore, un changement de paradigme ..?

Vous comprenez sans doute mieux pourquoi la presse mondialiste le dégomme avec constance et application ?

Un repli sur soi de la grande Amérique, j' en pouffe ..
Réponse de le 24/01/2018 à 8:45 :
Et le cadeau de 4 milliard de dollar par an à JP Morgan de réduction d'impôt? C'est ça votre remise en cause du néo-libéralisme ? Avec la taxe, Trump va récupérer 600 millions environs (d'après les donnes de l'article), et il va falloir taxer bien d'autres produits pour financer les cadeaux d'une seule banque. Et je nevparle même pas des banques. Le problème c'est que la Chine ne va pas être contente et elle prête beaucoup d'argent aux USA.
a écrit le 23/01/2018 à 17:58 :
il n'y a que Trump qui puisse faire ça !et il a raison ! il faudra bien 'mettre à la raison" tous ces pays qui veulent couler leurs concurrents avec des prix en dessous de leur prix de revient alors qu'ils utilisent de la main d'œuvre dans des conditions déplorables ! bravo
Réponse de le 26/01/2018 à 16:12 :
Tu dis que Trump a raison ? Donc logiquement, le monde entier devrait copier Trump ? Et le monde entier devrait augmenter les taxes sur les avions airbus, les autos peugeot, renault, ..les produits de luxe christian dior,.. les banques société général, bnp,.. distribution carrefour, auchan etc ?
a écrit le 23/01/2018 à 15:44 :
Les états unis sont la première puissance consumériste du monde, la plupart des multinationales étrangères lui doivent de bons gros revenus, sans son marché la plupart des CA des géants diminuerait drastiquement.

Trump fait un truc de dingue, un truc oublié depuis des dizaines d'années, un truc dont on ne voulait surtout plus entendre parlé tellement l'hégémonie de la finance tient les rennes, il gouverne.

Il est vrai que nos pantins européens en comparaison, incapables de dire non à de l'argent tel qu'il soit, paraissent bien ridicules à côté.

ET ça va durer encore au moins trois ans le truc, Trump va utiliser le monde pour enrichir son pays et le pire c'est que les allemands lui reprochent alors qu'ils ont fait exactement la même chose avec l'europe.
a écrit le 23/01/2018 à 14:21 :
Trump, un exemple pour l'Europe :
- éviter le dumping environnemental, fiscal et social des pays émergents;
- inciter les entreprises à rapatrier l'argent planqué à l'étranger (cf les 350 Mds récupérés récemment)
a écrit le 23/01/2018 à 13:50 :
Les importations de machines à laver seront taxées de 20% à 50% dans un premier temps, celles des panneaux solaires de 30%.

La France doit impérativement faire de même, tout de suite aussi envers les concurrents déloyaux de Pologne, Hongrie, Slovaquie, Maroc, Turquie, Roumanie ;

C'est pleinement justifié.
Réponse de le 24/01/2018 à 0:29 :
Pour Pologne, hongrie, slovaquie, roumanie, impossible. L’UE l’interdit. Si vous voulez sortir de l’UE, il suffit de voter pour l’un des partis qui propose le Frexit. Et y’en a pas des masses...
a écrit le 23/01/2018 à 13:33 :
Excellente décision ...comme si les USA , n'avaient pas les capacités industrielles ,pour fabriquer du Made In America ...compétitif...! par exemple , Airbus à ouvert il y a 2 ans une usine à Mobile ,Alabama ...et elle tourne à fond...!
Réponse de le 23/01/2018 à 15:13 :
Vous comparez sérieusement des machines à laver avec des avions?
Réponse de le 24/01/2018 à 14:52 :
IL est étonnant de constater -hors Mexique-que les pays qui se plaignent avec raison sur la forme, du protectionisme de Trump , sont ceux qui sont les moins ouvert aux marques étrangères sur leur marché intérieur....
quand à notre Europe ou elle est plus que candide ou elle sert des intérêts particuliers en n' exigeant pas la réciprocité
a écrit le 23/01/2018 à 12:06 :
uncle sam sera le premier a protester quand la coree va lui fermer ses marches par retour.........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :